INTERNET OU INCULTURE ?


La banalisation du copier/coller qui tient lieu de doctrine à de nombreux "informateurs", a des effets destructeurs sur le savoir basique. Il n'est pas toujours évident de s'en apercevoir, mais au hasard de recherches, on tombe parfois sur de belles perles.

Si vous cherchez à savoir, par exemple, quand le Juli confirma son alternative, vous avez peu de chances d'éviter cela : "Confirmation d'alternative à Madrid : 7 mai 2000. Parrain José Luis Bote, témoin Alberto Elvira. Taureaux de Fermín Bohórquez".

Cette info, mise en ligne par un étourdi, allez savoir où, je l'ai vérifié par pure curiosité, est reprise sur de nombreuses pages taurines - et même sur une page dédiée à la feria de Nîmes - où, de bonne foi, les auteurs propagent des contre vérités. Celle-ci n'est pas bien grave, mais imaginez ce qu'il se passe avec des infos moins vérifiables.

En fait, à part sur le site dédié au torero, la vraie info n'est publiée sur aucun des sites où je l'ai cherchée (je ne suis tout de même pas allé partout). Au fait, pour ceux qui aiment l'histoire, la vraie confirmation c'est le 23 mai 2000, des mains de Ponce et Rivera face à des toros de Samuel Flores. Étonnant, non ?

André Viard