beziers
Arles
Samedi 12 septembre 2009

L'Edito

La photo

CONCOURS DE CIRCONSTANCES

Quand un vaillant de la trempe de Sanchez Vara déclare forfait une fois le paseo terminé, c'est qu'il n'est manifestement pas en état de toréer, ce qu'avec un minimum de sensibilité on peut comprendre. Voir édito.

Actualité

DANS LES RUEDOS HIER

A Albacete, José Tomas et Vicente Barrera ont coupé une oreille chacun face à une fade corrida de Las Ramblas. Barrera a été pris de vilaine manière et le matador local Juan Luis Rodriguez qui prenait l'alternative au pied levé en remplacement de Perera blessé a perdu les trophées épée en main. A Valladolid face à une inégale corrida de Matilla le Fandi a coupé trois oreilles et Juli une. Talavante a perdu les deux oreilles du dernier épée en main.

ARLES : VUELTA POUR UN GRAND TORO DE MARIA LUISA, OREILLE POUR LOPEZ CHAVES

Suite au forfait surprise de Sanchez Vara, la concours d'Arles s'est convertie en un mano a mano entre Lopez Chaves et Fernando Cruz, deux maestros qui, à eux deux, totalisent moins de dix courses cette temporada. En dépit de leur manque de compétition, ils ont dignement figuré face aux encastes les plus redoutés de tout le campo bravo. Ne serais-ce que pour cette raison, ils méritent toute notre admiration et un grand coup de chapeau. Mieux servi par le bétail et mettant à profit sa grande expérience du campo, Lopez Chaves (ovation, oreille et silence) s'est adjugé le prix du meilleur lidiador, mais Fernando Cruz (salut, silence et silence) n'a pas démérité. Tous deux ont magnifiquement joué le jeu de la concours en mettant en vedette leurs adversaires.  Il est à noter que la plus part des picadors se sont joués la peau en acceptant de laisser venir les toros de très loin dès le premier assaut. Deux d'entre eux ont payé cette témérité au prix de chutes spectaculaires. Deux chacun pour J. L. Rivas, monté sur Quinze, qui emporta le prix du meilleur picador face au Guardiola et Rafael Lopez héroique face au Prieto de la Cal.
Suite à un accord concerté entre toreros et présidence, les toros sont sortis dans l'ordre suivant.  Le racé exemplaire de Partido Resina s'est montré solide mais s'est épuisé au cheval. Discret au cheval le conde de la Corte s'est amélioré à la muleta. Le coralero de Maria Luisa Perez de Vargas s'est mis sur orbite dès la première pique et s'est maintenu à ces altitudes jusqu'à venir mourir en brave au centre de la piste. A ce jour, il est, sans conteste, le toro de l'année dans le Sud Est. Avisé le toro de Yonnet ne s'est jamais livré. Le Prieto de la Cal a fait passer l'énergie cinétique pour de la bravoure (scientifiques préparez vos calculettes et voyez plus bas). Le vulgaire Cuadri n'a rien permis.
Par son beau galop le Partido Resina justifiait sa sélection et promettait une pelea de classe. Il poussa droit, corne gauche basse, lors de la première rencontre, puis de biais, et enfin tardivement mais de très loin. Il arriva à la muleta épuisé par les efforts consentis précédemment. Dommage car, tête basse, il confirma sa classe à gauche et s'améliora à droite. Lopez Chaves profita dignement de son petit potentiel de mobilité et le tua bien. Ovation.
Le Maria Luisa, très dans le type Guardiola, sortit tous freins serrés, accusant manifestement le genio du toro qui à trop séjourné en enclos (coralero); Il retrouva ses marques et sauvagerie face au cheval. Laissé trop loin, il obtint une chute lors du premier assaut. Il revint allégrement pour pousser longuement le second. Baissa de ton au troisième mais se grandit encore lors du quatrième. A force d'insister il clôtura le premier tiers en beauté avec un chute sous la cinquième et dernière pique. Nullement diminué par cette débauche d'énergie ni ce lourd châtiment, il poursuivit, à pied par des charges longues et claires à droite et de grande classe à gauche. Cependant, comme tous les grands toros, il exigea beaucoup de son matador. Lopéz Chaves sut se hisser à sa hauteur à droite mais manqua un peu de compétition pour lui faire face à gauche. Après une entière, le guardiola, agonisant, trouva encore la bravoure d'aller mourir en majesté au centre du ruedo. Vuelta archi-mérité à la dépouille et une oreille pour Lopez Chaves.
Bronco, pates en avant et tête chercheuse, le Pieto de la Cal ne brilla pas dans la cape. Il vint fort et de loin dans le peto où il ne poussa pas et se contenta de tenter de soulever en appui défensif sur les antérieurs. Placé encore plus loin, il revint volontiers, en accélérant au fil de son avancée et arriva à juridiction en ayant accumulé assez d'énergie cinétique pour renverser le groupe équestre sans avoir à pousser. Ce qui fut le cas. Il faut savoir qu'un toro de 600 kg lancé à pleine vitesse dispose par sa  seule masse de plus d'énergie (joules) qu'il est nécessaire pour projeter un poids de une tonne à plus de cinq mètres de hauteur (formule de l'énergie cinétique: ½ mv², scientifiques à vos calculettes). De la même manière, il déséquilibra une troisième fois l'héroïque Rafael Lopez, monté sur Icone,  ce qui le dispensa de pousser sous le fer. Enfin par le même effet d'inertie il obtint, toujours sans pousser, une chute, avec grave mise en danger du picador, lors du quatrième assaut. Le public prit à parti pour lui. Il passa pour brave, alors qu'il ne fut que prompt à répondre aux défis du picador. Son comportement à pied confirma ce diagnostic. Lorsqu'il fut utile de pousser pour suivre la muleta, l'effet inertie ne joua plus et il s'arrêta tout net dès le deuxième muletazo. A droite comme à gauche, Lopez Chaves lui vola quelques ½ passes. Il le tua sans brio. Silence.
Le Conde de la Corte engagea les reins mais ne poussa pas dans le caparaçon. Il fut fade et tapa de la corne lors des deux piques suivantes. Haut d'antérieurs, baisser la tête lui coûtait une gymnastique contre nature. Comme au cheval, il fut incommode dans les capes, puis s'améliora sous l'effet de l'excellente lidia de Morenito d'Arles. Il arriva à la muleta suave à droite et maniable par le haut à gauche. Dans le style sincère qui lui est propre, Fernando Cruz lui servit une faena principalement droitière, entachée de quelques fautes de temple et conclue d'un pinchazo et d'une demie lame suffisante. Salut.
Le Yonnet poussa par à coup sans s'engager. Il répéta l'exercice trois fois, tête à mi hauteur, sans classe. Sur la défensive il freina dans les leurres et son genio se fit de
plus en plus flagrant. Fernando Cruz s'exposa généreusement, mais dut vite se résoudre à bricoler les passes une à une. Pinchazo. Entière portée courageusement. Silence.
Le Cuadri se défendit, tête vers le haut, avec constance sous plusieurs assauts brouillons. Au troisième tiers, il reproduisit le même genre de comportement, tête haute et vite désespérant d'immobilité. Fernando Cruz se fit violence pour aguanter quelques arancadas, puis opta pour le chasse mouche. Pinchazos. 3/4 tendida. Silence. Un tiers d'arène. Grand beau temps. Un peu de vent au sixième.
Frédéric Pascal. Voir reportage Laurent Deloye et Amandine Segot.

PATRICK OLIVER COUPE LA SEULE OREILLE

A l'occasion de son retour dans les ruedos après sa cornada de Saint-Sever, Patrick Oliver a coupé la seule oreille d'une novillada de Navalrosal dans les arènes d'Arganda installées sur sur la place de la mairie.

RENCONTRES INTERNATIONALES DE DROIT TAURIN A NÎMES

Du 17 au 20 septembre auront lieu à Nîmes les Rencontres Internationales de Droit Taurin organisées par l'Ordre des Avocats à la Cour d'Appel de Nîmes et l'illustre Colegio de Abogados de Madrid. Lors de ce premier tercio le thème retenu est "Le toro et son combat : la part ou l'apport du Droit ?" Le second tercio aura lieu à Madrid durant la prochaine feria de San Isidro. Les aficionados intéressés peuvent s'inscrire. Renseignements : congres@ot-nimes.fr

ARLES FERIA DU RIZ

Vendredi 11 septembre à 17 heures 30 corrida concours de ganaderias. Toros de Partido de Resina, Prieto de la Cal, Hubert Yonnet, Conde de la Corte, Pérez de Vargas et Cuadri pour Lopez Chaves, Sanchez Vara et Fernando Cruz. Samedi 12 septembre à 11 heures, entrée gratuite sur invitation. Présentation du jeune torero franco-mexicain Michelito dans le cadre d'une classe pratique d'entrainement organisée par l’Ecole Taurine d’Arles : 4 erales de Gallon pour Morad Balti, El Tolosa, Gregorio Lopez et Sofianito. Deux erales de Gallon sans mise à mort pour Michelito. Samedi 12 à 17 heures corrida goyesque. Toros de Jandilla pour Aparicio, El Cid et Manzanares. Intervention des meilleurs écarteurs et sauteurs landais sur un toro qui leur sera réservé. Dimanche 13 septembre à 11 heures corrida de rejoneo. Toros de Guttierez Lorenzo pour Joao Moura Hermoso de Mendoza et Diego Ventura. Dimanche 13 à 17 heures toros de Valdefresno pour Juan Bautista, Sébastien Castella et Roman Pérez qui prendra l'alternative.


FERIAS DES VENDANGES DE NÎMES

La feria des Vendanges aura lieu à Nîmes du 17 au 20 septembre. Jeudi 17 toros de Yonnet pour Antonio Barrera, Salvador Vega et Mehdi Savalli. Vendredi 18 au matin, novillos de La Quinta pour Pablo Lechuga, Angelino de Arriaga et Thomas Duffau. Vendredi 18 toros de Garcigrande pour El Juli, Sebastián Castella et Miguel Tenderoqui confirmera l'alternative. Samedi 19 au matin, toros de Juan Pedro Domecq pour Luis Francisco Esplá, Enrique Ponce et Julio Aparicio. Samedi 19 toros d'El Pilar pour Matías Tejela, Alejandro Talavante et Rubén Pinar. Dimanche 20 au matin toros de Victoriano del Río pour Morante de la Puebla et Sebastián Castella, mano a mano. Dimanche 20 toros de Valdefresno pour Juan Bautista, Miguel Ángel Perera et Daniel Luque.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81.

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 











imprimez cette page