Lundi 15 août 2011

L'Edito

 

CURIEUSE SAISON

Avalanche de festejos en ce week-end du 15 août : le Juli triomphe, et quelques autres, Victor Puerto tombe, et à Béziers le déluge aussi sur un Juan Bautista magnifique. À Dax, toujours l'ennui.

Voir édito.

Actualité

DAX : OREILLE POUR PADILLA

3ème de féria. Lleno, temps orageux, quelques gouttes à l’heure du paseo. 6 toros de Dolores Aguirre. Très bien présentés, de trapio imposant (moyenne annoncée à 563 kilos ) et sérieux d'armures (veletos les 5 et 6). Mansos sous le fer pour la plupart au cours de 17 contacts avec la cavalerie (dont 1 chute au 4ème), avec des mises en suertes souvent calamiteuses et qui n’ont pas permis le déroulement normal du tercio de varas. Souvent compliqués à la muleta, malgré une certaine mobilité, querenciosos pour la plupart, ils n’ont pas permis à cette tarde, néanmoins mouvementée et entretenue, d’atteindre le niveau escompté. Juan José Padilla salut au tiers et oreille avec division d’opinions, Rafaelillo division d’opinions et silence, Alberto Aguilar vuelta et silence. Salut du banderillero José Mora au 2ème toro.
Très enthousiaste et souriant dès son entrée en piste, Juan José Padilla accueille son premier opposant par une larga de rodillas contre les planches. il nous gratifiera ensuite comme à son habitude d’une paire de banderilles « al violin » non sans effet sur le public. Brindé au conclave, il débute par doblones vers le centre, jambe fléchie. Le toro s’avère coopérant et répond bien au cite, toréé au près des deux côtés. Le jerezano ne parvient pas ensuite à enchainer les séries et à adapter sa faena à un toro qui va a menos et devient aplomado. mete y saca, entière tendida concluante, salut au tercio. Moins enclin semble-t-il à faire vibrer la foule, le fantasque ciclon de Jerez refuse de bandériller son second qu’il a pris le soin de faire piquer sévèrement par le piquero de réserve. D’abord hésitant, puis électrique et approximatif dans son début de faena par derechazos, il tente de faire illusion ensuite auprès du public par des enchainements de passes sans grande profondeur. Il se jette pour une entrée à matar volontaire à doigts mouillés, où il brisera le pommeau de l’épée. oreille avec division d’opinions.
Il faut souligner par ailleurs sa présence en piste dans la bréga tout au long de la tarde.
Accueilli par une larga de rodillas, son premier toro est brindé au public. Amené au centre, il débute par derechazos à mi distance sans trop baisser la muleta. Série templée, liée dans un petit périmètre conclue d’un bon pecho devant un toro qui embiste. La suite deviendra compliquée face à un toro qui réduit sa charge et qui à la sortie d’un muletazo, va vers les planches où il sera imposible à Rafaelillo de l’en déloger. Division d’opinions après une mise à mort un peu laborieuse. Son deuxième, très charpenté et armé, donne des hachazos à hauteur de carotide dès les premiers muletazos. Le murciano tire les passes et tente de construire une faena courageuse devant un bicho qui devient avisé et dangereux. entière de côté. Silence.
Après la débandade de sa cuadrilla lors de la mise en suerte à la pique, Alberto Aguilar engage sa faena par un bon enchainement à droite devant un toro bronco, mais qui répond bien au cite de loin lors de l’entame. Délicat sur la corne gauche, Alberto poursuit sa faena par des muletazos de qualité donnés dans un petit périmètre main droite puis rompt après quelques séries pour aller prendre l’épée de muerte. Dès lors le toro se décompose, les manoletinas semblent inadaptées à ce toro qui possède du genio et désarme Alberto qui en se dégageant chute au sol sans conséquence. Le toro se dirige ensuite vers sa querencia aux planches. Après mete y saca et une entière, il sera invité à une vuelta. Devant le superbe 6ème, qui vient d’abord bien côté droit, Alberto, malgré sa fougue ne parvient pas à trouver la bonne distance ni le sitio suffisant pour tenter de dominer ce toro. Après un désarmé lors de la première naturelle, le toro devient de plus en plus avisé, se retourne à mi passe et gagne du terrain sur l’homme. Sans solution, il doit se résoudre à en terminer. mete y saca, pinchazo et ¾ de lame de côté, silence.
Joël Segot. Voir reportage Amandine Segot.

BÉZIERS : TRIOMPHE DE JUAN BAUTISTA SOUS LE DÉLUGE

En même temps que s'ouvrait la porte des toriles, un violent orage méditerranéen s'est abattu sur Beziers. Ne se laissant pas démotiver par les trombes d'eau, Juan Bautista brinda au public et, muleta, en avant attaqua son premier adversaire. Ce dernier, un toraco de Margé au trapio exemplaire, répondit franchement à tous les défis. La faena se déroula de bout en bout sous les clameurs de satisfation du public, sans que le Président songe à mettre la musique à contribution. La piste fut vite recouverte d'une couche homogène d'eau et de boue dangereuse et glissante. La muleta imbibée d'eau devint trop lourde, Juan Bautista en changea et la faena repartit à mas. Comme il tua impécablement d'une entière, on se demande bien quelle raison a pu pousser le Président, décidément mal inspiré, à refuser la deuxième oreille que le public demandait à grand cris. La vuelta du heros du jour ne calma pas le déluge. La nature imposa ses conditions et force fut d'annuler le spectacle avant la sortie du second toro.
Frédéric Pascal.

ROQUEFORT : OREILLE POUR DURAN ET JIMENEZ, VUELTA POUR SAN ROMAN

Novillos de Fidel San Román; très bien présentés. Carlos Durán applaudissements et oreille, Mathieu Guillon silence et silence, Javier Jiménez vuelta et oreille. Le dernier novillo fut primé d'une vuelta.
Joël Segot.


TEMPORADA DE BAYONNE

La temporada bayonnaise se poursuit le samedi 3 septembre à 17h30, des toros de Jandilla pour le mano a mano Sébastien Castella / Miguel Angel Perera. Dimanche 4 à 11h, novillos de López Giibaja pour Thomas Cerqueira, Mathieu Guillon et Fernando Adrián. À 17h30, toros de Daniel Ruiz pour EL Juli, José María Manzanares et Alejandro Talavante. Voir programation complète.

NOVILLADA DE ROQUEFORT

Dimanche 14 août à 11 heures, 4 erales de Gallon pour Abel Robles et Fernando Rey. À 18 heures, novillos de Fidel San Roman pour Mathieu Guillon, Victor Barrio et Javier Jimenez.

VOYAGE À BARCELONE

Le Club Taurin Juan Bautista et le Club Taurin Paul Ricard d'Arles organisent un voyage à Barcelone le 28 août 2011. Le cartel est : Juan Bautista , Salvador Vega, Miguel Tendero et toros de El Sierro. Le départ, dimanche 28 août à 6h du matin de l' avenue Général leclerc. Retour, aprés la corrida. Prix du voyage en car et place de corrida 100€00. inscription au Club Taurin Paul Ricard d'Arles, Téléphone 06.80.23.60.08.

JUNTA DES PEÑAS ATURINES

La Junta de Peñas aturines organise une novillada sans picador le samedi 27 août à 18h30 aux arènes d’Aire sur l’Adour. Au cartel, 5 erales de Jean Louis Darré pour Juan Cortes (Cadiz), Tomas Campos (Badajoz), Dorian Dejean (Béziers). À l’issue de la novillada repas champêtre aux allées de l’Adour « Toro à la broche ».

NOVILLADA DE COLLIOURE

Mardi 16 août à 17h30 aux arènes de Collioure, novillos des Héritiers de Christophe Yonnet pour Carlos Durán (qui fera sa présentation en France), Raúl Rivera et Damián Castaño. Informations.

MIMIZAN EN LIGNE

Les arènes de Mimizan où sera organisée cet été la première corrida de toros de leur histoire, disposent désormais d'un blog pour communiquer autour de leur évènement : Voir.

FERIA DU RIZ À ARLES

Les cartels de la feria du Riz à Arles sont les suivants : vendredi 9 septembre à 17 heures 30, novillos de Margé pour López Simón, Javier Jimenez et Juan Leal. À 21 heures 30, novillada non piquée, erales de Tardieu. Samedi 10 septembre à 17 heures 30 : Corrida Goyesque, toros de Daniel Ruiz pour Morante, El Juli et Juan Bautista. Dimanche 11 septembre à 11 heures, corrida de rejoneo : toros de Martelilla pour Joao Moura hijo, Manolo Manzanares et Noelia Mota. À 17 heures, corrida concours : toros du Conde de la Corte, Cebada Gago, Conde de Mayalde, Dolores Aguirre, Hubert Yonnet et Tardieu pour Rafaelillo, Julien Lescarret et David Mora. Renseignements au 0 891 70 03 70 et www.arenes-arles.com.

TOUTES LES GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
id

















imprimez cette page