Jeudi 24 décembre 2006


EDITO


AU CAS OÙ...

...le Père Noël existerait et aurait pour les aficionados quelque compassion en raison des moments difficiles qu'ils traversent, il n'est peut-être pas trop tard pour lui écrire un petit mot. Voir édito d'André Viard



ACTUALITE

NOUVELLE GANADERIA DANS LES LANDES

Hier après-midi, José et Guillaume Bats ont réuni à Montsoué près de Saint-Sever une cinquantaine d'amis "tauromaches" pour leur présenter le cheptel récemment débarqué en provenance de Provence qui sera la base de leur nouvelle ganaderia baptisée Casanueva, une trentaine de vaches braves et un semental de Gallon avec pour objectif la fourniture de becerros d'ici à trois ans pour les arènes de la région. Le nouveau ganadero, âgé de vingt-cinq ans, a insisté sur l'importance de la dimension humaine de cette entreprise, remerciant au passage les nombreux bénévoles venus le soutenir lors de la préparation des clos sur les terrains vallonés de Chalosse. La première tienta est prévue pour l'automne 2007.

JUAN BAUTISTA AVEC SANTIAGO LOPEZ


Juan Bautista sera désormais apodéré par Santiago Lopez (découvreur de José Tomas et du Fandi), avec qui il a passé un accord verbal hier après-midi. Depuis son retour dans les ruedos, Juan Bautista qui était apodéré par Luc Jalabert et Alain Lartigue a déclaré : "En accord avec Alain et mon père, j'ai choisi de quitter le giron de l'entreprise familiale et de confier la gestion de ma carrière à Santiago Lopez." Pour sa part, celui qui fut apoderado de José Tomas, du Fandi et de Miguel Abellan, s'est déclaré "enthousiasmé par cette nouvelle aventure, estimant que Juan Bautista est un torero en pleine maturité qui devrait très vite intégrer les cartels de toutes les grandes ferias".

LES DESSOUS DE LA POLITIQUE CATALANE

Dans un long article consacré à l'affaire de la Monumental catalane, le quotidien ABC fait état des nombreuses pressions exercées par l'ERC contre l'empresa Balaña, des obstructions menées contre l'exploitation des 44 salles de cinéma et des 5 théâtres que celle-ci exploite à Barcelone, et de l'offre qui lui a été faite, en vain, d'échanger les arènes contre 70.000 mètres carrés de terrains constructibles.

ARLES : LA FERIA DEVOILEE LE 3 FEVRIER

La Féria de Paques se déroulera du 6 au 9 avril et comprendra 4 corridas de toros, une corrida de rejon, deux novilladas avec picadors, une novillada sans picador. Le programme sera annoncé le samedi 3 f évrier. Tel : 08 91 70 03 70 www.arenes-arles.com.

LE NOÊL DE MARC SERRANO

Pour les amis de son club taurin Marc Serrano vient de jouer le Père Noël en leur offrant un toro d’Alain Tardieu. Dans les sympathiques installations de Philippe Heyral, à une portée de cornes de Nîmes, le jeune Nîmois encore un peu endolori a profité de bonnes conditions sur la corne droite d’un adversaire apte à chercher la querencia en fin de vie. Bien les bregas d’Andaluz, Gilles Raoux ou Christian Romero et efficaces les piques de Jacques Monnier. Le temps était froid mais beau et les invités ravis. Pierre Charrain.

BIBLIOPHILIE TAURINE EN LIGNE

Le site http://www.tauromachie.info qui vient d'être mis en ligne présente une bibliographie taurine très complète des ouvrages en langue française.

UN SITE POUR L'ECOLE TAURINE

Le Centre de auromachie de Nîmes invite les aficionautes à visiter le site qu'il vient de mettre en ligne : www.ctnimes.fr

LE MYSTERE PABLO ROMERO

L'opus 10 (spécial) de Terres Taurines est en vente au prix de 15 euros. 192 pages richement illustrées sur un seul thème : "Le Mystère Pablo Romero". Pendant plus d’un siècle le nom de Pablo Romero a été synonime de bravoure, d’émotion, de trapio, d’exigente éthique et d’authenticité. Une légende maintes fois racontée pour mettre en valeur la trajectoire exemplaire d’une ganaderia restée durant cent vingt ans aux mains d’une même famille. Mais a-t-on écrit la vérité ? Dans la généalogie officielle quelques détails laissent entrevoir un passé recomposé et des zones d’ombre subsistent. Quelques oublis aussi. En outre, la mémoire officielle perpétuée par la famille Pablo Romero est contredite par des documents récemment exhumés. Quant à l’arbre généalogique apposé sur un des murs de la finca de Partido de Resina, il est incomplet. Entre la tradition orale et une réalité difficile à cerner faute d’archives familiales complètes, où est la vérité ? Entre les confessions partielles recueillies auprès des protagonistes contemporains de cette histoire, leurs non-dits ou même leurs dénégations, il n’est pas évident de faire la part des choses et encore moins de retrouver le fil ténu qui mène jusqu’à cette vérité que l’on veut occulter. Seule solution : faire abstraction de tout ce qui peut avoir été écrit depuis un siècle et se livrer à une observation clinique du troupeau au travers des documents parvenus jusqu’à nous. Une autre vérité apparaît alors, plus complexe, plus riche, mais aussi plus belle parce qu’encore plus humaine, laquelle permet d’expliquer ce qui ne l’a jamais été. Dans le secret du campo de la Herreria que s’est-il passé voici presque cent ans ? Dans le secret de Partido de Resina que se passe-t-il aujourd’hui exactement ? Dans cet opus spécial, pour la première fois un coin de voile se lève.

LA LETTRE DE TERRES TAURINES

La lettre de Terres Taurines réalisée en complément du site va prendre à l'automne son régime de croisière avec l'envoi aux lecteurs qui le souhaitent d'informations ciblées ayant trait à la culture taurine. Pour s'inscrire.

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.com

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 



imprimez cette page