Dernières ferias de la temporada française...

Lundi 8 septembre 2008


L'Edito

La photo

LE GENRE ET LE NOMBRE

L'indulto "historique" de Desgarbado demandé de manière quasi unanime par le public dacquois met en évidence la tendance lourde de la tauromachie contemporaine qui chaque jour davantage va dans le sens du genre de toreo que le public attend. Voir l'édito


Actualité

DAX : PERERA INDULTE DESGARBADO, OREILLE POUR MORANTE

Desgarbado rentre au toril sous l'ovation
Jusqu'à la sortie du cinquième toro de Victoriano del Rio, la tarde s'était déroulée sUR un faux rythme tranquille seulement interrompu par quelques gestes profonds de Morante à son premier - piètre - adversaire, lequel fut brave au cheval mais incommode dans les leurres et que le torero eut le mérite de dominer par le bas avant de lui imposer de suivre - a regañadiente - une muleta toujours présentée devant. Le salut fut une chiche récompense.
Ponce fut égal à lui-même, technique et distant, mais ne trouva face à lui que deux demi toros justement protestés par le public qui, après le quatrième de la veille, commençait à l'avoir mauvaise... Tirant des lignes par habitude à l'invalide quatrième sous les biééééns profonds de sa cuadrilla, Ponce fut obligé de prier ses hommes de se taire quand une voix tombée des tendidos dans un silence sépulcral (sauf les bieeeens des trois péons à l'unisson) se fit entendre : "Mariano, callate por favor..." Bieeeen !
On en était à se demander si la sciure répandue sur le ruedo n'était pas le lit dans lequel la tête d'un veedor allait rouler... quand Morante retint le couperet et le temps en entreprenant le cinquième, guère plus imposant que les précédents mais abordable à droite. Véroniques ajustées et barroques, remates improvisés, toreo fondamental marqué de son sceau inimitable... tout Morante habité. Le public vibra, se calma, revibra, se recalma... En dessous de Despeñaperros on aurait ramené Morante chez lui en triomphe avant même qu'il ne prenne l'épée... Mais l'aficion française sait se montrer aussi réservée qu'enthousiaste et l'oreille fut concédée du bout des doigts. Heureusement la vuelta, sans l'oreille dont Morante se débarrassa (c'est salissant), fut à la hauteur de son entrega.
Perera, donc, malgré sa technique irréprochable et son sitio, avait copieusement bassiné tout le monde face à son premier, une bédigue molle et faible à laquelle il donna une faena d'infirmier... "Des toros, des toros !", "Junca reviens", les persifleurs s'en donnèrent à coeur joie et le toro partit à l'arrastre sous la bronca. Puis sortit enfin Desbarbado dont la bravoure ardente ne fut pas entamée par le simulacre de pique qui lui fut donné, ce qui lui permit de continuer à galoper avec un entrain exemplaire tout au long d'une longue faena dans laquelle Perera eut le mérite de mettre en valeur ses qualités en étalant tout son répertoire, à l'endroit et à l'envers, sur les deux côtés. Desgarbado eut-il galopé autant si on l'avait piqué normalement ? Non. Mais si on l'avait piqué aurait-il fait preuve de bravoure ? Oui. Quatre ou cinq fois il y serait allé de loin... mais après Perera n'aurait pu le toréer. La présidence devait-elle accorder l'indulto presque unanimement demandé par le public ? Sur les textes qui exigent deux piques minimum, non. Mais dans l'esprit, oui. Pourquoi ? Parce que dans le contexte actuel, quelle bonne raison avancer pour que nous nous privions d'un moment aussi inoubliable que celui de voir une arène entière debout pour ovationner un toro brave qui vient de gagner le droit de vivre en combattant ? La décision ne fut certes pas facile à prendre et la présidence sut se faire longuement prier avant de se rendre, démocratiquement, à la vox populi... sans y laisser son âme. Chapeau. L'honneur était sauf et le grand Desbarbado sauvé, au point de faire oublier la piteuse sortie de ses frères, même au ganadero qui sortit en triomphe avec Perera par la Porte du Parc Théodore Denis. Arènes pleines, public émerveillé par l'indulto, temporada bouclée.
André Viard. Voir reportage Valérie Lhéraud.

DAX: OREILLE POUR TENDERO, ROMAN PEREZ ET FRAN GOMEZ

Lors de la matinale dacquoise perturbée par la pluie, Miguel Tendero a coupé une oreille du quatrième novillo d'Escudero de Cortos, Roman Pérez celle du cinquième qui fut le meilleur et le jeune Fran Gomez, en sans chevaux, se fit dévorer par la caste d'un de Montalvo compliqué et par celle d'un du Conde de Mayalde dont on lui donna l'oreille d'encouragement.

RIEUMES : MARCO LEAL A HOMBROS

Tout baignait ! Le soleil était de retour, la foule colorée aussi pour cette novillada de clôture Rieumoise. Ambiance majuscule dans et autour des arènes, dans les bodegas, les allées et les parkings avec une timide incursion de nos antis préférés joueurs de tambour. Au menu six jolis exemplaires d’Adelaida RODRIGUEZ, Fernando présent au callejon, bien roulés hormis le premier à la limite de la non piquée, et prêts à en découdre tout au moins au sortir du toril. And the winner is : Marco LEAL (marine et or – oreille et oreille) qui sortira par la grande porte. Face à « profesor » quelque peu fuyard qui ne prendra pas de pique si ce n’est qu’un contact au cheval Marco banderillera en compagnie de Lamelas et brindera au public une faena qui partira fort mais tournera court, le professeur se mettant à jouer de la corne. L’Arlésien à des cojones, s’expose pour forcer le succès, tue d’une demie lame tombée et la présidence, à charge de Marcel GARZELLI, accorde l’oreille. Jolie réception de son second et raté de Gaben ! Palos à l’aise du jeunot et brindis à Paul Bonnet. La faena débute en nous mettant l’eau à la bouche mais malgré de réels efforts « Hilador » se met à penser à ses pâturages et s’éteint peu à peu. Pas de musique cette fois mais nouvelle oreille exigée par le conclave. Alberto LAMELAS (violet et or – salut après avis et vuelta) s’enverra un premier faiblichon et petitout qu’il banderillera de concert avec Leal. Musique et quelques séquences sans pouvoir baisser la main avant une lame caida, très caida. Mieux fait, costaud, son second accueilli par deux largas aux planches ira pousser sous la seule pique du jour. Palos dont quiebro au centre puis musique inutile pour une faena de mésentente entre les deux. Oreille pour Mario AGUILAR (vert et or) après une faena très élégante servie à son premier qui se révèlera quasi invalide. Pas de pique et pas de brindis mais le geste est suave, templé et l’entière portée avec foi. On attendait une autre oreille face à son dernier qui ira directement au cheval en cornéant et sortira seul. De jolis gestes plein centre mais « Forzudo » ne suit pas la musique, s’essouffle et la fin de faena tourne soporifique …Avis et lames ! ! !
Pierre Charrain.

GRAINE DE TOREROS

Graine de torero à Caveirac. Oreille pour Thomas Bournel et  Clément  Moras Graine de torero a fait escale dans le village de Caveirac. On sait que suivant l’intelligente  formule  de l’opération le spectacle comporte deux parties. Une tienta sert à sélectionner les aspirants toreros,  puis deux novillos en mise à mort sont offert aux lauréats. Quatre excellentes vaches de François André assurèrent la sélection. La meilleure, une vache à la noblesse remarquable,  qui baissait la tête bien avant d’arriver à juridiction, permit à Clément Moras de servir la faena de ses rêves,  avec des passes quasiment aussi longues que le diamètre de la placita.  La seconde, en qualité, qualifia Tomas Bournel. Sans démériter, mais moins bien servis par le sort,  Mateo Julian et Maxime Curto se firent éliminer, le premier par une vache trop faible pour qu’on puisse le juger et le second par l’exemplaire le moins franchement collaborateur. Les novillos sortirent moins commodes. Celui de Tomas Bournel fut brusque et protesta systématiquement dès lors qu’on lui baissait la main. Une oreille.  Celui de Clément Moras ne baissa la tête que pour mieux le relever en donnant de violents hachazos. Une oreille.
Frédéric Pascal

ISTRES CLÔTURE SA TEMPORADA

Samedi 4 et dimanche 5 octobre Istres clôture sa temporada par  la 2e édition du week-end de l’aficion. Au programme : Samedi 4 octobre: soirée de l'aficion. Halle polyvalente, 19h Remise des prix de la temporada  Apéritif, Repas en présence des toreros du festival  Spectacle de Corinne Sauvage Expositions (peinture, sculpture, céramique, photos), film taurin... Tarifs : 25 euros/ personne. Réservations et inscriptions au 04 90 55 27  97 ou directement sur place : DEP, Arènes le Palio. Inscriptions : DEP Arènes Le Palio : 04 90 55 27 97. Dimanche 5 octobre : Grand Festival taurin. Arènes Le Palio, 15h Organisé en collaboration avec le club taurin Paul Ricard d'Istres pour Juliette et Nicolas au profit de l'association VML (vaincre les maladies Lysosomales). N ovillos de Antonio Banuelos (Burgos) pour  Ruiz Miguel, Ortega Cano, Victor Mendes, Julio Aparicio et les novilleros Patrick Villebrun et "Tomasito". Tarifs : 40 et 20 euros. Réservations : Office de Tourisme 04 42 81 76 13 ou CTPR 04 42 55 00 38

FERRADE À L'ANCIENNE

Dimanche 14 septembre 2008 « Grande ferrade à l’ancienne » à la manade Aubanel, à St Gilles. Pour cette journée champêtre placée sous le signe de la convivialité, de la Bouvine et de la Tradition, nous vous convions à venir toutes et tous en costume (arlésienne, en cravate, 1900, …). Journée ouverte à tous (adhérents ou non): Amenez vos amis ! Programme : 9 h30 : Déjeuner des gardians. 11 h 00 : Ferrade Repas Vachettes dans les arènes. Après-midi Possibilité de promenade en remorque dans la manade. Prix : 25€ par personne. 22 € Arlésiennes, personnes en costume  (Tarif comprenant : Déjeuner du gardian, ferrade, animation taurine, repas) Enfants : moins de 8 ans : gratuit. De 8 à 12 ans : ½ tarif). Renseignements et inscriptions.

FERIA DEL PILAR DE ZARAGOZA

Samedi 4 octobre, toros de Dolores Aguirre pour Mari Paz Vega, Iván Vicente et Joselillo. Dimanche 5 toros de Los Espartales pour Antonio Domecq, Diego Ventura et Joao Moura. Lundi 6, toros du Conde de la Corte pour Luis Miguel Encabo, Fernando Robleño et Alberto Álvarez. Mardi 7, toros de Adolfo Martín, pour Javier Valverde, Serranito et Luis Bolívar. Mercredi 8 toros de Valdefresno, pour El Fundi, Antonio Barrera et Serafín Marín. Jeudi 9 t oros de Fuente Ymbro, pour Cesar Jiménez, Matías Tejela et Daniel Luque. Vendredi 10 toros de Núñez del Cuvillo, pour El Juli, El Cid et El Fandi. Samedi 11 toros d'El Torreón, pour Enrique Ponce, Sébastien Castella et Salvador Vega. Dimanche 12 toros de Zalduendo, Victoriano del Río, La Campana, Núñez del Cuvillo, El Pilar et La Palmosilla pour Morante de la Puebla. Lundi 13 toros de Miura, pour El Fundi, Rafaelillo et Jesús Millán. Samedi 18 novillos de Angoso Catalina y Hermanos, pour Manuel Rodríguez, José Arévalo et Martín Campanario. Dimanche 19 toros de Guadalest pour Manolo Sánchez, Eugenio de Mora et Daniel Cuevas qui prendra l'alternative.

LA FERIA DU RIZ CHEZ LES PASSIONNES

La Boutique des Passionnés, rue Réattu à Nîmes, propose les dédicaces suivantes : vendredi 12 septembre à partir de 15h00 Marine de Tilly à propos de son livre "Corridas, de sang et d'or".
Samedi 13 septembre Robert Bérard et Marc Delon pour "Corrida de Muerte" et autres nouvelles du prix Hemingway Jacques Durand pour ses "Carnets taurins" et les actes du colloque "D'un taureau l'autre" Michaëla Jacobi pour l'abécédaire "Fous de férias", Antoine Martin pour ses nouvelles réuunies sous "La cape de Mandrake" et pour "Fous de ferias" Annie Maïllis pour les actes du colloque "D'un taureau l'autre". La librairie sera ouverte durant toute la feria de 9 heures à 20 heures non stop.

FORMICA SUR TENDIDO SUD

Au programme de l’émission Tendido Sud du mercredi 3 septembre, l'invité principal de Christophe Chay sera Jean-Pierre Formica (artiste). Après Christian Lacroix, Jean-Paul Chambas et Lucien Clergue, c’est Jean-Pierre Formica qui a été choisi pour créer les décors de la traditionnelle corrida goyesque de la prochaine Feria du Riz, aux arènes d’Arles. Un artiste que nous avons rencontré, dans l’intimité de son atelier d’Aigues-Mortes, aux pieds des remparts médiévaux, là où se mêlent pigments de couleurs et créations uniques à base de cristaux de sel. Une émission consacrée aux visuels que Jean-Pierre Formica réserve au public arlésien, avec un retour en arrière sur les précédentes goyesques arlésiennes au travers des prestations des trois toreros programmés cette année : Pablo Hermoso de Mendoza, El Juli et Juan Bautista. Le torero arlésien qui avait marqué l’édition 2005 par sa rencontre avec un toro de Mercedes Pérez-Tabernero sur le tapis de sable décoré par Christian Lacroix. L’actualité est également présente dans ce nouveau numéro de « Tendido Sud
», avec un résumé de la dernière Feria de l’Atlantique, à Bayonne… Diffusion à la carte sur http://www.telemiroir.com

VIC : BOLSIN TAURIN DE LA SAINT-MATHIEU

Pour clôturer sa temporada, le 21 septembre le Club Taurin Vicois organise comme chaque année son bolsin taurin. Au programme : à 11 heures deux novillos de « Aimé Gallon » pour Cayetano Ortiz et Mathieu Guillon, le meilleur étant qualifié pour l’après-midi.13 heures  repas Champêtre - Animation Musicale.   16 heures 4 novillos de « Aimé Gallon » pour Sergio Blanco, Cristian Escribano et le qualifié du matin. Le triomphateur combattra le 4 ème novillo

JOURNEE DU CLUB TAURIN JONATHAN VEYRUNES

Le club taurin Jonathan Veyrunes organise une Fiesta Campera le dimanche 7 septembre prochain à  11 heures chez Alain Bonijol à  Franquevaux. Jonathan combattra un toro de l'élevage des frères Gallon. Tarif de la journée, repas et vin compris : 25 euros.

FERIA DU RIZ À ARLES

Vendredi 12 septembre  à 17 heures 30 toros de La Palmosilla pour César Jimenez, Daniel Luque et Joselito Adame. Samedi 13 à 17 heures corrida Goyesque : deux toros de Guttierez Lorenzo pour Pablo Hermoso de Mendoza et 4 de Zalduendo pour El Juli et Juan Bautista. Dimanche 14 à 11 heures novillos de Martelilla pour  Marco Leal, Miguel Tendero et Tomasito. À 17 heures corrida concours. Toros de Murube, Miura, La Quinta, Victorino Martin, Guardiola Fantoni et Escolar Gil pour Luis Francisco Espla, Javier Valverde et Sergio Aguilar. Vente des abonnements à partir du 23 juin, places individuelles à partir du 21 juillet. BUREAU DES ARENES D’ARLES - BP 40042 – 13633 Arles Cedex Du Lundi au Vendredi de 9H à 12H / 14H30 à 18H www.arenes-arles.com TEL. 0 891 70 03 70 (0,225/mn) Fax 04 90 96 64 31 e-mail : contact@arenes-arles.com.

FERIA DES VENDANGES À NÎMES

L'affiche ci-contre réalisée par Jean Nouvel en hommage au solo de Sébastien Castella a été dévoilée hier. La feria des Vendanges débutera le 18 septembre avec des toros de Robert Margé pour Curro Diaz, Salvador Vega et Luis Bolivar, se poursuivra par la double cession du vendredi 19 : le matin, novillos de Manolo Gonzalez pour Roman Pérez, Alejandro Espla et Tomasito, l'après-midi le Juli face à six toros de Daniel Ruiz à l'occasion du dixième anniversaire de son alternative. Le samedi 20, cartel d'artistes le matin avec Julio Aparicio, Javier Conde et Morante de la Puebla face à des toros de Domingo Hernandez et Garcigrande, l'après-midi solo de Sébastien Castella face à deux toros des ganaderias de Nuñez del Cuvillo, Garcigrande et Victoriano del Rio. Le dimanche 21 enfin, toros de José Vazquez le matin pour Juan Bautista, Matias Tejela et Alejandro Talavante, toros de Victoriano del Rio l'après-midi pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et l'alternative de Ruben Pinar. Renseignements et réservations à la taquilla du 4 rue de la Violette. Tel : 0891701401. Et sur
www.arenesdenimes.com.

CAPEA DE CONDOM

Le dimanche 7 septembre à 11 heures, la peña taurine Peleon propose au théâtre de verdure une capea avec des añojos de Michel Agruna pour Clementito (école taurine d'Hagetmau), Jordy et Alexandre Rubio (centre de tauromachie de Nîmes). Le petit déjeuner est offert par la peña avant et un repas est proposé après. réservation à l'office de tourisme : 0562280080.

ALEJAN... D'UTILITE TAURINE

Encouragé par la confiance des aficionados et par la reconnaissance des Toreros français, ALEJAN poursuit son aventure pour aider et soutenir les jeunes apprentis toreros des écoles taurines. Les menaces qui pèsent sur ces jeunes, en partie écartées par une première victoire de l'Observatoire, doivent nous pousser à continuer de les soutenir d'avantage, car d'autres batailles arrivent et ils sont l'Avenir de notre Culture. - Vêtements de qualité 100% français, Fierté de porter élégamment notre Aficion, Soutien aux jeunes apprentis toreros: 3 bonnes raisons de faire confiance àALEJAN . Nouveau site, nouvelle collection, nouvelles actions pour les écoles taurines avec nos matadors français, retrouvez tout cela sur notre site www.alejan.eu. Ils sont l'Avenir de notre Culture Taurine, mobilisons-nous pour les encourager, continuez de nous faire confiance. ALEJAN, Porter nos valeurs avec Fierté..."

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 








imprimez cette page