Dimanche 11 septembre 2011

L'Edito

 

POINT DE VUE, IMAGES DU MONDE
Retenu ailleurs pour raisons professionnelles - je boucle l'opus 35 - je n'ai pu assister à l'apothéose dacquoise d'hier... mais j'en ai entendu l'écho sur les antennes.
Voir édito.

Actualité

ARLES : JUAN BAUTISTA A HOMBROS

Venue en substitution de celle de Daniel Ruiz, jugée trop petite, la corrida de Zalduendo est sortie maniable, juste de force et fade. Épargnée au cheval, sa bravoure n'a pus se juger que lors de la lidia à pied, où aucun exemplaire n'a brillé par son abnégation dans le combat. Sauf le dernier, tous ont humilié, mais ont manqué d'allant. Morante , division et salut. Juli, oreille et oreille. Juan Bautista, deux oreilles et ovation.
Le premier tarda à assurer ses appuis dans le caparaçon. Épargné au deuxième assaut, il conserva pour la suite suffisamment de vivacité pour répéter, au petit galop, des charges claires, mais justes d'envergure et fades. Avec ce naturel qui est le chemin de toutes les élégances, Morante réalisa une faena volontaire, sans scorie ni attitude forcée, dans un silence à peine poli. Il tua en trois voyages, ce qui déclencha la colère des inconditionnels de la corrida combat auxquels la modernité du cartel avait échappé. Division. Le quatrième poussa tête basse, perpendiculairement au peto dans une attitude qui laisse espérer de longues charges claires. Hélas, il ne répondit quasiment pas à cette attente. Tête basse mais pingre en course, il ne répéta qu'à contre coeur et se réfugia spectaculairement en tablas au dénoué de la seconde série. Il ne dut de donner du jeu qu'à l'engagement de son matador. Morante ne le laissa pas se fixer au sol dans sa querencia, il l'attira au centre et accepta de se le passer très près lors d'une faena courte émaillée de recortes torerisimes, Il perdit tout espoir de trophée aux aciers . 4 pinchazos et ½. Salut.
Le second se grandit sous la seconde pique. Tête basse mais tricoteur de la corne en fin de suerte, il aurait pu s'avérer incommode, mais il eut la chance de croiser la route d'un Juli au sommet de la technique du combat des toros. Muleta toujours synchronisé aux cornes, ce dernier força le Zalduendo à poursuivre quand, protestant par d'inconfortables derotes, il entendait couper ses trajectoires. La faena conserva de ce fait un haut degré d'incertitude donc d'intensité. Entière après pinchazo. Une oreille. Le cinquième mit brièvement les reins sous le fer. Dans la muleta , il donna un dizaine de charges vibrantes et répétées à droite, se réserva sur deux séries de naturelles, puis finit par ne plus bouger. Juli profita du peu qui lui était offert, puis s'installa au fil des pitons pour un numéro bienvenu d'encimismo avec tours complets enchainés. Entière efficace. Un oreille, injustement protestée au regard du travail sérieux et engagé du maestro.
Le troisième brilla par son style au cheval où il fut épargné. A pied, à condition de ne pas être trop soumis, il donna des charges loyales et de bonne longueur. Il montra son fond de bravoure en durant suffisamment en dépit d'un potentiel physique mesuré. Juan Bautista sut lui donner de la distance pour lui permettre de respirer. Il s'étira au derechazo pour l'encourager à rompre en avant et finalement réalisa une longue faena de bon goût agrémentée d'enchainements menés avec beaucoup d'inventivité. Il tua superbement d'un sincère recibir. Deux oreilles. Le dernier garda la tête haute sans se livrer dans le peto. Au troisième tiers il confirma son manque de race et de fond. Il se laissa facilement abuser à mi hauteur mais ne tarda pas à s'éteindre. Grâce à son temple Juan Bautista sut en profiter sur quatre séries puis il dut composer avec des demi charges. Il tua d'une entière tombée. Ovation. Beau temps. Belle entrée mais pas de « no hay billetes ». Frédéric Pascal. Voir reportage Elsa Vielzeuf.

DAX : UN RABO POUR MANZANARES, VUELTA POUR CUVILLO

Diversement présentée, la corrida de Nuñez a surtout valu pour son second toro auquel Manzanares a coupé la queue, avant de faire un effort méritoire face au rugueux cinquième. Ponce a fait du roue libre et s'est fait quelque peu chahuter, tandis que Perrera n'a pas eu d'options. Arènes pleines. Voir reportage Roland Costedoat.

VALLÉE DE LA TERREUR

À l'ouest de Madrid, la "Vallée de la Terreur" se normalise. Cette semaine, c'est une excellente corrida d'Adelaida Rodriguez qui y a été lidiée, face à laquelle Antonio Barrera a coupé trois oreilles et une queue, et Antonio Chacon une. Ces toros sont ceux qui furent l'objet d'un reportage dans l'opus 34. Intialement prévus à Madrid, ils se sont lidiés à Cuellar et Sotillo de la Adrada. Et en général, ils ont été très bons. Voir reportage André Viard


FERIA DU RIZ À ARLES

Les cartels de la feria du Riz à Arles sont les suivants : vendredi 9 septembre à 17 heures 30, novillos de Margé pour López Simón, Javier Jimenez et Juan Leal. À 21 heures 30, novillada non piquée, erales de Tardieu. Samedi 10 septembre à 17 heures 30 : Corrida Goyesque, toros de Zalduendo pour Morante, El Juli et Juan Bautista. Dimanche 11 septembre à 11 heures, corrida de rejoneo : toros de Martelilla pour Joao Moura hijo, Manolo Manzanares et Samuel Lupi. À 17 heures, corrida concours : toros du Conde de la Corte, Cebada Gago, Conde de Mayalde, Dolores Aguirre, Hubert Yonnet et Tardieu pour Rafaelillo, Julien Lescarret et David Mora. Renseignements au 0 891 70 03 70 et www.arenes-arles.com.

TOUTES LES GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 









imprimez cette page