bayonne
riz arles
dax
 
 
Lundi 30 août 2010

L'Edito

 

BILBAO NE REMONTE PAS

Après une feria ratée en 2009 et quelques changements notables dans la liste des ganaderias, Bilbao n'a guère fait mieux en 2010 lors d'une Aste Nagusia marquée surtout par la piètre qualité générale des lots lidiés.

Voir édito.
juli

Actualité

DANS LES RUEDOS HIER

À Bilbao, la corrida de José Escolar n'a pas comblé l'attente des aficionados qui se souvenaient du bon lot lidié à Céret. Diversement présenté, le lot a montré plus de noblesse que de race, interdisant tout triomphe aux toreros. Le dernier fut invalide. Rafaelillo a été spectaculairement accroché par le second. À San Sebastian de los Reyes Juli Manzanares et Castella (au prix de deux volteretas) sont sortis a hombros face à une bonne corrida de Victoriano del Rio. À Barcelone, Lopez Chaves a reçu une cornada d'un toro de San Roman.

SAINT-PERDON : DUFAU ET IBAN A HOMBROS

Des trois excellents novillos de la novillada de Baltasar Iban transformée en mano a mano après que Sergio Flores se soit fracturé la main face au premier, seul le dernier - pur contreras - a été toréé comme il convenait pour exprimer toutes ses qualités. Un novillo brave, encasté, fiero par moment, noble sans être niais, qui livra un combat âpre aux piques puis vibrant dans la muleta de Juan del Alamo qui fit front avec cran et parvint à poser son toreo sans jamais lâcher pied. Après un pinchazo il laissa une entière tendida longue d'effet, ce qui le priva de la seconde oreille. En premier lieu il avait touché un novillo compliqué qu'il lidia sans brio, puis en second lieu un novillo encasté mais peu reconnaissant face auquel il montra au moins son courage. Les deux autres bons novillos échurent à Thomas Dufau qui se montra comme souvent académique et froid. Le jour où il présentera sa muleta pour toréer par derechazos ou à la naturelle comme il le fait pour donner ses pechos (c'est à dire très en bas et vers l'avant), il développera un toreo beaucoup plus important. Il toréa l'excellent castaño quelque peu superficiellement (une voltereta à la clé pour excès de confiance), de même que le bon burraco, ce qui ne l'empêcha pas de recevoir deux fois une oreille. Après la blessure de Sergio Flores il mit intelligemment le novillo récalcitrant dans sa muleta. Au terme de la novillada il sorti en triomphe avec le mayoral de Baltasar Iban. Un tiers d'arène (ce qui est une excellente entrée), public chaleureux et musique parfaite à charge d'El Violin de Samadet qui nous a enchantés... et a permis de digérer certaines lourdeurs durant les faenas. Présence remarquée dans les tendidos des conseillers municipaux de Saint-Perdon qui ont provisoirement fait capoter le projet de reconstruction des arènes pour de sombres raisons qui n'ont rien à voir avec la tauromachie.
André Viard. Voir galerie.

BELLEGARDE : JUAN LEAL REMPORTE LE TROPHÉE NIMENO II

Après son triomphe de Rion des Landes Juan Leal a fait un retour remarqué aux portes de sa ville natale, en surclassant ses compagnons de cartel, pourtant assez relevé, lors du traditionnel trophée « Nimeno II » cher à Christian Lesur. Les trois novilleros ont montré enthousiasme, engagement maximum et volonté de bien faire face à un bétail incommode des frères Gallon . Techniquement les deux français se sont révélés les mieux armés, mais les trois doivent apprendre à tuer ; sinon leurs lacunes à ce niveau obèrera toute chance de carrière pour eux. Juan Leal, oreille et silence après avis. Mateo Julian, silence après avis et vuelta. Fabio Casteneda, salut et silence après avis.
Le faible premier prit la muleta en planant tout en ballotant des ailes et en restant court. Au prix de quelques enganchones, Leal ne lui céda pas un pouce de terrain pour lui imposer une faena complète terminée par un numéro dans les distances courtes parfaitement maîtrisé. Il sauta trop haut pour un volapie à la manière du Juli et laissa une vilaine entière au milieu du dos. Plus sensible à la générosité de l’engagement qu’à l’emplacement de la lame, la présidence suivit pertinemment le public et concéda l’oreille. Le quatrième sortit agressif, violent et tardif dans ses réactions. Muleta en avant et main basse Leal canalisa sa caste vive et incommode lors d’une faena de grande domination et inventivité. Il paracheva magistralement par des enchainements au fil des cornes. En dépit de son courage et de son application à imiter son maître lors du « julipie », il tua très mal. Avis. Silence.
Le second baissa la tête et se laissa conduire, mais, après avoir donné quelques belles charges, réduisit progressivement leur amplitude, pour chercher les chevilles de son matador. Le métier avéré et l’élégance naturelle de Mateo Julian lui permirent une faena plaisante, hélas mal conclue à l’épée. Avis. Silence. L’incommode cinquième ne donna pas une charge claire jusqu’à ce que Mateo Julian ne réussisse à lui jeter la muleta sur l’œil contraire pour le happer dans la suerte. De la sorte, il instrumenta une faena méritoire et esthétique sur le coté droit. Pinchazo. Entière maladroitement basse. Vuelta
Le troisième fut le seul collaborateur du jour, il se livra en donnant des charges de qualité jusqu’à la fin de son combat. Fabio Castaneda le banderilla spectaculairement, mais sa gestuelle fruste et imprécise gâchèrent les potentialités du troisième tiers. Il tua mal. Salut. Le manso dernier n’autorisa qu’un brillant tercio de banderilles, qui vit Castaneda réaliser la suerte risquée du quiebro planté « al violin ». A la muleta il chercha l’abri des planches en permanence et ne donna que des passes volées sur le passage. Déroute à la mort. Silence. Beau temps, belle organisation…si on excepte la banda de musique.
Frédéric Pascal.

EXPO HOMMAGE À PONCE À BAYONNE

Une exposition collective en hommage à Ponce est organisée aux Arènes de Bayonne à l'occasion de la Feria de l’Atlantique les samedi 4 et dimanche 5 septembre. Seront exposées les peintures de Yannick Bacon, Catherine Blondeel, Miguel Etxebarria, Isabelle Husson, Jorje, José Manrubia, Alain Pierson, Martine Pinsolle, Diego Ramos, Nadine Ruse, et les créations sur cuir d’Eric Marchiset.

FIESTA CAMPERA À AIGREMEMONT, GANADERIA LA SARDANA

Dimanche 2 octobre aura lieu une fiesta campera à la ganaderia La Sardana. Au programme : 11 heures marquage des veaux, 13 heures paella, 16 heures 2 novillos pour 2 élèves des écoles taurines Béziers et Arles. Prix de la journée 15€. Places limitées-Réservation Tel : 06 85 64 16 82

LA FÊTE À SAN GILLEN

Samedi 23 octobre, à l'occasion des 30 ans de ruedo d'El San Gilien aura lieu une fiesta campera à la ganadéria Granier à Saint Martin de Crau. Au programme : 10 heures, 3 vaches en tienta pour les élèves de l'école taurine de Béziers ; 11 heures 30 un toro en acoso y derribo toréé à campo abierto, repas, 15 heures 30, 5 toros de la ganadérîa de La Cruz (ganadéria des frères Granier) pour El San Gilîen - Ricardo Torres - Medhî Savallî - Dorien - Juan Ortega. 30 euros la journée (Réservation 0665667988) Avec la participation des clubs taurins Paul Ricard et Sieur D'Arques de Limoux, animation Flamenca.

FERIA DE DAX

Retrouvez toutes les images de la feria dacquoise sur les galeries de Terres Taurines. Voir.

VEEDOR DE L'AFICION

Voir les toros des corridas concours françaises de Arles pour la Feria du Riz. Voir toutes les galeries.

riz arles
ARLES : FERIA DU RIZ

Jeudi 9 septembre à 21h30 classe pratique et novillada sans picadors organisée avec l’école taurine d’Arles (entrée gratuite). Vendredi 10 à 17h30 toros de La Quinta pour Sergio Aguilar, Alberto Aguilar et un 3ème torero à désigne. Samedi 11 à 17 h corrida goyesque : toros de Daniel Ruiz pour El Juli, Juan Bautista et José Mari Manzanares, plus un novillo de Bohorquez pour le rejoneador Manuel Manzanares. À 22h spectacle organisé par l’office de tourisme (entrée gratuite). Dimanche 12 à 11h novillos de Palla pour Tomasito, Diego Silveti et Alejandro Enriquez. À 17h corrida concours "Toros de France" : toros de Tardieu frères, Gallon, Christophe Yonnet, l'Astarac, Margé et Piedras Rojas pour Juan José Padilla, Israël Telles et Mehdi Savalli. Ouverture des abonnements Jeudi 24 juin, vente des places individuelles à partir de lundi 19 juillet au 0 891 70 03 70.

TIERRAS TAURINAS

De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 


terres taurines
terres taurines buendia
terres taurines
terres taurines
terres taurines))


terres taurines
terres taurines buendia


imprimez cette page