samedi 17 septembre 2005


EDITO


PROSPECTIVE


Les dernières ferias de la saison seront celles qui détermineront la construction de la prochaine. Et si pour quelques figuras, les jeux sont déjà faits ou presque, pour les jeunes toreros bien des choses peuvent encore changer. Voir édito d'André Viard


ACTUALITE


NÎMES : OREILLE POUR JULI ET JUAN BAUTISTA

Toros de
« Las Ramblas » braves et mobiles, gâchés par le vent, les quatre premiers, et  ne tenant pas la distance, les deux derniers. Ponce, salut après deux avis et silence ; El Juli, ovation et une oreille après avis ; Juan Bautista, oreille après avis et silence.
 Après que le titulaire se fut brisé une articulation des sabots antérieurs sortit  un sobrero du même élevage. Il poussa, tout le corps arquebouté, dans l’alignement de sa corne gauche,  plantée à mi hauteur dans le peto.  C’est, cette même corne en avant, qu’il plongea dans les derechazos de Ponce, servis à mi hauteur. A gauche, la charge se fit moins constante et le maestro revint à droite, pour une longue et plaisante faena entachée de ruptures de rythme à cause du vent. Le premier avis sonna avant le premier pinchazos, qui  fut suivi de nombreux autres. Salut après le second avis. Le quatrième poussa généreusement jusqu'à obtenir une chute du groupe équestre. Ponce batailla pour trouver un improbable abri du vent, puis se décida à jouer sur le tempo des passe plutôt que sur leur précision. Le résultat  fut décousu et la mise à mort ratée.  Silence. 
Le faible second sortit sur la défensive puis s’améliora sous la pique où il finit en poussant, reins engagés et en appui sur les quatre sabots. Très décidé le Juli ne lui laissa aucune marge de manœuvre mais dut composer avec le vent  pour  tracer les trajectoires. De ce fait son labeur manqua de rythme. 2/3 de lame. Ovation. Le cinquième se montra allègre mais sans classe au premier tiers. Il ne se décomposa pas lors d’une lidia laborieuse et arriva plein d’allant dans la muleta d’el Juli. Le leurre idéalement placé, son matador l’obligea à répéter en lui gardant le museau au raz du sol. Il se plaignit rapidement de ce traitement, perdit tout entrain et chercha le refuge des barrières. Dans ce terrain compromis, El Juli, lui imposa encore quelques enchaînements méritoires très appréciés du public. ¾ de lame . 1 avis 1 oreille
 Le troisième se montra brave dans le peto, attaqué tête basse. Juan Bautista arracha les premiers bravos en exploitant à merveille sa capacité à s’élancer de loin sur les leurres. Il commença par céder beaucoup de terrain entre les passes, puis réduisit les distance et, corps très droit, réussit d’excellents derechazos. Il jeta même l’épée au sol pour donner des naturelles de la main droite. Il tenta valeureusement un recibir, concluant au deuxième essai et arrachant l’oreille. Avis comme le toro tombait. Le sixième s’élança de loin pour obtenir la chute du picador, puis fut  plus anodin lors de la seconde rencontre.  De la même manière il se montra très maniable et engagé dans le premiers muletazos puis baissa de ton et finit complètement éteint. Juan Bautista s’en défit d’un grand volapié. Ovation.  9 000 entrées, le trois toreros sont sortis sous les applaudissements. 
Frédéric Pascal. Voir reportage Isabelle Dupin.

SALAMANCA : GRANDE TARDE DE MORANTE


Toros de El Pilar. encastés et nobles en général, meilleurs les deux de Morante, compliqué le premier et sur la défensive le troisième. César Rincón silence après avis, et silence après avis, Morante de la Puebla ovation après avis et oreille après avis, El Capea division d'opinions et silence. Grande tarde de Morante de la Puebla qui a offert deux faenas importantes, les deux mal conclue avec l'épée, ce qui ne l'a pas empêché de couper une oreille du cinquième dont il avait potentiellement le rabo en vue.

VILLACARILLO : CORRIDA NOBLE DE PARTIDO DE RESINA

Toros de Partido de Resina, nobles et faibles. Antonio Ferrera oreill et applaudissements, Miguel Abellán ovation et oreille, Curro Martínez ovation et oreille. Ferrera a reçu un puntazo durant la faena à son premier adversaire mais est revenu de l'infirmerie pour combattre le second. Après le désastre madrilène et la catastrophe burgalesa, le jeu offert par cette corrida de Partido de Resino, bonne malgré sa faiblesse, redonne un peu d'espoir pour l'avenir de cette ganaderia emblématique, ce qui ne peu que satisfaire les aficionados.

MANO A MANO DE DAX

Les spectateurs ne pouvant assister à la corrida reportée dacquoise et s'étanr fait rembourser, un millier de places sont disponibles à la régie des fêtes qui sera ouverte toute la journée. Au cartel, toros de Samuel Flores pour Ponce et Padilla en mano a mano.

PRESENTATION DU PRIX "ANDRE CASTEL"

Poursuivant le double but de rendre hommage à un nîmois d’exception et de favoriser la recherche universitaire sur les tauromachies le cuem-cpt (cercle universitaire d’étude et de médiation des cultures et pratiques taurines) présentera le Prix André Castel au cours d’une conférence de presse qu’il organise, en présence de membres du jury :le vendredi 16 septembre 2005 à 12 heures à l’Espace Costières, Place Aristide Briand à Nîmes.
Ce prix récompensera chaque année un travail universitaire (mémoire de recherche ou œuvre en arts plastiques, photo, …) à partir du niveau Licence dans diverses disciplines universitaires : lettres, sciences humaines ou arts, réalisé sur un thème en relation avec les tauromachies. L’appel à candidature sera diffusé auprès de l’ensemble des universités et établissements d’enseignement supérieur européens
Le jury, présidé par Annie Maïllis, docteur en littérature, biographe d’André Castel  est composé de Madeleine Castel-Passelac, fille d’André Castel, (Présidente d’honneur) ; de Claude Viallat, peintre, initiateur du Musée Taurin de Nîmes ; de Francis Wolff, Directeur du département de philosophie de l’Ecole Normale Supérieure ; de Catherine Bernié-Boissard, maître de conférence, docteur en géographie de l’aménagement ; de Jacques Teissier, prêtre ; de Vincent Teissier, libraire ; de Thierry Bourdy, vidéaste ; de Serge Velay, écrivain ; de Madame la conservatrice du fonds Castel, Bibliothèque Carré d’Art de Nîmes ; de Jean-Pierre Michel, animateur du cuem-cpt.
Par la création de ce prix, le cuem-cpt entend rendre hommage à André Castel, érudit et aficionado nîmois qui participa au développement de la corrida en favorisant la venue à Nîmes des plus grands artistes et intellectuels du 20 e siècle. Le cuem-cpt agit dans le cadre de son objet : fonder les tauromachies en tant qu’objet d’études universitaires. Le cuem-cpt a été créé en septembre 2003 par un groupe d’enseignants, de chercheurs et d’étudiants avec l’objectif de favoriser la recherche universitaire pluridisciplinaire sur les cultures et les pratiques taurines et de faire échanger mondes universitaire et taurin.
En collaboration avec le Centre Universitaire de Formation et de Recherches de Nîmes et l’université Montpellier III, il prépare la troisième édition de ses « journées d’études » ; sur le thème de la fête taurine et des pratiques artistiques qui y sont associées. Les actes des premières journées qui se sont tenues en novembre 2003 sont publiés aux éditions L’Harmattan :« Tauromachies et identités locales ». L’annonce de ce prix a déjà rencontré un écho positif auprès des étudiants et chercheurs présents aux deuxièmes journéesqui ont porté , en juin dernier, des regards croisés sur le public des tauromachies, du sport et de la culture..


FIESTA CAMPERA À VIC FEZENSAC DIMANCHE

Erales de Gallon pour Vic
Comme chaque année, le Club Taurin Vicois organise sa Fiesta Campera de clôture de la temporada. Au programme de la journée : 11 heures, trois erales de Gallon pour Fera Joao (Portugal), Escot Miguel (Espagne) et Santiago Naranjo (Colombie). Les deux meilleurs novilleros seront qualifiés pour l'après midi. 12 heures 30 apéritif musical et repas champêtre. 16 heures, quatre erales de Gallon pour Marco Leal, El Santo et les deux triomphateurs du matin. Entrée novillada : 18 € (matin + après-midi). Prix du repas : 16 €. Forfait journée : 25 €. Entrée gratuite pour les moins de 16 ans. Date limite d'inscription repas et forfait journée: Jeudi 15 septembre 2005. A l'issue de la novillada, remise des prix au bar "des amis du C.T.V". Location. ctv@clubtaurinvicois.com Samedi 17 septembre à 18h00 : Capea organisée par "la Querencia"

PLACES À CEDER

Pour samedi 17 septembre à Nîmes, à la corrida mixte du matin et à la despedida de Meca lors de la corrida de Samuel Flores du soir. Torils bas A, rang 1 (autrement dit en barrera).
clairegiuli@hotmail.com
Pour Nîmes également : 2 Toril Bas A 1er rang (barreras) pour la corrida mixte du samedi matin - 04.66.84.10.90

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction

contact rédaction

 













imprimez cette page