BAYONNE VILLE TAURINE




En annonçant les dates de sa prochaine temporada, Bayonne a coupé court aux mensonges proférés par le maire de Fréjus qui, pour dissimuler sa propre incohérence, avait prétendu qu'à Bayonne aussi on comptait mettre un terme aux corridas.

Aucun aficionado et aucun bayonnais n'en avait bien sûr douté, mais ces temps de désinformation et de mensonges, il est heureux que la ville de Bayonne ait choisi cette manière élégante pour faire une mise au point, car répondre directement aux mensonges de monsieur Brun eut été leur donner beaucoup d'importance.

La temporada bayonnaise se structurera donc comme l'an passé autour de trois dates, et il est heureux de constater que celles-ci seront ré équilibrées, avec une corrida supplémentaire dans le cadre des fêtes et une de moins pour la feria d'août. Samedi 30 juillet aura donc lieu une corrida de toros, suivie le dimanche par une de rejones. Du 4 au 7 août seront données trois corridas et une novillada piquée, tandis que le rendez-vous des 3 et 4 septembre proposera, sans surprise, deux corridas.

Dans les années à venir, suite à la décision de Mont de Marsan de faire bouger sa feria pour récupérer la date de Sainte Madeleine, l'établissement d'un calendrier cohérant risque de constituer un véritable casse-tête pour toutes les arènes dont les dates traditionnelles sont comprises entre le 25 juillet et la première semaine d'août, le danger étant, bien sûr, de voir coïncider plusieurs ferias traditionnelles le même jour.

L'association des organisateurs de corridas et novilladas du Sud-Ouest a écrit aux maires concernés pour les sensibiliser sur la nécessité d'inclure dans leur réflexion l'intérêt général des diverses arènes qu'ils représentent, en vue d'élaborer un calendrier le moins pénalisant possible pour les moins importantes.

André Viard