Lundi 7 août 2006


EDITO


DU MONDE PARTOUT

À l'exception de celles de Palavas où l'on a toujours du mal à dépasser le seuil d'une entrée discrète, toutes les arènes françaises ayant ouvert leurs portes ce week-end ont enregistré d'excellentes entrées. Voir édito d'André Viard



ACTUALITE

DANS LES RUEDOS HIER

Dans un week-end riche en spectacles il convient de retenir : une nouvelle fena importante de Morante au Puerto de Santa Maria face à un toro de Juan Pedro Domecq ; une nouvelle queue pour Mendoza accompagné cette fois dans le triomphe par Cartagena qui coupe quatre oreilles à Huelva ; les trois oreilles coupées à Palavas par Denis Loré lors de son mano a mano avec Julien Miletto ; au chapitre des blessures, celle grave reçue par Francisco Marco à Estella et pour laquelle il a subi une opération de six heures.

FERIA DE PARENTIS : UNE OREILLE SUR DOUZE NOVILLOS

Samedi : novillos de Pilar Poblacion inégalement présentés avec trois novillos au gabarit et au comportement de toros. Tous furent au cheval avec bravoure (treize piques au total) et tous présentèrent des difficultés conforme à l'encaste santacolomeño, la palme revenant à l'impossible premier qui attrapa vilainement Mehdi Savalli. Un test de capacité authentique pour les trois toreros, que Mehdi Savalli franchit avec autorité, Adame qui coupa la seule oreille avec panache malgré quelques erreurs de conception technique (on ne doit jamais donner la sortie vers l'intérieur à un santa coloma sous peine de le voir finir sa trajectoire sous l'aisselle) et le Santo au prix d'un gros effort de volonté : l'épreuve était prématurée au regard de son niveau de carrière et s'il s'en tira avec les honneurs il n'en fut pas moins impressionné. Ce cartel très taquillero a répondu à l'attente des organisateurs qui, sans faire le no hay billetes, ont enregistré leur meilleure entrée.

Dimanche : novillada de Robert Margé, inégalement présentée mais de bon jeu dans l'ensemble. Jose Maria Lopez "el Jose" silence et sifflets, Iker Cobo silence et applaudissement, Antonio Joao Ferreira applaudissement et vuelta. Très bonne novillada de Robert Marge tous brave et noble avec mention  aux 2ème et 4 ème. Olivier Marget a salué en piste a la fin de la novillada. Le prix de la meilleure pique est revenu a Borja Muñoz de la cuadrilla de Ferreira au 6 ème.
El Jose a passé une mauvaise après midi devant un lot qui mérite un autre traitement. Ne trouvant jamais le sitio, il fut débordé par la caste des novillos.
Iker Cobo  à l’exeption de 2 bonnes séries de derechazos en début de faena et d’une série de manoletine a la fin est resté en dessous des possibilités du novillo qui le deborda. Bis repetita pour son secon.
Ferreira a été la surprise de l’après midi en s’imposant devant ses deux novillos avec beaucoup d’alegria. Facile au banderilles et dominateur à la muleta des deux côtés il réalisa deux bonnes faena malheureusement très mal conclues à l'épée, ce qui le priva d’oreilles et de triomphe. Beau temps 4 /5 d arênes.
Voir reportage André Viard et Roland Costedoat.

RISCLE : MARCO LEAL A HOMBROS

Face à un lot inégamement présenté et en-dessous de ses performances habituelles de Palla, Marco Leal sort a hombros. Voir reseña Jean-Paul Campistron. Voir reportage Jean-Paul Campistron

MILLAS : SANTO A HOMBROS, BON DEBUT DE CAMINO DE SANTIAGO

Pour la première fois de son histoire l'arène de Millas a affiché le no hay billetes et il n'est pas exagéré de penser qu'elle le doit aussi à l'importante colonie gasconne qui avait fait le déplacement pour soutenir El Santo et Jean-Louis Darré dont la ganaderia de Camino de Santiago débutait en piquée. Un début porteur d'espérances même si la Tramontane gâcha en partie la tarde en empêchant par sa violence les toreros de toréer à leur goût. Tous les novillos de Camino de Santiago furent au cheval avec bravoure, tous mirent la tête dans les leurres et le dernier fut excellent et eut la chance de voir le vent fléchir ce qui permit au Santo de le toréer crânement au centre de la piste après un début spectaculaire par statuaires au fil des planches. Trois séries de derechazos enchaînés dans un pouce de terrain et rematées par des pechos très longs mirent le feu aux gradins, tout comme le Santo avait réussi à le faire lors d'un tercio de banderilles intense. Après un pinchazo le Santo laissa une demie d'effet immédiat... qui lui fit tout de même perdre la deuxième oreille que le public demandait avec force. Mais comme il avait coupé celle de son premier adversaire, un bonito colorado un peu éteint, il sortit a hombros et décrocha un contrat pour l'an prochain. Moronta est apparu complètement à côté de la plaque : il ne banderille plus, est brouillon et se fit prendre à quatre reprises. Joselito Adame, splendide ici l'an passé, toréa par deux fois au moment où le vent soufflait en rafale. Il se réfugia aux planches où les novillos se défendaient davantage et parvint à couper l'oreille du second tué d'un grand coup d'épée. Le Santo avait brindé la mort de l'excellent dernier à Jean-Louis Darré et Adame celle du cinquième au petit-fils de notre compañero Yvon Pares. Voir reportage Yvon Pares.

BAYONNE : LES TOROS MIEUX QUE LES HOMMES ; FERRERA A HOMBROS

Toros de Adelaïda Rodriguez très bien présentés, tous braves à la pique, excellent le 3 ème, très bons les 4 ème et 6 ème, plus compliqués mais nobles tout de même les 1 er, 2 ème et 5 ème. Juan José Padilla, silence et oreille. Luis Miguel Encabo, silence et ovation. Antonio Ferrera, silence et 2 oreilles. Arènes quasiment pleine. Très beau temps. Public festif. Colère théâtrale de Corbeille à la sortie pour contester l’oreille de Padilla et la sortie a hombros de Ferrera.
Juan José Padilla en petite forme et probablement contrarié par la sortie du toril en marchant de son premier toro l’expédia sans envie ni conviction, y compris aux banderilles. Il conclut d’une entière dans l’épaule et son toro, peu coopératif mais avec quelques qualités non exploitées, fut sifflé à l’arrastre. Silence. Il parut plus décidé face à son second adversaire brave sous le cheval et très noble particulièrement à gauche. Il donna en fin de faena quelques passes mieux templées mais renonça vite et préféra toréer son public, ce qui déplut peut-être à son adversaire qui lui infligea une belle voltereta. Il abrégea d’une entière et coupa une petite oreille immédiatement contestée par la majorité du public. Il la rangea donc pour faire sa vuelta.
Luis Miguel Encabo
qui fut le moins chanceux au tirage au sort, montra beaucoup de courage et d’envie face à un premier adversaire sérieux et qu’il fallait beaucoup attendre. Il fut très tendu et décroisé à la muleta. Il tua d’une demie lame et d’un descabello. Silence. Il ne fut pas plus convaincant face au 5 ème toro brave sous la pique mais un peu désordonné dans son embestida. Il se montra encore courageux et volontaire mais ne se croisa jamais envoyant constamment le toro para fuera. 2/3 de lame de côté suivi d’un tiers d’épée et d’un descabello. Salut aux tiers et ovation.
Antonio Ferrera
fut le plus gâté au sorteo. Il toucha tout d’abord le meilleur toro de l’après-midi, brave au cheval et excellent des deux côtés à la muleta. Malgré l’extrême noblesse de son toro, il parut très nerveux et toréa à toute allure sans jamais se croiser. Après une entière insuffisante, il tarda à tuer avec 8 descabellos. Silence. Toro applaudi à l’arrastre. Le 6 ème toro vint chercher seul la seconde pique après une sortie laborieuse du toril et quelques détails de Ferrera à la cape. Il fut impressionnant aux banderilles (sauts carpés, quiebros…)mais toujours très hésitant, décroisé, rapide, brusque et nerveux à la muleta. Il ne comprit ce toro noble et très mobile des deux côtés que tardivement et donna quelques bonnes séries sans remater. Indulgence du public et de la présidence qui lui octroyèrent deux oreilles. La veille, devant des arènes plines à craquer, Mendoza a été phénoménal (une queue) et Ventura s'est hissé à son niveau dans sa manière particulière (deux oreilles), tandis que Marie Sara a un peu peiné. Valérie Lhéraud.
Voir reportage Valérie Lhéraud.

SOUSTONS : PEREZ MOTA A HOMBROS

Les novillos de Frédérique et Alain Tardieu ont manqué de force et de race pour donner un jeu complet dans l’ensemble de la novillada. Petits les quatre premiers, avec un meilleur trapio les deux derniers, les novillos ont été mansos à leur sortie hormis les quatrième et cinquième qui ont donné un peu de jeu tout au long de leur lidia. Bon le premier mais faible et fade, très bons les quatrième et cinquième, sans race et vite éteints pour le reste du lot. Manuel Jesus Perez Mota, oreille et deux oreilles avec sortie à hombros, Medhi Savalli, silence et applaudissements, David Esteve, applaudissements et silence avec conduite au bloc opératoire mobile pour suture d’un puntazo derrière la cuisse droite de 7 cm sans dégâts sanguins.
Perez Mota aura été la révélation de cette tarde. Calme et appliqué, le jeune novillero s’appliquera à dessiner des muletazos précis et calibrés à son petit premier vite éteint par une unique ration de pique. Même s’il s’éternise un peu avec la flanelle, le gaditano clôture d’une superbe entière et reçoit une première oreille. Face à son second même assurance et un sitio presque parfait lui permet d’enchaîner les séries avec goût et aisance. Comme il tue à nouveau remarquablement bien, les deux oreilles tombent.
Medhi Savalli tombe sur un premier novillo manso et faible. Il tente beaucoup mais subit plusieurs désarmés, muleta en mains et surtout rate sa mise à mort : une entière et six descabellos, silence. Enragé de voir son compañero couper des trophées, il va à puerta gayola recevoir son second. Il enchaîne une bonne série de capotazos, est remarquable au quite et palos en mains. A la muleta, il réalise un très bon travail des deux côtés mais s’éternise un peu. Encore une fois il faillit épée en mains : quatre pinchazos, une épée basse un peu devant, un avis, deux descabellos, applaudissements.
David Esteve fait trop piquer son premier et paie cher cette erreur. Le novillo va vite s’éteindre et mugira durant toute la faena ajoutant ainsi de la mansedumbre à sa faiblesse. 2/3 d’épée perpendiculaire dans le dos, efficace malgré tout, applaudissements. Face au dernier du lot, le valenciano réalise une bonne série de véroniques. Le novillo est fuyard et distrait mais noble. Esteve arrache quelques bonnes droitières mais une à une sans ligazon. A la mort, un pinchazo, deux vilains bajonazos puis une entière. En voulant descabeller, il reçoit un coup de pointe de piton qui rentre dans la cuisse droite avec le résultat ci-dessus. Il terminera par trois descabellos, silence. Environ 1800 personnes, temps idéal, 25° et brise marine. Jean-Paul Campistron.
Voir reportage Jean-Paul Campistron.

L'OPUS 9 EN KIOSQUE LA SEMAINE PROCHAINE

Au sommaire de l'opus 9 de Terres Taurines qui sortira en kiosques en milieu de semaine prochaine, deux portraits de Manzanares et Talavante dans l'intimité de leur préparation "Indispensable légèreté de l'être" pour le premier, "Grandeur de l'homme absurde" pour l'autre ; portrait aussi de Fernando Cruz dans les coulisses de la "Station Ventas" et retour sur Sébastien Castella à travers une étude inédite de son toreo : "Peau de lumière". Du côté des ganaderias, "Safari en Ariège" avec l'histoire hallucinante d'un ganadero installé en Ariège, "Choc pétrolier" à l'occasion du retour des toros de Juan Luis Fraile à Bayonne ; espace fraîcheur enfin avec "Bonheur gascon", visite chez Paul et Jérome Bonnet. Ainsi que les rubriques habituelles à charge de Jean-Michel Mariou, Patrick Louis, Yves Charnet et Frédéric Pascal.

NOVILLADA SANS CHEVAUX À ARLES

Vendredi 11 Août à 17 heures, novillada sans chevaux à Arles. Au programme six erales de Giraud pour les élèves des écoles taurines : Abel Valls de Castellon, Juan Carlos Cabello de Malaga et Juan Carlos Rey de Colmenar Viejo. Arenes d’Arles 08 91 70 03 70 Tribunes 15 € - Générales 8 € .

MAUBOURGUET TOROS A ARLES

Le jeune Club Bigourdan monte un déplacement à Arles pour l'alternative de Medhi Savalli le 8 septembre. Aller et retour dans la journée en autobus de grand confort, un repas et entrée aux arénes pour 60 € tout compris. Il reste quelques places. Renseignements au 0562969982.

SOLO PARA DOS

L’exposition «Solo para Dos» [photographies taurines] de Marie-Michèle est présentée à l’ Hôtel BARCELO COSTA VASCA durant la Féria de La Semana Grande , du 13 au 20 août 200 Avenida Pió Baroja, 15 - 20008 San Sebastián.

DEUX JOURNEES À RIEUMES

La feria de Rieumes comportera deux journées, le dimanche organisé par le CTR et le samedi organisé par l'ACTS. Au programme de la journée du samedi dont la première édition avait connu un franc succès : à 16 heures démonstration de recortadores et en suivant becerrada sans mise à mort avec 6 becerras et les écoles taurines du SUD de la France ; à 20 heures 45 spectacle équestre en son et lumière avec les chevaux du Sud "La danse des chevaux". http://actsrieumes.com

FERIA DES TROIS TAUROMACHIES AU GRAU DU ROI

L’association GV qui gère aussi les arènes de Vauvert propose au Grau du Roi sa traditionnelle « Feria des Trois Tauromachie » le dimanche 13 août à 18h00 avec une novillada de six Philippe Cuillé pour « El Sombrerero» (inédit de Jaen), Jeremy Banti et « El Santo ». Le lendemain à 21h45 les forcados de Chamusca entreront en piste après que deux jeunes rejoneadores Francisco Cortes et Manuel Caetano aient torée à cheval 5 novillos de François André. La troisième tauromachie sera évoquée le 15 août avec une grande Course Camarguaise. La location se fait au 04.66.51.12.12 i

POUR VOYAGER SUR LA TOILE

Nos excellents compañeros German Jimenez et Jean-Louis Pous nous prient de rappeler aux aficionautes l'adresse de leur site, ce que nous faisons volontiers : www.torosfrance.com. Découvert par hasard sur la toile un site taurin en langue anglaise que l'on peut visiter sur : http://www.darkbrownbuckets.com/

EXPO DE JACQUES HAMEL

Créateur de l'affiche du Festival Paso Passion 2006/2007, Jacques Hammel expose son travail photographique au Grand Hotel Mercure Splendid à Dax du 24 au 30 juillet 2006. Un aperçu de son travail est présenté sur
www.jacqueshamel.com

LOCATION POUR LES VENDANGES DE NÎMES

La vente des abonnements pour la feria des Vendanges nîmoises qui restera dans les mémoires comme celle des confirmations d'alternative a débuté hier. La vente des places séparées débutera le 21 août prochain.

LOCATION POUR LA FERIA DU RIZ À ARLES

Louverture de la location pour la feria du Riz est fixée au lundi 24 Juillet, au Bureau des Arènes d’Arles et par Téléphone du lundi au vendredi de 9H à 12H / 14H30 à 18H. À partir du 19 août ouvert le samedi de 10H à 13H. Sur internet : www.arenes-arles.com Arènes d’Arles, BP 40042 - 13633 Arles Cedex Tél. 08 91 70 03 70 (0.225 € TTC la mn) Fax : 04 90 96 64 31 . email : contact@ arenes-arles.com.

LES SAINTES EN AOÛT

Samedi 5 août à 22 heures Trophée Gines Cartagena : 6 Francois André pour José Luis Cañaveral, Sergio Vegas et Sergio Dominguez. Lundi 14 août à 18 heures. Corrida Flamenca : 6 toros de Caridad Cobaleda pour les matadors Vicente Barrera, Juan Bautista et Alejandro Amaya, et le groupe Flamenco Ibor Sanchez. Mercredi 23 août à 22 heures Corrida Portugaise : 5 Toros du Laget pourr Marie Sara, Paulo Jorge Santos et les forcados. Location aux arènes : 04 90 97 85 86 .

FACE AU TORIL EN LIGNE

Sur
www.france3.fr (région sud), France 3 Sud a décidé de mettre en ligne quelques numéros de la saison 2005 / 2006 de son magazine tauromachique « Face au toril ». À partir de septembre 2006, France 3 Sud mettra en ligne chaque nouveau numéro de l’émission quelques jours après sa diffusion.

LA LETTRE DE TERRES TAURINES

En un an à peine, la revue Terres Taurines a trouvé dans le coeur des aficionados une place à part, ce qui nous incite, à travers une lettre réalisée en complément du site, à renforcer le lien qui nous rattache aux aficionautes qui nous visitent chaque jour, lesquels recevront en cadeau lors de chaque envoi une photo originale. Pour s'inscrire.

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.com

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 










imprimez cette page