Edition du dimanche 31 juillet 2005

EDITO


L'HONNEUR DES GANADEROS


En ces temps où critiquer est malheureusement plus facile que féliciter, la novillada lidiée à Garlin par la famille Gallon vient à point pour rappeler que le monde de la tauromachie est encore rempli d'histoires d'hommes passionnés pour qui un quart d'heure de bravoure compense les efforts de tant d'années. Voir édito d'André Viard

L'AVENTURE EN LIGNE CONTINUE

Après cinq ans et demi de présence ininterrompue sur corridas.net, c'est sur www.terrestaurines.com que l'intégralité de mon travail et de celui de mes compañeros de rédaction sera publiée. Un choix dicté par les circonstances mais aussi par un soucis de cohérence et de plus grande efficacité. Voir édito

ACTUALITE


SANTANDER : VICTOR PUERTO A HOMBROS

Toros de Victorino Martín, difficiles à l'exception du bon quatrième. Víctor Puerto ovation et deux oreilles, Javier Valverde oreille et ovation après avis, Luis Bolívar silence et oreille. Si Victor Puerto est sorti a hombros, ses deux compañeros sont à mettre également à l'honneur pour la "firmeza" dont ils ont tous deux fait preuve face à une difficile corrida de Victorino qui ne permettait aucune erreur.

GARLIN : SAVALLI TROIS OREILLES, GALLON TROIS NOVILLOS

Vuelta triomphale
de Savalli et des ganaderos

Novillos de Gallon et fils, bien présentés et armés, sans excès de poids mais avec trapio, braves dans l'ensemble à l'exception du quatrième. Les deux premiers restèrent courts de charge, le troisième fut excellent mais ne dura pas, le quatrième fut compliqué, le cinquième alla a mas pour terminer bon et le dernier qui renversa la cavalerie fut le meilleur. En résumé, un très bon lot. Andres Palacios silence et silence après avis, Marco Antonio Gomez applaudissements vuelta après pétition jugée minoritaire, Medhi Savalli oreille et deux oreilles avec sortie en triomphe. À l'issue de la dernière faena les ganaderos ont effectué une vuelta triomphale avec Savalli puis ont été honorés en piste.
Andres Palacios, à quelques jours de son alternative, a démontré posséder le métier suffisant pour franchir le pas. Face au lot le plus désagréable, il sut tirer tout le parti possible de ses deux adversaires : au troisième qui restait court et possédait une agressivité piquante il sut trouver le sitio lors de deux séries à droite remarquables, de même que face au quatrième, le seul manso du lot. Dans les deux cas il tua mal.
Marco Antonio Gomez abrégea sans trop se compromettre face au colorado un peu "montadito" sorti en second, laissant toutefois entrevoir sa capacité à toréer lentement tout en restant quelque peu raide. Face au cinquième, il eut le grand mérite de passer outre les premières embestidas quelque peu décomposées du novillo, puis de proposer à celui-ci une muleta le plus souvent bien placée et de nouveau lente. Remarquablement conduit, même si sans grands efforts plastiques, le novillo alla rapidement a mas, au point de paraître sans doute beaucoup plus noble qu'il n'était en réalité, comme plusieurs "parones" et regards en coin vers le torero le montrèrent sur la fin. La majorité du public et de nos confrères seront certainement tentés de reprocher au torero d'avoir laissé passer un excellent adversaire, mais à mon avis ce n'est pas le cas. Si le novillo s'est livré avec franchise, c'est qu'il était techniquement bien toréé.
La qualité principale de Medhi Savalli - ce qui ne doit pas faire oublier les autres - est sa capacité rare à séduire le public. Dès son premier quite par chicuelinas au novillo de Gomez il mit celui de Garlin dans sa poche et rien ne fit baisser l'ambiance par la suite, même si l'on peut regretter (la critique se veut constructive), que passées les premières séquences de "hurra toreo", Mehdi ne parvienne pas à adoucir la puissance évidente de sa muleta pour l'adapter à la noblesse de ses adversaires quand il y a lieu. Hier c'était le cas, et l'on pourra toujours regretter que face à ce torero surpuissant mais un peu brusque, les deux meilleurs novillos de la novillada aient paru s'éteindre trop vite, alors que mieux administrés, leurs forces et leur mental leur auraient permis de briller plus encore. Facile avec la cape, époustouflant lors de son second tercio de banderilles, Mehdi doit profiter de son embellie actuelle pour penser son toreo, l'approfondir, le templer et structurer ses faenas. Ce que le triomphe d'hier ne l'incitera peut-être pas à faire, dans la mesure où en tuant mieux il aurait pu repartir de Garlin avec quatre oreilles et une queue ! Grand beau temps et arènes quasiment pleine ("9/5èmes" selon la police de la piste...)
André Viard. Voir reportage Philippe Gourgues


TERRES TAURINES OPUS 4

L'opus 4 de la revue Terres Taurines sera en kiosques la semaine prochaine. De Garlin à Vic en passant par Hagetmau puis Bayonne, Soustons, Riscle, Parentis et Millas, des distributions de flyers sont organisées dans les arènes afin d'informer les aficionados qui ne la connaîtraient pas encore de l'existence de la revue... et de ce site. Par ailleurs, en partenariat avec la caisse régionale d'Aquitaine du Crédit Agricole, une exposition de photos grands formats tirées de la revue et représentant exclusivement des toros au campo est organisée tout l'été. Elle est actuellement installée dans les agences de Saint Vincent de Tyrosse et Hagetmau, puis le sera à Parentis, Roquefort, Soustons, Dax et Rion des Landes avant d'émigrer vers Bordeaux l'automne venu.

HUELVA : QUATRE OREILLES POUR PERERA

Toros de Núñez del Cuvillo pour Jesulín silence et oreille, El Fandi oreille et vuelta, Miguel Ángel Perera deux oreilles et deux oreilles. Importante tarde de Perera face à deux bons toros de Cuvillo.

CALASPARRA : TROIS OREILLES POUR SALVADOR CORTES

Toros de Guadalmena pour Iván Vicente ovation et oreille, César Jiménez oreille et ovation, Salvador Cortés deux oreilles et oreille. Salvador Cortés a remporté un nouveau triomphe face à deux bons toros de Guadalmena.

NOVILLADA DE SAINT-SEVER

Dimanche 21 août. N ovillos de Mercedes Pérez Tabernero pour Antonio Joao Ferreira, Camille Juan et le triomphateur des novilladas de l'été. Paseo à 18 heures.


CAPEA À VILLENEUVE DE MARSAN

Le cercle taurin de Villeneuve de Marsan organise une capea le mardi 2 août à 19 heures. Trois vaches de Jean Louis Deyris pour Thomas Dufau du Frêche et Mathieu Guillon de Mont de Marsan. Entrée libre et gratuite. En prélude à 18h45 encierro pour les enfants.

TIENTA À AUBAIS

Samedi 6 août à 17 heures, une tienta est organisée à Aubais (Gard) dans la cour du chateau, avec des vaches de Patrick Laugier pour "Chinito", Joel Matray, "El Andaluz" et Camille Juan. Les arènes seront décorées par les peintres renommés Claude Viallat et Denis XXII. Animation flamenca. Prix 8 euros.

CAPEA À PEYREHORADE

Dimanche 31 juillet à 11 heures, la Mairie de Peyrehorade organise sa traditionnelle capea des Fêtes. Les jeunes Mathieu Guillon (Ecole Taurine du
Grand Sud-Ouest), "Tomasito" (Ecole Taurine d'Arles) et Sergio Blanco (colombien de l'Ecole Taurine de Madrid) affronteront sans mise à mort du bétail de Michel Agruna."

ENCIERRO À MILLAS

Le dimanche 7 aout à 16 heures dans les rues de Millas, encierro à l'ancienne de toros espagnols encadrés de cabestros et de chevaux.

CLUB TAURIN SOL Y SOMBRA DE BEZIERS

Le Club Taurin Sol y Sombra de Béziers oragnise le 14 août après la novillada sans chevaux une remise de prix aux jeunes de l'école taurine, à la Bodega Manolo, face à la grande porte des arènes. Le 15 août vers 22 heures 30 à la bodega le Toril (avenue du 22 août), réception d'El Fundi avec remise de trophée pour sa temporada 2004.

FERIA DE HUELVA

Samedi 30 juillet. Toros de Núñez del Cuvillo pour Jesulin, El Fandi et Miguel Angel Perera.
Dimanche 31. Toros de Fermín Bohórquez pour Fermin Bohorquez, Pablo Hermoso de Mendoza et Andy Cartagena. Mardi 2 août. Toros de Jandilla pour Rivera Ordoñez, Salvador Vega et Matias Tejela. Mercredi 3. Toros de Santiago Domecq pour Enrique Ponce, El Juli et El Cid.

FERIA D'ALGEMESI

Samedi 24 septembre. Novillos du Puerto de San Lorenzo pour le rejoneador Iván Magro, Raul Martí et David Esteve. Dimanche 25. Novillos de Sánchez Arjona pour le rejoneador José Miguel Callejón, Ismael López et Sergio Serrano. Lundi 26. Erales de María Luisa Domínguez Pérez de Vargas pour Pascual Javier, Alberto Gómez, Juan Francisco Prados, Vicente Marrero et Juan Carlos Martínez. Mardi 27. Novillos de María Luisa Domínguez Pérez de Vargas pour le rejoneador Martín Burgos, Gabriel Picazo et Medhi Savalli. Mercredi 28. Novillos de Fuente Ymbro pour le rejoneador José Luis Cañaveral, Alberto Aguilar et Alejandro Morilla. Jeudi 29. Novillos de Giménez Indarte pour le rejoneador Sergio Galán, Curro Sierra et Cayetano. Vendredi 30. Novillos de Lagunajanda pour le rejoneador Álvaro Montes, David Mora et Sergio Marín. Samedi 1er octobre. Novillos de Manolo González et González Sánchez Dalp pour le rejoneador Mariano Rojo, Pérez Mota et Joselito Adame. Dimanche 2: novillos de Cebada Gago pour le rejoneador Genaro Tent, Emilio de Justo et Alejandro Portaña.
.

CORRIDA MIXTE À PALAVAS


Dimanche 7 août. Toros et novillos de Alcurrucén pour José Mari Manzanares et le Cordobes junior.


CORRIDAS TELEVISEES

27 août depuis Bilbao, toros de Victorino Martín pour El Fundi, Luis Miguel Encabo et le Cid".

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction

contact rédaction

 























imprimez cette page