Samedi 13 septembre 2008


L'Edito

La photo

REMISE DES PRIX

Plus la fin de saison s'approche et plus je demeure persuadé que c'est à Bayonne, le 15 août dernier, qu'est sorti le lot le plus complet à tous les sens du terme de la temporada française. Car les toros de Joselito furent tout à la fois braves, encastés, mobiles et nobles... Autrement dit toréables à condition de les dominer. Voir l'édito


Actualité

DANS LES RUEDOS HIER

Nouveau triomphe de Perera, à Valladolid, encore, où il a coupé quatre oreilles à des toros du Puerto de San Lorenzo encastés. Manzanares a coupé une oreille.

ARLES : FROIDE ENTAME

6 toros de La Palmosilla au trapio avantageux et au moral avenant mais qui s’éteignirent, plus où moins, dans la seconde partie de la faena. A leur défense il faut dire que seul Daniel Luque sut enchaîner les passes en proposant le leurre de telle sorte que ses adversaires n’aient qu’à entretenir l’élan (l’énergie cinétique) acquis dans la passe précédente pour attaquer « droit devant »  la suivante. Ainsi, en dépit du fait qu’il n’ait pas toujours lié, ses séquences connurent une continuité qui  encouragea  ses adversaires à poursuivre le combat. A contrario, les rectifications de trajectoires que Jimenez et  Adame imposèrent entre chaque passe découragèrent leurs adversaires. Cersar Jimenez : silence aux deux. Daniel Luque : salut et silence. Joselito Adame : silence aux deux.
Le premier fut juste de force. Il poussa le cheval avec classe, puis, alors que le maestro avait demandé le changement,  y retourna volontiers pour un contact superfétatoire au regard de ses capacités physiques. A gauche il donna de longues charges claires et lentes. Le toreo aride de Jimenez en assécha la source en quatre séries à l’intensité décroissante. Inexploitable à droite, il fut alors sobrement expédié. Pinchazo. Entière. Silence. L’astifino quatrième garda la tête haute sous la pique sans engager les reins dans l’effort. A condition qu’on ne l’oblige pas à baisser la tête, il se laissa déplacer, il chargea poliment, se révélant facile pour le torero mais extrêmement fade.  Muleta à mi hauteur et dans le bon tempo. Cesar Jimenez sut en profiter. Il émailla même sa prestation de gestes  artistiquement sentis. Il avait pavillon gagné mais trois pinchazos le privèrent de trophée.
Le rouquin second commença mal. Il crocheta dans les capes avant de sortir seul lors de trois rencontres mal assumées. A la muleta, il arriva court, prêt à chercher latéralement la fuite au moindre signe d’hésitation. Luque essuya deux hachazos, puis, ferme sur ses appuis, osa baisser la main, et le toro se rendit à moitié. Il fut alors possible de le toréer. Toujours idéalement placé, Luque lui livra une faena à l’arraché, dense en trouvailles techniques, et mal payée d’un simple salut après une entière. Le cinquième poussa avec  brutalité mais droit et tête basse. Il reproduisit ces caractéristiques  à pied. Tardo et rêche dans ses élans, mais acceptant d’humilier et finissant ses actions. Il se serait peut être éteint, comme ses frères,  sans l’habileté de Luque à garder  la muleta toujours dans l’axe de son regard, toujours devant, toujours atteignable.  Même lorsqu’elles ne sont  pas strictement liées, les passes s’inscrivent alors dans une continuité, qui permet au toro de durer. De fait, la faena fut longue et plaisante, avec la note d’encimisme, qui couronne les succès modernes, mais une mise à mort sans brio ternit le tableau. Silence.
Le troisième eut un comportement ambigu à la pique. En appui privilégié sur les antérieurs,  il souleva le cheval plus qu’il ne le poussa lors de la première rencontre et il se défendit sans pousser lors de la seconde. A pied, il attaqua fort et loin au début, mais poursuivit avec moins de vibration. Adame ne démérita pas mais manqua d’inspiration pour passer la rampe en seconde partie de faena. Pinchazo. Entiere. Silence. Le dernier fut quelconque au cheval qu’il chargea de biais. En revanche il arriva au troisième tiers disposé à baisser humblement la tête mais demandant la distance exacte pour ne pas se retourner court. Adame opta pour le toréer de très près, ce qui l’encouragea à accrocher la muleta plus qu’a allonger la charge. Pinchazo. Entière. Silence. Chambrée discrète. Froid polaire.
Frédéric Pascal. Voir reportage André Viard.

SAVALLI EN CALIFORNIE

Mehdi Savalli s'est envolé pour la Californie où il torée dimanche dans la région de San Francisco avec Manolo Mejia.

LU SUR TOROS Y ARTE

À propos de la novillada de Moreno Pidal lidiée dimanche à Las Ventas : "Cuando se termino el festejo los aficionados ovacionamos al ganadero por el buen encierro que no habia traido... aunque este habia abandonado ya la plaza." Comprenne qui voudra.

SATISFECIT

Une fois n'est pas coutume, mais les messages des lecteurs permettent de se faire une idée de l'état de l'opinion de cette majorité trop souvent silencieuse. Celui-ci par exemple : "Votre édito du jeudi 11 septembre est tout simplement génial, depuis l'événement de dimanche aux arènes de DAX j'attendais avec impatience que vous sortiez de votre réserve c'est maintenant fait et très bien fait. Il faudrait publier cet édito dans le journal sud-ouest afin que tous ceux qui sont encore debout sur les gradins des arènes puissent se rasseoir et repartir chez eux l'âme en paix, les libérer de se sortilège diabolique. Il est de votre devoir de leur apporter la lumière. Votre édito est criant de vérité je partage entièrement vos idées exprimées dans ces quelques lignes où tout est dit, tout du moins l'essentiel. Un grand coup de chapeau Maestro." Tout simplement merci. 

NÎMES : "ORIGINES ET PASSION" EXPO AU CHEVAL BLANC

Stagiaire au Musée du Vieux Nîmes et au Musée des Cultures Taurines, Manon Le Rolland, soeur d'un des élèves du Centre de Tauromachie de Nîmes, a souhaité dans le cadre de sa fin d'études organiser une exposition sur les élèves. Est apparue alors que sur l'ensemble des inscrits, les trois quart n'étaient pas originaires de Nîmes ni de sa région mais plutôt de l'Ain (Oyonnax) pour Mateo Julian, Niort pour Thomas Bournel, Paris pour Folco Jullien, Saint Rémy en Bourgogne pour Victor Alvarez, Cergy pour Arthur Pons... Avec l'aide d'Eric Portales, Professeur d'Art Plastique à Arles qui a fait les photos, l'expo est donc née, laquelle met en évidence le fait qu'il ne suffit pas d'être Nîmois, Arlésien ou Montois, bref de venir d'une région à tradition taurine, pour vouloir être torero.
L'exposition se compose de 12 cadres correspondant chacun à un élève et dans lequel il y a trois photos : une sur son lieu de naissance avec un objet de leur enfance, une à l'entraînement de salon dans les Arènes de Nîmes puisque les entraînements du Centre de Tauromachie de Nîmes se déroulent dans l'amphithéâtre romain, et une en train de toréer. L'exposition est en place jusqu'à la fin septembre et visible au Salon Picasso de l'Hôtel Résidence Le Cheval Blanc aux heures et jours d'ouverture de l'établissement (qui ne ferme pour ainsi dire jamais). Une rencontre autour de cette exposition aura lieu le mercredi 17 septembre à partir de 19h00 à l'Hôtel Résidence le Cheval Blanc de Nîmes. Un apéritif sera offert à cette occasion. En même temps que cette discussion, Philippe Donadille présentera en avant-première son dernier court métrage intitulé : "Mort dans l'après-midi" dans lequel notre élève Mateo Julian joue son propre rôle.

ISTRES CLÔTURE SA TEMPORADA

Samedi 4 et dimanche 5 octobre Istres clôture sa temporada par  la 2e édition du week-end de l’aficion. Au programme : Samedi 4 octobre: soirée de l'aficion. Halle polyvalente, 19h Remise des prix de la temporada  Apéritif, Repas en présence des toreros du festival  Spectacle de Corinne Sauvage Expositions (peinture, sculpture, céramique, photos), film taurin... Tarifs : 25 euros/ personne. Réservations et inscriptions au 04 90 55 27  97 ou directement sur place : DEP, Arènes le Palio. Inscriptions : DEP Arènes Le Palio : 04 90 55 27 97. Dimanche 5 octobre : Grand Festival taurin. Arènes Le Palio, 15h Organisé en collaboration avec le club taurin Paul Ricard d'Istres pour Juliette et Nicolas au profit de l'association VML (vaincre les maladies Lysosomales). N ovillos de Antonio Banuelos (Burgos) pour  Ruiz Miguel, Ortega Cano, Victor Mendes, Julio Aparicio et les novilleros Patrick Villebrun et "Tomasito". Tarifs : 40 et 20 euros. Réservations : Office de Tourisme 04 42 81 76 13 ou CTPR 04 42 55 00 38

FERIA DEL PILAR DE ZARAGOZA

Samedi 4 octobre, toros de Dolores Aguirre pour Mari Paz Vega, Iván Vicente et Joselillo. Dimanche 5 toros de Los Espartales pour Antonio Domecq, Diego Ventura et Joao Moura. Lundi 6, toros du Conde de la Corte pour Luis Miguel Encabo, Fernando Robleño et Alberto Álvarez. Mardi 7, toros de Adolfo Martín, pour Javier Valverde, Serranito et Luis Bolívar. Mercredi 8 toros de Valdefresno, pour El Fundi, Antonio Barrera et Serafín Marín. Jeudi 9 t oros de Fuente Ymbro, pour Cesar Jiménez, Matías Tejela et Daniel Luque. Vendredi 10 toros de Núñez del Cuvillo, pour El Juli, El Cid et El Fandi. Samedi 11 toros d'El Torreón, pour Enrique Ponce, Sébastien Castella et Salvador Vega. Dimanche 12 toros de Zalduendo, Victoriano del Río, La Campana, Núñez del Cuvillo, El Pilar et La Palmosilla pour Morante de la Puebla. Lundi 13 toros de Miura, pour El Fundi, Rafaelillo et Jesús Millán. Samedi 18 novillos de Angoso Catalina y Hermanos, pour Manuel Rodríguez, José Arévalo et Martín Campanario. Dimanche 19 toros de Guadalest pour Manolo Sánchez, Eugenio de Mora et Daniel Cuevas qui prendra l'alternative.

LA FERIA DU RIZ CHEZ LES PASSIONNES

La Boutique des Passionnés, rue Réattu à Nîmes, propose les dédicaces suivantes : vendredi 12 septembre à partir de 15h00 Marine de Tilly à propos de son livre "Corridas, de sang et d'or".
Samedi 13 septembre Robert Bérard et Marc Delon pour "Corrida de Muerte" et autres nouvelles du prix Hemingway Jacques Durand pour ses "Carnets taurins" et les actes du colloque "D'un taureau l'autre" Michaëla Jacobi pour l'abécédaire "Fous de férias", Antoine Martin pour ses nouvelles réuunies sous "La cape de Mandrake" et pour "Fous de ferias" Annie Maïllis pour les actes du colloque "D'un taureau l'autre". La librairie sera ouverte durant toute la feria de 9 heures à 20 heures non stop.

VIC : BOLSIN TAURIN DE LA SAINT-MATHIEU

Pour clôturer sa temporada, le 21 septembre le Club Taurin Vicois organise comme chaque année son bolsin taurin. Au programme : à 11 heures deux novillos de « Aimé Gallon » pour Cayetano Ortiz et Mathieu Guillon, le meilleur étant qualifié pour l’après-midi.13 heures  repas Champêtre - Animation Musicale.   16 heures 4 novillos de « Aimé Gallon » pour Sergio Blanco, Cristian Escribano et le qualifié du matin. Le triomphateur combattra le 4 ème novillo

FERIA DU RIZ À ARLES

Vendredi 12 septembre  à 17 heures 30 toros de La Palmosilla pour César Jimenez, Daniel Luque et Joselito Adame. Samedi 13 à 17 heures corrida Goyesque : deux toros de Guttierez Lorenzo pour Pablo Hermoso de Mendoza et 4 de Zalduendo pour El Juli et Juan Bautista. Dimanche 14 à 11 heures novillos de Martelilla pour  Marco Leal, Miguel Tendero et Tomasito. À 17 heures corrida concours. Toros de Murube, Miura, La Quinta, Victorino Martin, Guardiola Fantoni et Escolar Gil pour Luis Francisco Espla, Javier Valverde et Sergio Aguilar. Vente des abonnements à partir du 23 juin, places individuelles à partir du 21 juillet. BUREAU DES ARENES D’ARLES - BP 40042 – 13633 Arles Cedex Du Lundi au Vendredi de 9H à 12H / 14H30 à 18H www.arenes-arles.com TEL. 0 891 70 03 70 (0,225/mn) Fax 04 90 96 64 31 e-mail : contact@arenes-arles.com.

FERIA DES VENDANGES À NÎMES

L'affiche ci-contre réalisée par Jean Nouvel en hommage au solo de Sébastien Castella a été dévoilée hier. La feria des Vendanges débutera le 18 septembre avec des toros de Robert Margé pour Curro Diaz, Salvador Vega et Luis Bolivar, se poursuivra par la double cession du vendredi 19 : le matin, novillos de Manolo Gonzalez pour Roman Pérez, Alejandro Espla et Tomasito, l'après-midi le Juli face à six toros de Daniel Ruiz à l'occasion du dixième anniversaire de son alternative. Le samedi 20, cartel d'artistes le matin avec Julio Aparicio, Javier Conde et Morante de la Puebla face à des toros de Domingo Hernandez et Garcigrande, l'après-midi solo de Sébastien Castella face à deux toros des ganaderias de Nuñez del Cuvillo, Garcigrande et Victoriano del Rio. Le dimanche 21 enfin, toros de José Vazquez le matin pour Juan Bautista, Matias Tejela et Alejandro Talavante, toros de Victoriano del Rio l'après-midi pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et l'alternative de Ruben Pinar. Renseignements et réservations à la taquilla du 4 rue de la Violette. Tel : 0891701401. Et sur
www.arenesdenimes.com.

ALEJAN... D'UTILITE TAURINE

Encouragé par la confiance des aficionados et par la reconnaissance des Toreros français, ALEJAN poursuit son aventure pour aider et soutenir les jeunes apprentis toreros des écoles taurines. Les menaces qui pèsent sur ces jeunes, en partie écartées par une première victoire de l'Observatoire, doivent nous pousser à continuer de les soutenir d'avantage, car d'autres batailles arrivent et ils sont l'Avenir de notre Culture. - Vêtements de qualité 100% français, Fierté de porter élégamment notre Aficion, Soutien aux jeunes apprentis toreros: 3 bonnes raisons de faire confiance àALEJAN . Nouveau site, nouvelle collection, nouvelles actions pour les écoles taurines avec nos matadors français, retrouvez tout cela sur notre site www.alejan.eu. Ils sont l'Avenir de notre Culture Taurine, mobilisons-nous pour les encourager, continuez de nous faire confiance. ALEJAN, Porter nos valeurs avec Fierté..."

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 








imprimez cette page