beziers
arles
Arles
Lundi 17 août 2008

L'Edito

La photo

CA, C'EST DAX !

Sur l'affiche c'était écrit aussi : une ganaderia de luxe qui traverse une période faste, une figura dans son meilleur moment, un grand torero qui remonte la pente et un artiste... inconstant. Voir édito.

Actualité

DAX : TRIOMPHE DE CASTELLA, EL PILAR... ET DU CID SANS OREILLE

Des cinq toros d'El Pilar renforcés par un de Moïses Fraile (origine Puerto de San Lorenzo), il n'y eut rien à jeter. Tous bien présentés (plus bas celui provenant du Puerto), braves, encastés et nobles à divers degrés, les six toros de cette grande corrida furent tous pour les toreros de fabuleux partenaires. Le premier resta inédit, le second - origine du Puerto - fut extra de classe, le troisième un poil suelto et très noble, le quatrième brave lors de deux rencontres dont une après le changement de tiers que le matador n'avait pas entendu (sic), le cinquième excellent et le dernier aussi. Quel dommage que personne n'ait songé, à la fin de cette tarde importante, à faire saluer le mayoral, voire le ganadero... Et quel dommage aussi que les échecs répétés épée en main du Cid et de Castella aient réduit au niveau du score l'impression laissée par une corrida qui enchanta tous les présents : deux oreilles à peine du dernier toro pour Castella, alors que ce sont six supplémentaires qui auraient été coupées normalement... avec probablement à la clé une vuelta posthume pour un des grands toros lidiés, les second, troisième, quatrième, cinquième ou sixième... au choix.
Aparicio ne voulut pas voir le premier mais face au brave quatrième il s'efforça à se réconcilier - ce n'est pas gagné - avec le public dacquois qui lui reprocha son manque d'implication toute la tarde. Il y eut quelques beaux gestes, tous à mi hauteur alors que le toro se grandissait par le bas, mais aucune série construite. Dommage.
Le Cid revient de loin et se rapproche jour après jour de son meilleur niveau, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour les dacquois dans la mesure où il y revient en septembre face aux toros de Victorino. Il fut centré face à ses deux adversaires, mieux face au second et plus long face au cinquième.
Castella est en état de grâce et réussit à peu prés tout ce qu'il entreprend. Il joua avec ses deux adversaires en donnant une impression de facilité totale et mit en évidence toutes leurs qualités. Si sa première faena fut suivie avec enthousiasme de bout en bout, il lui en coûta davantage pour faire rentrer le public dans se seconde, comme si celui-ci, dépité par les triomphes avortés qui avaient précédé, hésitait à se livrer afin que la nouvelle déception qu'il redoutait ne soit pas trop forte. Heureusement, l'arrimon final remit tout le monde au diapason et un rugissement à la mesure de l'attente accompagna l'estocade enfin concluante. La seconde du jour, Aparicio ayant aussi très habilement porté la sienne à son second adversaire. Les deux oreilles unanimes tombèrent. No hay billetes, temps chaud et lourd. André Viard. Voir reportage Valérie Lhéraud, A.V.

BEZIERS : PADILLA A HOMBROS, OREILLE POUR LESCARRET

"Enfin des Miuras qui sont de chez Miura" entendit-on dans les gradins, car même les plus malléables, sortis en quatrième et cinquième, présentaient leur lot de problème. Le second sortit "comme toréé" d'après un apoderado. Les troisième et sixième furent très incommodes mais vibrants. Padilla silence et deux oreilles, Valverde division et blessure, Lescarret oreille et vuelta.
Face au bon quatrième Padilla fit parler son métier mais pêcha parfois par manque de synchronisation. En vieux routier des ruedos il récupéra ces imperfections dans le registre dramatique et mit le feu aux gradins. Tout en restant en-dessous de son meilleur niveau il coupa deux oreilles.
Valverde fut sobre et intelligent face au cinquième qu'il pincha plusieurs fois. le Miura lui écrasa le pied lors d'un pinchazo et il fut évacué vers l'infirmerie sous l'ovation. Il souffre d'une profonde déchirure sur le coup de pied.
Lescarret se démena comme un beau diable face au troisième qui avait permis au Pimpi de briller. Soutenu par le public, il réinventa, à son usage, une tauromachie surannée adaptée à ce type d'adversaires. Il livra un combat brouillon mais épique. Après un pinchazo il enfonça une entière efficace et coupa une oreille. Il réédita sa prestation face au dernier mais l'épée en avant motiva le refus de l'oreille malgré la pétition, privant Lescarret d'une sortie a hombros avec Padilla. Quasi plein, public sensible aux difficultés et franchement cocardier. Frédéric Pascal. Voir reportage Laurent Deloye

FERIAS DES VENDANGES DE NÎMES

La feria des Vendanges aura lieu à Nîmes du 17 au 20 septembre. Jeudi 17 toros de Yonnet pour Antonio Barrera, Salvador Vega et Mehdi Savalli. Vendredi 18 au matin, novillos de La Quinta pour Pablo Lechuga, Angelino de Arriaga et Thomas Duffau. Vendredi 18 toros de Garcigrande pour El Juli, Sebastián Castella et Miguel Tenderoqui confirmera l'alternative. Samedi 19 au matin, toros de Juan Pedro Domecq pour Luis Francisco Esplá, Enrique Ponce et Julio Aparicio. Samedi 19 toros d'El Pilar pour Matías Tejela, Alejandro Talavante et Rubén Pinar. Dimanche 20 au matin toros de Victoriano del Río pour Morante de la Puebla et Sebastián Castella, mano a mano. Dimanche 20 toros de Valdefresno pour Juan Bautista, Miguel Ángel Perera et Daniel Luque.

NOVILLADA DE MAUBOURGUET

Dimanche 23 août, novillada sans picador avec des erales de Pages-Mailhan pour Jesús Chover, Mario Alcalde et Mateo Julian. Réservations 05.62.96.43.24

NOVILLADA DE SAINT-PERDON


Les organisateurs de Saint-Perdon ont bouclé hier le cartel de leur novillada du 30 août qui aura lieu dans les arènes de Mont de Marsan. Grâce à son triomphe Thomas Dufau a gagné son inclusion face aux novillos de Baltasar Iban aux côtés d'Angelino de Arriaga et de Juan del Alamo

NOVILLADA DE SAINT-SEVER

L’Association Art &Tradition propose pour sa novillada du 23 août prochain des novillos de José Escolar Gil pour Alejandro Parralo, Patrick Oliver et Mario Dieguez

FERIAS DE NOVILLADAS DE RION

La 20 ème édition de la feria de novilladas sans chevaux de Rion : samedi 22 août, six novillos de Valdefresno pour Mateo Julia, Juan Cervera et un des trimphateurs de l'été en Aquitaine ; dimanche 23, six novillos de Valdefresno pour Juan Guerrero, Diego Fernandez et Luis Miguel Valiente. Réservations à partir du 5 août au 05 58 57 04 44.

ROQUEFORT LE 15 AOÛT


Pour la journée taurine du 15 août à Roquefort les cartels complets sont les suivants : Erales de La Quinta le matin à 11 heures pour Mateo Julian et Mario Alcalde. Novillos de La Quinta à 18 heures pour Javier Cortes, Ignacio Gonzalez et Angelino de Arriaga.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81.


CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 














imprimez cette page