Jeudi 7 juin 2012

L'Edito

 

BENEFICENCIA
Au seul intitulé de la “semaine torista” qui clôt chaque San Isidro, il est facile de comprendre que durant le reste de la première feria au monde le facteur toro ne compte pas. Si c’était le cas, l’empresa ne jugerait pas utile de le préciser sur ses affiches et n’en ferait pas un élément de communication.

Voir édito


San Felices de los Gallegos


Actualité
OPUS 39 EN KIOSQUES

L'opus 39 de Terres Taurines est désormais en kiosques sous le titre :
De Belmonte à Cuadri. Sans le premier, le toreo moderne n’existerait pas, et sans des toros comme ceux qu’élève le second, il perdrait tout son sens. «J’ai connu deux génies, disait Hemingway : Einstein et Juan Belmonte». Ce à quoi Belmonte répondait : «J’ai toujours donné raison à tout le monde, même à Hemingway. C’est pour cela qu’il parle si bien de moi». Au sommaire : Juan Belmonte, l'aute révolution des oeillets ; Gamero Cívico, le triomphe posthume de Parladé ; Lamamié de Clairac, le Mousquetaire Noir ; Espioja : Absorption dans les campos de Ledesma ; Guardiola Soto : les larmes salées de Zarracatín ; Santa Teresa : la réserve de Fuente Ovejuna ; Joaquin Alves : le sauvetage de Pinto Barreiros ; Cuadri : Péril rouge et canari vert... première partie d'un long reportage consacré à cette ganadería atypique.

MADRID : TALAVANTE OUVRE LA GRANDE PORTE

Alejandro Talavante fut l’homme du jour puisqu’il est sorti a hombros de la corrida traditionnelle de la Bienfaisance de Madrid. Cette corrida qui doit être le sommet de la saison madrilène, si elle a vu le succès de Alejandro Talavante elle a par contre déçu par la présentation des toros de Nuñez del Cuvillo dont le lot était rapiécé de deux de Victoriano del Río ce qui n’a rien arrangé du fait de la disparité sinon des poids du moins de la corpulence (là le trapío ne pouvait s’appliquer) et du caractère des différents exemplaires sortis du toril de Las Ventas. Une remarque s’impose : si Las Ventas est la première place du monde et que la Beneficiencia est la corrida la plus importante de la saison pourquoi l’éleveur le plus en vogue actuellement, fournisseur attitré des figures, envoie à Madrid des toros qui ont peu de chance d’être acceptés par les vétérinaires (ce fut le cas) et que les rescapés soient imprésentables dans une arène de première catégorie ?
Le cartel était le meilleur pour satisfaire les aficionados : Morante de la Puebla, José María Manzanares et Alejandro Talavante.
Lorsque Morante ne torée pas ou bâcle sa faena, il est difficile de savoir si son toro était mauvais ou bien le résultat d’un détail qui échappe à l’œil averti ? de l’aficionado ou bien si c’est la faute du vent. On retiendra comme d’habitude quelques passes isolées, la toreria innée de l’artiste : les chicuelines dans un quite au 4ème, les passes hautes aidées du début de faena à ce même 4ème, les derechazos à la faena du 1er et c’est tout. Le vent gênait la faena au premier et une charge brusque du quatrième décourageait Morante qui allait dans les deux cas chercher l’épée pour porter une estocade « au cuarteo » en allongeant le bras…
José María Manzanares dut toréer sinon des animalcules mais aussi les protestations persisrtantes d’irréductibles durant ses deux faenas. Lorsqu’un toro n’a pas une charge franche et téléguidée, les trucs du toreo de José María Manzanares éclatent à la vue. Malgré cela, l’élégance, le mando, la cadence de son toreo furent encore le cachet de ses faenas mais dans l’indiférence générale. Utilisant le pico pour entraîner la première passe, les suivantes « descolgado » et enchaînées par un habile et efficace coup de poignet en fin de passe les séries sont ciselées d’énormes passes de poitrine. Et à la mise à mort , il est rapide comme un TGV et efficace. A sa décharge on dira que son premier toro était manso, sans fond qui n’aida en rien le torero. Quant au 5ème, un toro rebrincado dans la muleta, le talent de Manzanares le calmait sur la fin mais sans aucun effet sur le public.
Alejandro Talavante, lui, montrait au contraire un désir de toréer , de communier avec ses toros dans des faenas sincères, émouvantes par la proximité de ses passes avec des toros en rien faciles mais variant les tactiques pour les engager à entrer dans sa muleta. Début de faena le toro cité à distance à son premier, passes templées améliorant le victoriano-del-rio lui faisant ressortir une pointe de caste qu’il n’avait pas montré jusqu’alors. Débauche de passes variées et brillantes au dernier sixième, le tout dans un minimum de terrain. L’exécution de la mise à mort est particulière surtout par sa lenteur et en même temps par sa sincérité. Au terme de ses deux faenas l’oreille était unaniment demandée et évidement accordée, aujourd’hui sans discussion.
Morante de la Puebla : silence et bronca. José María Manzanares : silence aux deux. Alejandro Talavante : une oreille à chacun de ses toros et sortie à hombros. Georges Marcillac.

DESPEDIDA FRANÇAISE DU FUNDI

Sous réserve d'un contrat de dernière heure, le Fundi toréera da dernière corrida en France à Saint Vincent de Tyrosse le 22 juillet, face à des toros de Joselito et en compagnie de Ivan Fandiño et Manuel Escribano. Une corrida qui sera en concurrence directe avec celle des toros de son beau-père, José Escolar, en clôture de la feria de Mont de Marsan.

FIESTA CAMPERA À BROCAS

Le 16 juin, Mathieu Guillon combattra 2 toros de Malabat aux arènes de Brocas les Forges à 11h à un mois de son alternative dans les arènes de Mont De Marsan ayant comme parrain Enrique Ponce et comme témoin J.J.Padilla. Le spectacle sera suivi d’un repas chez l’éleveur à la ganadéria Malabat. Réservations au 05 58 51 64 01 ou le 06 87 30 44 66.

TEMPORADA BAYONNAISE

Les cartels de la temporada bayonnaise sont les suivants : Samedi 28 juillet corrida de rejones à 18 h 30 : toros de Los Espartales pour Pablo Hermoso de Mendoza, Sergio Galan et Leonardo Hernandez. Samedi 4 août novillada sans picadors le matin et à 18 h toros de Fuente Ymbro pour Antonio Ferrera, Ivan Fandiño et Thomas Dufau. Dimanche 5 août novillada sans picadors à 11h et corrida à 18h : toros de Alcurrucen pour Juan José Padilla, Juan Bautista et Daniel Luque. Samedi 1er septembre au matin finale des novillada sans picadors, erales de Alma Serena ; à 17h 30 toros de Cebada Gago pour Javier Castaño, Julien Lescarret qui fera ses adieux et Arturo Saldivar. Dimanche 2 septembre à 11h novillos de Camino de Santiago pour Cayetano Ortiz, Juan Leal et Brandon Campos ; à 17 h 30 toros de Joselito pour El Juli, Miguel Angel Perera et Sergio Flores qui prendra l'alternative. .

CARTELS MONTOIS

Les deux derniers cartels de la feria de la Madeleine sont les suivants : samedi matin, novillos de Alcurrucén pour Conchi Ríos, Juan Leal et Álvaro Sanlúcar ; vendredi 20 en nocturne, corrida portugaise, toros de Bohorquez pour Mendoza, Moura et Manzanares. Les autres cartels sont les suivants : Mercredi 18 juillet toros de Parladé pour Morante, Manzanares et Luque, jeudi 19 toros de Margé pour Ponce, Padilla et Mathieu Guillon qui prendra l'alternative, vendredi 20 toros de Fuente Ymbro pour Matias Tejela, Fandiño et David Mora, samedi 21 toros de Jandilla pour El Juli, Talavante et Thomas Duffau, dimanche 22 toros de José Escolar pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Julien Lescarret.

CORRIDA À VILLENEUVE

Le mardi 7 août à 19h, le Cercle Taurin de Villeneuve organise une corrida dans le cadre des fêtes patronales : toros de Santa Ana (origine Marquis de Domecq) pour Javier Conde, Julien Lescarret et Thomas Dufau.

NOVILLADA À SAINT-SEVER

Le 24 juin prochain, à Saint-Sever, novillos de Montealto pour José Manuel Sandin, Rafael Cerro et Luis Miguel Castrillon. En matinée, quatre erales de Camino de Santiago pour Joao Machado (Béziers) et Louis Husson (Dax)
.   

SAINT-GILLES, FERIA DE LA PÊCHE ET DE L'ABRICOT

Dimanche 24 juin à 11 heures, becerrada en classe pratique (entrée gratuite) : quatre becerros du Marquis d'Albaserrada pour Santiago Sanchez Mejias, (CTN),Tristan Barrale « El Diego » (CTN), Bastien Roulier (CFT) et Tony "El Potro" (CFT). À 17 heures, toros de Cebada Gago pour Manuel Escribano, Oliva Soto et Camille Juan. Réservations au 04 66 64 78 59 à partir du 1er juin.

RUGBY Y TOROS À CAPTIEUX

Trois jours de fêtes dans les landes Girondines, les 1, 2 et 3 juin, avec au cartel de la novillada du 3 juin, des novillos Vicente Ruiz pour Alberto Duran, Juan Leal et David Martín Escudero. L’actualité de la feria et  les vidéos de présentation des novillos et du cartel sont disponibles sur le blog : http://rugbyytoros.blogspot.com. Location à partir du lundi 14 mai : 05.56.65.88.95. Organisation : Association RENOUVEAU ET TRADITION 33840 CAPTIEUX. rugby-y-toros@orange.fr. Consultant : Michel BERTRAND.


CARTELS DE PARENTIS

Samedi 4 août novillos de Valdellan pour Imanol Sánchez, Cayetano Ortiz et Antonio Puerta. Dimanche 5 au matin novillos de Raso de Portillo pour Carlos Durán et Fabio Castañeda. Dimanche après-midi, novilos de Flor de Jara pour Javier Jiménez, Mario Alcalde et Rafael Cerro.

TEMPORADA DACQUOISE

Feria d'Août. Samedi 11. Ponce, Juli et Luque, toros de Jandilla. Dimanche 12. toros d'Escolar pour Robleño, Javier Castaño et Alberto Aguilar. Lundi 13. Toros de Alcurrucén pour Juan Bautista, Cid et Thomas Dufau. Mardi 14. Toros de Zalduendo pour Morante, Manzanares et Talavante. Mercredi 15 au matin toros de Murube pour Mendoza, Leonardo et Moura. L'après-midi toros de Baltasar Iban pour Urdiales, Sergio Aguilar et Juan del Álamo. Pour Toros y Salsa : samedi 8 septembre toros de Fuente Ymbro pour Cid, Fandiño et David Mora. Dimanche 9 toros de Garcigrande pour Curro Díaz, Juli et Manzanares.

FÊTE DE LA ROSIÈRE À LA BRÈDE

Seule place taurine de l’agglomération bordelaise, La Brède fêtera samedi 23 jjuin à 18h, sa 15ème corrida dans le cadre des Fêtes de la Rosière. Au programme, toros de Baltasar Iban pour Antonio Nazaré, Arturo Saldivar et Thomas Dufau. En matinée, novillada non piquée (entrée 10 € - organisation Fiesta Garona). Clémentito et Jean Baptiste Molas combattront des erales des frères Bats en Mano à Mano. Animations par les Bandas toute la journée. Réservations au bureau des arènes du 11 au 23 juin 05.56.20.20.30. Tarifs de 22 à 70€. Nombreuses bodegas et restaurants sur le campo de feria. Dossier de presse.


CÉRET DE TOROS

Samedi 14 juillet, 18 heures, toros de Moreno De Silva pour El Fundi, Javier Castaño et Serafín Marín. Dimanche 15 juillet, 11 heures, novillos des Hros de Escobar et de Mauricio Soler Escobar pour El Dani, Imanol Sánchez et Emilio Huertas. Dimanche 15 juillet, 18 heures, toros de Escolar Gil pour Fernando Robleño.

UNION TAURINE BITERROISE

L'Union Taurine biterroise invite les aficionados à suivre ses activités sur son site.

GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 






















imprimez cette page