La Langue bleue fait son apparition à Tizi Ouzou

Menace sur les éleveurs de bovins

Une maladie animale appelée « la langue bleue » a fait son apparition depuis quelques jours au niveau de plusieurs localités dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Selon certaines sources, cette maladie virale a causé la mort à un nombre important d’ovins et de bovins. Officiellement, les services vétérinaires de la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya affirment avoir localisé six foyers au niveau de Azazga, de Sidi Naâmane (Draâ Ben Khedda) et d’Ath Aïssi (Beni Douala). Le nombre d’animaux atteints ne dépasse pas une dizaine, déclarent les responsables de la DSA. Le virus aurait pour origine le Maroc ou la Tunisie, soupçonne-t-on. Le docteur Kaddour, inspecteur vétérinaire à la wilaya de Tizi Ouzou, dément, pour sa part, certaines informations rapportées dans la presse locale. « Les cas de mort annoncés dans certaines localités de la wilaya ne sont pas dus à la maladie de « la langue bleue ». Des analyses sont en cours pour déterminer le type du virus ayant causé le décès de ces animaux », explique-t-il. Ce dernier déclare que le virus de « la langue bleue ne touche pas l’homme et il n’y pas de risque de contagion d’un animal à un autre. Le virus se transmet par les moustiques et il n’a pas de traitement particulier », avance notre interlocuteur. « Pour se prémunir contre cette maladie, les éleveurs doivent seulement prendre des mesures d’hygiène draconiennes en procédant à la désinsectisation de leurs étables, la mise en place de moustiquaires au niveau des ouvertures ainsi que l’isolement des éléments malades du reste du cheptel », indique Dr Kaddour qui se montrait rassurant quant à la gravité de la situation. Rencontrés à Tizi Rached, certains éleveurs affirment avoir perdu des éléments de leur élevage à cause d’autres maladies. Mais, la peur d’être touché par « la langue bleue » est visible sur les visages de ces éleveurs qui ont laissé leur bétail dans les étables en attendant que le danger passe. Concernant le dispositif de lutte mis en place par les services concernés de l’Etat, l’inspecteur vétérinaire ajoute : « Nous avons acquis un camion désinsectisant qui opère actuellement tout au long des deux rives de l’oued Sébaou où il existe le plus grand nombre de marécages et de gîtes à moustiques. Mais l’opération sera étendue à travers tout le territoire de la wilaya de Tizi Ouzou. » La participation des responsables des APC demeure, toutefois indispensable pour une lutte efficace contre cette maladie qui a créé un climat de panique chez les éleveurs de la wilaya, insiste-t-on au niveau de services vétérinaires de la wilaya. La DSA compte aussi mener des campagnes de vulgarisation et de sensibilisation des éleveurs afin de les rassurer. Notons que le virus de la maladie de « la langue bleue » a déjà sévi durant l’année 2000 et a fait 30 morts sur 202 éléments atteints. Le nombre de foyers localisés était de 95 qui comptaient environ 1455 têtes d’ovins et de bovins, selon les chiffres de la DSA.

Lyès Menacer

El Watan - Edition du 22 août 2006 > Kabylie info

http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=48740

 





imprimez cette page