Samedi 7 septembre
2013

L'Edito

 

ANTI ANTI CORRIDA

J'ai suivi avec attention les premiers pas de la page faceboock Anti anti corrida et suis arrivé à la conclusion qu'elle peut devenir la seconde patte du monde taurin pour avancer dans le bon sens.


Voir édito






   
Clemente à Dax

Actualité

EMBRUNS DE DUENDE

Embruns de duende : volatile par nature, le souffle du toreo pur ne peut se capturer. Comme l’écume de mer ou l’eau pulvérisée des brumisateurs d’ambiance, l’embrun du duende est une effluve subtile : aussitôt le ressent-on, aussitôt il disparaît. Rencontre privilégiée avec Curro Romero, un mythe timide et discret.
Dans cet opus aussi, l’épopée des toros de Urquijo, de la splendeur à la nostalgie, l’histoire de ceux que l’on élève à Fuente Rey sous la protection d’une étrange pyramide, les talismans de Guisando et la consécration de Juan Bautista, ainsi que l’autre chemin d’Antonio Ferrera, triomphateur de la dernière San Isidro. Feuilletez-le en ligne... puis précipitez-vous.

ARLES : ESPADA A HOMBROS, EXCELLENTE NOVILLADA DE PATRICK LAUGIER

Après cet après midi triomphale, avec tous ses novillos applaudis à l'arrastre et deux vueltas à la dépouille pour les quatrième et cinquième, Patrick Laugier peut se retirer sur ses terres avec un titre de roi de la Camargue gagné de haute lute. Le triomphe aurait d'ailleurs pu être encore plus éclatant avec un Président plus assuré de ses critères, en effet le premier exemplaire, généreux et « humillador », le meilleur de la course, a été manifestement frustré des honneurs posthumes et le dernier aurait, mieux que ses frères, mérité la même récompense. Tout en restant au dessus de la moyenne, seuls les second et troisième baissèrent un peu sans pour autant manquer de mobilité. Avec plus de chance à l'épée tous les toreros auraient pu couper une oreille de plus. Cesar Valencia, oreille et vuelta. Francisco Jose Espada, silence et deux oreilles. Lillian Ferrani, silence et oreille.
Avec plus de continuité dans la poussée au cheval, le premier aurait été parfait. A pied sa charge fut idéale, fluide, continue et inlassable. Tête basse et nuque découverte il répéta bravement jusqu'au bout de son long combat. Pétri de bons principes Cesar Valencia le torea efficacement en se prémunissant de trop d'avantages face à un adversaire de cette qualité. Son engagement et un beau volapie lui valurent une oreille, mais le Président oublia de récompenser les qualités du Laugier. Spectaculaire mais juste de fond, le haut quatrième se laissa châtier tête haute dans le caparaçon. Il eut un éclair de classe lors du troisième assaut mais retourna vite à un comportement ordinaire. Morphologiquement inapte à baisser la tête, il ne donna que des charges sans fond et crochetées vers le haut. Usant, cette fois à bon escient, de sa capacité à ne laisser aucune chance à son adversaire, Cesar Valencia construisit une faena méritoire et rythmé qui sur-vendit les qualités de l'animal. Une petite déroute au descabello le privèrent de trophées.Vuelta au torero et vuelta hors de propos au novillo, sans doute pour compenser l'injustice commise envers le premier.
Le second commença par refuser le contact avec le picador avant de se chauffer et de pousser avec classe. Il arriva à la muleta franc mais tardo. Même lourdement sollicité, il ne répéta pas et manqua de transmission. F.J. Espada accumula les passes une à une et finit par un arimon mené avec habilité. Une catastrophe aux aciers le priva de récompense. Silence. Le cinquième commença par pousser avec classe, puis se désunit lors des autres assauts. Au troisième tiers il ne baissa que modérément la tête, mais répéta docilement. Sans l'obliger, en lui gardant toujours le leurre à hauteur des yeux, Espada réussit à le faire durer pour lui imposer une longue faena exécutée avec classe et technique. Deux oreilles en dépit d'un mete y saca précédant une entière. Vuelta à la dépouille.
Le troisième se défendit sans pousser à la pique. Il ne se livra qu'à la muleta qu'il suivit fidèlement, pour peu qu'elle lui soit proposée à la bonne distance et avec temple. Lillan Ferrani ne commit que peu de fautes mais quelques imprécisions cassèrent le rythme de sa faena. Il tua mal. Silence. Une fois ses appuis assurés, le sixième poussa tête basse dans le peto. Il confirma ces bonnes dispositions en donnant les charges les plus commodes pour le torero, continues et suaves. Se hisser à sa hauteur releva de la gageure. Lillan Ferrani eut le grand mérite d'y parvenir par moment. Il semble prêt à affronter tous types d'adversaires mais doit travailler son expression artistique pour tirer meilleur parti d'adversaires aussi manifestement collaborateurs. Il laissa la jambe au dessus de la corne pour un grand volapie. Une oreille. Rien au novillo. Petite entrée. Grosse satisfaction.
Frédéric Pascal. Voir galerie Valentin Heyere.

NOUVELLE DÉROUTE DU CRAC DEVANT LES TRIBUNAUX

Comme il était prévisible au regard de la légèreté de l'argumentation pourtant réunie par un "comité d'experts ayant travaillé pendant six mois sur le dossier", le Tribunal Administratif de Marseille a rejeté hier la demande en référé présenté par le Comité Radicalement Anti Corrida, aucune des allégations invoquées n'étant en mesure de démontrer l'opportunité d'une pareille demande.
En réponse aux arguments du CRAC, maître Ludovic Para, avocat de la mairie d'Arles et de l'Observatoire, a plaidé devant le Tribunal, à partir d'un mémoire rédigé en défense avec les autres avocats de l'Observatoire, maître Michel Dufranc, Jean Corona et Guillaume François (avocat également de l'UVTF) et le comité juridique de l'Observatoire présidé par le professeur Reynald Ottenhof.
Dans le procès au fond qui ne manquera pas de suivre, l'Observatoire et l'UVTF interviendront également aux côtés de la ville d'Arles, pour faire confirmer l'interprétation de la loi mise en évidence par ses juristes et qui confirme celle déjà donnée par les plus hautes juridictions civiles, ainsi que par le Conseil Constitutionnel. Mais auparavant, les militants du CRAC, et leur président, devront répondre devant la justice pour leur implication directe dans les troubles à l'ordre public et entraves à la liberté d'expression dont ils se sont rendus coupables, entre autres, dans les arènes de Rion le 24 août dernier à l'occasion d'une manifestation non autorisée dont la violence a ému au-delà des régions taurines par son caractère xénophobe et sa radicalisation.

FERIA DU RIZ À ARLES

Jeudi 5 septembre, novillada sans chevaux nocturne avec des erales de Tardieu et les élèves de l'École taurine d'Arles. Vendredi 6, novillos de Dos Hermanas pour César Valencia, Francisco José Espada et Lilian Ferrani. En nocturne, second Championnat d'Europe des recortadores. Samedi 7 corrida goyesque, toros de Domingo Hernández pour Enrique Ponce, El Juli et Juan Bautista. L'amphithéâtre sera décoré par l'architecte Rudy Ricciotti. Dimanche 8 au matin, corrida portugaise, toros de Gallon pour Fermín Bohórquez, Joao Moura fils et Ginés Cartagena, avec les forcados de Chamusca. L'après-midi, toros de La Quinta pour El Cid, Manuel Escribano et Diego Silveti.

TOROS Y SALSA


Pour Toros y Salsa : samedi 7 septembre toros de Torrestrella pour Padilla, Fandiño et Jiménez Fortes. Dimanche 8 deux toros de Victorino Martín, deux de Fuente Ymbro et deux de Garcigrande pour Morante et Castella.
.

TERRES TAURINES SUR TWITTER

Depuis quelques mois Terres Taurines est sur twitter dans sa version espagnole. Rejoignez-le pour recevoir, en français, des infos parfois exclusives et impressions à chaud en direct des ruedos et du campo. @Tierras Taurinas.





EXPO PERMANENTE
DE TERRES TAURINES À LAS VENTAS


Devant un public fourni et en présence de nombreux ganaderos, l'exposition consacrée au toro au campo par Terres Taurines a été inaugurée hier midi par André Viard. Installée dans la galerie du Tendido 2 elle restera accrochée durant toute la temporada. Parmi les toros exposés, entre ceux de Miura, Adolfo Martin, Prieto de la Cal, Barcial ou Cuadri, quatre ganaderías françaises sont à l'honneur : Blohorn, Margé, Scamandre et Francine Yonnet. Au fil de la saison, de nouveaux élevages seront présentés, afin de montrer la diversité des paysages et des encastes qui sont la richesse des terres taurines.


TOUTE LA TEMPORADA DU SUD-OUEST

Programme complet de sa temporada dans le Sud-Ouest. Voir programme. Voir numéros de réservations.


FERIA DE CARCASSONNE

L’association "Carcassonne Toros" a annoncé les élevages retenus pour la Féria 2013 : vendredi 30 août, corrida mixte d’Aguadulce (rejon et forcados, 2 novilleros à pied ), samedi 31 août, novillos de Cebada Gago, dimanche 1er septembre, novillos de Miura.


DE LA DIFFICULTÉ D'ÉCRIRE UNE CHRONIQUE TAURINE...

Afin qu'une chronique de corrida puisse être lue par toute personne, aficionada ou non, il faudrait utiliser un vocabulaire des plus courants, de tout les jours, et trouver le moyen de faire que l'amalgame des mots, provoque chez le lecteur, une émotion et un plaisir. Poètes et écrivains y feraient merveille.  Mais la tauromachie est aussi une technique et ne pas s'y référer occulterait ce que l'Aficionado averti considère comme essentiel. Lire chronique de René Philippe Arneodau.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.


CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

 






































imprimez cette page