Lundi 16 juin 2008


EDITO


PRINCIPE DE PRECAUTION ET PRINCIPE DE CONSEQUENCES


La féminisation progressive de nos sociétés et la méfiance conséquente avec laquelle les "élites" considèrent désormais la hombria, expliquent sans doute que dans le discours politiquement correct la tauromachie ne soit pas en odeur de sainteté. Mais avec José Tomas, la tendance pourrait s'inverser. Voir l'édito. CV d'André Viard



ACTUALITE

MADRID : TROIS OREILLES ET TROIS CORNADAS POUR JOSE TOMAS

Malgré la piètre qualité des toros qu'il eut à combattre - un Puerto manso et brusque et un sobrero de Salvador Domecq basto et avisé - José Tomas a une nouvelle fois confirmé la suprématie indiscutable qu'il fait peser sur l'escalafon. Une oreille face au premier après une faena heurtée et très engagée, les deux de son second après une faena angoissante par moments au cours de laquelle il fut pris à deux reprises recevant trois cornadas, ce qui ne l'empêcha pas de terminer, de tuer d'un coup d'épée en se jetant dans les cornes, de recevoir les deux oreilles puis de partir à l'infirmerie sous l'ovation unanime du public debout, callejon compris. Face à un Puerto bronco et un Toro de Cortes brusque le Fundi ne se montra pas sous son meilleur jour, tandis que face à une Puerto noble mais trop vite éteint et face à un Toro de Cortes brusque, Juan Bautista offrit quelques gestes de classe (à la cape notamment) et deux grands coups d'épées. Mais après José Tomas, il était bien difficile de triompher.

AIRE : OREILLE POUR LUQUE ET SANTO

Magnifiques de présentation, les toros d’Espioja ont eu un comportement décevant dans le dernier tercio. Sans race ni caste, ils ont fait illusion dans leurs peleas face aux cavaliers où la plupart d’entre eux ont montré une belle bravoure. Les quatrième et sixième possédaient un fond de transmission exploitable. Le premier s’est éteint dès l’entame de muleta, le deuxième était noble mais faible et sans transmission, le troisième humiliait mais était tardo et soso et le cinquième avait du genio et s’est rapidement mis en querencia près du toril.
Daniel Luque, salut et oreille, Joselito Adame, salut et silence, Julien Dusseing « El Santo » qui prenait l’alternative en tuant donc les premier et sixième, salut et oreille.
Daniel Luque aura bénéficié des deux toros les plus exploitables de l’après-midi. Son premier, sorti en 2 ème position, freine et réfléchit au capote. A la muleta Luque entame son ouvrage avec douceur et temple. Le toro ne lui autorisera que deux séries suaves. Il faudra un travail tremendiste de la part de l’andalou pour satisfaire le public mais la mort est laborieuse et le trophée entrevu s’envole ; deux pinchazos, une demie caida, un descabello, salut. Face à son second, Luque dessine cinq véroniques et une demie au ralenti, modèle d’esthétique et de temple, à peine entrevu par le public. Le toro prend une belle pique en brave en mettant les reins. A la muleta, l’entame est époustouflante : une série de trois derechazos lents et templés clôturés par un changement de main suivi d’une trinchera de cartel ! Tout simplement magnifique ! La suite sera beaucoup moins réjouissante. Le toro se raja, réduit sa charge et empêche toute expression artistique. Mais Luque a un recours étonnant ; il sort, à nouveau un répertoire à contre emploi, le tremendisme. Très près des cornes, il va enchaîner plusieurs séries de pechos plus ou moins longs mais qui vont sensibiliser le public. L’estocade est énorme, une oreille.
Par contre Joselito Adame est tombé sur le pire lot de la tarde. Son premier est un manso faiblard qui refuse le combat. Malgré quelques muletazos estimables, Adame servira un ouvrage décousu et la formidable estocade lui autorisera un salut au tiers. Son second est distrait et manso à la cape. Il échappe à la vigilance des banderilleros et file droit sur la cavalerie qui vient tout juste de rentrer en piste. Il prend deux grosses piques en brave. A la muleta il se montre tardo et développe du genio. Adame tire quelques derechazos avant de voir l’animal se réfugier aux planches pour ne plus en sortir. Un pinchazo, une entière, silence et sifflets à la dépouille.
Le Santo n’a aucune option à la cape devant son toro d’alternative. A la muleta Julien tente tout mais le toro refuse tout combat. A force de patience, le landais réussit deux séries à droite superbes mais ce sera tout ! Pinchazo puis estoconazo mais le français se blesse à la main droite avec la lame et doit rejoindre l’infirmerie, sous l’ovation, pour se faire poser quatorze points de suture entre l’index et le pouce droit. Affublé d’un pansement imposant, il reçoit son second par deux bonnes véroniques mais le toro refuse tout enchaînement. Le landais peine à trouver le bon tempo devant un toro noble mais court de charge. Crispé et handicapé par la douleur de sa blessure, Julien égrène tant bien que mal quelques muletazos isolés sans véritable ligazon mais avec foi et courage. L’estocade est énorme et foudroyante et l’oreille méritée. Temps nuageux mais pas de pluie, 20° avec quelques rayons de soleil et presque trois quart d’arène malgré la concurrence rugbystique.
Jean-Paul Campistron.

MATINALE D'AIRE : BLESSURE DE VERONICA RODRIGUEZ

Venue de Murcia la jolie blondinette avait apporté dans ses valises son costume et ses espoirs pour briller au centre des arènes d’Aire sur l’Adour en ce 15 juin matinal. Dès les premiers muletazos et alors qu’elle s’était montrée fort élégante au capote, Veronica se retrouvera à terre piétinée par un méchant becerro d'El Palmeral. On a eu peur et il aura fallu attendre le retour de son professeur Béatrice Brethes pour que l’on soit un peu rassurés. Après scanner il s’avère qu’aucun organe vital n’a été touché heureusement. Multiples contusions, éraflures sévères et traumatisme crânien. Le novillo sera occis par Mathieu Guillon remplaçant lui même Gomez del Pilar, blessé. Second novillo encore pour Mathieu qui s’en sortira avec les honneurs et une oreille en poche. Troisième et dernier novillo toujours pour le jeune protégé de Richard Milian et nouveau cadeau empoisonné du même élevage. De la carcasse et peu de chose dans la tête juste assez de mauvaises pensées pour faire avorter toutes les tentatives du jeune becerriste. Fort élégamment le trophée mis en jeu sera partagé entre Veronica et Mathieu.
Pierre Charrain.

NOVILLADA DE VAUVERT

Trois novillos de Cuillé maniables, sortis en 1,2,6, faible le premier, fijo et sérieux le second, éteint le sixième, et trois de Piedras Rojas, sortis en 3, 4,5, sans race le troisième, sur la défensive les quatrième et cinquième.  Alberto Lamelas, silence aux deux. Marco Leal silence aux deux. Patrick Villebrun, ovation et silence.
Le premier, de Cuillé s’employa avec style mais sans pouvoir contre le picador. A pied il aurait volontiers collaboré mais ses trajectoires se réduisirent rapidement à rien pour cause de faiblesse. Lamelas l’exploita par ½ passe. Pinchazo. Entière. Silence. La quatrième, de Piedra Rojas, trcota nerveusement des cornes dans le peto, puis fit mine d’ignorer  le cheval pour ne pas avoir à l’affronter.  A la muleta il confirma son peu d’empressement à baisser la tête ainsi que sa prédilection pour les planches. Avec courage, Lamelas accepta de livrer bataille dans ce terrain. Ses méritoires efforts n’éveillèrent que peu d’écho sur les gradins. Pinchazo. Entière. Silence .
Le second, de Cuillé, poussa dans un bon style et avec tempérament. Dans la muleta il confirma sa fiereza (férocité). Fijo et jamais niais, il ne fit aucune concession à son matador. Leal le consentit beaucoup pour lui imposer plusieurs séries droitières de haute qualité. Main basse et sans se faire accrocher la muleta son autorité complexa le novillo, qui finit par rompre le combat et chercher les planches. Hélas une mise à mort sans brio anéantit tout espoir de trophées. Silence. Le cinquième, de Piedras Rojas, signa un grand assaut lors de la première pique, mais se changea en manso dès après puisqu’il fut impossible de le piquer une seconde fois. Au troisième tiers son instinct défensif tourna au vice. Il passa plus de temps à regarder les zapatillas de son matador qu’à fixer la muleta. Leal ne se laissa pas impressionner mais resta sans options. Silence.
Lamelas et Leal partagèrent les banderilles avec un net avantage pour le français.
Le troisième, de Piedras Rojas resta passif sous le fer, avec tendance à se défendre de la tête. A pied, cette funeste inclinaison se confirma puis la mansedumbre se fit flagrante lorsque le novillo s’accula aux planches ou il finit par se coucher définitivement sans avoir pris un seul coup d’épée. Villebrun réussit à lui voler trois statuaires et une série de derechazos, avant de devoir composer par suertes tronquées et sans finition. Ovation au torero et sifflets à la dépouille.  Le dernier, de Cuillé, sortit tous freins sérés et pattes en avant. Il s’améliora sous le fer et arriva à la muleta obéissant mais sans vivacité. Villebrun put poser son toreo encimiste mais ne lia pas assez pour passer la rampe. Deux ½ lames avant une entière. Silence. Petite entrée et petites averses intermitentes. Frédéric Pascal.

JOSELITO ADAME AU CERCLE TAURIN BITERROIS

Dans le cadre de ses conférences taurines le Cercle Taurin Biterrois accueille Joselito Adame et son représentant El Quitos jeudi 19 juin à partir de 20 heures à son siège. Après une temporada européenne marquée par les triomphes de son alternative arlésienne et de la féria nîmoise, une blessure à mis un frein à son ascension. Joselito évoquera son avenir et sa vision la tauromachie française et espagnole après trois années passées sur notre continent. Un buffet clôturera les débats.

CORRIDA D'EAUZE

Dimanche 6 juillet : 9 heures 30 petit déjeuner gascon devant les arènes. 11 heures 4 erales de Jean-Louis Darré pour Thomas  Dufau et Mathieu Guillon. 13 heures repas gascon au hall des expositions. (traiteur Jean Duclavé). 18 heures: toros de Javier Perez Tabernero pour Juan Bautista, Julien Lescarret, Daniel Luque. Location par téléphone à partir du 24 juin 2008 au 05.62.09.99.98, renseignements avant location à partir du 9 juin au 05.62.09.87.36 (13h30à16h00).

CARTELS DE SAN SEBASTIAN

La Semana Grande qui se déroulera du 10 au 17 août propose les combinaisons suivantes. Dimanche 10 toros de Cebada Gago pour El Fundi, Juan José Padilla et Iván Fandiño. Lundi 11. Deux toros de Fermín Bohórquez pour Pablo Hermoso de Mendoza et quatre de Valdefresno pour Julio Aparicio et El Cid. Mardi 12 toros de Jandilla para Morante de la Puebla, El Juli et El Fandi. Mercredi 13 toros d'El Ventorrillo pour Enrique Ponce, Antonio Barrera et Sébastien Castella. Jeudi 14 toros de Núñez del Cuvillo pour Finito de Córdoba, José Tomás et Juan Bautista. Vendredi 15 toros deux toros de Sanchez y Sanchez (origine El Capea) pour Pablo Hermoso de Mendoza et quatre de Joselito pour Eduardo Gallo et Cayetano. Samedi 16 toros de García Jiménez pour El Juli, José María Manzanares et Miguel Ángel Perera. Dimanche 17 toros de Victorino Martín pour Pepín Liria, Antonio Ferrera et Diego Urdiales.

TERCIOS DU 14 JUIN

Pour terminer cette saison, l’équipe de Tercios vous propose de saluer deux toreros, un ancien et un nouveau, et une fois de plus, d’essayer de mieux comprendre le toro… L’ancien, c’est Richard Milian, un des grands toreros français des années quatre-vingt. Zocato est allé le visiter sur ses nouvelles terres, dans les Landes, où il conseille les jeunes apprentis. Le nouveau, c’est Julien Dusseing El Santo, qui recevra l’alternative ce dimanche 15 juin à Aire sur l’Adour. Pour lui porter chance, Tercios vous propose de revoir son triomphe du 31 juillet 2006 à Hagetmau devant un novillo d’Adelaïda Rodriguez. Enfin, nous nous pencherons sur le phénomène très spectaculaire des vueltas de campana, ces cabrioles qui affectent de plus en plus souvent les toros au cours du premier tercio… C’est l’été ! Les valises sont prêtes, toute l’équipe est sur le départ pour les grands rendez-vous de la temporada de juillet et d’août. Et vous pourrez suivre nos aventures, chaque jour dans les Naturelles de Face, le journal de route de Jean-Michel Mariou, sur le site internet de Tercios.

ARLES : FERIA DU RIZ

Vendredi 12 septembre  à 17 heures 30 toros de La Palmosilla pour César Jimenez, Daniel Luque et Joselito Adame. Samedi 13 à 17 heures corrida Goyesque : deux toros de Guttierez Lorenzo pour Pablo Hermoso de Mendoza et 4 de Zalduendo pour El Juli et Juan Bautista. Dimanche 14 à 11 heures novillos de Martelilla pour  Marco Leal, Miguel Tendero et Tomasito. À 17 heures corrida concours. Toros de Murube, Miura, La Quinta, Victorino Martin, Guardiola Fantoni et Escolar Gil pour Luis Francisco Espla, Javier Valverde et Sergio Aguilar. Vente des abonnements à partir du 23 juin, places individuelles à partir du 21 juillet. BUREAU DES ARENES D’ARLES - BP 40042 – 13633 Arles Cedex Du Lundi au Vendredi de 9H à 12H / 14H30 à 18H www.arenes-arles.com TEL. 0 891 70 03 70 (0,225/mn) Fax 04 90 96 64 31 e-mail : contact@arenes-arles.com

FEDERATION DES CLUBS TAURINS BITERROIS

Dimanche 15 juin, l2008, la Fédération des Clubs Taurins de Béziers organise une journée aux arènes de Portiragnes Plage. Au programme : 11 heures, tienta par les élèves de l'école taurine de Béziers, 13 heures apéritif suivi d'un repas, 15 heures course camarguaise avec les bious de la Manade du Grand Salan et les razeteurs de Portiragnes. Participation à la journée 20 € (repas 15€, arènes 5€) Pour le repas inscription impérative au 0615202137.

FERIA DE SEN BERTOMIU DE PARENTIS

Samedi 9 Aout 2008 à 18h00: Novillos de Pablo MAYORAL pour Alberto LAMELAS, Octavio Garcia “ EL PAYO” et Juan Luis RODRIGUEZ Domingo 10 de Agosto à 18h00 : Novillos de RASO de PORTILLO pour Alberto LAMELAS, José Carlos VENEGAS et Carlos GUZMAN Les abonnements et tarifs aux deux novilladas sont disponibles jusqu’au 20 juin dernier délai sur www.adaparentis.com ou en écrivant à ADA FERIA - BP 14 - 40161 Parentis en Born Cedex.

NOVILLADA DE RISCLE

Samedi 2 août à 11 heures  3 erales du Lartet pour Thomas Duffau, Sergio Blanco et Cayetano Ortiz. 18 heures 30 novillos de Miranda de Pericalvo pour Miguel Tendero, Roman Pérez et Tomasito.

FERIA DU NOVILLO D’HAGETMAU

Dimanche 3 août 18 h Novillada novillos de SANCHEZ AJONA (coquilla) de Salamanque pour les novilleros :Juan Luis RODRIGUEZ Roman PEREZ Mario AGUILAR Lundi 4 août - 18 h Novillada novillos d’El VENTORILLO (Tolède) pour les novilleros : Alberto LAMELAS Ruben PINAR Marco LEAL Mardi 5 août - 18 h Novillada sans picador 5 erales de Francine YONNET pour 4 novilleros à désigner A l’issue des 2 novilladas piquées, le 3 eme prix de la CHAISE d’OR d’Hagetmau sera attribuée au meilleur novillero et remis lors des rencontres taurines d’Hagetmau en février 2009 Location à partir du mardi 22 juillet –tel 05 58 79 86 22 et 05 58 05 77 06 fax 05 58 79 86 22.

LOCATION POUR BEAUCAIRE

Les abonnements pour la feria de Beaucaire sont ouverts du 2 au 16 juin, et la vente des places séparées ensuite au service des affaires taurines de la mairie. Ouvert du lundi au vendredi de 9 heures à midi et de 14 heures à 18 heures. Tél :04 66 59 71 08 affaires.taurines@beaucaire.fr.

LOCATION POUR AIRE

La location pour la corrida des Fêtes d'Aire sur l'Adour est ouverte à partir du mardi 3 juin à l'office de tourisme. Tél : 05 5871 68 90. Au cartel à 11 H : Novillada sans picador pour : Veronica Rodriguez (Ecole taurine d'Hagetmau) - Gomez del Pilar (Triomphateur du concours de Vista Alegre Madrid) ; 18 H : 6 Toros de "Espioja" pour Daniel Luque - Joselito Adame - J. Dusseing "El Santo" qui prendra l'alternative.  Un des toros sera écarté par l'aturin Christophe Avignon

FERIA DE VAUVERT

La féria “Bandas y Toros” va se dérouler les 13, 14 et 15 juin. Vendredi 13 à 17h la première ½ finale du 3 ème Bolsin Taurino organisé par le C.T “Toros para Todos” avec 4 vaches des Frères Tardieu. Le lendemain, samedi 14 juin, 2 ème ½ finale du bolsin à 11h avec 4 vaches de Pagès/Mailhan. En fin d’après-midi à 18h, finale du Bolsin avec la remise au lauréat du “Catavino de Oro”. Les 4 finalistes seront opposés à 5 ganaderias différentes : Héritiers de François André, Tardieu Frères, Sol (Olivier Riboulet), Roland Durand et Pagès/Mailhan. Huit élèves participeront à cette épreuve : Tomas Bournel (Centre de Tauromachie de Nîmes), Folco Julien (Centre de Tauromachie de Nîmes), Cayetano Ortiz (École Taurine de Béziers), Santi Mario (École Taurine de Béziers), Juanito (École Taurine d’Arles), La Nimeña (École Taurine de Camas. Espagne). Miguel Cuartero (École de Madrid. Fondation El Juli), Sergio Flores (École Taurine mexicaine. Mexico D.F). Un vrai défi pour le Club Taurin vauverdois, qui par cette initiative permet de présenter de nouveaux talents venant d’horizons divers. Pour la clôture, dimanche 15 juin, une Cabestria est prévue dans les rues de la ville à 11h45 et une Novillada à 17h avec du bétail de Patrick Laugier (3) et Pagès/Mailhan (3) pour les novilleros Alberto Lamelas, Marco Leal et Patrick Villebrun qui fera sa présentation en France.
Christian Cartoux.

CERET DE TOROS 2008

L'Association des Aficionados Cérétans (ADAC), organisatrice de la Feria Ceret de Toros 2008 à Céret (Pyrénées Orientales) les 12, 13 et 14 juillet 2008, a le plaisir de mettre à votre disposition le dossier de presse, l'affiche ainsi qu'un choix de photos accessibles sur le site de l'ADAC. Au programme de la feria : Samedi 12 juillet : Corrida à 18h00 Toros de Prieto de la Cal pour Rafaelillo, Julien Lescarret et Fernando Cruz. Dimanche 13 juillet à 11h00 novillada de Bucaré pour Antonio Nazaré, Alberto Lamelas et Cristo Fourcart. Dimanche 13 juillet à 18h00 Toros de Hernandez Pla pour Robleño, Vilches et David Mora. Lundi 15 juillet : corrida à 18h00, toros de Escolar Gil pour le mano a mano entre Luis Francisco Espla et « El Fundi ». Pour plus d'informations : www.ceret-de-toros.com .

TEMPORADA DE BAYONNE

Les cartels de la temporada bayonnaise ont été dévoilés hier :
lundi 14 juillet au matin, erales d'Oliver Riboulet pour Juan del Alamo, Mathieu Guillon, Adrian de la Torre et Cayetano ortiz. L'après-midi, novillos de Santafé Marton pour Marco Leal, Juan Luis Rodriguez et Miguel Tendero. Samedi 2 août toros de Guttiérez Lorenzo pour Ribeiro Telles, Mendoza et Sergio Vegas. Dimanche 3 août toros de Hubert Yonnet pour Padilla, Lescarret et Luis Bolivar. Samedi 9 août. Toros de Miura pour le Fundi, Javier Valverde et un troisième torero. Dimanche 10 au matin, erales d'El Palmeral pour Raul Rivera, Thomas Duffau et Manuel Sarrion. L'après-midi, toros de Alcurrucén pour Ponce, Juan Bautista et Daniel Luque. Vendredi 15 toros de La Reina et El Tajo (Joselito) pour Juli, Manzanares et un troisième. Samedi 30 août toros de Palha pour Rafaelillo, Diego Urdiales et Sergio Aguilar. Dimanche 31 au matin finale des novilladas sans chevaux avec des erales de Camino de Santiago. L'après-midi, toros de Valdefresno pour Ponce, El Cid et Perrera. Olivier Barrachart a précisé que Sébastien Castella était absent de la temporada car il avait exigé deux contrats.


LOCATIONS POUR BEZIERS

La location pour les abonnements de la feria de Béziers est ouverte jusqu'au 20 juin. Par téléphone au 04 67 76 13 45 de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures du lundi au vendredi, ou par internet sur le site des arènes.

L'OPUS 17 EN KIOSQUES

L'opus 17 de Terres taurines est en kiosques. Au sommaire, quatre aventures humaines bien distinctes construites autour du toro : celle bien triste du "Dernier Nabab" de Salamanca, Alipio Pérez-Tabernero, celle plus gaie de "la pierre philosophale" du mundillo, José Luis Marca, celle fascinante de la famille Fano et celle riche d'espérances d'Iñigo Sanchez-Urbina, ganadero de Sepulveda, dont la "Nouvelle vague" nous offre l'occasion d'une réflexion de fond sur le spectacle de demain et l'évolution de la bravoure...

LES ACTIONS D'ALEJAN

S'étant donné pour objectif d'aider les écoles taurines françaises par le biais de partenariats, la marque Aléjan possède déjà quelques actions à son actif. Outre l'abonnement de tous les élèves des écoles taurines françaises à Terres Taurines, Aléjan a offert un novillo d'El Palmeral en privée pour Mario Guirao le 18 février, un capote à Patrick Villebrun le 7 mars, un jeu d'épées et descabello à Tomas Bournel le 10 mars, un capote à Matéo Julian le 17 mars. Aléjan prévoit trois nouvelles actions en mai et juin, toujours dans l'optique d'aider les écoles et leurs élèves. Les toreros français en activité à qui a été présentée la démarche d'Aléjan vont lui apporter leur soutien pour aider à la formation des jeunes. Rappelons qu'Alejan est née un jour de féria de Séville, de la rencontre de deux aficionados dans les salons de l'hôtel Colon. L’un est une des personnes les plus influentes de la mode espagnole et l’autre un aficionado français amoureux de l’art de vivre andalou. Ce virtuose de l’élégance andalouse crée, dessine et fabrique pour les toreros des modèles de chemises à la demande et sur mesure. Les collections sont entièrement dessinées et conçues par ses soins avec une exigence sur le choix des tissus commandés et fabriqués à la commande dans les meilleures maisons françaises, italiennes et volontairement brodées en France, garantie d'un résultat soigné. Plus qu'une nouvelle marque sur le marché très saisonnier des ferias estivales, Alejan veut être fidèle à sa devise et à son principe de "Porter nos valeurs avec fierté", tout au long de l'année. Enhorabuena !

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 








imprimez cette page