Vendredi 30 novembre 2012

L'Edito

 

INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ

"Qu'est-il resté des agonisants du Cambodge ? Une grande photo de la star américaine tenant dans ses bras un enfant jaune.
Qu'est-il resté de Tomas ? Une inscription : il voulait le Royaume de Dieu sur la terre.
Qu'est-il resté de Beethoven ? Un homme morose à l'invraisemblable crinière, qui prononce d'une voix sombre : Es muss sein !
" Qu'est-il resté de Franz ? Une inscription : Après un long égarement, le retour. Et ainsi de suite, et ainsi de suite. Avant d'être oubliés, nous serons changés en kitsch. Le kitsch, c'est la station de correspondance entre l'être et l'oubli".

Voir édito






Actualité




MICHELITO, PLUS JEUNE
MATADOR DE TOUS LES TEMPS


Alors qu'il n'a pas encore quinze ans, Michelito Lagravère est donc devenu le plus jeune matador de tous les temps, record détenu jusqu'à présent par Luis Miguel Dominguín. Alternative fort digne pour le jeune vicois-mexicain qui devra cependant attendre l'âge de seize ans pour sa présentation en Europe ainsi qu'il en a l'intention. Michelito a reçu l'alternative des mains de Sébastien Castella et Juan Pablo Sánchez, et a coupé la seule oreille du jour face au toro de la cérémonie. Certains observateurs objectent déjà en Espagne que l'on a beaucoup trop parlé dans la presse généraliste de ce qui n'est à leurs yeux qu'une anecdote, mais en visionnant le film de la corrida chacun peut remarquer que le toro de Joselito n'a pas grand chose à envier question présentation à celui face auquel Morante a fait chavirer la Monumental de Mexico... Voire même à celui face auquel le Juli y a remporté un triomphe qualifié d'historique quelques jours plus tard. Voir Michelito. Voir Morante. Voir Juli. Sans enlever une once de mérite à Michelito dont la vraie carrière débutera quand il viendra se confronter au toro européen, chez lui à Vic par exemple, mais aussi on l'espère pour lui dans toutes les grandes ferias françaises, si Youtube n'existait pas il faudrait l'inventer, pour comprendre à quel point la tauromachie mexicaine diffère - et pas en bien malheureusement - de celle que nous essayons de perpétuer ici. C'est pourtant celle vers laquelle tentent d'entraîner toute la planète taurine ceux qui y ont le plus intérêt.

TVA ET CORRIDA

Le quotidien Midi Libre continue son travail de sape contre la corrida en général et les arènes de Nîmes en particulier en publiant une information erronée fournie par une association anti taurine locale. Lire. La réalité est bien sûr plus complexe que ce qui est publié, et le statut d'artiste intermittent du spectacle a été accordé aux toreros depuis longtemps. C'est le Front Populaire - mais oui - qui le premier avait inclu la profession dans la catégorie des artistes, puis c'est le gouvernement de Pierre Mauroy, à la demande du syndicat des toreros français de l'époque présidé par André Viard et grâce aux travaux de Frédéric Pascal, qui leur avait accordé le statut social correspondant. Dans leur acharnement à nuire au monde taurin par tous les moyens, les associations anti taurines et les medias qui se laissent intoxiquer par elles n'en sont pas à leur premier mensonge... ni à leur premier démenti.

MORANTE NE VEUT PLUS DE PROBLÈMES LORS DES RECONOCIMIENTOS


Après avoir été la cible de nombreuses critiques sous la gestion antérieur de sa carière en raison de divers scandales ayant eu pour théâtre les corrales de reconocimientos (Madrid compris), Morante a nommé Juan Carlos Carreño comme son nouveau veedor en Espagne, avec pour consigne de ne plus connaître ce genre de désagrément qui a pu nuire à son image. Enhorabuena.

JOSÉ TOMÁS POUR LA BENEFICENCIA ?

Le scénario d'un retour à Madrid de José Tomás dans le cadre de la Beneficencia prend corps, raison pour laquelle la Comunidad a refusé que Talavante y combatte les six Victorinos qui affrontera finalement en juin à Las Ventas, comme l'a confirmé l'empresa et comme il avait été annoncé ici en exclusivité. Pour l'occasion, les veedores de José Tomás cherchent pour lui un lot irréprochable dans des ganaderías différentes de celles que les figuras combattent habituellement. Si les informations confidentielles que nous possédons se vérifient, les aficionados apprécieront.

JUAN BAUTISTA À BORDEAUX


La PeñaGoya de Floirac organise le vendredi 30 novembre 2012 à partir de 19h30 une soirée avec la présence de Juan BAUTISTA et de Pierre VIDAL qui présentera son film "Une vie de Torero". Débat animé par Antonio AREVALO et expo photos de Bruno LASNIER. Cette soirée aura lieu dans un château du Bordelais avec buffet. Tarif: 15€ par personne. Inscriptions par téléphone au 05 56 92 01 86 (le soir).

JEAN-LUC LAFITTE EXPOSE À DAX

Du 1er décembre au 4 janvier, Jean-Luc Lafitte exposera ses peintures au café de Bordeaux à Dax.

FIESTA CAMPERA DE RION

Le cartel de la Fiesta Campera qui aura lieu à Rion le dimanche 2 décembre au matin est le suivant : novillos de Jalabert pour Juan Bautista, Fernando Robleño, Fernando Cruz, Juan Leal et Juan Bautista Molas. À cette occasion, Fernando Cruz reprendra l'épée après la terrible blessure reçue à Madrid en août dernier. A l’issue de la Fiesta Campera, le grand repas de l’aficion sera servi sous chapiteau chauffé aux participants à la fiesta, toreros acteurs et spectateurs. Au menu : garbure à volonté, daube, fromage, tarte aux pommes, café. Le samedi 1er, onférence-débat, entrée gratuite, avec la participation des matadors et éleveurs présents. Après la conférence : soirée tapas et grillades (participation 5€). Participation aux frais: 36 €  la journée entière de dimanche (casse-croûte d’accueil, spectacle taurin et repas). Renseignements et Réservations :  penatoroblanco@orange.fr.

VIème COLLOQUE DE L'UNION DES BIBLIOPHILES TAURINS

Le sixième Colloque des Bibliophiles Taurins aura lieu dans le Gard, au cœur du Pays d’Argence, à Fourques, les 1er et 2 décembre 2012. Au programme :
Samedi 1er décembre 14h 15: Hommages à Hubert Yonnet et Marc Roumengou 14H 30 – 15h 30: Tertulia en mano à mano : Hubert Yonnet, Marc Roumengou. 15H 45: Début des communications. Serge Milhé : Des toros à l’eau de rose. Araceli Guillaume-Alonso: Le chevalier, le taureau et le prince: entre Valence et Valladolid la corrida-spectacle renaît au Siècle d'Or. Jacques Garcin: Les toreros de l'ombre. Jean-Paul Rabanit: 15 août 1923, catastrophe à Fourques. 18 heures: fin des communications. 20h30 : Soirée-spectacle dans l'auditorium (entrée libre) - Flamenco avec la Compagnie Luisa - ''Fou de férias'', textes d'Antoine Martin, lecture mise en scène par Damien Alibert et Gaëlle Lévêque. -Projection d’extraits des corridas.
Dimanche 2 décembre : 15 heures: Jean-Yves Bauchu: La féria de la Placette. Marc Thorel: Adolfo, pourquoi tu tousses ? (ou : les bienfaits du tabac dans le petit monde taurin) Albert Payen-JC Lassalle: Cartophilie et tauromachie. Jacques Dalquier: D'une attribution erronée. Guy Suire: La tauromachie vue par le cinéma burlesque. 17H 30: Discussion et clôture. L’entrée au Colloque et à la Soirée du samedi 1er décembre est libre et gratuite. Renseignements : ubtf@orange.fr, Auditorium-fourques@gmail.com, www.fourques.com



LÉGENDES DE L'ART ÉQUESTRE

Les 4 plus grandes Ecoles d’Art Equestre du monde seront présentes à Arles pour 9 soirées de gala dans l’écrin des Arènes décorées par Christian Lacroix :
Vendredi 26 et samedi 27 Juillet Le Cadre Noir de Saumur ; Vendredi 9 et samedi 10 août L’Ecole Royale d’Art Equestre de Jerez ; Vendredi 16 et Samedi 17 août L’Ecole Portugaise d’Art Equestre de Lisbonne ; Jeudi 22, Vendredi 23 et Samedi 24 août l’Ecole Espagnole de Vienne. Ces 4 Ecoles ne sont pas des conservatoires aux équitations similaires, elles portent et transmettent chacune un patrimoine vivant qu’elles n’ont de cesse d’enrichir à leur façon et en cela elles sont toutes différentes. Toutes sont les dignes héritières de la tradition équestre la plus artistique, la plus accomplie et la plus noble. Ces hommes et leurs chevaux sont à la fois les reflets de leur époque et les maillons d’une longue chaîne qui ne cesse aujourd’hui encore d’affiner ses connaissances. En équitation comme dans d’autres arts, comment comparer Van Gogh à Picasso ou Mozart à Beethoven ? Location à partir du 12 novembre 2012, places à partir de 30 € (enfants de – de 12 ans 15 €). Tous les galas débuteront à 22h. contact@arenes-arles.com. Abonnements – 10% (1 billet dans la même catégorie pour chaque Ecole). Groupes (+ de 10 personnes) – Comités Entreprises – Centres Equestres - Opérations Entreprises – Soirées VIP : 04 90 96 90 93.


OPUS 41 : L'AFICIÓN ORPHELINE

Comme une maladie incurable dont nul ne sait expliquer l’origine, l’aficion orpheline alterne phases de crises et périodes de rémission. D’où vient le mal docteur ? De l’absence de toro, de la perte d’éthique, de cet étrange sentiment d’abandon que ressentent les aficionados face aux caprices des figuras et à la démission des empresas. Pour soigner la crise, une seule solution : fuir la routine et aller là où la tauromachie parvient encore à vivre à l’abri d’une modernité qui la banalise. L’itinéraire est hasardeux, les déceptions possibles, mais les rencontres riches. Au sommaire : "les mouettes de la Malgueta", "tendido paradis", "pique bleue", "veaux, vaches, cochons, couvées...", "le sereno de la Glorieta", "échec scolaire", "le syndrome de l’Heteronectes", "le palco de la Viergeet le chaudron du Dagda", "danse de la pluie et émail diamant". Mais aussi, "Révolution culturelle", et "Sánchez Covaleda : chronique d'une éradication annoncée". 160 pages d'un itinéraire athypique.

DE LA DIFFICULTÉ D'ÉCRIRE UNE CHRONIQUE TAURINE...

Afin qu'une chronique de corrida puisse être lue par toute personne, aficionada ou non, il faudrait utiliser un vocabulaire des plus courants, de tout les jours, et trouver le moyen de faire que l'amalgame des mots, provoque chez le lecteur, une émotion et un plaisir. Poètes et écrivains y feraient merveille.  Mais la tauromachie est aussi une technique et ne pas s'y référer occulterait ce que l'Aficionado averti considère comme essentiel. Lire chronique de René Philippe Arneodau.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 






























imprimez cette page