bayonne
riz arles
madeleine
dax
 
 
Lundi 21 juin 2010

L'Edito

 

BOCHORNOSO

Selon le dictionnaire de la langue espagnole,  bochornoso signifie, au figuré, "Rubor causado por algo que ofende o avergüenza", autrement dit "une douleur causée par quelque chose qui offense ou provoque de la honte".

Voir édito.
mayalde

Actualité

ISTRES : BLESSURE DE BARRERA, DEUX OREILLES POUR SAVALLI, UNE POUR ALBERTO AGUILAR, DIFFICILE CORRIDA DE CEBADA GAGO.

Dure corrida de Cebada Gago. Les premier, quatrième et cinquième ont fini avisés et dangereux. Les second et troisième exigèrent beaucoup. Le dernier fut le seul à baisser humblement la tête. Aux difficultés des toros s’ajouta le handicap permanent du vent qui soufflait en tempête. Le premier prit spectaculairement Barrera, dont le cops désarticulé valsa dramatiquement de corne à corne. Il souffre de contusions multiples et d’une cornada sous cutanée dans la région oculaire avec arrachement de la paupière. Il a été évacué sur l’hôpital de la ville pour examen radiologique plus approfondi. La course se convertit en un mano a mano entre Alberto Aguilar (silence, salut et une oreille) et Savalli (oreille, silence, oreille).
Le premier éprouvait de grosses difficultés à baisser la tête. Il ne le fit que de façon incertaine et avec brusquerie. C’est ainsi qui’il surprit Barrera et fut sur le point de prendre Aguilar avant qu’il ne décide d’abréger. Silence après entière et descabello. Le troisième poussa avec continuité, mais se gâta vite dans la lidia et ne pardonna rien à son matador. Aguilar commença par une grande série droitière puis subit peu à peu la loi de son adversaire. Entière perpendiculaire et tombée. Salut. Le cinquième s’endormit sous le fer. Il arriva à la muleta crocheteur en diable. Tête à mi hauteur, il se défendit par hachazos quasi à chaque passe. Aguilar livra une bataille très physique pour arracher une faena engagée et spectaculaire, rendu brouillonne du fait des conditions du toro. Oreille après entière au second voyage.
Le second poussa par vague avec classe. Il ne se laissa soumettre que par le bas et se montra dangereux chaque fois qu’il eut la liberté de relever la tête. Main très basse, Savalli s’imposa du coté droit mais, géné par le vent, n’eut pas la même réussite à gauche. Au terme d’une faena exposée et méritoire, il se coucha sur le garrot pour laisser une entière en bonne place. Une oreille. Le quatrième attaqua le peto de biais et mollement. Il ne se livra pas plus à la muleta où il fut difficile à tromper, visant l’homme chaque fois que le vent découvrait un tant soit peu ce dernier. Savalli livra un ensemble hétéroclite, laborieusement conclu aux aciers. Silence. Le dernier poussa par à coups et tête basse. Il fut le seul à mettre les cornes vers le sol et même à ne pas les relever entre les passes dès lors qu’il était contraint à répéter. Savalli s’en rendit maître, puis signa deux grandes séries de derechazos avant de laisser sa faena trainer en longueur, sans autre effet que diluer le succès acquis. Une oreille après une entière efficace. 4/5 d’arènes Vent et température dignes du cap Horn.
Frédéric Pascal.

MATINALE D'ISTRES : EXCELLENTE NOVILLADA DE TARDIEU

Le vent qui soufflait par violentes rafales a complètement faussé la lidia de l’excellente novillada de Tardieu. Superbement présentés et très fins de type, les six exemplaires se sont tous montrés mobiles et braves. Ils ont chargés tête basse, avec alegria et vibration. Pour le ganadero les trois derniers furent les plus complets le cinquième eut les honneurs de la vuelta.
Paco Chaves silence et ovation. Christian Ecribano : silence et une oreille. Thomas Duffau : oreille et silence.
Le premier tarda à foncer sur le cheval où il engagea les reins et donna de la tête. A pied il conserva cet aspect tardif dans ses réactions, mais une fois élancé, se montra docile et sans intention maligne. Handicapé par le vent Paco Chaves ne put l’exploiter totalement. Silence après entière. Le quatrième ne s’exprima pas au cheval mais fut bravissime dans les autres compartiments de la lidia. Tête basse, il suivit la muleta sans coup de tête paraisite. Chaque fois qu’il fut sollicité par le bas il engagea les reins et sortit loin de la suerte. Chaves fit plus dans la quantité que dans la qualité et tua mal. Petite ovation.
Le second poussa en donnant beaucoup de la tête. Nonobstant il la baissa humblement dans la muleta et se laissa tromper sans demander des toques trop autoritaires. Ce qui explique que le facteur vent ait moins handicapé Ecribano, dont la faena connut ses meilleurs moments à gauche. Pinchazo. ½ lame. Descabello. Silence. Le cinquième attaqua le picador au niveau de la selle, mais accepta d’humilier de la belle manière dans les leurres. Fixe et appliqué il donna des charges vibrantes tout au long de son combat. Ecribano fut techniquement irréprochable, mais manqua de grâce et de spontanéité. Entière vilainement tombée. Une oreille. Vuelta posthume au novillo.
Le troisième poussa de biais sans donner de la corne. A pied, tête basse, il se laissa toréer des deux coté, avec plus de classe et de douceur à gauche. De ce coté Tomas Duffau réussit une série parfaite au final d’une faena dont la qualité resta soumise aux sautes du vent. Pinchazo. Entière. Une oreille. Le dernier poussa avec force et fut sur le point d’obtenir une chute lors du second assaut. Il chargea avec autant de classe que ses frères mais son combat fut le plus perturbé par le vent forcissant. Empéché par les rafales de laisser la muleta en avant la faena de Duffau manqua de lié, sans que pour autant son froid courage et sa détermination croissante puisse être mis en cause. Il fut d’ailleurs sur le point de couper une oreille, mais une mort longuette, après une demi-lame bien placée, le priva de trophée. Un tiers d’arènes. Le prix du meilleur novillero a été légitimement attribué à Tomas Duffau, qui a fait une dernière vuelta en compagnie du ganadero. Frédéric Pascal.

AIRE : BONNE CORRIDA DE BALTASAR IBAN, OREILLE POUR MILETTO

Très bien présentés, les toros de Baltasar Iban ont surclassé les piétons du jour. Braves au cheval lors des 12 assauts imposés, ils ont chargé avec noblesse et franchise. Le sixième fut le plus complet et le meilleur, mais derrière celui-ci les premier, deuxième, troisième et quatrième offraient des trophées potentiels largement à la portée de matadors en forme. Et sans une certaine maladresse à l’épée et les attentats perpétrés par les picadors du jour, le résultat de la corrida aurait pris une toute autre allure.
José Ignacio Uceda Leal, silence et silence, Javier Valverde, salut et sifflets, Julien Miletto, salut et oreille.
Uceda Leal a dessiné les plus beaux muletazos de la tarde mais ses passes étaient trop isolées pour relever chacune de ses faenas. Ses prestations furent « sibériennes » et même si le travail fut propre, aucun de ses gestes, pourtant précieux, n’obtint l’adhésion du public qui ne broncha pas après une entière tombée sur son premier et une autre basse face à son second. Silence aux deux toros .
Javier Valverde traverse une mauvaise passe. Accroché en permanence face à son premier, il ne parvint pas à convaincre malgré quelques séries droitières intéressantes. Il tua d’un vilain bajonazo, le public réclama l’oreille refusée à juste titre par un Marcel Garzelli imperturbable. Face à son second Valverde continuera à s’empêtrer dans des séries sans âme, souvent perturbées par de nouveaux accrochages désagréables. Il tuera mal de six pinchazos et d’un descabello et se fera copieusement siffler.
Julien Miletto s’est battu avec foi et envie. Sa première faena est méritoire devant un toro qui le collait à droite. Il y eut quelques imprécisions dans ses placements mais deux séries de naturelles se détachèrent avec force de sa prestation. Le final fut laborieux par un mete y saca, une entière devant, salut. Face au dernier toro, annoncé à 560 kg, il alternera le bon et le moins bon. Deux bonnes séries à droite pour deux suivantes accrochées et timides furent le fil rouge de sa faena. A gauche mêmes problèmes et au final les deux redondos catastrophiques ont terni son ouvrage. Deux pinchazos, une entière en place, oreille généreuse. Un tiers d’arène, temps nuageux, 19°.
Jean-Paul Campistron. Voir galerie Roland Costedoat.

ART ET COURAGE À MONT DE MARSAN


À Mont de Marsan a eu lieu récemment un des grands rendez-vous de la saison de course landaise. Roland Costedoat l'a couvert pour nous. Voir galerie.

practicos
LE COUP DE POUCE DES PRACTICOS

Pour la troisième journée de l'opération « coup de pouce » l'Association Française des Aficionados Practicos présentait son bolsin « PRO-AM » dans les arènes d'Iistres Samedi 19 juin. Le bétail provenait de l'éleveur local Christophe FANO,et les 4 becerros furent d'une excellente qualité pour les practicos et les jeunes toreros; Coté practico Daniel GIANI practico Arlésien et ensuite Claude ROCHE practico Istréen ont tenu plus honorablement leur place en étant l'un et l'autre très « torero » dans leur comportement notant ainsi l'esprit qui règne dans ce groupe qui s'affirme de plus en plus; Ensuite les deux jeunes invités, d'abord Clément DUBECQ de Bordeaux (section jeune Ecole Practicos) et Yoan MARTINEZ d'Istres (école taurine d'Arles )deux jeunes en plein apprentissage démontrèrent l'un et l'autre de réelles qualités devant encore s'affirmer. Opération réussi devant 300 personnes qui par leur applaudissements et leur encouragements manifestèrent leur plaisir. Prochain rendez vous à Rieumes samedi prochain.
Photo Chantal Berthon.

charlie
CHARLIE TASTE EXPOSE À TALENCE

Dans le cadre de la semaine ibérique le forum des arts et de la culture de la ville de Talence expose Charlie Tastet. Le "Tragabuche" et la "Nena" seront présents même si la tauromachie n'est pas le thème de l'exposition. Mais comme dit si bien Mathieu Sodore à propos de la peinture de Tastet "...Taurine, parce qu'à l'instar de Goya et Bacon il donne à sentir à travers un certain sentiment tragique de la vie ce que la tauromachie recèle de plus universel." Entrée libre. Du 17 juin au 17 juillet. Du mardi au samedi, de 13h à 19h.

EXPO DE LA PENA EL QUITE À MONT DE MARSAN

La Peña El Quite de Mont de Marsan exposera du 3 au 10 juillet à la Minoterie les oeuvres d'Isabelle Husson et de José López Cañito.

LA PENA TORO BLANCO AU MEXIQUE

La peña Toro Blanco de Rion-des-Landes organise un voyage au Mexique du samedi 15 janvier au dimanche 30 janvier 2011. Séjour à Mexico avec corrida dans la Monumental puis traversée du pays, de Mexico à la pointe du Yucatan, avec visite des principaux sites archéologiques, des plus jolies villes coloniales, des ethnies indiennes, du canyon du Sumidero et des cascades d'Agua Azul... Pour recevoir toutes les infos détaillées, Contactez jusqu'au 24 juin 2010 : 06.79.55.28.53 ou penatoroblanco@netcourrier.com

COCARDE D'OR ET D'ARGENT À ARLES

À l'occasion des fêtes d'Arles (et de la Bouvine) qui auront lieu du 3 au 5 juillet, sont programmées le samedi 3 à 17 heures la Cocarde d'Argent avec à l'affiche : SCORPION de la Vidourlenque, MARQUIS de Briaux, VAGABOND des Chanoines, CAILLET de Raynaud, GAMBAY de Margé, CHENEBIER de Cavallini  et CANELET de Blanc. Dimanche 4 Juillet à 17h – Hommage à la Reine, spectacle Provençal (entrée gratuite). Lundi 5 juillet à 10h – Abrivado départ des Bernacles. 17h – 79ème COCARDE D’OR, la plus grande des Courses Camarguaises. À l'affiche : RAMUNCHO de Guillerme, CARLOS de Lautier, INSOLAN de Nicollin, ESPELOUFI de Fabre-Mailhan, MARTEGAU de Chauvet, PALUDIE de Margé et MORNES de Allard. OUVERTURE LOCATION le lundi 21 juin. Tel. 0 891 70 03 70 et www.arenes-arles.com.

beziers
FERIA DE BÉZIERS

Pour la feria de Béziers, la vente des abonnements se poursuit jusqu'au 25 juin par téléphone au 04 67 76 13 45 et sur le site des arènes : www.arenes-de-beziers.com. Les cartels de la feria sont les suivants : Jeudi 12 août toros de Nuñez del Cuvillo pour Enrique Ponce, Morante de la Puebla et Sébastien Castella. Vendredi 13 toros de Garcigrande pour El Juli, Sébastien Castella et José Maria Manzanares. Samedi 14 toros de Robert Margé pour Juan Bautista, Matias Tejela et Mehdi Savalli. Dimanche 15 toros de Miura pour Juan José Padilla, Antonio Barrera et Julien Lescaret. Le matin, novillos de Pages-Mailhan pour Tomasito, Patrick Oliver et Thomas Dufau.

FERIA DU NOVILLO D'HAGETMAU

Dimanche 1er août, novillos de Fuente Ymbro pour Christian Escribano, Thomas Dufau, Juan del Alamo. Lundi 2 aout novillos de Miura pour Gomez del Pilar, Mathieu Guillon, Esau Fernandez. La commission taurine d'Hagetmau invite les aficionautes à visiter son site.

RIEUMES EN FÊTES

Pour le dimanche 28 juin, les organisateurs de Rieumes ont choisi de programmer une novillada sans chevaux de Pierre-Marie Meynadier à 11 heures face à laquelle on retrouvera Eduardo Pereira et El Chava, tandis que l'après-midi seront lidiés des novillos des frères Jalabert par Patrick Oliver, Tomasito et Mathieu Guillon.

CARTELS DE PAMPLONA

Lundi 5 juillet. Novillos du Marquis de Domecq pour Cristian Escribano, Juan del Álamo et Diego Silveti. Mardi 6 toros de Fermín Bohórquez pour Fermín Bohórquez, Pablo Hermoso de Mendoza et Sergio Galán. Mercredi 7 toros de Peñajara pour Diego Urdiales, Luis Bolívar et Salvador Cortés. Jeudi 8 toros de Cebada Gago pour Francisco Marco, Sergio Aguilar et Morenito de Aranda. Vendredi 9 toros de Fuente Ymbro pour Antonio Ferrera, Oliva Soto et Rubén Pinar. Samedi 10 toros de Dolores Aguirre pour David Mora, Joselillo et Iván Fandiño. Dimanche 11 toros de Miura pour Juan José Padilla, Rafaelillo et Javier Valverde. Lundi 12 toros de Victoriano del Río pour Curro Díaz, El Juli et Alejandro Talavante. Mardi 13 toros d'El Pilar pour El Cid, El Fandi et Miguel Tendero. Mercredi 14 toros de Jandilla pour El Juli, Castella et Perera.

CARTELS DE BILBAO

Samedi 21 août toros des héritiers d'Angel Sánchez y Sánchez pour Pablo Hermoso de Mendoza et Leonardo Hernández. Dimanche 22 toros de “Alcurrucen” pour Antonio Barrera, Luís Bolívar et Sergio Aguilar. Lundi 23 août toros de “Fuente Ymbro” pour “El Fandi”, Miguel Angel Perera et Daniel Luque. Mardi 24 toros de “El Tajo” y “La Reina” pour “Morante de la Puebla”, Sébastien Castella et Cayetano. Mercredi 25 toros de Victorino Martín pour Juan José Padilla, Diego Urdiales et “El Cid”. Jeudi 26 toros d'El Ventorrillo pour Enrique Ponce, El Juli, José Mª Manzanares. Vendredi 27 toros de Zalduendo pour Morante, El Juli et José María Manzanares. Samedi 28 toros du Puerto de San Lorenzo pour Enrique Ponce, Miguel Angel Perera et Iván Fandiño. Dimanche 29 toros de Jose Escolar Gil pour El Fundi, Rafaelillo et Morenito de Aranda.

riz arles
ARLES : FERIA DU RIZ

Jeudi 9 septembre à 21h30 classe pratique et novillada sans picadors organisée avec l’école taurine d’Arles (entrée gratuite). Vendredi 10 à 17h30 toros de La Quinta pour Sergio Aguilar, Alberto Aguilar et un 3ème torero à désigne. Samedi 11 à 17 h corrida goyesque : toros de Daniel Ruiz pour El Juli, Juan Bautista et José Mari Manzanares, plus un novillo de Bohorquez pour le rejoneador Manuel Manzanares. À 22h spectacle organisé par l’office de tourisme (entrée gratuite). Dimanche 12 à 11h novillos de Palla pour Tomasito, Diego Silveti et Alejandro Enriquez. À 17h corrida concours "Toros de France" : toros de Tardieu frères, Gallon, Christophe Yonnet, l'Astarac, Margé et Piedras Rojas pour Juan José Padilla, Israël Telles et Mehdi Savalli. Ouverture des abonnements Jeudi 24 juin, vente des places individuelles à partir de lundi 19 juillet au 0 891 70 03 70.

NOVILLADA DE MILLAS

Pour la novillada de Millas du dimanche 8 août prochain, les novillos du Camino de Santiago seront combattus par Patrick Oliver, Mathieu Guillon et José Arévalo.

CORRIDA POUR SAINT-GILLES


La société Arènes Organisations de Luc Jalabert qui gère déjà les arènes des Saintes et de Méjanes, organisera le 4 juillet une corrida à Saint-Gilles avec les toros de Piedras Negras (Patrick Laugier).

LES SAINTES - MÉJANES


Le 11 juillet à Méjanes aura lieu la corrida du Rejon d'Or avec au cartel des toros de Santos Alcalde pour Martin Burgos, Andy Cartagena, Rui Fernandez, Sergio Galan, Manuel Manzanares et Noelia Mota. Le 14 juillet aura lieu aux Saintes la corrida du Centaure d'Or avec au cartel des toros de Castilblanco pour Joao Salgueiro, Pablo Hermoso de Mendoza et Sergio Galan.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

GENEALOGIES EN LIGNE

ésireux de voyager dans les arcanes de la caste, une visite sur l'excellent site Toro-Genèse est conseillée..


fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 


terres taurines
terres taurines buendia
terres taurines

terres taurines
terres taurines buendia
terres taurines
terres taurines buendia

terres taurines buendia


imprimez cette page