Dimanche 3 juin 2007


EDITO


DEUX POIDS ET DEUX MESURES ?

Que Victorino Martin père et fils soient de grands ganaderos, chacun le sait. Et pour qui en douterait, les deux corridas lidiées à Madrid en moins d'un mois en apportent une preuve supplémentaire. Voir édito d'André Viard.



ACTUALITE

MADRID : IMPORTANTE TARDE DU CID

Des six toros envoyés par Victorino Martin pour l'ultime corrida de la San Isidro (exception faite de celle qui a été reportée à lundi pour cause de mauvais temps), trois pouvaient offrir le triomphe à deux conditions : que le vent cesse d'agiter les leurres et que les toreros soient décidés. Espla en toucha un, le premier, et Luis Bolivar deux. Deux autres furent très compliqués et n'autorisaient qu'une lidia digne : le second d'Espla et le second du Cid. Un, enfin, était de nature à faire courir tout l'escalafon tout en pouvant laisser l'impression qu'il se laissait faire, le second. Et c'est précisément face à ce redoutable adversaire que le Cid a montré sa véritable dimension, celle d'un torero capable, courageux, habile, important de pas sa conception très pure du toreo et à la volonté inébranlable. Discrètement brave comme toute la corrida exception faite du quatrième et du dernier qui se firent désirer aux piques, ce toro arriva à la muleta sans s'être jamais livré, ce qui n'empêcha pas le Cid de le brinder au public de Las Ventas qui a priori ne misait pas un duro sur la faena. Et le miracle du temple oeuvra : quantre derechazos lents, rythmés et ajustés suffirent au torero pour prendre l'ascendant. Le reste de la faena fut un incessant bras de fer entre le toro qui mesurait le torero, calculait ses trajectoires, se replaçait en biais, et le Cid qui entre chaque passe ajustait son sitio, la distance, le rythme. Une faena d'orfèvre sans effets, que le public de Las Ventas suivit de bout en bout, soulignant de ses applaudissements chacune des audaces calmes du torero. Trois séries à droite avec le dénominateur du temple, deux à gauche plus compromises car le toro se collait, avant un ultime retour à droite pour une série dans laquelle le toro parut complètement dominé. Trois pinchazos firent s'envoler l'oreille, voire les deux, mais le public obligea le Cid à venir saluer. Face au cinquième qui ne s'était guère employé aux piques et avait mis la cuadrilla en déroute aux bandérilles, le Cid tenta d'imposer à nouveau sa loi, recevant son adversaire au centre par des naturelles. Plus compliqué encore que son premier, le toro déclina toute la panoplie des coups bas répertoriés : probon, collant, andarin, il ne permit à aucun moment à son torero - qui essaya pourtant - de lier deux passes de suite. Le Cid n'en essaya pas moins de bien toréer, présentant sa muleta basse, aguantant les arrêts et les miradas, méprisant les cornadas qui lui effleuraient le menton. Une bonne entière cette fois, et public obligea le Cid à sortir de nouveau saluer. Entré dans cette corrida grâce à son apoderado Victorino, Luis Bolivar a confirmé son bon moment et s'est montré largement à la hauteur des circonstances lors de deux faenas également mesurées, élégantes... et peu valorisées par le public de Las Ventas. Face au troisième, un toro suave et noble mais sans grande caste ni émotion, il débuta par six derechazos enchaînés au centre qui ne trouvèrent aucun écho dans les tendidos. Lors de la première série gauchère le toro le désarma et les sifflets s'élevèrent comme si l'on n'attendait que cela. Face au dernier, même scénario ou presque, le toro très soso enlevant toute émotion aux bonnes séries données des deux côtés par le torero. Face au bon premier et au mauvais quatrième, Luis Francisco Espla adopta la même tactique : jouer la montre en mettant en scène le vent pour expliquer qu'il n'y avait rien à faire et qu'il devait abréger. Ce qu'il fit avec maestria.

UN GRAND TORO D'ADOLFO MARTIN

Par suite d'ennuis techniques l'édition de samedi n'a pu être mise en ligne. Il serait injuste de ne pas indiquer qu'Adolfo Martin, dans une corrida très décaféinée, a lidié un excellent troisième toro, lequel dans d'autres mains aurait sans doute offert à son torero un triomphe mémorable. Farouchement brave au cheval, il offrit à Lopez Chaves une vingtaine d'embestidas vibrantes dont celui-ci ne sut malheureusement que faire, le public le lui reprochant. Il serait également injuste de ne pas préciser que face à deux toros compliqués, le Fundi s'est montré en maestro, lidiant ses deux adversaires avec une mesure et un sens du temple qu'on ne lui connaissait pas. Encabo, avec métier mais sans sembler s'engager outre mesure, a bien lidié lui aussi deux poisons.

FAENAS À LA LIBRAIRIE MOLLAT

Le mardi 12 Juin à 18 H 00 : Jean-Michel Mariou, Olivier Deck et Jean-Louis Pouytès présenteront le n°6 de la revue "Faenas", paru aux éditions Verdier, sixième et dernier tome de cette revue littéraire consacrée à la tauromachie, commencée en 1990. Rencontre au 91 rue Porte Dijeaux. "Il y a tout juste trente ans, à la Pentecôte de 1977, un jeune français, Christian Montcouquiol, Nimeño II, devenait matador de toros dans les arènes de Nîmes, sa ville. Dans les années qui suivirent, il bâtit, avec l'aide de son frère Alain, une carrière exemplaire, en France, en Espagne et en Amérique. Le 10 septembre 1989, à Arles, à l'issue d'une saison qui le consacrait enfin parmi les meilleurs toreros de sa génération, un toro de Miura lui infligea une grave blessure qui le laissa paralysé. Après deux ans de lutte acharnée contre son corps qui se dérobait, Christian Montcouquiol s'est suicidé le 25 novembre 1991. À l'heure où un autre Français, Sébastien Castella, vient de réussir pour la première fois à se hisser au tout premier rang de la tauromachie mondiale, il nous a paru juste et indispensable de rappeler que Christian Montcouquiol, qui fut d'abord un gosse pris par une bien étrange passion dans la France de la fin des années soixante, puis un apprenti entêté, le compagnon de route des jeunes toreros français, un grand matador de toros et l'idole des publics latino-américains, reste celui qui ouvrit tous les chemins aux aficionados et aux toreros français d'aujourd'hui."

PRIX POPELIN

Le jury du Prix Popelin l'a attribué à Sébastien Castella pour la temporada 2006. Ce prix récompense le meilleur lidiador de la saison, c'est à dire le torero qui adapte le mieux ses faenas aux caractéristiques de ses toros.

FERIA DE BEAUCAIRE

A l’occasion des Estivales 2007 deux corridas en mano a mano sont proposées par la nouvelle empresa (Jalabert frères) : 28 juillet à 18 heures, corrida portugaise, 5 Toros de Tabernero de Vilvis pour Marie Sara, Patricia Pellen et les forcados. Dimanche 29 Juillet à 18 heures, toros de Mercedes Perez Tabernero pour Javier Conde et Juan Bautista. Location du 1er au 15 juillet à l'office de tourisme de Beaucaire (04 66 59 26 57), à partir du 16 juillet Chalet des Sports (04 66 59 23 90).

NOVILLADA DE SAINT-SEVER

Dimanche 24 juin à 10 heures 30 : Abrivado ( Manade LESCOT) ; à 11 h 45 encierro de toros dans les rues de Saint-Sever (Ganaderia ANGEL MACUA) (Abrivado et Encierro sont organisés par l’Association des Fêtes) ; A 13 h 00 Repas de l’aficion sur l’esplanade de Morlanne ; A 18 heures novillos du Scamandre (Origine Valdefresno), pour  Rafael Ronquillo, Pérez Mota et El Santo.

LA FERIA DE L'ANNIVERSAIRE SUR TELE MADRID

La feria de l'Anniversaire qui fera suite à celle de San Isidro sera retransmise sur Télé Madrid. Les cartels sont les suivants : mercredi 6 juin, toros de différentes ganaderias pour Morante de la Puebla. Jeudi 7 toros de Garcigrande pour El Juli, Sébastien Castella et Alejandro Talavante. Vendredi 8. Toros d'El Pilar pour Rincon, Morante et César Jimenez. Samedi 9 toros de Flores Tassara pour Rui Fernandez, Alvaro Montes et Leonardo Hernandez. Dimanche 10, toros de Juan Pedro Domecq pour Abellan, El Cid et Perera.

LOCATIONS POUR LA FERIA DE BEZIERS

L'ouverture de la location pour les abonnements de la feria 2007 ouvrira du lundi 4 juin jusqu'au vendredi 22 juin, par téléphone au 04 67 76 13 45 du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, ou sur www.arenes-de-beziers.com. Pour les locations des corridas séparées à partir du mardi 3 juillet. Les guichets des arènes seront ouverts à partir du 3 juillet de 9 heures à 12 heures et de 15 heures à 19 heures.

SAN FERMIN DE PAMPLONA

Les cartels de la prochaine San Fermin ont été dévoilés hier. Jeudi 5 juillet. Le rejoneador Roberto Armendáriz combattra un novillo d'un élevage non communiqué tandis que ceux de Miranda de Pericalvo le seront par Pérez Mota, Pepe Moral et un troisième. Vendredi 6. Toros de Fermín Bohórquez pour Fermín Bohórquez, Hermoso de Mendoza et Sergio Galán. Samedi 7. Toros de Dolores Aguirre pour Uceda Leal, Serafín Marín et Iván Vicente. Dimanche 8. Toros de Miura pour Luis Miguel Encabo, Rafaelillo et Fernando Robleño Lundi 9. Toros de Fuente Ymbro pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Salvador Cortés Mardi 10. Toros de Cebada Gago pour López Chaves, Juan Bautista et Alejandro Talavante. Mercredi 11. Toros de Jandilla pour Francisco Marco, El Cid et El Fandi. Jeudi 12. Toros du Marquis de Domecq pour Jesulín de Ubrique, Sébastien Castella et Alejandro Talavante. Vendredi 13. Toros d'Antonio Bañuelos pour El Juli, Sébastien Castella et José María Manzanares. Samedi 14. Toros de Victorino Martín pour Pepín Liria, Antonio Ferrera et Fernando Cruz.

LE TERCIO DE PIQUES AU CERCLE TAURIN BITERROIS

Le Cercle Taurin Biterrois propose une conférence débat dur le thème "Le tercio de piques" le jeudi 31 mai à son siège, avec Michel Bouix, picador, Marc Marion, alguazil des arènes d'Arles, Nîmes et Béziers, et Stéphane Fernandez Méca. A partir de 87H30 , entrée libre et buffet habituel.

LES FERIAS AU J'GO PARIS

Lundi 4 juin à partir de 18 heures 30, soirée taurine au J'GO Paris. Revivez les meilleurs moments des premières ferias de 2007 : Arles, Séville, Madrid, Nîmes et Vic Fezensac. Partagez également les anecdotes truculentes du monde taurin avec Vincent Bourg "Zocato" et l'agence Périples Lointains. Retrouvez la chaleur des arènes aux portes du Sud-Ouest, dégustez les produits et vins du grand Sud. www.lejgo.co

PRIX CYRIL COLOMBEAU

Le Club taurin Paul Ricard d'Arles et en particulier sa section jeunes "Les Chiquillos de José" remettront le prix Cyril Colombeau 2007 le vendredi 1 juin  à Julien Miletto pour son émouvante prestation lors de la feria pascale devant les toros de Piedras Rojas de Patrick Laugier. Le Trophée sera remis par la famille du regretté jeune ganadero à partir de 19h dans la Cour des Podestats, façade nord de l'Hotel de ville d'Arles, en présence de Mr Le Maire d'Arles Hervé Schiavetti. Cérémonie ouverte à tous les aficionados suivie d'un vin d'honneur. Renseignements aux 0680236008 ou 0686274600.

FERIA DU RIZ À ARLES

Les cartels de la feria du Riz d'Arles ont été dévoilés hier. Vendredi 7 septembre, toros de Antonio Bañuelos pour El Juli, Juan Bautista et Joselito Adame qui prendra l'alternative. Samedi 8, toros de Los Bayones pour Curro Diaz, César Jimenez et Mehdi Savalli. Dimanche 9, corrida-concours : toros de Atanasio Fernandez, Juan Luis Fraile, Valverde, Miguel Zaballos, Tardieu frères et Coquilla de Sanchez Arjona. Les matins du samedi et du dimanche auront lieu deux novilladas sans chevaux.

FIESTA CAMPERA DE LA PEÑA JULIEN MILETTO

La traditionnelle sortie al campo permettra à la Peña Julien Miletto de recevoir adhérents et amis aficionados dans le cadre rénové du Mas d’Auzières le samedi 9 juin à partir de 17h00. La Peña a tenu compte des futures actuaciones de Julien à Mauguio et Istres, mais aussi de la date des élections législatives afin de proposer pour la circonstance ce nouvel horaire ! A cette occasion, la Peña inaugurera la nouvelle salle à l’accent résolument andalou mise à sa disposition par la famille ganaderaFare. JulienMiletto en traje corto combattra un toro de lidia. Quelques surprises viendront agrémenter la soirée. Apéritif – tapas et repas (qualité habituelle). Prix de cette manifestation 25€ par personne. Gratis pour les enfants moins de 12 ans. Pour les inscriptions par tél : 04 66 20 21 39 (heures repas). Ou par e-mail : denis.pouz@wanadoo.fr . Réponse souhaitée avant le 1 er juin.

VIENT DE PARAÎTRE

Les Actes du Colloque sur la tauromachie organisé à Nîmes en décembre 2005 "LA CORRIDA AU XXIe SIECLE POURQUOI ?" sortent la semaine prochaine : 80 pages ; prix : 5 euros (8 euros avec port). On peut se le procurer : * Par "ARTS-CULTURES-FOI", 18 rue Bonfa, 30000 Nimes (envoi dès réception du chèque de paiement) * En le prenant chez : Librairie Siloé Biblica, Bd. Amiral Courbet, à Nimes, Librairie Teissier, 11 rue Régale, à Nimes

ABONOS POUR PAMPLONA

Un aficionaute cède pour la San Fermin de Pampelona 2 abonos au 1er rang des gradas supérieures, sombra : 35 euros (par place et par jour). Contact : 04 42 23 10 31 et 06 13 67 75 03."

TERCIOS PASSE LE DIMANCHE

Du 13 mai au 3 juin, pour laisser la place aux grands débats des élections législatives, Tercios change de jour et d’heure de diffusion. Pendant quatre semaines, les 20, 27 mai et 3 juin, l’émission sera diffusée exceptionnellement le dimanche à 11 h 45.


VOYAGE À MADRID

JCS VOYAGES organise un déplacement pour la Feria anniversaire de Madrid du 5 au 11 juin puis sur la route de José Tomas incluant Barcelone et Alicante du 17 au 22 juin. Renseignements 04 66 67 39 01

SAN ISIDRO EN DIRECT...

De nombreux clubs ou peñas proposent aux aficionados de suivre en direct chaque jour à 19 heures la feria de San Isidro qui débutera jeudi prochain. Parmi ceux-ci, la Lidia d'Orthez, la Unica de Saint Martin de Crau (à la casa de España), le Cercle Taurin de Vieux-Boucau, le Cercle Taurin du Biterrois
et l 'Union Taurine Biterroise à Béziers, la Peña Campo Charro et la Peña Alegria de Dax... la peña Porta Gayola de Laroque Timbaut... Que tous les autres n'hésitent pas à nous le signaler.

EXPO PICASSO À COGNAC

Une exposition de diverses oeuvres de Picasso appartenant à Lucia Bosé est actuellement en cours sous le titre "Hommage à un torero" à la maison Hennesy à Cognac et jusqu'au 30 juin. Entrée libre et gratuite.

DANS LES CLUBS

Les activités des clubs taurins restent en ligne jusqu'à la date des manifestations en page agenda du site.


CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.com

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
"














imprimez cette page