Lundi 28 juillet 2008


EDITO


VERS UN CLASSEMENT SANS SUITE


Estimant sans doute que la Justice française n'a rien d'autre à faire, les anti taurins s'ingénient à l'occuper. Trois procureurs, pas moins, ont donc été saisis du cas du jeune Michelito qu'il semble urgent d'empêcher de toréer... Voir l'édito. CV d'André Viard



ACTUALITE

CARRETERA Y MANTA : FERIA DE SANTANDER

Comme chaque année, Denis Guermomprez nous envoie des cartes postales tout au long de son périple dans les ferias du nord... Voir chronique.

BEAUCAIRE MATIN : OREILLE POUR LAMELAS

Changement radical d’ambiance pour cette novillada matinale avec un lot splendide de Monteviejo. Pelages variés, trapio de toro, belle bravoure sans se faire prier et noblesse à condition d’aller la chercher. Notre national Camille Juan (prune et or – salut et salut) se battra comme un lion face à deux novillos coriaces. Son premier combat, brindé à Stéphane Fernandez Meca, attestera des efforts du jeune maestro compte tenu de son manque évident de métier et à portée de cornes dangereuses. Entière en se jetant dans le berceau, descabello et salut. Magnifique son second, cardeno qui ira prendre trois piques de Riboulet bien administrées. Le brindis va au public et la faena débute guerrière, Camille restant dans les cornes malgré un œil noir le regardant souvent ! La lame est encore de respect, un poil caida, et dix atrabilaires le privent d’une vuelta méritée. Mention plus que passable pour Enrique Guillen (violet et or – silence et silence) qui brindera son premier « combat » à Emilio Lopez Diaz. Le bestiau est réticent, s’arrête et joue de la corne certes mais dans une muleta loin d’être dominatrice. Fortement roulé son second remate avec envie aux planches et évacue le maestro qui restera de marbre face à une longue pique assassine. Faena ou tentative de faena avortée et sifflée. La lame est à l’image de la prestation. La larga d’accueil aux planches d'Alberto Lamelas (violet et or – oreille et vuelta) est à faire frissonner public et torero ! Capoteo désarmé et saut au callejon on pensait plier carnet et appareil photo. C’était sans compter sur le pundonor d’Albeto qui ira banderiller y compris au quiebro et, sans brindis, ira au charbon pour distiller contre toute attente une agréable faena qui fera jouer la musique, sera conclue d’une entière, d’un descabello et méritera bien la seule oreille de la chaude matinée. Face au dernier, berrendo bien fait, le capote sera volontaire et la faena, après deux rencontres, débutera de verdad avant que le novillo ne rompe le combat … ? Temps chaud, vent parfois gênant et grosse demie arène sous les yeux des MARTIN père et fils ravis.
Pierre Charrain.

BEAUCAIRE TARDE : AGUILAR A HOMBROS, OREILLE POUR ROBLEÑO ET BOLIVAR, VUELTA POUR VICTORINO

Grand plein apparent et corrida de Victorino Martin bien présentée, pesante et offrant un panaché de comportements qui aura permis à chacun des intervenants de couper son oreille, deux pour Alberto Aguilar (bleu et or – oreille et oreille) qui laissera une très grosse impression au public qui garnissait complètement le ruedo Beaucairois. Quel culot que ce madrilène ! Aller au charbon, sourire aux lèvres face à l’adversité. Toréer de cape comme s’il s’était agit de beaux domecq ! Banderiller dans les balcons et quels balcons ! Toréer comme avec un bagage important alors que c’était sa première corrida de l’année ! Première faena brindée au conclave et Alberto se place, se place bien, court la main. Musique. La gauche est plus délicate mais il y va de ses naturelles et tue d’une lame tombée au troisième essai. Oreille unanime. Très en dessous de son second adversaire, un train de 671 kilos, mais en dessous par la taille uniquement bien sur ! Cornes au dessus de la montera et œil regardant les zapatillas le tonton ira prendre trois puyazos sans vraiment faire montre de grande bravoure. Vuelta pour cet ultime toro et nouvelle oreille qui lui ouvrira la grande porte.
Oreille aussi pour Fernando Robleño (blanc et or – oreille et silence) qui paiera son engagement face à son premier par une voltereta spectaculaire. Le cardeno typé Victorino ira prendre deux puyazos qui sembleront le guérir d’une certaine faiblesse ? Pundonor pour Fernando et lame portée avec foi. Plus problématique sera sa seconde faena face à un autre un train de 725 kilos qui jettera les pattes au capote, prendra trois puyazos sans conviction et sera occis d’un bajonazo couchant le bœuf.
Autre oreille pour Luis Bolivar (blanc et or – oreille et silence) après une première faena de tête en allant au centre arracher de fort bonnes séries accompagnées par une musique non moins superbe. Pas de brindis et un toréo alluré avant une lame efficace qui couchera le cornu sous la bandera de Colombie. Presque un novillo que son second avec juste 538 kilos ! mais des cornes développées dont il saura se servir. Panique aux palos et timide essai de faena. Le doute s’installe et le jeune maestro ne sait plus quoi faire face au dangereux cornu … A noter que le prix au meilleur picador a été justement attribué à Gaben Rehabi après un tercio de piques selon les canons et en utilisant les puyas andalouses et que le prix à la meilleure faena a été décerné à Alberto Aguilar.
Pierre Charrain. Voir reportage.

ORTHEZ : IVAN VICENTE A HOMBROS, ADAME OREILLE ET BLESSURE

Avec un peu plus de forces et donc de transmission, la corrida des frères Jalabert eut été exceptionnelle, tant quatre des six toros possédaient toutes les qualités requises. Braves et nobles, il ne leur manqua en effet que ce qu'eurent leurs frères en excès l'an passé. Face à eux, Ivan Vicente qui se montra précis, templé et légèrement "despegado" coupa deux oreilles du meilleur quatrième, Serranito fut élégant mais froid et tua mal, Joselito Adame étant pour sa part volontaire face au bon mais tardo troisième qui le renversa au moment de l'estocade, le bouscula au sol, le torero mexicain se relevant avec un énorme hématome à la main (oreille). 9/10ème d'arène, beau temps.
André Viard. Voir reportage.

TYROSSE : OREILLE POUR LE FUNDI

Très bonne corrida d’Escolar Gil, toros très bien présentés finement armées avec beaucoup de caste, pour 13 rencontres au cheval sans pousser toutefois et que malheureusement le public touriste n’a pas apprécié à sa juste valeur. El Fundi salut au tiers et oreille, Rafaelillo silence et silence, Julien Lescaret applaudissements et applaudissements. El Fundi avec sa grande technique a dominé deux adversaires compliqués, surtout son second, dont il tira toutes les passes que le toro avait dans le ventre avec beaucoup de facilité. Rafaelillo ne se montra pas dans son meilleur jour et les toros prirent le dessus et furent applaudis à l’arrastre. Julien Lescarret, face à deux toros compliqués fit preuve de courage et de volonté pour tirer de bonnes naturelles à son premier, sans convaincre le public. A son dernier, intoréable à droite, il réalisa de bonnes séries à gauche conclues d’une lame horizontale qui lui fit perdre l’oreille. Beau temps, 8/10ème d'arène.
Roland Costedoat. Voir reportage.

LE QUITE DE ORO DU MOUN POUR LE JULI

La Peña El Quite de Mont de Marsan a attribué le Trophée du Meilleur Quite Artistique « QUITE DE ORO» de la Madeleine 2008 au Maestro Julián López El Juli pour sa magnifique prestation devant le toro « Belloto » n° 69 de la ganadería del Ventorillo lidié en quatrième position le 23 Juillet 2008 et auquel il coupa les deux oreilles avant de sortir « a hombros ».

LE MONDE ET LES ANIMALITAIRES EXTREMES

Dans son édition datée d'aujourd'hui, Le Monde consacre une longue étude à "ces écoterroristes qui inquiètent l'Europe", faisant suite à un article publié par le Figaro avant-hier sur le même sujet. La presse nationale s'intéresse donc de plus en plus à ces mouvements dangereux qui n'hésitent plus à passer à l'acte, contre le monde de la tauromachie aussi.

LOCATIONS POUR LA FERIA DE NÎMES

L'ouverture des locations pour la feria des vendanges nîmoise qui se déroulera du jeudi 18 septembre au dimanche 21 aura lieu pour les abonnements du lundi 28 juillet au mercredi 20 août. Billeterie, 4 rue de la Violette-Nîmes Tél : 0891-701-401 (0,225€ ttc/mn).  www.arenesdenimes.com. Du lundi au vendredi de 10 heures à 18 heures, le samedi de 9 heures à 12 heures.

LOCATION POUR RIEUMES

Pour la Féria de Rieumes qui aura lieu les 6 et 7 septembre le bureau des réservations est ouvert du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heurs et de 14 heures à 18 heures par téléphone au 05.62.14.66.13 et par internet sur www.feria-rieumes.com   ou  www.clubtaurin-rieumes.free.fr.


TOROS DE L'ASTARAC POUR VIC

Jean-Louis Darret, ganadero de l'Astarac, débutera en corrida le vendredi 8 août prochain à Vic. Un début symbolique pour ce gerseois de coeur, pour lequel il a préparé une corrida magnifique de l'encaste Guardiola.

NOVILLADA DE ROQUEFORT

Pour la journée du 15 août. À 11 heures novillada sans picador, erales de Santafé Marton pour  Thomas Bacqué, Thomas Duffau et Adrian de Torres. À 18 heures novillos de Aimé Gallon et Fils pour Juan Belda, Mario Aguilar et Javier Cortes. Réservations à partir du 9 août au 05 58 45 79 33.

CONCOURS INTERNATIONAL DE BECERRADAS À FONTVIEILLE

Le Club taurin Los Molinos organise le samedi 2 août en nocturne à 21h30 dans les arènes de Fontvieille (13) son 4ème concours international de becerrada "trophée Frédéric MANNONI" pour les élèves de différentes écoles taurines. Cette année 5 erales seront combattu (sans mise à mort) par les apprentis toreros (en habit de lumière) Grégorio LOPEZ, El TOLOSA de l'école taurine d'Arles, Juan CARLOS de Colmenar Viejo en Espagne, César VALENCIA du Venezuela et le tout jeune et prometteur MICHELITO de Mérida au Mexique qui effectue actuellement une tournée de deux mois en France accompagné de son père le matador franco-mexicain Michel LAGRAVERE. Le trophée Fréric MANNONI et les prix offerts par le club taurin Los Molinos et l'Union des clubs taurins Paul Ricard seront remis en piste à l'issue de la course. E ntrée générale 8€, gratuit pour les enfants de moins de 10 ans accompagnés. contact/renseignement : 04 90 54 66 37 et 06 23 06 02 70.

D'AFICIONAUTE À AFICIONAUTE

Aficionaute cède pour la temporada de Dax un abonnement sol y sombra en tendido au prix d’achat, soit 364 euros (7 corridas + novillada de septembre offerte dans l’abonnement). Contacter le site.
Aficionaute propose 3 places pour la corrida du 14 août à Dax à 18h (Tendido couvert 1er rang) au prix de 46 euros l'unité. tel : 06 84 51 14 27.
Pour cause impossibilité, vend pour la Féria de Dax 3 abonnements pour les 5 corridas des 13/14/15/16/17 août en gradins supérieurs ombre 2ème rang escalier 15 / porte principale, places côte à côte numéros 238-239-240. Prix: 37 euros X 3 X 5 corridas : 555 euros.( prix coûtant). tél 06 77 74 37 74
A vendre pour Béziers 5 abonnements (4 corridas et une novillade Gradin haut, 1er rang à l’ombre. 192 € l’abonnement. Tel 06.28.72.05.09.

DEUX SOLOS POUR LA FERIA DES VENDANGES À NÎMES

Outre le Juli qui fêtera ainsi ses dix ans d'alternative, Sébastien Castella combattra aussi six toros "en réponse à l'ostracisme dont on fait preuve à son encontre les arènes françaises" a précisé Simon Casas lors de la conférence de presse tenue hier en mairie. Les cartels sont les suivants.
Jeudi 18 septembre toros de Robert Margé pour Luis Bolívar qui confirmera l'alternative, Curro Díaz et Salvador Vega. Vendredi 19 au matin novillos de Manolo González pour Román Pérez, Alejandro Esplá et Tomasito. L'après-midi toros de Daniel Ruiz pour El Juli à l'occasion du dixième anniversaire de son alternative dans les mêmes arènes. Samedi 20 au matin toros de Garcigrande pour Julio Aparicio, Morante de la Puebla et Javier Conde. L'après-midi, six toros de différentes ganaderias pour Sébastien Castella. Dimanche 21 au matin toros de José Vázquez pour Juan Bautista, Matías Tejela et Alejandro Talavante. L'après-midi toros de Victoriano del Río pour Enrique Ponce, Miguel Ángel Perera et Rubén Pinar qui prendra l'alternative.

CARTELS DE SAN SEBASTIAN

La Semana Grande qui se déroulera du 10 au 17 août propose les combinaisons suivantes. Dimanche 10 toros de Cebada Gago pour El Fundi, Juan José Padilla et Iván Fandiño. Lundi 11. Deux toros de Fermín Bohórquez pour Pablo Hermoso de Mendoza et quatre de Valdefresno pour Julio Aparicio et El Cid. Mardi 12 toros de Jandilla para Morante de la Puebla, El Juli et El Fandi. Mercredi 13 toros d'El Ventorrillo pour Enrique Ponce, Antonio Barrera et Sébastien Castella. Jeudi 14 toros de Núñez del Cuvillo pour Finito de Córdoba, José Tomás et Juan Bautista. Vendredi 15 toros deux toros de Sanchez y Sanchez (origine El Capea) pour Pablo Hermoso de Mendoza et quatre de Joselito pour Eduardo Gallo et Cayetano. Samedi 16 toros de García Jiménez pour El Juli, José María Manzanares et Miguel Ángel Perera. Dimanche 17 toros de Victorino Martín pour Pepín Liria, Antonio Ferrera et Diego Urdiales.

LOCATIONS POUR BEZIERS

La location pour les abonnements de la feria de Béziers est ouverte jusqu'au 20 juin. Par téléphone au 04 67 76 13 45 de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures du lundi au vendredi, ou par internet sur le site des arènes.

LES ACTIONS D'ALEJAN

S'étant donné pour objectif d'aider les écoles taurines françaises par le biais de partenariats, la marque Aléjan possède déjà quelques actions à son actif. Outre l'abonnement de tous les élèves des écoles taurines françaises à Terres Taurines, Aléjan a offert un novillo d'El Palmeral en privée pour Mario Guirao le 18 février, un capote à Patrick Villebrun le 7 mars, un jeu d'épées et descabello à Tomas Bournel le 10 mars, un capote à Matéo Julian le 17 mars. Aléjan prévoit trois nouvelles actions en mai et juin, toujours dans l'optique d'aider les écoles et leurs élèves. Les toreros français en activité à qui a été présentée la démarche d'Aléjan vont lui apporter leur soutien pour aider à la formation des jeunes. Rappelons qu'Alejan est née un jour de féria de Séville, de la rencontre de deux aficionados dans les salons de l'hôtel Colon. L’un est une des personnes les plus influentes de la mode espagnole et l’autre un aficionado français amoureux de l’art de vivre andalou. Ce virtuose de l’élégance andalouse crée, dessine et fabrique pour les toreros des modèles de chemises à la demande et sur mesure. Les collections sont entièrement dessinées et conçues par ses soins avec une exigence sur le choix des tissus commandés et fabriqués à la commande dans les meilleures maisons françaises, italiennes et volontairement brodées en France, garantie d'un résultat soigné. Plus qu'une nouvelle marque sur le marché très saisonnier des ferias estivales, Alejan veut être fidèle à sa devise et à son principe de "Porter nos valeurs avec fierté", tout au long de l'année. Enhorabuena !

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 








imprimez cette page