Samedi 14 décembre
2013

L'Edito

 

SIMPLE COÏNCIDENCE

Quand les apprentis sorciers de la cause animale, avec leur cortège de moralistes bien-pensant auront compris la nature de la machine infernale qu'ils ont mis en branle, peut-être admettront-ils s'être trompés. Pour les aider sur le chemin de cette prise de conscience difficile mais salutaire, voici la prose d'un des monstres qu'ils ont engendré. Avertissement : toute ressemblance avec des personnes ou des faits ayant réellement existé serait bien sûr simple coïncidence.


Voir édito



   

Actualité
LE TORO-SPORT BORDELAIS A FÊTÉ SES 120 ANS

Le doyen des clubs taurins français célébrait, le samedi 7 décembre, son 120ème anniversaire. En effet, c’est en 1893 que naissait le Toro-Sport -  Union Tauromachique Bordelaise – qui, tout au long de son existence, a défendu les valeurs de la tauromachie par l’exemple donné de ses aînés aficionados défenseurs acharnés de la Fiesta, de revisteros locaux ainsi que par l’Ecole Taurine Bordelaise active dans les années 1960-70,  valeurs entretenues par de nombreuses manifestations taurines organisées successivement dans dix arènes au cours des XIXème et XXème siècles jusqu’à celles du Bouscat et sa démolition en 1962. Néanmoins et malgré les vicissitudes que l’on connaît, l’activité taurine fut maintenue jusqu’à nos jours autour de Bordeaux par les corridas de Floirac et maintenant celles de La Brède. À l’occasion de cet anniversaire, le bureau du Toro-Sport et son président Alain Briscadieu avaient réuni de nombreux aficionados et amis autour d’invités de prestige tels D. Carlos Abellá, Directeur des Affaires Taurines de la Communauté de Madrid, D. Enrique Villegas, Président du Club Cocherito de Bilbao et D. Alfonso Carlos Sáiz Valdivieso de las Reales Academias Bellas Artes de San Fernando y Ciencias Morales y Políticas qui tour à tour dissertaient sur la particularité des arènes de Las Ventas de Madrid, sur le rôle éducateur et social du Cocherito dans sa ville de Bilbao et des perspectives de la Fiesta au XXIème siècle. Une table ronde s’instaurait alors autour des thèmes traités par les orateurs avec la participation des aficionados bordelais. Parmi eux, le Consul Général d’Espagne  à Bordeaux D. Germán Zurita y Saenz de Navarrete honorait de sa présence cette brillante soirée de haute tenue tauromachique. Dans la salle de réunion superbement décorée, de nombreux objets, livres et affiches anciennes rappelaient l’histoire et l’intensité de la tauromachie à Bordeaux. Georges Marcillac.

JOSÉ TOMAS TRIOMPHE À PARIS

Suite à la soirée au cours de laquelle José Tomas a présentés son livre "Dialogue avec Navegante", publié en France au Diable Vauvert et traduit par François Zumbielh, l'Express, que l'on a connu moins inspiré en matière taurine, lui a consacré un article en page culture.

"NOVILLOS DE FRANCE"


L'opération "Toros de France" organisée depuis 2010 par l'Association des Éleveurs de toros de combat pour mettre en valeur leurs produits, se centrera en 2014 sur l'organisation de novilladas. Le 8 mars 2014 une journée est annoncé à Méjanes pour présenter cette nouvelle édition. En 2015, cette mêmejournée, au cours de laquelle seront tientés des machos, aura lieu dans le Sud-Ouest.

RINCON TAURIN CHEZ PABLO ROMERO

Samedi 14 Décembre à 18h30, le 1er Rincon Taurin du cycle hivernal organisé à l'Espace Pablo Romero de Nîmes aura pour invité Fernando Robleño. De Madrid à Céret, des Dolores Aguirre aux Escolar Gil, il évoquera son parcours et répondra aux questions des aficionados.

BOLSIN LA FRAGUA À SAMADET

Les arènes de Samadet seront le théâtre du Bolsin "La Fragua" (la forge) les 8 et 9 mars prochains. une idée voulue et mise en place par Juan leal pour aider les jeunes talents à s'exprimer. Lire.

ART VIVANT

L'opus 48 de Terres taurines est en kiosques.
Tandis que la plupart des jeunes toreros de son âge prennent pour modèle le toreo mécanique des figuras actuelles, «Clemente» a choisi d’emprunter l’autre voie : celle qui, du Gallo à Morante, nourrit les rêves des aficionados et permet à la Tauromachie de s’élever au rang d’art vivant.
À Continos, au milieu du XIXe siècle, s’unirent trois dynasties d’agriculteurs, bergers et ganaderos qui allaient offrir au Campo Charro son siècle d’Or : les Pérez, les Tabernero, et les Montalvo. Cent cinquante ans plus tard, Juan Ignacio Pérez-Tabernero Sánchez, un des petits-fils d’Antonio Pérez-Tabernero, élève à Linejo et sous le fer de Montalvo, les anciens jijons de Martinez que son grand-père ramena de Colmenar Viejo voici bientôt un siècle.De Continos à Linejo, en passant par El Villar, San Fernando et El Soto, une épopée improbable riche de personnages hauts en couleur. 224 pages, 17 €. Feuilleter.

LETTRE OUVERTE D'HENRI EMMANUELLI AU CRAC

Il n'est pas fréquent, pour ne pas dire qu'il est fort rare, qu'un homme politique de premier plan se départisse de la langue de bois habituelle pour aborder des sujets sensibles, au risque de heurter ceux qu'il renvoie face à leurs responsabilité. Avec beaucoup de profondeur et en posant les vrais problèmes, c'est l'exercice auquel s'est livré Henri Emmanuelli dans une lettre ouverte au CRAC. Lire.

TERRES TAURINES SUR TWITTER

Depuis quelques mois Terres Taurines est sur twitter dans sa version espagnole. Rejoignez-le pour recevoir, en français, des infos parfois exclusives et impressions à chaud en direct des ruedos et du campo. @Tierras Taurinas.




EXPO PERMANENTE
DE TERRES TAURINES À LAS VENTAS


Devant un public fourni et en présence de nombreux ganaderos, l'exposition consacrée au toro au campo par Terres Taurines a été inaugurée hier midi par André Viard. Installée dans la galerie du Tendido 2 elle restera accrochée durant toute la temporada. Parmi les toros exposés, entre ceux de Miura, Adolfo Martin, Prieto de la Cal, Barcial ou Cuadri, quatre ganaderías françaises sont à l'honneur : Blohorn, Margé, Scamandre et Francine Yonnet. Au fil de la saison, de nouveaux élevages seront présentés, afin de montrer la diversité des paysages et des encastes qui sont la richesse des terres taurines.


DE LA DIFFICULTÉ D'ÉCRIRE UNE CHRONIQUE TAURINE...

Afin qu'une chronique de corrida puisse être lue par toute personne, aficionada ou non, il faudrait utiliser un vocabulaire des plus courants, de tout les jours, et trouver le moyen de faire que l'amalgame des mots, provoque chez le lecteur, une émotion et un plaisir. Poètes et écrivains y feraient merveille.  Mais la tauromachie est aussi une technique et ne pas s'y référer occulterait ce que l'Aficionado averti considère comme essentiel. Lire chronique de René Philippe Arneodau.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.


CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

 


































imprimez cette page