bayonne
riz arles
dax
 
 
Samedi 14 août 2010

L'Edito

 

VENDREDI 13

Il s'agit d'une des particularités les plus surprenantes du toro que l'on dit moderne : pour quelques uns qui se définissent, en bien ou pas, la grande majorité devient ce que l'on souhaite qu'il soit. Tout est là, de manière évidente ou afleurant à peine, bravoure, "durabilité", voire noblesse, mais comme pour le guitares le son que l'on en tire dépend des doigts.

Voir édito.
luque

Actualité

BÉZIERS : MANZANARES A HOMBROS

Corrida de Domingo Hernandez décevante au final car deux exemplaires, partis pour être brillants, sont restés inédits, l'un à cause du vent, le premier et l'autre, le troisième, à la suite d'une vuelta de campana invalidante. Le second n'offrit que des demi-charges. Le quatrième n'attaqua que sur un rythme déroutant. Le brutal et sans classe cinquième s'avéra impossible. Le dernier resta très court. El Juli: silence et oreille. Castella: oreille et division. Manzanares: oreille et deux oreilles.
Le premier montra une classe d'enfer dans les capotes qu'il poursuivit sans un coup de tête parasite. Il confirma ces bonnes dispositions au cheval tout en dévoilant un fond d'agressivité intolérant aux approximations. Hélas les rafales de vent emportèrent au large tout espoir de faena. Comme il le fut souvent démontré, notamment lors du mano à mano avec Castella, pendant la pentecôte nîmoise de 2008, le toreo sec et précis du Juli s'accommode mal des caprices d'Eole. Perpétuellement contrarié au moment d'armer ses sollicitations, il ne put imposer son rythme et la faena s'effilocha. De plus il tua mal. Silence. Le quatrième s'arque-bouta dans le peto mais sans continuité, suivant un rythme de pulsion indéchiffrable. Défaut qu'il reproduisit dans la muleta, où il n'appuya ses actions qu'en début de chaque série, se montrant tobillero (cherchant les chevilles) par la suite. Il finit même fade et court en tous terrains. Juli déploya des trésors de technicité pour lui imposer la faena de 50 passes conforme aux canons de la modernité. Belle entière. Oreille.
Le second poussa droit dans le caparaçon puis humilia dans la muleta tout en restant court, n'offrant aucun millimètre de course qui ne lui soit imposé. Intelligemment, Castella garda la muleta un peu en retrait pour permettre à la trajectoire de se développer au delà du point de juridiction, de la sorte, en jouant sur son sens du placement et la précision de ses toques, il inventa de valeureuses séries que le Hernandez n'avait pas. En d'autres termes, il réalisa une faena d'intellectuel, puisqu'il concrétisa une oeuvre que la nature n'offrait pas. Une oreille après une entière concluante. Le haut cinquième, court de cou, se montra brutal et sans classe au cheval. A pied, il se laissa tromper, mais reproduisit le même type de charge, rêche et sans qualité. Indifférent aux derotes et à la charge plus que réduite, Castella s'approcha au plus près pour forcer le succès; sans réussite, hélas. Une mise à mort laborieuse finit de diviser une partie du public.
Confronté aux aléas du vent, Manzanares réagit par la recherche de la profondeur et se mit le public dans la poche lors de véroniques données à genou fléchi pour la réception du troisième. Ce dernier se livra avec classe sous le fer et lors des puissants doblones d'entame. A la sortie du dernier, il planta la corne dans le sable et s'infligea un tour de cloche meurtrier dont il sortit assommé. Dès lors il chargea comme un somnambule, complétement désengagé du combat. Manzanares géra la pénurie tout en réussissant quelques gestes de qualité qui lui assurèrent les faveurs du public. Conforté par une grande estocade le conclave demanda les deux oreilles. Il n'en obtint qu'une. Le dernier prit le peto par le bas. De même, à pied, il ne releva pas la tête entre les passes mais ne se livra pas et resta court. Si court, qu'il prit Manzanares, heureusement sans conséquence, en début de parcours. Plus physique qu'avant l'opération de sa hernie discale, et paraissant libéré de ce fait, Manzana connecta à nouveau rapidement avec le public et livra une faena courte et engagée parsemée de pechos remarquables de profondeur. ¾ de lame efficace. Forte pétition et deux oreilles chaleureusement fêtées. Arènes pleines. Avec trois gestes de qualité, Manzanares à sauvé l'après midi. Après l'écho produit par la prestation de Morante, le public biterrois fait montre de maturité.
Frédéric Pascal. Voir galerie Bruno Modica.

BÉZIERS : ROBERTO BLANCO REMPORTE LA MATINALE

Les bons erales des frères JALABERT ont servi les ambitions des quatre aspirants qui leur étaient opposés. Seul le troisième exigea un peu plus de technique que ses frères. Le batailleur premier répondit par de violents crochets aux fautes de temple de Fernando Ferrater, de Seville, qui en commit de noimbreuses. Nonobstant il ne se décomposa pas et, tête ostensiblement basse, permit une fin de faena. Entière. Salut. La classe et les bons principes de Dorian, de Carcassonne, relevèrent les qualités du second lors d'une faena fluide et bien construite. Un manque de réussite à l'épée le priva de trophée. Roberto Blanco, de Salamanca livra un combat irrégulier face à l'exigent troisième. Bien lorsqu'il put capter l'oeuil contraire, plus chahuté le reste du temps. Pinchazo. Entière. Oreille. Avec le meilleur novillo, Sofianito put s'exprimer en toute liberté, lors d'une faena bien rythmée. Hélas, il tua mal. Salut. Roberto Blanco remporta le prix du meilleur novillero.
Frédéric Pascal. Voir galerie Bruno Modica.

"DAX : VILLE DE CULTURE TAURINE"

Première corrida de feria. Toros de Daniel Ruiz, bien présentés, encastés et solides en général, braves les premier, troisième et quatrième qui eurent en outre une belle mobilité et furent applaudis à l'arrastre, incertain et peut-être mal voyant le second, faisant preuve de classe à sa sortie le cinquième qui s'éteignit très vite ensuite et se réserva avec malice, sans classe mais mobile le dernier.
Enrique Ponce silence et sifflets, Morante bronca et sifflets, Daniel Luque salut et silence.
Ce dont on se souviendra surtout au terme de cette première corrida de feria, c'est que la commission taurine a eu la bonne idée de faire placer les banderoles des diverses peñas au balcon et non plus en barrera, ce qui, l'ego de certaines dut-il en pâtir, est un plus esthétique pour les arènes. Et ce dont on se souviendra aussi bien sûr, c'est de la manifestation de ces mêmes peñas, au son de "la Dacquoise", qui promenèrent en piste une grande banderole sur laquelle on pouvait lire : "Dax, ville de culture taurine, ce qui provoqua l'ovation de la tarde.
Ce qui se passa ensuite, sans doute ne s'en souviendra-t-on pas, et ce n'est pas grave : pas plus de Ponce qui ne fit l'effort devant aucun de ses deux adversaires dont le principal "défaut" fut de trop bouger à son goût (mieux le quatrième que le premier), guère pus de Morante qui se lassa immédiatement de son  premier qu'il tua d'un bajonazo porté au pas de banderilles après trois muletazos et qui ne donna d'autre otion au cinquième que de se lasser aussi, alors qu'il semblait à sa sortie être porteur d'espérances.
Et l'on ne se souviendra guère non plus, bien qu'il s'en soit mieux tiré, de Daniel Luque qui assuma son rôle de challenger face aux figuras, mieux face au bon troisième dont il perdit l'oreille en tuant bas que face au vulgaire dernier qu'l ne tua pas mieux. Ponce fut raccompagné par quelques quolibets mêlés aux applaudissements de sa suite, Morante par une bronca de catégorie et Luque par ds applaudissements d'encouragement. No hay billetes, temps gris.
André Viard. Voir galerie.

NOVILLADA DE SAINT-SEVER

L’Association Art et Tradition de SAINT SEVER propose pour la novillada du 22 août des novillos du  « Camino de Santiago » pour Patrick OLIVER, Thomas DUFAU et Mathieu GUILLON.


NOVILLADA DE MAUBOURGUET

Maubourguet Toros qui organise le 22 août une journée taurine, avec en point d'orgue une novillada sans picadors, a mis en ligne un site à l'intention des aficionautes. On peut le visiter.

FERIA DE RION

Pour la feria de novilladas sans chevaux de Rion qui aura lieu les 21 et 22 août, les novillos de Valdefresno seront combattus le premier jour par Juan Leal, Miguel Angel Leon et un triomphateur de Dax ou Bayonne, le second par Fernando Adrian, Roman et Roberto Blanco. Réservations : 05 58 57 04 44.

VEEDOR DE L'AFICION À BAYONNE

Hier ont été débarqués les toros de la feria de Bayonne dans les corrales flambant neuf construit à cet effet dans un soucis du bien-être animal qui honore la municipalité. Le veedor de l'aficion, entre autres confrères, était bien sûr présent pour voir descendre du camion, dans l'ordre, les toros de Nuñez del Cuvillo, ceux d'Alcurrucén, de Fuente Ymbro et de Miura. Les trois premières sont fort bien présentées et homogènes, quant à la quatrième arbore le type qui n'appartient qu'à elle. Voir galerie. Voir les toros des corridas concours françaises de Arles pour la Feria du Riz et Vic début août. Voir toutes les galeries.

SAINT-PERDON À MONT DE MARSAN

Pour le 29 août prochain à 17 heures 30 dans les arènes de Mont de Marsan : novillos de Baltasar Iban pour Juan del Alamo, Mathieu Guillon et Sergio Flores.

NOVILLADA DE COLLIOURE

Pour la novillada des fêtes de la Saint Vincent, qui reprend cette année sa date du 16 aôut et au cours de laquelle sera mis en jeu le sixième trophée de l’anchois, ont été programmés des novillos de Piedras Rojas (Patrick Laugier) pour Tomasito, Mathieu Guillon et José Arévalo. Cavalerie Bonijol. Renseignements : office de tourisme de Collioure au 04 68 82 15 47. Tarifs : barreras 30 euros et générales 20 euros.

FERIA DE CARCASSONNE

Le détail de la prochaine feria de Carcassonne a été dévoilé par l'Union des Aficionados du Carcassonnais (UDAC). Au programme, une corrida de toros, deux sans chevaux et un spectacle d'initiation. Le cartel de la corrida est le suivant : toros de Torrestrella pour Juan José Padilla, Juan Bautista et Mehdi Savalli. Tout les détails de la feria sont en ligne sur le site de l'UDAC.

FERIA DE BÉZIERS

Jeudi 12 août toros de Nuñez del Cuvillo pour Enrique Ponce, Morante de la Puebla et Sébastien Castella. Vendredi 13 toros de Garcigrande pour El Juli, Sébastien Castella et José Maria Manzanares. Samedi 14 toros de Robert Margé pour Juan Bautista, Matias Tejela et Mehdi Savalli. Dimanche 15 toros de Miura pour Juan José Padilla, Antonio Barrera et Julien Lescaret. Le matin, novillos de Pages-Mailhan pour Tomasito, Patrick Oliver et Thomas Dufau.

riz arles
ARLES : FERIA DU RIZ

Jeudi 9 septembre à 21h30 classe pratique et novillada sans picadors organisée avec l’école taurine d’Arles (entrée gratuite). Vendredi 10 à 17h30 toros de La Quinta pour Sergio Aguilar, Alberto Aguilar et un 3ème torero à désigne. Samedi 11 à 17 h corrida goyesque : toros de Daniel Ruiz pour El Juli, Juan Bautista et José Mari Manzanares, plus un novillo de Bohorquez pour le rejoneador Manuel Manzanares. À 22h spectacle organisé par l’office de tourisme (entrée gratuite). Dimanche 12 à 11h novillos de Palla pour Tomasito, Diego Silveti et Alejandro Enriquez. À 17h corrida concours "Toros de France" : toros de Tardieu frères, Gallon, Christophe Yonnet, l'Astarac, Margé et Piedras Rojas pour Juan José Padilla, Israël Telles et Mehdi Savalli. Ouverture des abonnements Jeudi 24 juin, vente des places individuelles à partir de lundi 19 juillet au 0 891 70 03 70.

TIERRAS TAURINAS

De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

GENEALOGIES EN LIGNE

ésireux de voyager dans les arcanes de la caste, une visite sur l'excellent site Toro-Genèse est conseillée..


fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 


terres taurines
terres taurines buendia
terres taurines
terres taurines
terres taurines))


terres taurines
terres taurines buendia
terres taurines
terres taurines buendia




imprimez cette page