Samedi 13 août 2011

L'Edito

 

SECOND MARCHÉ

Tandis que la temporada dacquoise propose aux aficionados ses doublés de figuras, d'autres arènes commencent à ébaucher des programmation où l'on se passe d'elles : Pamplona en juillet, San Sebastian en août, Logroño et Salamanca en septembre.

Voir édito.

Actualité

DAX : OUVERTURE MINEURE

Lleno, temps chaud et nuageux. 6 toros d’EL PILAR (plus un premier bis de Moïses Fraile plus un deuxième substitut de Fermin Bohorquez), de présention très inégale, justes de forces dans l’ensemble (7 rencontres avec la cavalerie), avec un fond de noblesse à la muleta mais sans piquant . Salut du banderillero Juan José Trujillo au 2ème toro. Morante sifflets, applaudisements après un avis, Manzanares salut au tiers après un avis et silence, Thomas Dufau salut au tiers, et silence après un avis.
Difficile mise en confiance pour Morante en cette tarde, où il se voit affronter, après 2 changements successifs pour boîterie et faiblesse de ses premiers opposants, un sobrero du fer de Bohorquez. Piqué sans doute excessivement, ce toro s’avère un peu tardo et n’incite pas le sévillan à en tirer davantage que quelques doblones sans conviction avant de prendre l’épée. Après un mete y saca, et un 2/3 de lame « du bout des doigts » il écoutera quelques pitos de la part du public.
Plus déterminé et appliqué à son second, qui répond bien au cite, le ténébreux sévillan va déboucher brièvement le flacon et va dessiner une bonne série de muletazos d’un grand classicisme, ponctué d’un changement de main et d’une trinchera, lente et suave, qui restera « Le » détail de cette soirée. La suite de la faena, réalisée néanmoins avec dominio s’avèrera plus électrique et sans amplitude. Un mete y saca, 2 pinchazos, 2/3 d’épée contraire. Palmas après un avis.
Manzanares débute au centre par derechazos face à un toro qui vient bien dans le leurre, mais dont la faiblesse récurrente empêche toute transmission. Idem main gauche, avec un effort certain pour trouver la bonne distance, mais ternie encore par la charge limitée du toro. Les dosentinas finales et autres changements de main resteront de peu d’effet sur le public. 1 pinchazo, 2/3 de lame, 1 descabello, salut au tiers après un avis. A son deuxième, juste de forces et sans embestida, l’alicantino tentera vainement de construire une faenita et de tirer quelques muletazos, mais devra se résigner à abréger. 1 entière un peu trasera, silence.
Bien servi par le sort, et après un brindis au public, Thomas Dufau accueille le troisième toro, le meilleur (ou le moins mauvais…) de l’après-midi, depuis le centre par cambios et deux statuaires ; il enchaine ensuite par derechazos de bon goût, cités à mi distance face à un toro qui embiste et humilie dans le leurre. La suite manque de liant et de profondeur main gauche, puis dans le final par une série de redondos inversés sans saveur. Après 2 pinchazos et une entière concluante, il sera appelé à saluer au tiers. A son second, brindé à ses prestigieux camarades de cartel, Thomas entame par une série droitière et arrache quelques muletazos sous le muffle de ce toro, dans un petit terrain. La suite restera de peu de transmission auprès du public dans un enchainement stéréotypé face à un toro distrait et quelque peu soso. 1/3 d’épée, 1 entière basse, silence après avis.
Joël Segot. Voir reportage Roland Costedoat.

BÉZIERS : JULI ET CASTELLA A HOMBROS

Corrida de Daniel Ruiz flojita bravita sous une mono pique et sans transmission. Tous ont baissé la tête, y compris le compliqué cinquième et l'avisé dernier, les trois premier ont sauté dans la muleta sans pousser, ce qui les a rendu court, le seul qui ait fini ses trajectoires fut le quatrième. Ponce silence et salut. Juli oreille et deux oreilles. Castella deux oreilles et deux oreilles.
Le faible premier poussa de la corne gauche dans le peto. Tête basse mais pattes en avant, il avança dans la muleta par saut de mouton sans finir le passe. Réticent à charger il finit rivé au sol. A mi hauteur et en ligne droite, Ponce l'entreprit par séries courtes sans pouvoir enrayer son délitement. Il tua mal . Silence. Le quatrième montra de la hargne au cheval. Il fut le seul à conserver un peu de galop pour le troisième tiers. Tête basse il suivit docilement le leurre. Il finit ses actionset sortit en s'ouvrant de la suerte. Après une longue faena élégante, mais sans émotion, Ponce tua laborieusement de deux pinchazos et ½ lame. Salut.
Le second s'engagea sous le fer. Tête basse il répéta sans la relever entre les passe mais resta court par manque de forces. Il finit sur la défensive, au pas et sans charge. Main basse, dans le bon tempo, Juli conduisit chaque millimètres de trajectoire avec dextérité lors d'une faena courte mais pleine. Une oreille après une entière fulgurante. Trotteur et sans style au cheval le quatrième se révéla compliqué. Il eut pour lui de baisser la tête mais pêcha par une charge difficile à déchiffrer. Main basse et toujours avancée sous le mufle Juli fit une nouvelle démonstration de « mandar al toro ». La charge de ce ne s'améliora pas mais il passer sans grâce par là ou son matador entendait le faire passer. Juli gagna la bataille et finit par lui imposer le repertoire complet de la faena moderne, circulaires inversées comprises. Deux oreilles après un entière efficace.
Une fois ses appuis assurés les troisième poussa avec classe. Suave et juste de force il planta plusieurs fois la corne dans le sable. Comme les deux premiers, par manque de force, il avança par bons dans les leurres sans pousser de l'arrière train pour finir ses action et sortir complétement de la passe. Plus habile et volontaire qu'inspiré, Castella le gratifia d'une longue faena et conecta totalement avec le public quand il raccourcit les distances. Entière un peu longue à faire effet. Deux oreilles. Le dernier mit les reins sous la pique. Il arriva dans la muleta tête basse mais âpre et difficile à tromper. Il découvrit son matador sur un pecho et dès lors développa un genio dangereux qui permit à la corrida de se terminer sous le signe de l'émotion. Car, en dépit de deux volteretas et un accrochage, Castella ne baissa pas les bras. En bon soldat il fit face, livra bataille sans céder un pouce de terrain et finit imposer sa loi. Une entière libéra les deux oreilles. Arènes pleines mais pas de no hay billete. Beau temps, petit vent.
Frédéric Pascal.

GIJON : TALAVANTE A HOMBROS, OREILLE POUR JOSÉ TOMÁS

Pour la quatrième fois, la corrida minutieusement choisie pour José Tomás n'a pas été à la hauteur de l'attente, même si face à son second il a pu toréer remarquablement par naturelles. Seul Talavante, dans un grand moment, est parvenu à couper les deux oreilles de son second adversaire. Silveti, qui prenait l'alternative, a été applaudi. Les toros étaient de Salvador Domecq.


TEMPORADA DE BAYONNE

La temporada bayonnaise se poursuit le samedi 3 septembre à 17h30, des toros de Jandilla pour le mano a mano Sébastien Castella / Miguel Angel Perera. Dimanche 4 à 11h, novillos de López Giibaja pour Thomas Cerqueira, Mathieu Guillon et Fernando Adrián. À 17h30, toros de Daniel Ruiz pour EL Juli, José María Manzanares et Alejandro Talavante. Voir programation complète.

NOVILLADA DE ROQUEFORT

Dimanche 14 août à 11 heures, 4 erales de Gallon pour Abel Robles et Fernando Rey. À 18 heures, novillos de Fidel San Roman pour Mathieu Guillon, Victor Barrio et Javier Jimenez.

VOYAGE À BARCELONE

Le Club Taurin Juan Bautista et le Club Taurin Paul Ricard d'Arles organisent un voyage à Barcelone le 28 août 2011. Le cartel est : Juan Bautista , Salvador Vega, Miguel Tendero et toros de El Sierro. Le départ, dimanche 28 août à 6h du matin de l' avenue Général leclerc. Retour, aprés la corrida. Prix du voyage en car et place de corrida 100€00. inscription au Club Taurin Paul Ricard d'Arles, Téléphone 06.80.23.60.08.

JUNTA DES PEÑAS ATURINES

La Junta de Peñas aturines organise une novillada sans picador le samedi 27 août à 18h30 aux arènes d’Aire sur l’Adour. Au cartel, 5 erales de Jean Louis Darré pour Juan Cortes (Cadiz), Tomas Campos (Badajoz), Dorian Dejean (Béziers). À l’issue de la novillada repas champêtre aux allées de l’Adour « Toro à la broche ».

NOVILLADA DE COLLIOURE

Mardi 16 août à 17h30 aux arènes de Collioure, novillos des Héritiers de Christophe Yonnet pour Carlos Durán (qui fera sa présentation en France), Raúl Rivera et Damián Castaño. Informations.

MIMIZAN EN LIGNE

Les arènes de Mimizan où sera organisée cet été la première corrida de toros de leur histoire, disposent désormais d'un blog pour communiquer autour de leur évènement : Voir.

FERIA DU RIZ À ARLES

Les cartels de la feria du Riz à Arles sont les suivants : vendredi 9 septembre à 17 heures 30, novillos de Margé pour López Simón, Javier Jimenez et Juan Leal. À 21 heures 30, novillada non piquée, erales de Tardieu. Samedi 10 septembre à 17 heures 30 : Corrida Goyesque, toros de Daniel Ruiz pour Morante, El Juli et Juan Bautista. Dimanche 11 septembre à 11 heures, corrida de rejoneo : toros de Martelilla pour Joao Moura hijo, Manolo Manzanares et Noelia Mota. À 17 heures, corrida concours : toros du Conde de la Corte, Cebada Gago, Conde de Mayalde, Dolores Aguirre, Hubert Yonnet et Tardieu pour Rafaelillo, Julien Lescarret et David Mora. Renseignements au 0 891 70 03 70 et www.arenes-arles.com.

TOUTES LES GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
id

















imprimez cette page