Dimanche 26 août 2012

L'Edito

 

BOUCLIER HUMAIN
Dans l'ignoble, les taurophobes sont capables de tout, et même de reprendre à leur compte la tactique des boucliers humains, afin de se prémunir contre les conséquences de leurs actes minables.

Voir édito



Actualité
MIMIZAN : DUFAU ET DEL ALAMO A HOMBROS, LESCARRET À PIED

Le plus important de cette seconde corrida mimizanaise est que les arènes se sont à nouveau copieusement garnies (4/5ème d'arènes), plus que l'an passé donc, ce qui prouve à quel point sont vaines les tentatives de destabilisation de tous ordres auxquelles a du faire face l'organisation. Peu à peu Mimizan affirme son ambition, fidélise sa clientèle... et fait des bénéfices. Alors, tant que devant la porte ils ne seront qu'une cinquantaine venue de loin à hurler alors que 2000 aficionados applaudissent dedans, la preuve sera faite que les campagnes virtuelles, les menaces à répétition et les insultes virulentes ne mènent à rien. Des toros de Camino de Santiago, bien présentés, Thomas Dufau toucha le plus noble et Del Alamo le plus encasté qui lui infligea une grosse voltereta. Lescarret a touché un toro arrêté et le seul compliqué du lot, un sobrero de l'Astarac. Lescarret silence et salut, Thomas Dufau oreille et oreille, Del Alamo oreille et oreille. Voir reportage Roland Costedoat.

BRAINSTORMING VICOIS

Il se murmure dans le Gers, qu'interpelés par la gestion bénéficiaire de diverses arènes présentant des cartels comparables aux leurs, les responsables du Club Taurin Vicois seraient en pleine réflexion quant à l'évolution de leur feria.

BILBAO : TRIOMPHE DE PERERA, ALCURRUCÉN DÉÇOIT

Variapintada, terciada, mansa et manquant de race corrida venant de nouveau ternir l'image de la Plaza de Bilbao devant à peine plus d'une demie arène, faisant que la feria 2012 ne connaîtra pas de Lleno de No hay billetes, le dimanche de fermeture ne recueillant jamais le plein. Les Alcurrucen sont habituellement mieux présentés et ont des exemplaires de meilleur jeu. Le choix de ce lot semble avoir répondu à d'autres critères.
Le premier de PONCE a l'apparence d'un bœuf. Il est bas et bien armé. Il prend le capote por dentro et se colle du coté droit. Il est mal piqué trois fois, aux ordres de PONCE la troisième, même s'il fait mine de demander le changement. Le toro est manso et fuyard et crée du désordre en piste. La faena débute de une en une sans obliger, en gardant une distance de sécurité. Le toro est tardo, et PONCE arrive à lier avec rythme à distance. A gauche il embarque à base de toques précis sur la corne contraire. Puis le toro devient parado. PONCE essaye de provoquer la charge en croisant et toquant sur la corne contraire et obtient quelques muletazos un par un. Le toro se remet à fuir. 3/4 d'épée basse. Silence. Son second est bajo cornalon, cornidelantero et corniapretado. Il est bien cogido à la première rencontre puis al relance, en arrière et fort à la deuxième. Alors qu'il n'a pas pu toréer au capote PONCE brinde le toro au public. Trois séries probatoires épuisent les embestidas et quand PONCE veut toréer le bicho est arrêté. Il se raja en tablas lorsque PONCE est prêt à porter l'estocade. Entière basse. Palmas y saludos.
Miguel Angel PERERA dans les conditions du jour, a été firme, dominateur, sincère et efficace. Son premier est bajo, de meilleure présentation, corniapretado et tocado de pitones. Il saute et jette les pattes dans le capote. Il montre de la faiblesse. Le toro mansea au cheval et est piqué en conséquence. FANDIÑO donne un quite ajusté par gaoneras et revolera en chargeant la suerte. La cuadrilla fait les choses bien en banderilles. PERERA débute la faena là où se trouve le bicho. Il le met au centre et lui donne de la distance. Dès les premières passes il est ferme, la muleta en avant et se passant le toro près. A droite et à gauche le choix des distances, le temple, la domination du terrain, tout est là. Lorsque le toro commence à s'arrêter à partir de la quatrième série, avec les mêmes qualités PERERA l'oblige à passer même si c'est au pas et il termine par un arrimon à toro dominé. Une épée entière caida fulminante. Une Oreille. Le Quinto est bajo, musclé, corniapretado. Il doute et se freine dans le capote. Le public proteste le fait que le toro soit manso. Il va droit sur le cheval de loin et est piqué bas. Il ne se confie pas dans les capotes et est distrait en banderilles. Brindis au public. PERERA au centre cite pour un double pendulo, le toro sortant des passes distrait. Comme avec son premier, PERERA torée avec temple, avec la pansa de la muleta, sans recours. Les passes sont données pour pouvoir enchainer la suivante sans reponer, en liant et laissant la muleta à l'hocico. A gauche le toro se colle à la deuxième passe et accroche la muleta. PERERA arrive à le faire passer une par une en changeant de corne avec un circular. Retour à droite et arrimon à toro dominé. 3/4 de lame en arrière, contraire, atravesada et perpendiculaire. Descabello. Oreille.
FANDIÑO a connu une journée mitigée. Son premier est haut, montado, corniapretado, fin, lavado de cara, terciado. Il est incertain et manso, mal piqué trois fois. Le toro attaque fort dans la muleta. Il est brusque et se retourne rapidement. FANDIÑO donne les meilleures passes sur la corne droite. Son toreo est d'une grande sincérité mais n'est pas spectaculaire. La faena est longue avec un retour à gauche jambe de sortie avancée, croisé. Espadazo contraire et un peu en arrière qui aurait du lui valoir un trophée. Mais sonne l'avis et suivent 4 descabellos. Palmas et saludos. Pour terminer la corrida FANDIÑO est opposé à un Alcurrucen haut et de peu de trapio, sans morillo, cornialto, anovillado. Le toro doute et calcule. Mal piqué en deux rencontres il est tardo en banderilles. Dans la faena FANDIÑO est obligé de rompre et de perdre des pas à plusieurs reprises face à cet adversaire violent et incertain. Il insiste de une en une, en aguantant les miradas. Le toro n'obéit pas aux toques. FANDIÑO n'insiste pas. Macheteo et ¾ de lame trasera, desprendida, atravesada. Silence.Tous les toros, sauf le 2, ont été sifflets à l'arrastre, le 5 palmas y pitos. René Philippe Arneaudau.

FERIA DU RIZ À ARLES

Vendredi 7septembre à 17h30, novillos de Dos Hermanas pour Gonzalo Caballero, Borja Jimenez et Morales Balti. À 21h30 1er championnat d'Europe de recortadores. Samedi 8 septembre à 17h30 corrida goyesque : deux toros de San Mateo pour Pablo Hermoso de Mendoza et quatre de Victoriano del Río pour José Mari Manzanares. Dimanche 9 septembre à 11h, classe pratique de l'école taurine d'Arles. À 17h corrida concours : toros de Carriquiri, Concha y Sierra, Penajara, Jose Escolar, Adelaida Rodriguez et Robert Margé pour López Chaves, Javier Castaño et Ivan García. Renseignements et réservations.

NOVILLADA DE SAINT-PERDON

Dimanche 26 août à 17 heures 30, aux arènes du Plumaçon, Saint-Perdon organise sa traditionnelle novillada : novillos de Baltasar Iban pour Juan Leal, Roberto Blanco et César Valencia. Réservations au 0643331219.

BILBAO : PERERA BIEN FACE À UNE DÉCEVANTE CORRIDA DE ALCURRUCÉN

Reseña à venir.
René Philippe Arneodau.

OPUS 40 EN KIOSQUES

L'opus 40 de Terres Taurines sera en kiosques sous peu sous le titre :
Éloge de la solitude. À l’opposé de la complaisance chaleureuse de ceux qui vivent en troupeau, il faut, écrivait Nietzsche, rechercher la solitude des cimes. Cette solitude des cimes, c’est dans les profondeurs de la marisma que Paco Ojeda la chercha, et qu’il la cultive encore, trente ans après l’été 1982 au cours duquel il repoussa les limites du toreo de Belmonte. C’est là que nous l’avons rencontré. Au sommaire également, Juan Leal "À parité égale", Gabin "La caravanne passe", "Éclaircie à Hernandinos", Ivan Fandiño "Le temps retrouvé" , et la suite de la saga Cuadri : Les origines de la légende, Pepe Limeño, quand le monde était monde, Puerta Camino, consécration.... et bien sûr "la balade des egos meurtris" sur la confrontation José Tomas Juli.

TEMPORADA BAYONNAISE

Les cartels de la temporada bayonnaise sont les suivants : Samedi 1er septembre au matin finale des novillada sans picadors, erales de Alma Serena ; à 17h 30 toros de Cebada Gago pour Javier Castaño, Julien Lescarret qui fera ses adieux et Arturo Saldivar. Dimanche 2 septembre à 11h novillos de Camino de Santiago pour Cayetano Ortiz, Juan Leal et Brandon Campos ; à 17 h 30 toros de Joselito pour El Juli, Miguel Angel Perera et Sergio Flores qui prendra l'alternative.


TEMPORADA DACQUOISE

Toros y Salsa : samedi 8 septembre toros de Fuente Ymbro pour Cid, Fandiño et David Mora. Dimanche 9 toros de Garcigrande pour Curro Díaz, Juli et Manzanares.


UNION TAURINE BITERROISE

L'Union Taurine biterroise invite les aficionados à suivre ses activités sur son site.

GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 

























imprimez cette page