LANGUE BLEUE ET FIEVRE APHTEUSE

En raison du principe de précaution et afin d'anticiper sur une éventuelles propagation de la fièvre aphteuse dont deux foyers ont été détectés en Angleterre, les rassemblements d'animaux sont interdits depuis hier midi en France, ce qui, dans l'attente des dérogations espérées par le secteur taurin, peut occasionner des problèmes pour le reste de la temporada.

Pour l'instant, les toros de corridas ne sont pas concernés et pourront donc rejoindre les arènes mais pas en repartir dans le cas où ils n'y seraient pas combattus. Tout indulto est donc pour l'instant impossible, de même que tout retour des sobreros vers leur élevage d'origine. Première conséquence, les sobreros de Parentis, Soustons et Hagetmau, ainsi que la novillada d'Espioja qui aurait dù y être lidiée hier mais ne l'a pas été en raison de la pluie, sont pour l'instant consignés dans les corrales de ces arènes.

Le problème semble plus ennuyeux pour les tauromachies landaises et camarguaises dans la mesure où les animaux qui y sont utilisés rentrent systématiquement dans leurs élevages. les courses auxquelles participent des bêtes d'un même troupeau pourraient se dérouler sans trop de problème. En revanche, celles où des bêtes provenant d'élevages différents sont lidiées devraient tomber sous le coup de l'interdiction. Sont concernées, les courses libres où six bious de manades différentes sont présentés, et les concours landais qui réunissent plusieurs troupeaux. Des dérogations ont été demandées par les fédérations concernées et l'on devrait savoir demain quelles seront les mesures définitives.

Le principal espoir des organisateurs réside toutefois dans le caractère accidentel des foyers de fièvre aphteuse découverts, lesquels proviendraient en fait d'un laboratoire fabriquant le vaccin pour la combattre. Si c'est le cas, la crise serait beaucoup moins grave que ce que l'on peut craindre et le spectre de millions de carcasses incinérés s'éloignerait.

Après la langue bleue marocaine c'est donc la fièvre aphteuse anglaise qui menace le toro. Quelle temporada !

André Viard