lundi 3 octobre 2005


EDITO


COSAS DEL TOREO


Dans les annales taurines, les anecdotes abondent qui font état de détails malicieux, écrivant, en marge de l'histoire officielle de l'art taurin, sa version picaresque et touchante. Voir édito d'André Viard


ACTUALITE


MADRID : MANSADA FAIBLE DE PALHA

Quatre toros de Palha grands et armés mais globalement décastés et faibles, un sobrero de Salvador Domecq décasté et un de Carriquiri difficile. Rafaelillo applaudissements et silence après avis, Fernando Robleño ovacion après avis et silence, Paulita applaudissements et silence. Par la faute des toros de Palha la corrida inaugurale de la feria d'automne s'est soldée par un pétard majuscule.

ALGEMESI : OREILLE POUR DE JUSTO, VUELTA POUR UN CEBADA

Cinq novillos de Cebada Gago, bon le quatrième qui fut primé d'une vuelta., intoréable le cinquième. Emilio de Justo oreille et vuelta, Alejandro Portaña silence après avis et silence, Genaro Tent vuelta. Emilio de Justo a réalisé une bonne faena mal conclue épée en main face au meillleur novillo de la tarde.

UBEDA : TRIOMPHE DE MIURA, PADILLA ET CARNICERITO DE UBEDA

Toros de Miura, nobles les trois premiers, éteints les autres. El Fundi oreille et ovation, Juan José Padilla deux oreilles et oreille, Carnicerito de Úbeda deux oreilles et ovation. Trois bons toros de Miura ont permis aux toreros de divertir le public et aux ganaderos de reprendre espoir après une saison très moyenne.

VICENTE CARDO REMPORTE LA FINALE DE GRAINE DE TORERO

Bellegarde : 6 erales des frères Jalabert très mobiles et maniables pour : Antony Caballe silence et oreille, Patrick Villebrun ovation et vuelta Vincent ( Fare) Cardo vuelta et oreille. 
Le premier exemplaire des frères Jalabert , obéissant  jusqu’à la servilité, poussa Antony Caballe à la faute. A un novillo qui permettait toutes les audaces artistiques, il ne servit qu’un travail stéréotypé émaillé de nombreux désarmés. Silence. A quelques détails près le même scénario se répéta à l’excellent  quatrième qui, faute de travail en profondeur, finit en cherchant les planches. Le président accorda une oreille que personne ne demandait . Le récipiendaire lui même ne l’attendait pas, au point de la cacher au plus vite dans son gilet.
L’allonge et les qualités naturelles de Patrick Villebrun lui permirent de templer au mieux son premier,  tout au long d’une faena très appliquée. Celle ci cumula lors de trois derechazos lié au pecho dont le public  salua chaleureusement  la qualité. Il tua sans brio d’un pinchazo et de 1/3 de lame tombée. Ovation. Son beau jeu de poignet sut délier la charge courte du faible cinquième, mais les fléchissement de ce dernier cassèrent le rythme de la démonstration. Engagé mais malchanceux à l’épée, il méritait l’oreille que demanda le public avec insistance. Le président aurait du l’accorder, surtout compte tenu de la générosité avec laquelle il avait donné la précédente. En dépit de la bronca qui montait il s’entêta dans son refus Très touché par cette injustice, qui s’ajoutait au fait qu’il ait touché le lot le moins propice,  le pudique Villebrun ne fit la vuelta que poussé par sa cuadrilla. Il fut récompensé d’une ovation  forte et soutenue. 
Vincent Cardo, dont, dès le début de la compétition, il était écrit dans ces colonnes «qu’il avait beaucoup progressé, et  s’était posé en authentique challenger » a confirmé ses ambitions. Bon élève, muleta très avancée et trajectoires arrondies, il sut tirer tout le parti possible du beau galop de son premier. Malhabile à la mort il  dut se contenter d’une vuelta. Toujours fidèle aux stratégies les plus classiques, il parvint à exploiter la charge quelque peu problématique du dernier Jalabert. Il fut secoué sans mal en fin de lidia et au sortir d’un volapie. Porté par le public il coupa l’oreille malgré son manque d’efficacité à l’épée.  En fin de spectacle, le prix « Graine de Torero » de l’année 2005  est venu  récompenser les progrès spectaculaires de Vincent Cardo, tandis que les frères Jalabert recevaient celui du meilleur ganadero. Les autorités fleurirent aussi les deux autres finalistes : Caballé et Villebrun, ainsi que  Marie Barcelo, Gaetan Vidal , Thomas Bourel , Clement  Mauras, et les plus jeunes, qui font  la richesse de la présidente  Brigitte Dubois.
Frédéric Pascal.

ANNULATION DE LA CORRIDA DE FLOIRAC

Les possesseurs de billets d'entrée pourront se faire rembourser du 5 octobre au 10 novembre en envoyant au bureau des arènes, à la mairie de Floirac (33270) les billets en retour et un RIB.


L'ACTUALITE TAUROMACHIQUE SUR "SUD-OUEST"

Seul grand quotidien régional à offrir une actualité règulière en ligne d'accès libre, le journal Sud-Ouest invite les aficionautes à retrouver les chroniques de Zocato entre autres sur www.sudouest.com. Dans la rubrique "couleur sud-ouest", cliquer sur la rubrique "toros".

TERCIOS FAIT SA RENTREE

Après une tertulia de circonstances lors de Toros y Salsa, Tercios fait donc véritablement sa rentrée le 2 octobre. Au sommaire :
"Moins de dix ans"
: rencontre avec Damien, neuf ans, qui depuis cinq ans fait partie de l'arastre de Bayonne. Six fois par corrida, il racompagne derrière les mules la dépouille du toro mort, en faisant claquer son fouet...
"Dans un fauteuil" : entretien avec le matador français Stéphane Fernandez Meca. Vingt ans après sa première novillada piquée, en 1985 à Arles, au cours de laquelle il fut gravement blessé par un toro de Yonnet, Stéphane Fernandez Meca vient de mettre fin à sa carrière. Le 13 août dernier, devant les arènes de Dax, où il devait l’après-midi combattre les toros d’Escolar Gil, il s’est assis dans le fauteuil de Tercios, pour répondre aux questions de Zocato…
"Petits écoliers" : le 13 août dernier, à Dax, les six toros d'Escolar Gil, redoutable élevage de la région de Tolède, d'origine Victorino Martin, ont semé la panique, la blessure et l'émotion dans une corrida qui restera la plus grande de l'année dans cette arène landaise...
"Vents de sable" : le grand concours landais de dax, le 11 août dernier, a réuni sur le sable des arènes toute une nouvelle génération d'écarteurs...

PHOTOS TAURINES

Laurent Deloye "El Tico" invite les aficionautes à visiter le site où il publie ses photos.
http://www.eltico.org.  Et Bernard Bouye, photographe de presse, en fait de même : http://www.contrechamps.fr

VOYAGE DES ABONNES À SALAMANCA

Sur le forum des abonnés à la revue, les modalités du voyage anniversaire prévu en novembre sont débattues. D'ici à la fin octobre il importe que tout soit calé et que chacun ait donné son avis. Au programme (virtuel pour l'instant) visites de ganaderias, tientas, rencontres avec des toreros, repas en commun... et soirée "movida"...

FESTIVAL DE SAINT-SEVER

Le festival organisé le 16 octobre prochain à Saint Sever par la Peña Saint-Jean pour honorer Fernandez Meca à l'occasion de sa despedida propose des novillos d'El Pilar pour Victor Mendes, André Viard, Meca, Julien Lescarret, Victorino Martin fils et "El Santo".

JOSE MANRUBIA EN LIGNE

José Manrubia, torero et artiste peintre qui expose jusqu'au 5 octobre son travail en compagnie de Laure Donnedieu de Vabres à la galerie Art Génération 67 rue de la Verrerie dans le Marais (75014), invite les aficionautes à lui rendre virtuellement visite sur son site : ibiskus.com/manrubia.

EXPO PHOTO

Notre compañero Pierre Delhoste invite les aficionautes à visiter le site sur lequel il expose son remarquable travail. http://perso.wanadoo.fr/pierre.delhoste/r

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction

contact rédaction

 




imprimez cette page