Mercredi 22 juin 2011

L'Edito

 

MOGOLLÓN

Avec l'arrivée prochaine de l'été, les infos se télescopent au risque de ne plus permettre à l'aficionado de comprendre le sens d'une actualité féconde.

Voir édito.

Actualité

JOSÉ TOMÁS POURRAIT RÉDUIRE SA TEMPORADA

En deux jours, Salvador Boix, apoderado de José Tomás, a annoncé que celui-ci ne toréerait dans aucune des arène de la casa Chopera ni dans celles de Málaga, où il avait pourtant fait le paseo ces dernières années. Les conditions d'engagement du torero (honoraires élevés plus la moitié du montant des nouveaux abonnements enregistrés grâce à sa présence dans une feria) seraient à l'origine de ces absences d'accord. En coulisses, on évoque aussi un front commun entre quelques empresas importantes, lequel aurait pour but de ramener le torero et son administration à une plus juste vision des choses, ou tout au moins à une vision mieux conforme à leurs intérêts. Ce bras de fer dans lequel nul ne semble décidé à transiger pourrait entraîner une saison plus réduite que prévue pour le torero qui avait envisagé au départ de toréer entre quinze et vingt corridas.

FRANCE 3 MISE SUR LA CORRIDA


France 3 a décidé de passer cet été résolument à l'offensive : le magazine Signes du Toro, qui avait jusque là la mauvaise habitude de s'interrompre l'été, au moment où les aficionados prennent la route des toros, se transforme jusqu'au 3 septembre en hebdomadaire d'actualité, diffusé dans tout notre sud, entre le Rhône et l'Atlantique, chaque samedi à 12h05… Ainsi, la télévision de service public choisit de soutenir la tauromachie en suivant pas à pas, tout l'été, la temporada française, des grandes férias aux petites arènes.

TRIBUNE : QUAND LE PICO N'EST PAS LE PICO


Dire d'un Torero qu'il torée avec le Pico n'est pas un compliment. Il s'agit d'une critique qui met en évidence une technique ayant pour but de s'accorder un avantage sur le toro au moment de recueillir dans la muleta son embestida et de le guider dans la passe jusqu'à son terme. Mon opinion est que l'utilisation de la pointe de la muleta pour embarquer le toro n'est pas suffisante pour accuser, l'auteur de la passe, de toréer avec le pico.
Il convient tout d'abord de rappeler une évidence. On ne torée avec le pico qu'avec la main droite, muleta armée de l'épée ou de l'ayuda. L'action de toréer avec le pico se vérifie par le fait que le Torero présente la muleta excessivement sur la corne contraire, avec l'extrémité de celle-ci, là où pointe l'épée, afin de provoquer l'embestida du toro vers l'extérieur, pour l'éloigner du corps du torero pendant la durée de la passe. Les symptômes les plus visibles dans ce cas sont l'orientation du coup de tête au moment de l'embroque et la distance à laquelle passe la tête du bicho par rapport au corps du torero. Ceci étant dit, ne se fier qu'au fait que le cite et l'exécution de la passe sont réalisés avec la pointe de la muleta comme leurre, n'est pas suffisant pour justifier la critique de toréer avec le pico.
L'élément essentiel à prendre en compte est la trajectoire du toro du début jusqu'à la fin de la passe. Seule une trajectoire vers l'extérieur et éloignée est critiquable. Il convient également de tenir compte des circonstances. Avec des toros présentant des complications particulières, l'utilisation du pico devient un recours nécessaire et acceptable, parfois même louable. Par contre, certains toreros qui utilisent des muletas de taille importante, donnent moins l'impression de toréer avec le pico alors qu'une analyse de la trajectoire permettrait de ranger leurs passes dans cette catégorie. A l'opposé, d'autres toreros utilisent des trastos de taille réduite. Ils privilégient un style plus ramassé, ont tendance a codillear avec des trajectoires serrées et vers l'intérieur, et peuvent embarquer et Llevar leur opposant avec l'extrémité de la muleta sans mériter pour autant la réprobation de toréer avec le pico. J'ai à l'esprit les passes d'un artiste maintenant retiré qui, lorsqu'il se relâchait, toréait, le palo incliné vers le sol, l'index de la main droite pointé vers l'extrémité de sa muleta, extrémité avec laquelle il imprimait la trajectoire au toro. Le toro passait près. Ce pico là n'était pas "pico".
René Philippe Arneodau.

NOVILLADA DE SAINT-SEVER


Dimanche à Saint-Sever, pour les fêtes de la Saint-Jean, novillos de Monte la Ermita pour Thomas Dufau, Victor Barrio et Juan del Álamo.

FERIA DU NOVILLO D'HAGETMAU

Dimanche 31 juillet à 10 h 30 : 4 erales d'Alma Serena pour les novilleros Dorian Dejean (école taurine de Béziers) Kike (ex école taurine d'Hagemau) à 18 h : novillos de Fuente Ymbro pour Mathieu Guillon, Victor BARRIO, Alberto López Simón. Lundi 1er août à 18 h : novillos de Miura pour Adrian De Torres, Damian Castaño et Javier Jimenez.

OPUS 33 : QUEL PATRIMOINE ?

L'opus 33 de Terres Taurines sort en kiosques cette semaine avec en couverture l'étonnant safari quotidien auquel se livre chaque jour dans la sierra norte de Séville un jeune novillero français qui, loin des yeux, a choisi de vivre sa passion au coeur de l'Andalousie. À cheval puis à pieds, Juan Leal part "à la chasse" des vieilles vaches de la ganadería de Santa Ana dont le propriétaire, Jean-Marie Raymond, l'autorise à toréer toutes celles qu'il pourra attraper. Un apprentissage inédit, une expérience irremplaçable, un reportage riche en rebondissements imprévus. Au sommaire aussi de cet opus 33, Dolores Aguirre, après le "pétard" de Séville et avant la revanche espérée de Vic ; veillée d'arme à Los Bolsicos où les toros du Conde de la Corte sont embarqués en direction de Madrid ; tienta avec Sergio Flores puis promenade dans les cercados vallonnés d'Adelaída Ródriguez où une monumentale corrida "madrilène" attend de rencontrer son destin ; plongée dans la ganadería "proustienne" de Carriquiri, qu'Antonio Briones a créée à partir du fer jadis portée par le plus important troupeau de caste navarre ; et, pour la première fois, l'histoire racontée à partir de ses propres mémoires qui ne furent publiées qu'à usage interne de sa famille, d'une véritable légende charra : le fabuleux Lisardo Sánchez.

CARTELS POUR TYROSSE

Les cartels de la prochaine feria de Saint-Vincent de Tyrosse ont été dévoilés hier. Dimanche 24 juillet à 18h, toros de Victorino Martin pour Stéphane Fernández Meca (qui fera son dernier paseo), Rafaelillo et Medhi Savalli. Lundi 25 juillet à 21h30. Corrida Portugaise. Toros de Los Maños pour Jose Manuel Duarte, Joaquim Bastinhas fils et Saray Maria.

LOCATION POUR RIEUMES

La location et les réservations pour la feria de Rieumes sont ouvertes au 05.62.14.66.13 et sur internet au www.feria-rieumes.com. Au cartel du dimanche 26 juin : 11h non piquée du Lartet pour Clémentito et Sofianito, 18h novillos de la Laguna pour Mathieu Guillon, Conchi Rios et Diégo Silveti.

RIEUMES : LA FERIA DES CHAMPS

Dimanche 26 juin au matin, quatre erales de Bonnet pour les élèves des écoles taurines de Béziers et Alicante. L'après-midi, novillos de La Laguna pour Mathieu Guillon, Conchi Ríos et David Silveti.

FERIA DE CÉRET 2011

Samedi 9 juillet à 11 heures, 4 novillos de IRMÃOS DIAS pour Miguel Angel MORENO et Emilio HUERTAS, sobresaliente Victor Manuel RODADO ; samedi 9 juillet à 18 heures 6 toros de COUTO DE FORNILHOS pour RAFAELILLO Serafín MARÍN et Paco UREÑA ; dimanche 10 juillet à 11 heures 6 novillos de José Joaquín MORENO DE SILVA pour Sergio BLANCO, Adrián DE TORRES et Cayetano ORTIZ ; dimanche 10 juillet à 18 heures, 6 toros de José ESCOLAR GIL pour Fernando ROBLEÑO, Javier CASTAÑO et Alberto AGUILAR.

FERIA DE MONT DE MARSAN

Vendredi 15 juillet, toros de Garcigrande pour El Juli, Daniel Luque et Thomas Dufau qui prendra l'alternative. Samedi 16 au matin, Andy Cartagena et Leonardo Hernández mano a mano, toros de Bohórquez. Samedi après-midi, toros de Nuñez del Cuvillo pour El Cid, Sebastien Castella et Talavante. Dimanche 17: toros de Robert Margé pour El Fundi, Sébastien Castella et Matias Tejela. Lundi matin, novillos de Ponce pour Mathieu Guillon et David Galván. Lundi à 18 heures, toros de Samuel Flores pour Ponce, Juan Bautista et Alberto Aguilar. Mardi 19, toros de La Quinta pour Curro Díaz, El Juli et Thomas Dufau.

MÉJANES : FERIA DU CHEVAL, HOMMAGE AUX CAVALIERS DE L'APOTHÉOSE

samedi 16 Juillet 2011. Toute la journée Penas, Bodegas, Bandas, promenade à cheval, petit train, exposants.
10H Concours équestre les Etoiles de Méjanes (Spectacle Gratuit) ; 15 cavaliers venus de toute la France (en compétition)
11H Acoso y Derribo (Spectacle Gratuit) Garochistas Français et Espagnols La participation exceptionnelle des Toreros Juan Bautista et César Giron.
15H Grand Spectacle Equestre ( Spectacle Gratuit). Plus de 80 chevaux Ibériques et Camarguais .
18H Hommage aux cavaliers de l’apothéose : Exceptionelle Corrida du Réjon d’Or. 6 Toros de Soto de la Fuente pour Pablo Hermoso de Mendoza, Sergio Galan et Diego Ventura, plus 1 Novillo pour la présentation en public de GINES CARTAGENA (Fils)
Location : à partir du 2 Mai aux Arènes d’Arles : 08 91 70 03 70 (0.225€ TTC/ mm) ; à partir du 1er Juillet à Méjanes : 04 90 97 06 16. Par Internet à partir du 2 Mai : www.arenes-arles.com ; www.feriaducheval.f

FERIA DE LA BRÈDE

La Brède fêtera samedi 25 juin à 18h, sa 14ème corrida dans le cadre des Fêtes de la Rosière. Cette année, Uriel MORENO « El ZAPATA », Diego URDIALES et Julien LESCARRET combattront six toros de Doña Adelaïda Rodríguez García (SALAMANCA). En matinée, novillada non piquée (entrée 10 € - organisation Fiesta Garona). Animations par les Bandas toute la journée. Concert « Sangria Gratuite » à 22h. Bureau des arènes 05 56 20 20 30. Tarifs de 22 à 70 €. Nombreuses bodegas et restaurants sur le campo de feria. Présentation du cartel et de la ganaderia sur http://www.labrede-montesquieu.fr/Programme.html.

FERIA D'EAUZE

Dimanche 3 juillet, les arènes d'Eauze proposent une sans chevaux matinale avec quatre erales de Jean-Louis Darré pour deux novilleros à désigner, et six toros de Gallon l'après-midi pour Curro Diaz et Juan Bautista mano a mano.

NOVILLADA DE SOUSTONS

Le cartel de la
novillada de soustons du 7 aout est le suivant : novillos de antonio Bañuelos pour jimenez Fortes, Mathieu Guillon et Damian Castaño.

FERIA DE LA MER À PALAVAS

La feria de la Mer de Palavas propose deux corridas françaises et une sans chevaux. Dimanche 1er mai, toros de Pierre-Marie Meynadier pour Curro Díaz, Juan Bautista et Mehdi Savalli. Dimanche 8 mai, toros de Margé pour El Juli, Juan Bautista et Sébastien Castella. Samedi 7, erales de Gallon pour Fabio Castañeda, Abel Robles et Mojales Balti.

TEMPORADA DE BAYONNE

Les cartels de la temporada bayonnaise seront dévoilés le jeudi 28 avril à la maison des associations. Trois grands rendez-vous composent la saison : durant les fêtes, corrida et corrida de rejones le 30 et 31 juillet, feria les 4,5,6 et 7 août, feria de l'Atlantique les 3 et 4 septembre.

TOUTES LES GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 













imprimez cette page