Lundi 22 décembre 2008


L'Edito

La photo


INTERSYNDICALE

Et si pour une fois l'union se faisait entre tous les matadors de toros, sans qu'ils se croient obligés de faire syndicat commun avec ceux dont le seul but est de les contrôler ? Voir l'édito


Actualité

LA PRESIDENTE DE LA SPA EN QUESTION

Lors de l'assemblée générale de la SPA Paris, Caroline Lanty, la présidente qui avait fait de la lutte anti taurine son cheval de bataille, a été durement conspuée par les membres de son association qui contestent sa gestion et n'ont pas été convaincus par l'écran de fumée qu'elle avait soulevé en attisant la polémique sur l'accès des mineurs aux arènes. Ses adhérents, dont certains de manière très virulente, lui ont rappelé que sa priorité devait être le sort des animaux qui lui sont confiés et dont plus de 100.000, ainsi qu'elle l'avait avoué sur RMC en juillet dernier, sont euthanasiés chaque année. Un aveu qui a manifestement laissé des traces. Voir compte-rendu. Des suites judiciaires semblent prévisibles
dans la mesure où la Cour des comptes enquête actuellement sur sa gestion, laquelle avait déjà épinglé l'association dans un précédent rapport sur la période 1993-1999 dont nous avions déjà parlé ici.

MEXICO : EL ZAPATA ET FERMIN SPINOLA A HOMBROS

Toros de El Junco, justes de présentation et nobles dans l'esnemble. le premier fut primé de l'arrastre lent et à la mort du second le ganadero fit la vuelta. Le dernier fut applaudi à l'arrastre. Uriel Moreno “El Zapata”, pinchazo en lo alto et grande estocade engagée avec bousculade (oreille), puis grande estocade (oreille). Fermín Spínola, estocade et deux oreilles du second, puis silence après deux pinchazos. Leopoldo Casasola, estocade basse et trois descabellos, division d'opinions, puis pinchazo en sortant bousculé et estocade, applaudissements. Le public fit honneur au cartel et vint en nombre, presque huit mille spectateurs, et repartit enchanté par la classe et la vaillance de deux toreros : El Zapata y Fermín Spínola.
Face au premier, un toro noble mais faible, Uriel Moreno brilla lors d'un quite par saltilleras en réponse à Fermín Spinola qui en avait réalisé un par chicuelinas modernes. Aux banderilles El Zapata laissa tout l'avantage au toro lors d'un poder a poder, d'une paire al sesgo et d'une dernière por dentro. Muleta en main il se montra inspiré, tirant le toro tout au long d'amples muletazos des deux côtés. Le torero de Tlaxcala (tierra de Dios y de María Santísima) donna un cours académique de placement, de métier et de temple. Il termina sa faena par joselillinas serrées et s'engagea droit lors de la seconde tentative, détournant le derrote avec autorité et s'immobilisant en culminant la suerte de telle manière que le toro le bouscula avant de rouler à ses pieds. L'oreille fut demandée de manière unanime.
Face au second, peu ofensif mais de grande classe, Spínola, torero de la capitale, fut sensationnel. À la cape il fit un quite stupéfiant par fregolinas, aux banderilles il se fit ovationner lors d'un violin final donné au centre en prenant tous les risques. Après avoir brindé au public, il se mit à toréer comme les meilleurs. La faena culmina lorsqu'il se fit passer le toro très prés lors de naturelles et derechazos autoritaires et templés. Il porta l'estocade en offrant la poitrine et le public exigea les deux oreilles.
Leopoldo Casasola toucha en premier le pire toro du lot, un toro faible et sans émotion, aussi mobile qu'une armoire normande. Un quite par caleserinas et son métier furent ce qu'il y eut de mieux.
Puis vint le second tour d'El Zapata. Le toro d'El Junco était compliqué : à moitié manso, tête haute, tirant des derrotes et de charges incertaines. De quoi mettre en valeur un lidiador élégant et capable. À force de consentir le toro et de l'attendre, Uriel le toréa magnifiquement par naturelles, rematant les séries par des passes forcées de pecho audacieuses et des martinetes longs et profonds. Il monta l'épée au fil des planches et se jeta sur le morillo comme un lion. le toro tomba sans puntilla. Sans doute cette faena fut-elle une des plus méritoires depuis de longues saisons. Uriel promena l'oreille avec jubilation.
Face au cinquième Fermín Spínola fit son possible pour réitérer son exploit. Il le reçut par un farol à genoux collé aux planches, son quite - ce matador en offre toujours un - alterna chicuelinas, tafalleras et un recorte lagartijero, et avec la muleta l'intensité baissa car le toro accusa les effets d'un puyazo mortifère en forme de trois en un. Il y eut tout de même de bons muletazos mais il était impossible que la faena prenne de la hauteur.
Sortit en dernier le plus grand, un toro possédant alegria, charges longues et de la force avec cependant la tête à mi hauteur. Polo Casasola eut de bons moments et justifia sa présence, mais laissa l'impression que le toro demandait plus d'autorité, moins d'approximations dans le placement et davantage de quiétude lors des muletazos. Lors de la première entrée a matar, le toro l'attrapa et le diestro texcocano évita de justesse une blessure grave. Certains applaudirent, d'autres sifflèrent et le toro d'El Junco fut applaudi de façon quelque peu exagérée. Ainsi prit fin la temporada "nacionalista" avec le grand triomphe de deux toreros qui peuvent se mesurer aux meilleurs. Souhaitons qu'Uriel Moreno et Fermín Spínola aient l'opportunité de se mesurer avec leurs collègues de la Mère Patrie dans les cartels de l'an prochain.
Gaston Ramirez.

BOIX RENTRE DEDANS

Après qu'Eduardo Canorea ait déclaré la veille qu'en faisant l'annonce du mano a mano Cid Morante face aux victorinos il se refusait à parler de José Tomas, Salvador Boix est revenu à la charge en précisant que curieusement l'empresario sévillan ne l'avait toujours pas appelé. Une logique de dupe semble donc se mettre en place, dont l'objectif, du côté du torero, est de mettre la pression sur l'empresa pour qu'il craque, et pour ce dernier de laisser filer le temps afin de fermer toutes les possibilités que soit engagé le torero qui par ailleurs fait partie de la liste de personnalités que le quotidien El Pais propose à ses lecteurs pour désigner l'homme (ou la femme) de l'année en Espagne.

HELLO DOLLY

Dans une interview accordée hier à l'ABC, Victoriano del Rio confirme que le premier toro "Dolly" de son élevage sera fécondé bientôt. Il s'agit d'un clône (à 30.000 euros) dont l'embryon a été cultivé aux USA à partir de "Alcalde" le semental historique de sa ganaderia aujourd'hui âgé de 16 ans. Dès que les autorisations d'importation lui seront octroyées, Victoriano mettra son projet à exécution. L'objectif est de lidier en 2016 les premiers fils de ce "Alcalde" bis. De quoi rendre jaloux Desgarbado qui entame à peine sa carrière de reproducteur.

LA MAUVAISE (?) PIOCHE D'ORTHEZ

La Commission Taurine d’Orthez, présidée par "don" Xavier Klein, a révélé le nom des élevages qui fouleront le sable des arènes du Pesqué lors la temporada 2009. Selon le communiqué de presse, "la Commission Taurine a eu le désir de proposer des ganaderias peu connues voire totalement inédites en France mais susceptibles, par leur origine d’une part et par les caractéristiques de leur comportement d’autre part, de répondre aux attentes des aficionados et du grand public." Pour la corrida d'Adolfo Rodriguez Montesinos on peut effectivement parler de choix audacieux mais on peut craindre que le public n'y trouve pas son compte si l'on en croit la reseña parue sur sa dernière corrida dans le site espagnol "Toro de verdad" que l'on ne peut soupçonner d'esprit partisan à son encontre. Dans la chronique titrée "Fracaso de Montesinos à Pioz", on peut apprendre notamment que "les second et quatrième restèrent collés aux tablas comme des boeufs" et que les troisième et cinquième furent "également décastés mais en plus dangereux." Comme plan media on peut rêver mieux. Voir chronique. Les novillos de la novillada piquée matinale proviendront également de l'encaste santa coloma et seront fournis par la ganaderia du second groupe appartenant à Angel Nieves Garcia.

LES CTPR HONORENT SANTAFE MARTON

Le prix de la meilleure novillada sans chevaux de la temporada 2007 du Sud-Ouest sera remis par les clubs taurins Paul Ricard du sud ouest au ganadero Santafé Marton dans le local de la peña taurine Côte Basque situé 12 allée Marine à Bayonne le vendredi 9 janvier à 19h30.

LOTO GEANT À ARLES

Le club taurin de Marco Leal se réunira le vendredi 26 décembre  à 21h au gymnase Jean-Francois Lamour à Arles  pour un LOTO GEANT de Noël.

SPECIAL JOSE TOMAS - CASTELLA

Périples Lointains, le spécialiste des voyages taurins, organise du 5 au 11 février 2009 un séjour « aficionados » en Colombie à l’occasion de l’unique corrida en Amérique du Sud à laquelle participera Jose TOMAS le 8 février à BOGOTA en compagnie de Sebastien VARGAS et José Maria MANZANARES. Un grand week-end de toros en perspective puisque le programme sera complété par un séjour à MEDELLIN pour aller encourager Sébastien CASTELLA qui participera le 6 février au traditionnel Festival nocturne avec procession de la Vierge à la lumière de 14 000 bougies et le 7 à une grande corrida dont les Maestros EL CID et Luis BOLIVAR complèteront le cartel. Pendant ce séjour, vous passerez également une journée au cœur d’une plantation de café près de MEDELLIN et le lundi 9 février vous découvrirez, au cœur de la Cordillère des Andes, l’hacienda et l’élevage du Maestro Cesar RINCON, Las Ventas del Espiritu Santo (visite, tienta, tertulia avec le Maestro …). Garantie absolue des billets de corridas. Prix à partir de 1 970 € incluant le vol PARIS / BOGOTA avec la compagnie AIR FRANCE, les vols intérieurs, hébergement en hôtels de 1 ère catégorie, visite, journée dans l’hacienda du Maestro Cesar RINCON, les billets de corridas… Renseignements et réservations : agence@periples-lointains.fr www.periples-lointains.fr

LA TEMPORADA 2009 EN AQUITAINE

Les organisateurs de corridas et novilladas du Sud-Ouest ont traçé les grandes lignes de la saison prochaine (sauf Bayonne) :
Janvier : le 18, journée des clubs taurins gerseois.
Février : le 8 novillada de Samadet avec fiesta campera le matin.
Mars : le 8 festival à Arzacq, le 22 novillada sans chevaux à Magescq.
Avril : le 12 sans chevaux et corrida à Aignan, le 13 sans chevaux et novillada à Mugron, le 19 novillada et peut-être sans chevaux matinale.
Mai : le 1er novillada et sans chevaux, le 3 bolsin de Bougues, les 30, 31 et 1er juin feria de Vic, quatre corridas et une novillada.
Juin : le 1er (lundi férié) Vic, le 7 Captieux novillada et tienta matinale, le 20 La Brède, corrida et sans chevaux matinale, le 21 Aire corrida et sans chevaux matinale, le 27 Orthez corrida portugaise, Rieumes becerrada, le 28 Rieumes novillada et sans chevaux, Saint-Sever novillada.
Juillet : le 4 Castelanu Rivière Basse tienta et sans chevaux, Eauze becerrada, le 5 Eauze corrida et sans chevaux matinale, le 12 Tartas sans chevaux, le 14 Plaisance becerrada et sans chevaux, du 17 au 21 feria de Mont de Marsan ( 4 ou 5 corridas, une de rejones ou portugaise, deux sans chevaux et peut-être une piquée), le 20 Vieux-Boucau corrida portugaise, le 25 Garlin novillada, le 26 Orthez, novillada le matin et corrida, Tyrosse sans chevaux et corrida, le 27 Tyrosse corrida portugaise.
Août : 6,7,8 et 9 Bayonne, le 1er Riscle sans chevaux et novillada, les 2,3,4 Hagetmau, deux novilladas et une sans chevaux, le 4 Villeneuve novillada sans chevaux, le 5 Mimizan novillada sans chevaux, le 7 Vic corrida, , les 8 et 9 Parentis trois novilladas dont 2 le dimanche, le 8 Soustons corrida portugaise, le 9 Soustons capea et novillada, le 8 Cazaubon corrida portugaise, le 8 Aire, novillada sans chevaux, du 13 au 17 feria de Dax (cinq corridas, une de rejones le 15, deux sans chevaux et une piquée ou trois sans chevaux les 14,16,17), le 15 Roquefort novillada et sans chevaux, Bayonne corrida et sans chevaux, le 17 Vieux-Boucau sans chevaux, les 22 et 23 Rion deux novilladas sans chevaux, le 23 Saint-Sever novillada et sans chevaux, Maubourguet sans chevaux, le 29 Cazaubon, becerrada et sans chevaux, le 30 Saint-Perdon novillada et sans chevaux.
Septembre : les 5,6 Bayonne , les 12 et 13 Dax (deux corridas, une novillada et une sans chevaux à confirmer), le 20 Vic novillada ou sans chevaux.
Octobre : le 11 Le Houga capea et sans chevaux.
Novembre : le 11 Saint-Sever sans chevaux sous réserve, le 22 Rion Fiesta Campera.

ACTIVITES DANS LES CLUBS ET PEÑAS

Retrouvez le programme complet des activités dans les clubs et peñas pour les prochaines semaines en page "agenda".

ALEJAN CELEBRE SON PREMIER ANNIVERSAIRE

En effet, voilà 1 an que ALEJAN ouvrait son site en France, c’était le 01 Décembre 2007.
1 année durant laquelle vous avez pu découvrir et apprécier la qualité de nos vêtements 100% Français.
1 année riche en actions pour les jeunes des écoles taurines qu’il faut continuer à soutenir car ils sont l’avenir de notre Culture.
1 année de triomphes pour ALEJAN qui se positionne, grâce à vous, comme la marque des vrais aficionados, fiers de porter nos valeurs, celle des professionnels et de nos matadors qui aiment porter ALEJAN et le font savoir.

Pour célébrer cet anniversaire et vous remercier de votre confiance, ALEJAN vous offre, du 15 Octobre au 20 Novembre 2008, 3 avantages cadeaux :
 -       
Les frais de port gratuits pour toute commande supérieure à 100 Euros
 -        La participation au tirage au sort pour gagner 15 abonnements de 1 an à Terres Taurines pour toute commande supérieure à 150 Euros. *
 -        Une nouvelle Collection  d’une trentaine de tissus supplémentaires 
ALEJAN porte en elle ces valeurs que nous partageons dans la Tauromachie :
-       
Vous respectez en vous offrant des produits de Qualité Française
-        Soutenir l’Avenir de notre Aficion que sont ces jeunes apprentis toreros
-        Etre Fier de revendiquer notre Passion Rejoignez-nous sur le www.alejan.eu pour célébrer cet anniversaire et continuer ensemble cette Aventure d’Utilité Taurine. ALEJAN, Porter nos valeurs avec Fierté…

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 








imprimez cette page