Lundi 16 juillet 2012

L'Edito

 

LE TRIOMPHE DE L'HUMAIN
Métaphore de la vie, le drame taurin puise son sens dans l'insondable mystère qui pousse l'homme à affronter son destin en défiant la mort à des fins esthétiques. Dandy, le torero l'est donc forcément dans son rapport à la vie, dont l'élégance réside dans le mépris apparent avec lequel il met en jeu sa propre existence.

Voir édito



Actualité
CÉRET : ROBLEÑO ET JOSÉ ESCOLAR A HOMBROS

Fernando Robleño est sorti en triomphe des arènes de Céret au terme de son encerrona face aux toros de José Escolar. Quatre oreilles qui auraient pu être cinq voire six, sans l'autisme de la présidence qui fut en-dessous des souhaits du public. À la fin de la corrida, sous la clameur d'un public conquis, Robleño est sorti a hombros de sa cuadrilla en compagnie du ganadero.
De présentation irréprochable, les toros de José Escolar ont offert un jeu varié, allant du bon quatrième qui malheureusement ne dura guère, à l'impossible cinquième. Tous demandaient à être toréés, et le mérite de Robleño fut de savoir en extraire les qualités à base d'exposition, d'intelligence et d'inventivité, bien scondé par trois cuadrillas exemplaires au sein desquelles se distinguèrent Gabin à cheval, auteur d'un grand tercio face au second toro, les frères Otero aux banderilles et Juan Carlos Garcia dans la lidia.
Tarde épique donc pour Robleño, qui espérons-le l'aidera à conquérir dans les ferias espagnols - en France c'est déjà le cas - une place mieux conforme à ses qualités de bon torero, capable de bien toréer les corridas dures. André Viard. Voir galerie.

CÉRET : OREILLE POUR EMILIO HUERTAS


Novillos de José María Escobar, provenant d'une part de la branche Graciliano, et pour l'autre de celle d'Albaserrada et Saltillo par San Martin. Ce qui explique la disparité de présentation dans un ensemble impeccable. Encastés en général, les plus propices, sans être faciles, furent les deux échus à Emilio Huertas. Daniel Martín "El Dani", ovation et silence après avis, Imanol Sánchez ovation et applaudissements, Emilio Huertas oreille et applaudissements après avis. Grands tercios de banderilles des frères Ángel et José Otero Beltrán.
André Viard. Voir reportage.

CHATEAURENARD : OREILLE POUR MARCO LEAL


Corrida du Cura de Valverde, justes de force les deux premiers puis plus solides. Tous avaient leur lidia, globalement mobiles et maniables, à part le quatrième, sans charge.. El Fundi, silence et vuelta. Medhi Savali, salut aux deux. Marco Leal, oreille et ovation.
Le faible premier attaqua le cheval par le haut avant de se reprendre et de pousser avec classe. De même, à pied il sembla balancer entre les arancas de qualité et les areones. Sur l'un de ces dernier il infligea une vilaine voltereta à son matador. Fundi réalisa une faena intelligente et suave. Après la voltereta il revint au combat pour funir sur une note de classe. Il tua correctement de pinchazo et entière, mais le public prit pretexte d'un cafouillage du puntillero pour priver le maestro d'ovations. Silence. Le quatrième envoya les pieds dans les capotes puis parut s'améliorer au cheval où il mit les reins. Au troisième tiers, il ne chargea pas mais sautilla vers l'avant en restant en appui défensif sur les antérieurs. Fundi fit le métier dignement. Il tua de pinchazo, ½, et descabello. Vuelta.
Le suave et faible second fit son devoir au cheval, puis, tête à mi hauteur donna des charges fades mais exploitables. Au terme d'une faena complète, qui compta des séquences de chaque main, Savalli tua de deux pinchazos et une entière. Salut. Le cinquième resta statique sous la première pique, sortit seul de la seconde et s'élança de loin avec ardeur pour la troisième. A la muleta, il ne se départit pas de ses ambiguïtés, s'engageant loyalement tête basse, mais se retournant sur la défensive dans le dernier tiers de la suerte. Savalli l'exploita habilement, dans une faena sans grand relief, du fait des conditions de l'animal. Il tua sans brio. Salut.
Le troisième vint de loin sur le picador, par trois fois, mais ne se grandit pas sous le fer. Il s'avéra collaborateur, prit volontiers la muleta et répéta même avec classe sans relever la tête entre les passes. Marco Leal sut accompagner du geste la profondeur des embestidas, lors d'une faena émouvante. Il perdit une oreille en tuant d'une épée transperçante qui nécessita un second voyage et le recours au descabello. 1 oreille. Le dernier fut saigné à la pique en trois assaut pris sans classe. Bien que baissant la tête pour charger, il ne se livra qu'à regret lors de la faena. Marco Leal dut lui imposer chaque suerte, ce qui ne fut possible que grâce au son allonge et à un placement ajusté qui empêcha le Valverde de relever la tête entre les cites. Très ferme, il domina totalement son sujet mais perdit encore le bénéfice de l'oreille aux aciers. Silence.
1/3 de plaza. Vent gênant, surtout lors des deux derniers toros. Savalli et Leal alternèrent avec brio aux banderilles. Puissants et précis ils ont assuré un authentique spectacle au second tiers.
Frédéric Pascal. Voir galerie Elsa Vielzeuf.

À ROQUEFORT LE 15 AOÛT


Haut-lieu du torismo, Roquefort propose le 15 août des novillos de San Roman pour
Emilio Huertas, Javier Jimenez et Rafael Cerro. Le matin, deux erales de Camino de Santago et deux de l'Astarac pour Juanito et Carlos Aranda.

FERIA DU NOVILLO D'HAGETMAU


Dimanche 5 août novillos d'Alcurrucen pour Conchi Rios, Fernando Adrian et Juan ; lundi 6 août novillos de Moreno de Silva pour Javier Jimenez, Gomez del Pilar et Adrian de Torres.

VIC : CORRIDA CONCOURS FRANÇAISE

Vendredi 10 août à 21 heures 30, les toros de Yonnet, Fernay, Gallon, Blohorn, Jalabert et Darré seront combattus par Sánchez Vara, Arturo Saldivar et Tomasito.

OPUS 39 EN KIOSQUES

L'opus 39 de Terres Taurines est désormais en kiosques sous le titre :
De Belmonte à Cuadri. Sans le premier, le toreo moderne n’existerait pas, et sans des toros comme ceux qu’élève le second, il perdrait tout son sens. «J’ai connu deux génies, disait Hemingway : Einstein et Juan Belmonte». Ce à quoi Belmonte répondait : «J’ai toujours donné raison à tout le monde, même à Hemingway. C’est pour cela qu’il parle si bien de moi». Au sommaire : Juan Belmonte, l'aute révolution des oeillets ; Gamero Cívico, le triomphe posthume de Parladé ; Lamamié de Clairac, le Mousquetaire Noir ; Espioja : Absorption dans les campos de Ledesma ; Guardiola Soto : les larmes salées de Zarracatín ; Santa Teresa : la réserve de Fuente Ovejuna ; Joaquin Alves : le sauvetage de Pinto Barreiros ; Cuadri : Péril rouge et canari vert... première partie d'un long reportage consacré à cette ganadería atypique.

DESPEDIDA FRANÇAISE DU FUNDI

Sous réserve d'un contrat de dernière heure, le Fundi toréera da dernière corrida en France à Saint Vincent de Tyrosse le 22 juillet, face à des toros de Joselito et en compagnie de Ivan Fandiño et Manuel Escribano. Une corrida qui sera en concurrence directe avec celle des toros de son beau-père, José Escolar, en clôture de la feria de Mont de Marsan.

TEMPORADA BAYONNAISE

Les cartels de la temporada bayonnaise sont les suivants : Samedi 28 juillet corrida de rejones à 18 h 30 : toros de Los Espartales pour Pablo Hermoso de Mendoza, Sergio Galan et Leonardo Hernandez. Samedi 4 août novillada sans picadors le matin et à 18 h toros de Fuente Ymbro pour Antonio Ferrera, Ivan Fandiño et Thomas Dufau. Dimanche 5 août novillada sans picadors à 11h et corrida à 18h : toros de Alcurrucen pour Juan José Padilla, Juan Bautista et Daniel Luque. Samedi 1er septembre au matin finale des novillada sans picadors, erales de Alma Serena ; à 17h 30 toros de Cebada Gago pour Javier Castaño, Julien Lescarret qui fera ses adieux et Arturo Saldivar. Dimanche 2 septembre à 11h novillos de Camino de Santiago pour Cayetano Ortiz, Juan Leal et Brandon Campos ; à 17 h 30 toros de Joselito pour El Juli, Miguel Angel Perera et Sergio Flores qui prendra l'alternative. .

CARTELS MONTOIS

Les deux derniers cartels de la feria de la Madeleine sont les suivants : samedi matin, novillos de Alcurrucén pour Conchi Ríos, Juan Leal et Álvaro Sanlúcar ; vendredi 20 en nocturne, corrida portugaise, toros de Bohorquez pour Mendoza, Moura et Manzanares. Les autres cartels sont les suivants : Mercredi 18 juillet toros de Parladé pour Morante, Manzanares et Luque, jeudi 19 toros de Margé pour Ponce, Padilla et Mathieu Guillon qui prendra l'alternative, vendredi 20 toros de Fuente Ymbro pour Matias Tejela, Fandiño et David Mora, samedi 21 toros de Jandilla pour El Juli, Talavante et Thomas Duffau, dimanche 22 toros de José Escolar pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Julien Lescarret.

CORRIDA À VILLENEUVE

Le mardi 7 août à 19h, le Cercle Taurin de Villeneuve organise une corrida dans le cadre des fêtes patronales : toros de Santa Ana (origine Marquis de Domecq) pour Javier Conde, Julien Lescarret et Thomas Dufau.

CARTELS DE PARENTIS

Samedi 4 août novillos de Valdellan pour Imanol Sánchez, Cayetano Ortiz et Antonio Puerta. Dimanche 5 au matin novillos de Raso de Portillo pour Carlos Durán et Fabio Castañeda. Dimanche après-midi, novilos de Flor de Jara pour Javier Jiménez, Mario Alcalde et Rafael Cerro.

TEMPORADA DACQUOISE

Feria d'Août. Samedi 11. Ponce, Juli et Luque, toros de Jandilla. Dimanche 12. toros d'Escolar pour Robleño, Javier Castaño et Alberto Aguilar. Lundi 13. Toros de Alcurrucén pour Juan Bautista, Cid et Thomas Dufau. Mardi 14. Toros de Zalduendo pour Morante, Manzanares et Talavante. Mercredi 15 au matin toros de Murube pour Mendoza, Leonardo et Moura. L'après-midi toros de Baltasar Iban pour Urdiales, Sergio Aguilar et Juan del Álamo. Pour Toros y Salsa : samedi 8 septembre toros de Fuente Ymbro pour Cid, Fandiño et David Mora. Dimanche 9 toros de Garcigrande pour Curro Díaz, Juli et Manzanares.


UNION TAURINE BITERROISE

L'Union Taurine biterroise invite les aficionados à suivre ses activités sur son site.

GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 






















imprimez cette page