Edition du samedi 23 juillet 2005

EDITO


L'IMPACT DE SAVALLI


Alors que l'on estime qu'il dispose d'une marge de progression très importante, le novillero arlésien vient de séduire le public de Madrid avec les mêmes armes qui lui ont valu de triompher déjà un peu partout : culot, charisme et enthousiasme. Voir édito d'André Viard

L'AVENTURE EN LIGNE CONTINUE

Après cinq ans et demi de présence ininterrompue sur corridas.net, c'est sur www.terrestaurines.com que l'intégralité de mon travail et de celui de mes compañeros de rédaction sera publiée. Un choix dicté par les circonstances mais aussi par un soucis de cohérence et de plus grande efficacité. Voir édito

ACTUALITE


MADRID : OREILLE POUR UREÑA, SAVALLI EN FINALE

Novillos de "Espartaco", bien présentés et astifinos mais mauvais à l'exception du troisième et du cinquième, le meilleur du lot pour le torero. Rafael Ronquillo salut et silence, Paco Ureña silence et oreille, Medhi Savalli vuelta après pétition et silence. Ronquillo a touché le plus mauvais lot et n'a pu montrer que ses bonnes dispositions. Bousculé à puerta gaiola par son second, il s'est violemment "embronché" sur un pilier de béton et a failli être gravement blessé par le quatrième. Ureña a donné les meilleurs muletazos de la tarde face au bon cinquième, manso de comportement mais noble à la muleta et Savalli a conquis Las Ventas face au troisième par son entrega et sa fraîcheur. S'il avait mieux tué il aurait coupé une oreille... voire plus au vu de l'enthousiasme des tendidos peuplés il faut le dire d'un public venu se divertir. face à son second, un novillo vite arrêté en raison de sa faiblesse, Savalli a montré les limites techniques normales chez un novillero débutant. Savalli et Ureña ont été retenus pour toréer la finale qui aura lieu vendredi prochain, en compagnie de Ana Infante. Dans le callejon de Las Ventas, les apoderados de Savalli ont signé pour lui une demie douzaine de courses supplémentaires... et d'autres sont à attendre probablement.

VALENCE : OREILLE POUR SERAFIN MARIN ET BLESSURE DE CASTELLA

Quatre toros de Alipio et Juan Pérez Tabernero et deux de Ángel Sánchez Sánchez, également décastés. Uceda Leal silence après avis et silence, Sébastien Castella silence après avis et salut de la cuadrilla après cornada, Serafín Marín salut après avis et oreille. Importante prestation de Serafin Marin qui a perdu la grande porte en tuant mal le troisième. Castella a reçu dans la cuisse droite une cornada qualifiée de grave, laquelle l'a empêché de poursuivre sa faena. Connaissant la dureté du torero français en pareilles circonstances, ce fait en dit long sur l'importance de la blessure.

L'ABC CRITIQUE PONCE À VALENCE

Peu soupçonnable d'anti-poncisme primaire, Zabala de la Serna, dans l'ABC d'hier, écrit à propos de la prestation d'Enrique Ponce à Valence jeudi lors d'une corrida mixte mal venue selon lui : "Enrique Ponce a fait, plus qu'un fracaso, le ridicule... En plus le vent le gèna et Ponce passa de longues minutes face à un de ses adversaires sans même essayer de chercher le terrain le plus protégé... La carrière immaculée du "Savant de Chiva" sous la direction de Juan Ruiz Palomares ne mérite pas de telles tâches : ni la sanction de la Monumental de México, ni la polémique qui accompagne son engagement à Albacete et les fins de non recevoir de Salamanca et Valladolid, ni la "merde" de corrida du Puerto de San Lorenzo lors du dernier San Isidro. Le prélude de l'épilogue de son règne devrait être grandiose, à la hauteur de sa taille de figura, à la hauteur de sa catégorie humaine. Mais le coeur a des raisons que la raison ne comprend pas. La sensation de fracaso fut augmentée par César Rincón, El Juli et El Cid qui se mesurèrent la veille dans le ruedo face à une brave corrida. C'est là qu'était sa place : «Amenez-moi les deux triomphateurs de San Isidro, sur mes terres, pour voir qui commande». Car un dieu de la tauromachie doit toujours rester maître de sa barque même s'il est déjà sur la rive opposée. Par-dessus tout on doit veiller au prestige d'une figura d'époque qui a lassé tous les rivaux que l'aficion mondiale a voulu lui confronter, comme un Amstrong du toreo, avec une intelligence privilégiée, une technique monstrueuse, une capacité éblouissante, un temple sensationnel, une régularité désespérante et un courage pour faire trois ou quatre escalafons actuels. Un point c'est tout." En écho à ce constat de Zabala de la Serna, il n'est pas inutile de préciser que dans le mundillo la rumeur d'une despedida de Ponce au terme de cette temporada circule sans que toutefois son entourage ne l'ait confirmée.

PACO CAMINO OPERE DU FOII

Paco Camino que nous avions rencontré voici quelques mois pour le reportage paru dans la revue, puis une nouvelle fois durant la San Isidro lors d'une présentation de la revue à quelques anciens grands toreros dans les salons de l'hôtel Wellington, a subi une transplantation du foi dans un hôpital madrilène.

ZIZANIE CHEZ LES ANTIS

Selon des sources judiciaires, le 16 septembre prochain aura lieu à Nîmes un procès qui ne manquera pas de sel, puisque pour la première fois deux associations anti taurines en seront les vedettes pour une sombre histoire d'injures proférées par les membres de l'une contre la présidente de l'autre, le CRAC et l'Alliance contre les corridas. Cette sordide histoire de règlement de compte interne met en évidence les motivations profondes des associations anti taurines dont le souci de paraître l'emporte sur la cause qu'elles prétendent défendre. Bien entendu nous dépêcherons un correspondant à l'audience car nous ne saurions nous priver d'un spectacle aussi savoureux.

NOMBREUX MESSAGES DE SOUTIEN

Suite à l'éditorial d'hier jugé sans doute alarmiste, de nombreux aficionautes ont tenu à manifester leur soutien à la tentative de presse d'opinion que nous essayons de mener à bien ici. Qu'ils en soient remerciés, de même que les confrères, et non des moindres, qui ont pris la peine de nous manifester également leur solidarité.

CARTELS POUR BARCELONE

La programmation pour la Monumental de Barcelone durant les prochaines semaines est la suivante. Dimanche 24. Toros de Carlos Charro pour Antonio Barrera, Matías Tejela et Miguel Ángel Perera. Dimanche 31: Toros de Guadalest pour Salvador Vega, José María Manzanares et Eduardo Gallo Dimanche 7 août. Toros de Arauz de Robles pour Víctor Puerto, Antonio Ferrera et Andrés Palacios, qui prendra l'alternative. Dimanche 14 août. Toros d'El Sierro pour Luis de Pauloba, Curro Díaz et Salvador Cortés.


NOVILLADA DE SAINT-PERDON

Dimanche 28 août, novillos des frères Jalabert pour Mehdi Savalli, David Esteve et Joselito Adame.

L'EXPO "TERRES TAURINES"


En partenariat avec la caisse régionale d'Aquitaine du Crédit Agricole, une exposition de photos grands formats tirées de la revue Terres Taurines et représentant exclusivement des toros au campo sera organisée tout l'été dans le cadre des ferias. Elle sera successivement installée dans les agences de Saint Vincent de Tyrosse, Hagetmau, Parentis, Roquefort, Soustons, Dax et Rion des Landes avant d'émigrer vers Bordeaux l'automne venu.

LA PEÑA SOL : AFICION ET FLAMENCO À ORTHEZ

Le dimanche 24 juillet à Orthez, à l'occasion de la journée taurine des fêtes, la Peña Sol donne rendez-vous à tous les aficionados. La Peña Sol remettra un prix au meilleur geste taurin de la novillada du matin (quatre novillos de Paul et Jérôme Bonnet pour Joselito ADAME et Julien Dusseing EL SANTO). Après la corrida (toros de Jaime Brujo pour El Cordobes, Juan Bautista et Javier Valverde), Miguel Darrieumerlou animera la traditionnelle tertulia à la bodega du 50 rue Saint Gilles (prés de la caserne des pompiers). La seconde partie de la soirée sera consacrée au flamenco avec un concert du groupe Alma Flamenca. Le meilleur accueil vous sera réservé.

FERIA DE LINARES

Dimanche 28 août. Toros de Domingo Hernandez-Garcigrande pour Enrique Ponce, Curro Diaz et El Fandi. Lundi 29. Toros de Valdefresno pour Rivera Ordoñez, El Cid et Matias Tejel. Mardi 30. Toros de Garcia Jimenez-Peña de Francia pour Finito de Cordoba, El Juli et Manzanares. Mercredi 31. Toros de Sanchez Cobaleda pour Fermin Bohorquez, Pablo Hermoso de Mendoza et Alvaro Montes.


ARLES : CONCOURS DE NOVILLADAS SANS PICADORS

Vendredi 12 août à 17 heures. 6 Novillos de Olivier Fernay pour Joselillo d'Arles, Jésus Sanchez de Colmenar Viejo et Juan Fernando de Mexico. Vendredi 19 août à 17 heures. 6 Novillos des Héritiers de François André pour Samir d'Arles, Curro Amaya de Calaspara, Federico d'Arles. Du 22 Juin au 31 Août t ous les Mercredis, Courses Camarguaises

CORRIDAS TELEVISEES

27 août depuis Bilbao, toros de Victorino Martín pour El Fundi, Luis Miguel Encabo et le Cid".

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction

contact rédaction

 


visuorthez












imprimez cette page