Mercredi 18 décembre
2013

L'Edito

 

"MISERABLES É IMPRESENTABLES"


Le boycot du G5 à l'empresa de la Maestranza n'en finit pas de soulerver en Espagne des commentaires indignés : "Quelle honte, écrit ainsi un lecteur du Diario de Sevilla sur le site du quotidien andalou : ils sont riches et en veulent toujours davantage sans se soucier des diplomés qui travaillent pour six euros de l'heure. Misérables et imprésentables !"


Voir édito



   

Actualité
LES ANTIS MEXICAINS SONT INGRATS

Mécontents du rejet de la motion d'interdiction des corridas dans l'État de Durango, les activistes animalistes demandent la destitution du député du Partido Verde Ecologista de México (PVEM), Alfredo Martínez Núñez, qui leur avait servi de porte-voix. Celui-ci répond simplement qu'il a la conscience tranquille, puisqu'il a voté pour l'interdiction. Mais il est probable qu'on ne l'y reprendra pas. Nouvel échec donc pour le mouvement abolitionnistes, qui vient s'ajouter à la loi votée en Espagne et à la destitution du maire de Bogota.

LA CRÈCHE DE MILHAUD FAIT DÉBAT

Lu dans Midi Libre : "Pour ses dix ans, l'association La Pastorale de Milhaud a monté, ce dimanche 15 décembre, en fin d'après-midi, une crèche vivante dans les arènes. Un retour apprécié par les spectateurs qui garnissaient en nombre les gradins". Comme on pouvait s'y attendre, la présence de la crèche dans une arène a suscité des commentaires haineux de la part des antis. "Etrange cette conception de la nativité exposée dans un lieu de souffrance de torture barbare ou s'exercent d'ordinaire les plus bas instincts et le sadisme primaire de la tauromachie." L'un d'eux a particulièrement attiré mon attention : "Ben, c'est un peu comme lorsqu'on dit la messe dans les camps d'AUSCHWITZ ou de BIRKENAU !"... ce qui revient à assimiler des humains aux animaux, et a motivé la réponse d'un autre lecteur : "Il est scandaleux de laisser passer ce genre de commentaire..., mon père, comme tant d'autres, a failli y "crever" pour que vous puissiez aujourd'hui écrire ce genre d'ânerie (pour ne pas dire autre chose), qui pue les égouts .... Mais, finalement, merci d'avoir écrit cette stupidité très avisée, cela montre bien le niveau des "antis", sont-ils capables de sortir de leur caniveau ?"



José Tomas en compagnie de Reynald Ottenhof, Guillaume François et François Zumbielh, représentants l'Observatoire et l'UVTF
JOSÉ TOMAS SOUTIENT ET FÉLICITE L'OBSERVATOIRE ET L'UVTF

José Tomas, à l'occasion de son passage à Paris pour présenter la version française de son Livre "Dialogue avec Navegante" publié par les éditions du Diable Vauvert, a tenu à rencontrer les représentants de l'Observatoire National des Cultures Taurines (ONCT) et de l'Union des Villes Taurines de France (UVTF) pour leur témoigner son soutien et de son intérêt pour les actions entreprises pour la défense de la tauromachie en France. Jose Tomas a tenu à féliciter ces deux institutions chargées de représenter institutionnellement la France Taurine, plus particulièrement pour avoir contribué à faire reconnaître la tauromachie au Patrimoine culturel immatériel de la France, et pour avoir obtenu la confirmation par le Conseil constitutionnel du caractère légal de la pratique de la tauromachie dans les zones du territoire français de tradition taurine ininterrompue. Les prises de position publiques du Maestro José Tomas étant rares, l'ONCT et l'UVTF sont particulièrement honorées de l'attention portée à ses contributions par l'un des toreros les plus importants de l'histoire de la tauromachie.


APPROCHES ANTHROPOLOGIQUES ET HISTORIQUES DE LA TAUROMACHIE

L'école des Hautes Études en Sciences Sociale organise un colloque sur le thème "Approche anthropologiques et historiques de la tauromachie". Le "pitch" dit ceci : "Les corridas ne cessent pas de provoquer de nombreuses manifestations, allant de la ferveur enthousiaste au rejet absolu. Elles constituent de fait un magnifique objet d’étude pour l’ensemble des sciences sociales ; nous tenterons au cours de cette demi-journée de donner des éléments d’analyse fournis par des historiens et des anthropologues afin de mieux comprendre l’évolution, l’environnement, le sens et l’enjeu du spectacle". Participeront au colloque Lourdes Amigo (Université de Valladolid-EHESS), Toros en España, siglos XVII-XVIII, Dominique Fournier (Muséum d’HistoireNaturelle), Destins croisés du cheval et du taureau dans les corridas en Espagne, Araceli Guillaume-Alonso (Université de Paris IV), Les Fêtes de Taureaux du XVe au XVIe siècle : le grand tournant, et Bernard Vincent (EHESS), L'Église et la tauromachie XVIe-XVIIe siècles. Lieu : Cité internationale universitaire de Paris, Colegio de España, 7E, boulevard Jourdan - 75014 Paris. Voir.

BOLSIN LA FRAGUA À SAMADET

Les arènes de Samadet seront le théâtre du Bolsin "La Fragua" (la forge) les 8 et 9 mars prochains. une idée voulue et mise en place par Juan leal pour aider les jeunes talents à s'exprimer. Lire.

ART VIVANT

L'opus 48 de Terres taurines est en kiosques.
Tandis que la plupart des jeunes toreros de son âge prennent pour modèle le toreo mécanique des figuras actuelles, «Clemente» a choisi d’emprunter l’autre voie : celle qui, du Gallo à Morante, nourrit les rêves des aficionados et permet à la Tauromachie de s’élever au rang d’art vivant.
À Continos, au milieu du XIXe siècle, s’unirent trois dynasties d’agriculteurs, bergers et ganaderos qui allaient offrir au Campo Charro son siècle d’Or : les Pérez, les Tabernero, et les Montalvo. Cent cinquante ans plus tard, Juan Ignacio Pérez-Tabernero Sánchez, un des petits-fils d’Antonio Pérez-Tabernero, élève à Linejo et sous le fer de Montalvo, les anciens jijons de Martinez que son grand-père ramena de Colmenar Viejo voici bientôt un siècle.De Continos à Linejo, en passant par El Villar, San Fernando et El Soto, une épopée improbable riche de personnages hauts en couleur. 224 pages, 17 €. Feuilleter.

LETTRE OUVERTE D'HENRI EMMANUELLI AU CRAC

Il n'est pas fréquent, pour ne pas dire qu'il est fort rare, qu'un homme politique de premier plan se départisse de la langue de bois habituelle pour aborder des sujets sensibles, au risque de heurter ceux qu'il renvoie face à leurs responsabilité. Avec beaucoup de profondeur et en posant les vrais problèmes, c'est l'exercice auquel s'est livré Henri Emmanuelli dans une lettre ouverte au CRAC. Lire.

TERRES TAURINES SUR TWITTER

Depuis quelques mois Terres Taurines est sur twitter dans sa version espagnole. Rejoignez-le pour recevoir, en français, des infos parfois exclusives et impressions à chaud en direct des ruedos et du campo. @Tierras Taurinas.

EXPO PERMANENTE
DE TERRES TAURINES À LAS VENTAS


Devant un public fourni et en présence de nombreux ganaderos, l'exposition consacrée au toro au campo par Terres Taurines a été inaugurée hier midi par André Viard. Installée dans la galerie du Tendido 2 elle restera accrochée durant toute la temporada. Parmi les toros exposés, entre ceux de Miura, Adolfo Martin, Prieto de la Cal, Barcial ou Cuadri, quatre ganaderías françaises sont à l'honneur : Blohorn, Margé, Scamandre et Francine Yonnet. Au fil de la saison, de nouveaux élevages seront présentés, afin de montrer la diversité des paysages et des encastes qui sont la richesse des terres taurines.


DE LA DIFFICULTÉ D'ÉCRIRE UNE CHRONIQUE TAURINE...

Afin qu'une chronique de corrida puisse être lue par toute personne, aficionada ou non, il faudrait utiliser un vocabulaire des plus courants, de tout les jours, et trouver le moyen de faire que l'amalgame des mots, provoque chez le lecteur, une émotion et un plaisir. Poètes et écrivains y feraient merveille.  Mais la tauromachie est aussi une technique et ne pas s'y référer occulterait ce que l'Aficionado averti considère comme essentiel. Lire chronique de René Philippe Arneodau.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.


CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

 


































imprimez cette page