Edition du mercredi 17 août 2005

EDITO


BILAN MITIGE


Que restera-t-il des ferias d'août quand la passion se sera estompée ? Quelques émotions fortes, quelques enseignements précieux et un certain nombre d'inquiétudes. Voir édito d'André Viard

L'AVENTURE EN LIGNE CONTINUE

Après cinq ans et demi de présence ininterrompue sur corridas.net, c'est sur www.terrestaurines.com que l'intégralité de mon travail et de celui de mes compañeros de rédaction sera publiée. Un choix dicté par les circonstances mais aussi par un soucis de cohérence et de plus grande efficacité. Voir édito

ACTUALITE


DAX : LE DISCIPLE SURCLASSE LE MAÎTRE

Toros d'el Ventorillo correctement présentés à l'exception du petit premier (annoncé à 477 kg mais qui ne les faisait probablement pas...), tous braves au cheval lors d'une rencontre unique avec mention au cinquième très brave qui s'éteignit par la suite, très nobles les trois premiers, plus compliqués les autres. Le second fut applaudi à l'arrastre. Enrique Ponce salut et sifflets, Salvador Vega salut après avis et silence après avis, Miguel Angel Perera silence et silence. Très beau temps et no hay billetes.
Discret à la cape face à son premier, Enrique Ponce réalisa une petite faena face à un toro très noble des deux côtés qui ne demandait qu'à mettre la tête et auquel le Ponce version 2003 aurait coupé les deux oreilles sans problème. Quatre pinchazos et entière concluante. Face au quatrième court de charge qu'il ne voulut pas voir à la cape et dont il s'employa à démontrer les défauts après l'avoir fait copieusement piquer, faena heurtée et courte. Demie horizontale, deux pinchazos et sifflets.
Salvador Vega reçut le second par véroniques jusqu'au centre puis offrit une faena de velours malheureusement limitée par la faiblesse de son très noble adversaire qui ne répétait pas plus de trois passes consécutives. Après des manoletinas de grande classe, Vega perdit à la mort (trois pinchazos et une demie) les deux oreilles promises. Face au brave cinquième qui s'éteignit très vite après une grande pique, il dut abréger après deux séries et tua de nouveau très mal : une demie de côté et sept pinchazos.
Miguel Angel Perera gaspilla la noblesse du troisième qui venait de loin à la moindre sollicitation et sur lequel il ne pesa jamais. Face au dernier, alors que le public n'attendait plus visiblement que le concert de fin de feria offert par les bandas en piste, il donna de nombreuses passes sans qualité ni cohérence mais tua d'une bonne entière. Ponce brinda son premier toro à Fernando Botero. Curieusement la qualité du toreo de Vega ne fit pas l'unanimité tandis que le manque d'envie de Ponce et Perera indisposa le public qui les siffla à leur sortie.
Roland Costedoat. Voir reportage Philippe Gourgues.

DAX : LE SANTO REMPORTE LA FINALE

Erales de Baltasar Iban, correctement présentés, bons les second et troisième, plus compliqués le premier et surtout le dernier. Marco Leal salut et oreille, El Santo salut et deux oreilles. Peut-être impressionnés par une arène remplie aux trois-quarts pour eux, les deux novilleros français n'ont pas été à leur meilleur niveau ce qui a permis de mesurer les progrés qu'il leur reste à faire. Marco Leal tua mal son premier auquel il aurait pu couper une oreille et eut la malchance de voir l'excellent troisième se blesser à une patte lors d'une paire posée al violin. Très noble, cet eral qui fut le meilleur du lot baissa progressivement de ton et Marco coupa une oreille quelque peu généreuse. Peu inspiré face à son bon premier qu'il eut le tort de toréer de trop prés alors que le becerro demandait de la distance, El Santo réalisa la faena la mieux construite face au dernier, le plus grand et le plus compliqué, court de charge et brusque. Patiemment, le Santo se centra peu à peu sur la corne gauche, parvenant à tirer tout le parti possible d'un becerro qui protestait. Après des aidées par le haut dans lesquelles la violence des coups de tête de son adversaire fut patente, le Santo laissa une bonne entière et la présidence lui accorda deux oreilles, dont une de trop que le torero rangea dans son chaleco, surenchère explicable par celle donnée généreusement à Marco Leal pour une faena moins complète. Les deux novilleros banderillèrent ensemble puis séparément avec des fortunes diverses et des banderilles de mauvaise qualité. Le jury déclara logiquement le Santo vainqueur de la finale. L'après-midi, à Deba, le Santo est sorti a hombros après avoir coupé les deux oreilles de son second novillo du Puerto de San Lorenzo.
André Viard. Voir reportage Philippe Gourgues.

COLLIOURE : TROIS OREILLES POUR SAVALLI

Novillos de AnaIsabel Vicente, correctement présentés, excellent le quatrième, mauvais le dernier, bons les autres. Antonio Joao Ferreira silence après deux avis et silence après avis, Alejandro Morilla applaudissements et salut, Medhi Savalli deux oreilles et oreille. 4/5èmes d'arène.

MECA TRIOMPHATEUR DE LA FERIA DE DAX

Les trois oreilles coupées de haute lutte aux toros de Escolar Gil ont fait de Stéphane Fernandez Meca le triomphateur indiscutable de la feria dacquoise. À ce titre, le poste laissé vacant dans le cartel du 10 septembre face à la corrida d'Adelaïda Rodriguez lui a été offert. Sur la polémique née de l'attitude déplacée du public bitterois à son encontre, le matador nîmois nous a déclaré avoir été très choqué de voir celui-ci prendre à la légère des hommes qui se jouaient la vie face à des toros à la limite du toréable car peut-être déjà tientés. "J'étais prêt à faire l'effort, mais quand j'ai entendu les gens se moquer de moi, je n'ai pas hésité une seconde. J'ai pris l'épée de mort et j'ai tué ce toro. J'assume mon geste car j'estime qu'il y a un minimum de respect à observer vis-à-vis des toreros même quand les choses semblent ne pas se passer comme chacun l'espère."

LANGUE BLEUE : MADRID REFUSE LES TOROS DE HUELVA

La Comunidad de Madrid a refusé hier l'entrée sur son territoire de la corrida de Prieto de la Cal qui devait être lidiée aujourd'hui à Cenicientos bien que les six toros qui la composaient aient tous été reconnus négatifs après analyses. Le mécontentement des ganaderos touchés et qui subissent un préjudice grave ne trouve pour l'instant aucun écho dans l'administration où en vertu du principe de précaution chacun adopte les mesures les plus restrictives. Demain jeudi, c'est toute l'Extremadura qui risque d'être fermée.

FERIA DE RION

Samedi 20, erales de Valdefresno pour Jorje Jimenez, Santiago Naranjo et Jose del Toro. Dimanche 21, erales de Valdefresno pour Juan Fernando, Marco Leal et le Santo.

TERRES TAURINES OPUS 4

L'opus 4 de la revue Terres Taurines que les abonnés ont déjà reçu est en kiosques. Au sommaire, la vie quotidienne dans les ganaderias d'El Pilar, Adelaïda Rodriguez, Paco Galache, Valdefresno... mais aussi dans les coulisses de la temporada aux côtés de Julien Lescarret, Sébastien Castella, Salvador Vega, Miguel Angel Perera, Cayetano, Morante, Javier Conde... 160 pages de reportages et de rêverie, au campo et dans les coulisses des arènes, à Las Ventas en particulier, ainsi que les chroniques habituelles à charge des auteurs maison. Par ailleurs, en partenariat avec la caisse régionale d'Aquitaine du Crédit Agricole, une exposition de photos grands formats tirées de la revue et représentant exclusivement des toros au campo est actuellement installée à Rion des Landes.

NOVILLADA DE SAINT-SEVER

Dimanche 21 août. Novillos de Mercedes Pérez Tabernero pour Antonio Joao Ferreira, Mehdi Savalli et Camille Juan. Paseo à 18 heures.


CORRIDAS TELEVISEES

TVE retransmettra la corrida du 20 août en direct de Saint Sébastien : toros de Jandilla pour César Rincón, El Juli et Eduardo Gallo. Le 28 août depuis Bilbao, toros de Victorino Martín pour El Fundi, Luis Miguel Encabo et le Cid".

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction

contact rédaction

 



















imprimez cette page