L'ESCALADE

Dès que l'on essaye d'élever le débat et de mettre la tauromachie en perspective avec notre civilisation, la fureur monte du côté de la cause anti taurine. Ce matin, sur l'un de lses forums, passait se message vengeur qui m'était destiné :

"La tauromachie est, pour nous, fondée sur le respect, le courage, l'intelligence et l'art ; valeurs totalement absentes de ce courrier." Je dois dire qu'ne grosse colère monte en moi quand j'entends ça, surtout par un homme reconnu et grassement payé pour pousser à la torture et au meurtre les jeunes générations, entre autres victimes de son discours puant. Qui peut encore penser qu'un bourreau puisse donner des leçons de respect? Cet homme es un pervers autorisé par notre pauvre France incapable de savoir où est le bien. Je suis outrée par ce texte. De même que je suis outrée par notre monde pourri. Car il n'y a pas d'autres mots plus artistiques pour dire le vrai sur le réel qu'on nous impose en violant nos consciences. PS:Où as tu trouvé ce texte qu'on lui réponde?"


Et la réponse n'a pas tardé : ce soir, la jeune "Dana", (dana.visca@wanadoo.fr) mais peut-être est-ce un pseudonyme, nous fait part dans un joli poême de ses réflexions dont l'intelligence et la pertinence n'échapperont à personne :

"Brûleurs de voitures dans les banlieux,
Tortionaires d'animaux dans les arènes,
Tout ça, c'est la même racaille...
La racaille est aussi dans les arènes...
On va se débarasser de la racaille des arènes...
acteurs et spectateurs..."

Si j'en crois mes informateurs, certains se plaignent de ne pas recevoir de courrier en provenance des anti taurins et mettent en doute la réalité de ceux que je publie. Ils ne savent pas à quel point j'aimerais qu'ils aient raison et que tout ceci ne soit qu'une vulgaire manipulation dont je serais l'auteur pour faire croire que Terres Taurines est devenue une cible privilégiée en raison de son discours qui dérange... Ce n'est malheureusement pas le cas, et cette misère-là est bien réelle, comme celle dont nous avons fait état hier et qui nous concerne aussi.

Mais comment pourrait-il en être autrement lorsque les porteurs d'opinion et les carriéristes se comportent comme ils le font ? Ces jeunes-là, ou peut-être sont-ils moins jeunes, ne sont que le reflet de ce qu'ils voient. Le discours de haine, l'appel à la xénophobie ou à la délation pure et simple sont devenu le quotidien d'une société à la dérive dont les seuls gagnants sont ceux qui aspirent à la contrôler en attisant les peurs récurrentes qui constituent ses meilleurs leviers.

Et lorsque l'erreur et le mensonge sont poussés à un tel degré au plus haut niveau, comment attendre de la base qu'elle soit apte à disserter sur les vertus humanistes que les aficionados savent trouver dans l'arène et qu'ils veulent transmettre à leurs cadets ? Si, à l'occasion, les associations anti taurines qui se veulent respectables prennent le temps de désavouer leurs encombrants émules, l'aficion appréciera. Dans le cas contraire, il faudra malheureusement déplorer que ces propos irresponsables sont cautionnés et que la barbarie avance à grand pas.


André Viard