Mardi 16 août 2011

L'Edito

 

SURPRISES

Hier après-midi a été lidié à Las Ventas un grand toro de Montalvo qui aurait mérité les honneurs de la vuelta et de voir son matador par la Grande Porte.

Voir édito.

Actualité

DAX : DÉCEVANTE VICTORINADA

De présentation modeste bien que typée, la corrida de Victorino a déçu le publicqui une fois de plus remplissait totalement l'arène.
Diego Urdiales eut d'abord à en découdre avec un toro tardo et arrêté qui ne s'st jamais employé durant la faena. Silence pour torero et toro. Son second, long à fixer fut très mal lidié, piqué et bandérillé. Après un brindis au public, le torero de Arnedo ne trouva le sitio adéquat qu'en fin de faena. Deux bonnes séries à gauche et une à droite réveillèrent quelque peu le pconclave. Entière, deux descabellos, avis et vuelta.
Le premier adversaire de Lescarret reçut deux puyazos anodins. Après une bonne lidia de Morenito d'Arles, Lescarret brinda au public et après un début prometteur le toro sembla soudainement devenir très compliqué, ses brusques reous dans les chevilles du toreroôtant tout espoir de faena. Silence. Le cinquième victorino, plus cardeno que ses frères, veletito et léger (très), alla trois fois au heval alors qu'il avait montré des signes de faiblesse. Morenito s'illustra cett fois aux banderilles (salut), avant que Lescarret, bien que concentré et calme, ne s'entende pas avec son adversaire. Silence.
Sergio Aguilar eut la chance d'avoir touché au sorteo un joli gachito qui humilia dès son entrée en piste et qui eut un bon comportement au cheval lors de deux assauts; La faena fut templée, les meilleures séquences à gauche, où Sergio Aguilar distilla une poignée de superbes naturelles. Une entière, descabello, avis et oreille. Le dernier fut bien lidié au capote par le matador, mais malheueureusement les deux puyazitos reçus lui enlevèrent toute transmission et si la faena comporta quelques bonnes séquences, elle fut surtout longue et ennuyeuse, comme la corrida.
Lazaro Valverde. Voir reportage Roland Costedoat.

BÉZIERS : RAFAELILLO A HOMBROS, OREILLE POUR IVAN GARCIA

Lourde et grande corrida de Miura, dont trois exemplaires furent toréables: les second, cinquième et sixième et trois sans charge et avisés. Padilla: silence et silence. Rafaelillo: oreille aux deux. Yvan Garcia: silence et une oreille.
Le premier poussa avec force mais sans se livrer. A pied, il resta aussi dans l'expectative, acceptant de baisser la tête, mais refusant d'engager le reste de son corps. Dès après l'entame, il ne baissa la tête que pour mieux chasser les chevilles de son matador. Padilla l'obligea sur trois doblones, puis n'obtint plus rien de lui. Il s'en défit en deux voyages. Silence. Le quatrième fut sur le point d'obtenir une chute, mais resta sur la défensive au troisième tiers, où il refusa de se laisser leurrer à droite et ne donna que des quart de charges à gauche. Padilla livra quelques ébauches des deux cotés et tua laborieusement. Silence. Il fit l'effort de banderiller ses deux toros.
Tête basse, le second poussa dans un bon style. Il confirma ses bonnes dispositions à pied. Muleta en avant, Rafaelillo s'imposa à lui, dans son style très personnel, avec moins de mobilité qu'à l'ordinaire. Il lia les passes en séries courtes et se jeta sur la corne pour laisser 2/3 de lame, qui nécessita le recours au descabello. Une oreille. Le cinquième mit les reins, puis s'endormit dans le caparaçon. A gauche il baissa la tête, mais n'offrit pas plus que des ½ charges. A droite il garda le tête haute et resta encore plus court. A droite Rafaelillo résolut le problème en le rejetant fortement vers l'extérieur; à gauche il torea pour de bon, exploitant, à la naturelle, chaque millimètre de trajectoire. Entière. Une oreille et sortie en triomphe.
Le troisième se défendit violemment sous le fer. A pied, il n'avança qu'au pas en relevant le tête au moment de la juridiction. Yvan Garcia s'adapta en raccourcissant les distances et l'ampleur de ses gestes. Entière tendue. Silence. Le dernier fut le plus propice pour le torero. Il poussa avec progressivité perpendiculairement au peto. Il aborda la muleta dans le même attitude. Il se laissa tromper, fit l'avion dans les derechazos et s'ouvrit plus que ses frères à gauche. Yvan Garcia ne tarda pas à en prendre la mesure, se centra de mieux en mieux au fil des passes et finit sur de belles séries classiquement jouées de la ceinture. Entière. Une oreille. Quelques vides au soleil. 10000 personnes environ. Grand soleil.
Frédéric Pascal. Voir reportage Bruno Modica.

MATINALE DE BÉZIERS : JUAN LEAL A HOMBROS

La forte et agressive, novillada d'Alain Tardieu s'est sauvée du pétard ganadero, grâce à son dernier exemplaire, honoré de la vuelta posthume. Avant lui, seul le premier n'avait pas été manso.Tomas Cerqueira une oreille et silence. Mathieu Guillon, vuelta et division. Juan Leal, silence et deux oreilles.
Le premier exerça sur le cheval une poussée d'intensité moyenne, tête basse et de façon continue. Avec la même progressivité il entra dans la muleta fijo, sérieux et suave. La qualité de sa charge ne se délita que sur la fin. Muleta en avant Tomas Cequeira parvint à lier à droite, ce que le tardieu lui refusa à gauche. Entière. Une oreille. Le colorado quatrième tapa dans le peto sans pousser. Pattes en avant et sur la défensive, il ne se déplaça qu'au pas sans jamais se livrer. A droite il se laissa vaguement tromper, ce qui permit à Cerqueirar de faire du cadre. Silence après un authentique déroute aux aciers.
Le second laissa voir plus de nerf que de caste au cheval. Il confirma son manque de fond en fixant exagérément les zapatillas des piétons et en les mettant à l'épreuve. Mathieu Gillon ne put que faire valoir son métier et sa maîtrise des recours d'usage. Il tua habilement. Pétition. Vuelta. Le colorado cinquième etait si haut d'epaules qu'il ne pouvait baisser la tête. Manso au cheval il fonça de façon hératique pour passer d'une quérencia à l'autre. Il ne laissa aucune option à Mathieu Guillon qui dut le pourchasser le long des planches. Il tua comme il put et le puntillero releva plusieurs fois l'animal. Division.
Le troisième sortit tous freins serrés. Il ne mit les reins qu'à regret et par vagues. Au sortir du châtiment, il marqua une forte propension à fuir le combat et à chercher refuge au toril. Juan Leal l'aborda crânement. En le consentant au maximum, il obtint de lui huit arancadas exploitables. Le reste fut affaire de détermination face au genio defensif du tardieu. Silence après ¾ de lame et plusieurs descabellos. Le dernier mit le reins par intermitence et sans style. A pied il exigea beaucoup mais chargea tête basse et offrit une trajectoire exploitable. D'abord réticent il finit complétement dominé, ce qui est à verser entièrement au crédit de son matador et à ce titre la vuelta à sa dépouille ne s'imposait pas. Juan Leal en tira un parti inespéré. Il s'imposa totalement, avec courage, lors des cambios initiaux, donnés au centre du ruedo, puis avec calme et douceur, lors d'une longue faena techniquement et artistiquement de haut niveau. Toujours bien placé et main agressivement avancée sous le mufle, il réussit d'audacieux 360° et des remates inventifs. Deux oreilles après ¾ de lame efficace. 1/4 d'arene. Tendidos écrasés de chaleur.
Frédéric Pascal.


TEMPORADA DE BAYONNE

La temporada bayonnaise se poursuit le samedi 3 septembre à 17h30, des toros de Jandilla pour le mano a mano Sébastien Castella / Miguel Angel Perera. Dimanche 4 à 11h, novillos de López Giibaja pour Thomas Cerqueira, Mathieu Guillon et Fernando Adrián. À 17h30, toros de Daniel Ruiz pour EL Juli, José María Manzanares et Alejandro Talavante. Voir programation complète.

NOVILLADA DE ROQUEFORT

Dimanche 14 août à 11 heures, 4 erales de Gallon pour Abel Robles et Fernando Rey. À 18 heures, novillos de Fidel San Roman pour Mathieu Guillon, Victor Barrio et Javier Jimenez.

VOYAGE À BARCELONE

Le Club Taurin Juan Bautista et le Club Taurin Paul Ricard d'Arles organisent un voyage à Barcelone le 28 août 2011. Le cartel est : Juan Bautista , Salvador Vega, Miguel Tendero et toros de El Sierro. Le départ, dimanche 28 août à 6h du matin de l' avenue Général leclerc. Retour, aprés la corrida. Prix du voyage en car et place de corrida 100€00. inscription au Club Taurin Paul Ricard d'Arles, Téléphone 06.80.23.60.08.

JUNTA DES PEÑAS ATURINES

La Junta de Peñas aturines organise une novillada sans picador le samedi 27 août à 18h30 aux arènes d’Aire sur l’Adour. Au cartel, 5 erales de Jean Louis Darré pour Juan Cortes (Cadiz), Tomas Campos (Badajoz), Dorian Dejean (Béziers). À l’issue de la novillada repas champêtre aux allées de l’Adour « Toro à la broche ».

NOVILLADA DE COLLIOURE

Mardi 16 août à 17h30 aux arènes de Collioure, novillos des Héritiers de Christophe Yonnet pour Carlos Durán (qui fera sa présentation en France), Raúl Rivera et Damián Castaño. Informations.

MIMIZAN EN LIGNE

Les arènes de Mimizan où sera organisée cet été la première corrida de toros de leur histoire, disposent désormais d'un blog pour communiquer autour de leur évènement : Voir.

FERIA DU RIZ À ARLES

Les cartels de la feria du Riz à Arles sont les suivants : vendredi 9 septembre à 17 heures 30, novillos de Margé pour López Simón, Javier Jimenez et Juan Leal. À 21 heures 30, novillada non piquée, erales de Tardieu. Samedi 10 septembre à 17 heures 30 : Corrida Goyesque, toros de Daniel Ruiz pour Morante, El Juli et Juan Bautista. Dimanche 11 septembre à 11 heures, corrida de rejoneo : toros de Martelilla pour Joao Moura hijo, Manolo Manzanares et Noelia Mota. À 17 heures, corrida concours : toros du Conde de la Corte, Cebada Gago, Conde de Mayalde, Dolores Aguirre, Hubert Yonnet et Tardieu pour Rafaelillo, Julien Lescarret et David Mora. Renseignements au 0 891 70 03 70 et www.arenes-arles.com.

TOUTES LES GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
id

















imprimez cette page