DOUBLÉ FRANÇAIS

Dimanche, Patrick Laugier et ses filles se sont présentés à Madrid comme ganaderos. Dimanche prochain, Marc Serrano y confirmera son alternative. Coïncidence sans doute, mais tout de même : la tauromachie française s'exporte, et nul ne s'en plaindra.

Triompher comme ganadero à Las Ventas est un exploit rare, et bien y figurer est déjà un excellent résultat. C'est en tous cas une récompense méritée pour un ganadero dont les efforts sont connus des aficionados français, tandis que le bon goût l'est des toreros.

Y triompher comme matador est peut-être plus difficile encore, et le challenge proposé à Marc Serrano n'est pas anodin : affronter les saltillos de Moreno Silva est rarement une sinécure, et le fait que le ganadero lui aussi joue très gros, laisse imaginer que sa corrida sera du goût de l'aficion madrilène.

Autre ganadero favori de cette aficion, Adolfo Martin, a reçu une nouvelle cornada au campo en embarquant la corrida de Bayonne du week-end prochain. De bonne augure pour la suite... Et de bonne augure également les magnifiques novillos de Barcial préparés par Arturo et Jesus Cobaleda pour le retour à Vic. Une fin de temporada palpitante, avec également Toros y Salsa, Nîmes, le Riz à Arles avec le défi de Juan Bautista, et bien sûr les vendanges nîmoises.

André Viard