Jeudi 22 août
2013

L'Edito

 

PARADOXE BIENVENU

À force de voir toréer de manière forcée, tordue, violente et sans grâce comme le Juli nous y a malheureusement habitués, on en finissait par croire que nul retour en arrière n'était possible, même si Morante apportait sa touche classique dans un désert de vulgarité.

Voir édito





   
Clemente à Dax

Actualité

EMBRUNS DE DUENDE

Embruns de duende : volatile par nature, le souffle du toreo pur ne peut se capturer. Comme l’écume de mer ou l’eau pulvérisée des brumisateurs d’ambiance, l’embrun du duende est une effluve subtile : aussitôt le ressent-on, aussitôt il disparaît. Rencontre privilégiée avec Curro Romero, un mythe timide et discret.
Dans cet opus aussi, l’épopée des toros de Urquijo, de la splendeur à la nostalgie, l’histoire de ceux que l’on élève à Fuente Rey sous la protection d’une étrange pyramide, les talismans de Guisando et la consécration de Juan Bautista, ainsi que l’autre chemin d’Antonio Ferrera, triomphateur de la dernière San Isidro. Feuilletez-le en ligne... puis précipitez-vous.

BILBAO : CORNADA POUR FORTES ET DÉMONSTRATION DE TOREO MODERNE PAR PONCE ET PARERA.

À peine une demi-arène s'est réunie en cet équinoxe de l'Aste Nagusia par temps chaud et lourd. Après le désastre d'hier il aurait fallu peu de choses pour réveiller un public dans l'expectative et prêt à festoyer. Le desquite n'a pas eu lieu. Un lot d'Alcurrucen manquant de race a contribué au résultat en demi-teinte, tout en compliquant la tâche des toreros plus par leurs défauts que par leur agressivité. Bien présentée sauf le1 et le 5 combatu en 4° position (Ponce et Perera ont interverti leurs tours après la cornada de Fortes). Les toreros ont fait des efforts mais n'ont pas arrachés les oreilles qui s'offraient incontestablement à eux.
Le premier opposant de Ponce est un bœuf sans morillo, cariavacado qui n'a pas de propension au combat. Inédit à la cape le toro ne s'emploi en rien au cheval. Ponce l'emmène pour la deuxième pique dans des capotazos de prés, le toro absorbé et guidé. Brindis par la TV au maire de Bilbao, hospitalisé. Le début de faena est élégant comme sait le faire Ponce, genoux plié, doblones et changement de main. Il torée relâché, lié, avec le pico et fuera de cacho. Quelques protestations piquent le Maestro et il donne une quatrième série presque classique, ses meilleurs muletazos du jour avant de revenir à sa préférence pour terminer la faena avec une seule tentative à gauche et une dernière série d'adornos en marchant . Entière en arrière, tendida, desprendida et cruzada portée en tendant le bras. Descabello, palmas et salut au tiers. Son second, le quatrième combattu en cinquième lieu, est bas, montado, cornalon reste inédit à la cape. Mal piqué le toro s'emploie contre le cheval. Il va à contre querencia pour recevoir une deuxième puyazo pour la forme. Ponce le ramène au cheval de tours pour une pique forte en arrière et de coté. Ponce brinde au public et débute la faena en va et vient élégant. Dans la deuxième série il couvre la tête, change la muleta dans le dos et pecho. Suit une série fuera de cacho, le toro écarté vers l'extérieur au moment de la rencontre avec la muleta. Ponce fait l'effort, et l'exprime dans des cites avec le pied et il termine en desplante. Un passage à gauche est exécuté de loin. Débute une deuxième partie de cette longue faena dans laquelle Ponce donne au public ce qu'il attend de lui. Il prendra ce public à témoin à deux reprises dans des desplantes mains à la ceinture après des séries liées, élégantes suis generis. 3/4 d'épée basse et cruzada. Divers descabellos de loin pour palmas et salut au centre.
Perera combat un premier adversaire bas, sérieux, cornalon, acucharado (cornes en forme de cuillère), cornivuelto (pointes qui reviennent en arrière). Le bicho se freine dans le capote et reste court. Mal piqué le toro pousse sous la première pique, puis renonce à la seconde. Perera l'essaye dans une première série par doblones sans caché. Suivent trois séries droitières fuera de cacho, liées, toro absorbé dans la muleta. Un passage à gauche débute de 1 en 1 avant quelques unes liées dans la technique maison. En final Perera propose une série à la Juli pour montrer que le toro est dominé. Mais a-t-il été vraiment toréé ? Epée en arrière et caida. Pétition avant palmas et salut. Son second est un animal au corps lourd, non défini et une petite tête, astillano de cornes et anovillado dans l'ensemble. Il frêne dans la cape et fuit. Perera arrive à le faire aller et venir puis le même au centre. La première pique est très bien portée à l'arrière du morillo. Le toro garde la tête relevée. La seconde est à peine visée. Quite de Perera par tafalleras, gaoneras, et revolera en restant quieto au centre. Excellent Joselito Gutierrez en banderilles. Brindis au public. La faena débute au niveau des rayas. Le toro attaque, Perera reste quieto et le passe en ligne. Dans la deuxième série Perera le fait passer dans un sens puis dans l'autre fuera de cacho. Dès la troisième série il monte sur la tête du bicho dans un arrimon qui continuera sur les deux mains en trois séries. Entière caida et atrevesada. Palmas et salut. Il tue le dernier de la tarde à la place de Fortes, un toro très sérieux, distrait, ne répondant pas aux cites. Il va au cheval seul et renverse le cheval. La deuxième pique portée de coté est de moindre intensité. Pendant la lidia le toro vient aux capes en marchant. Il conserve ce défaut face à la muleta de Perera. Quand il va il humilie. Mais cette difficulté est gênante. La première partie de la faena est donnée en perdant des pas entre les muletazos. Puis à base de temple et de domination Perera arrive à toréer sans bouger, en liant dans un toreo moderne. Pinchazo sans conviction et entière desprendida et atravesada. Palmas et salut.
Jimenez Fortes a affronté un opposant sérieux. Il se colle sur le coté gauche à la cape. Peu piqué (le public applaudit) l'animal est honoré d'un quite de Fortes par chicuelinas sérrées. Brindis au public. Le début de faena est prudent. A droite, en trois séries, Fortes torée al hilo en séries liées. Une tentative à gauche de 1 en 1 précède une série à droite dans laquelle le toro laisse le matador descolocado (il ne se retourne pas complètement ). Dans une hésitation Fortes perd la tête du regard et est prit avec cornada. Ponce tue l'opposant qui résiste longuement à la mort. Blanco salut pour son matador. Les Alcurrucen sont morts en gardant leurs oreilles mais pas parce qu'ils l'ont voulu.
René Philippe Arneodau.

MENDOZA ET GINÉS

Séduit par le talent de fils de son compañero Ginés Cartagena qu'il avait accueilli chez lui la saison dernière pour lui permettre de se perfectionner, Pablo Hermoso de Mendoza, après l'avoir vu toréer à Tafalla, lui a offert un cheval de banderilles qu'il lui avait prêté.

TERRES TAURINES SUR TWITTER

Depuis quelques mois Terres Taurines est sur twitter dans sa version espagnole. Rejoignez-le pour recevoir, en français, des infos parfois exclusives et impressions à chaud en direct des ruedos et du campo. @Tierras Taurinas.

CORRIDA DE MIMIZAN

Samedi 24 août à 17 heures : 6 toros de Camino de Santiago pour Thomas Dufau, Juan del Alamo et Juan Leal. Participation de la cuadra d'Alain Bonijol.
Le matin 11h. becerrada avec les élèves de Adour Aficion et la présentation d'André Lagravère. Location au 06 45 34 94 52.

FERIA DE RION

Samedi 24 août : quatre erales de Montalvo pour un cartel 100% Adour, Jean-Baptiste Molas, Yanis "El Adoureño", Andy Younes et en classe pratique, André Lagravère "El Galo". Dimanche 25, erales de Valdefresno pour Louis Husson, Juan Torres "Juanito" et Joaquin Galdos Moreno.

NOVILLADA DE SAINT-SEVER

Dimanche 25 août, à l'occasion des Fêtes de Péré, à 18h, 6 novillos de José Manuel Escolar Carrasco pour Antonio Lomelìn, Francisco José Espada et Borja Jiménez. Auparavant à 11h du matin, 4 erales de Casanueva "Cap de Gascogne" (José et Guillaume Bats à Saint-Sever) seront lidiés par Antonio Reinoso "Ajaujo", Louis Husson, El Adureño et Andy Younès, les trois derniers issus de l'Ecole Adour Aficion. Entre les deux, vous pourrez vous restaurer sur l'Esplanade du Terré lors du repas à 10€/personne.

NOVILLADA DE SAINT-PERDON

Dimanche 1er septembre à 11 heures aux arènes du Plumaçon. Novillada concours, novillos de Miura, Guardiola, Palha, Murteira Grave, Pilar Poblacion et Pedraza de Yeltes, pour Manuel Dias Gomes, Rafael Cerro et Diego Garrido.
Renseignements.




TEMPORADA BAYONNAISE

Le bureau des arènes est ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et 15h00 à 18h00. Pour joindre le bureau des arènes: 0811 80 64 64. Renseignements. Samedi 31 août toros de Cebada Gago pour Fernando Robleño, David Mora et Sergio Flores. Dimanche 1er septembre au matin novillos de Antonio Bañuelos pour Román, Brandon Campos et Tomás Campos. L'après-midi toros d'El Tajo y La Reina pour El Juli, Miguel Ángel Perera et Daniel Luque.


FERIA DU RIZ À ARLES

Jeudi 5 septembre, novillada sans chevaux nocturne avec des erales de Tardieu et les élèves de l'École taurine d'Arles. Vendredi 6, novillos de Dos Hermanas pour César Valencia, Francisco José Espada et Lilian Ferrani. En nocturne, second Championnat d'Europe des recortadores. Samedi 7 corrida goyesque, toros de Domingo Hernández pour Enrique Ponce, El Juli et Juan Bautista. L'amphithéâtre sera décoré par l'architecte Rudy Ricciotti. Dimanche 8 au matin, corrida portugaise, toros de Gallon pour Fermín Bohórquez, Joao Moura fils et Ginés Cartagena, avec les forcados de Chamusca. L'après-midi, toros de La Quinta pour El Cid, Manuel Escribano et Diego Silveti.

TEMPORADA DE DAX


Pour Toros y Salsa : samedi 7 septembre toros de Torrestrella pour Padilla, Fandiño et Jiménez Fortes. Dimanche 8 deux toros de Victorino Martín, deux de Fuente Ymbro et deux de Garcigrande pour Morante et Castella.

FERIA DE CARCASSONNE

Vendredi 30 août à 20 heures, novillos de Aguadulce pour la rejoneadora Joana Andrade avec les forcados de Cascaïs, et les novilleros Miguel de Fernando et Luis Miguel Castrillón. Actuarán los Forcados de Cascaïs. Samedi 31 à 17 heures, novillos de Cebada Gago pour Tomás Angulo, César Valencia et Dorian Dejean. Dimanche 1er septembre à 11 heures 30 Fiesta campera, à 17 heures novillos de Miura pour Imanol Sánchez, Jesús Chover et Alberto Pozo.

EXPO PERMANENTE
DE TERRES TAURINES À LAS VENTAS


Devant un public fourni et en présence de nombreux ganaderos, l'exposition consacrée au toro au campo par Terres Taurines a été inaugurée hier midi par André Viard. Installée dans la galerie du Tendido 2 elle restera accrochée durant toute la temporada. Parmi les toros exposés, entre ceux de Miura, Adolfo Martin, Prieto de la Cal, Barcial ou Cuadri, quatre ganaderías françaises sont à l'honneur : Blohorn, Margé, Scamandre et Francine Yonnet. Au fil de la saison, de nouveaux élevages seront présentés, afin de montrer la diversité des paysages et des encastes qui sont la richesse des terres taurines.


TOUTE LA TEMPORADA DU SUD-OUEST

Programme complet de sa temporada dans le Sud-Ouest. Voir programme. Voir numéros de réservations.


FERIA DE CARCASSONNE

L’association "Carcassonne Toros" a annoncé les élevages retenus pour la Féria 2013 : vendredi 30 août, corrida mixte d’Aguadulce (rejon et forcados, 2 novilleros à pied ), samedi 31 août, novillos de Cebada Gago, dimanche 1er septembre, novillos de Miura.


DE LA DIFFICULTÉ D'ÉCRIRE UNE CHRONIQUE TAURINE...

Afin qu'une chronique de corrida puisse être lue par toute personne, aficionada ou non, il faudrait utiliser un vocabulaire des plus courants, de tout les jours, et trouver le moyen de faire que l'amalgame des mots, provoque chez le lecteur, une émotion et un plaisir. Poètes et écrivains y feraient merveille.  Mais la tauromachie est aussi une technique et ne pas s'y référer occulterait ce que l'Aficionado averti considère comme essentiel. Lire chronique de René Philippe Arneodau.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.


CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

 






































imprimez cette page