INOCENTADAS


José Tomas, très affecté par la bordée de critiques consécutives à la corrida qu'il a toréé à Guadalajara au cours de laquelle la présentation de certains toros avait fait scandale, a décidé hier de mettre un terme à sa carrière.

Telle est l'incroyable information qu'auront peut-être relevé hier en ligne ceux qui sont habitués à surfer, laquelle n'est bien sûr qu'une des inocentadas traditionnelles qui chaque 28 décembre, jour des Saints innocents, - notre 1er avril à nous - mettent en péril quelques réputations, certains n'hésitant pas, par réflexe sans doute, à les reprendre en toute bonne foi.

Dans le même registre, l'annonce que la ministre Cristina Narbona avait été nommée Hermana Mayor de la hermandad du Baratillo eu égard aux services rendus à la culture taurine, n'aura pu être reprise que par ceux qui ignoreraient que la ministre de l'environnement espagnole travaille assidûment à l'abolition des corridas.

Autre information qui ne sera pas passée inaperçue, et on espère qu'elle est inocentada aussi, celle du gouvernement uruguayen d'interdire les corridas sur son territoire, alors qu'il n'y en a pas. Et inocentada encore sans doute, l'annonce que le Pana serait apodéré en 2008 par Luis Alvarez.

La presse mexicaine n'est pas en reste et annonce pour sa part que Joselito Adame confirmera son alternative en janvier des mains de Enrique Ponce avec pour témoin le matador aguascalentense, Víctor Mora. Guettez les démentis.

André Viard