Mardi 29 mai 2012

L'Edito

 

IDÉES REÇUES
La bonne surprise de la corrida de Flor de Jara lidiée en clôture de la feria, fut qu'au cheval elle donna un jeu supérieur à ce que l'on peut attendre de l'encaste Santa Coloma quand l'ascendance Saltillo prend le dessus.

Voir édito


Toro de Flor de Jara à Vic


Actualité
VIC : OREILLE POUR JUAN BAUTISTA, VUELTA POUR FLOR DE JARA

Venu en remplacement d'Ivan Fandiño qui souffre d'une entorse depuis son passage à Madrid, Antonio Barrera a de nouveau rempli son contrat en affrontant "à la vicoise" un toro extrêmement compliqué, le quatrième, auquel il parvint à voler trois naturelles templées qui valaient une fortune. Une fois de plus l'épée le priva d'une oreille de poids, mais pas de la reconnaissance unanime du public vicois, arène où il vient sans doute de signer un bail de longue durée, comme l'ovation qui salua son engagement à l'estocade semble le montrer. Face au premier, noble et juste de forces, il toréa avec douceur avant de se faire prendre de manière spectaculaire dans un cambio dans le dos. Injustement la présidence refusa de suivre la pétition d'oreille. Le second toro fut celui de la course en raison de sa grande bravoure au cheval : trois piques, mis en suerte de loin - ce fut une constante heureuse durant toute la feria - avec trois impacts violents et une prestation admirable du picador Paco María qui deux jours plus tôt avait fait la vuelta avec Castaño à Nîmes. Juan Bautista profita bien du bon piton droit de son adversaire, essaya à gauche où le toro rechigna, puis en termina de trois quarts de lame pour couper une oreille Le cinquième apparut en piste avc une lésion de la colonne et fut remplacé à la vue de problèmes évidents de locomotion qui ne l'empéchèrent pas de renverser la cavalerie avant le mouchoir vert. À sa place sortit un sobrero d'El Risco (encaste Aldeanueva), qui poussa au cheval et fut clair à droite avant de se décomposer quelque peu. Nouvelle faena maîtrisée de Juan Bautista qui pincha deux fois avant de laisser une entière de côté. David Mora toucha le lot le moins engageant pour le torero avec un troisième vite éteint et un dernier aux embestidas somnolentes. dans les deux cas il plaça de bons muletazos sans pouvoir vraiment lier. Antonio Barrera vuelta et ovation, Juan Bautista oreille et ovation, David Mora ovation et applaudissements après avis.
André Viard. Voir reportage.

NÎMES : QUATRE OREILLES ET UNE QUEUE POUR MENDOZA


Devant des arènes pleines, Pablo Hermoso de Mendoza a coupé quatre oreilles et deux queues aux toros de Los Espartales dont les quatrième et cinquième ont été primés d'une vuelta. Andy Cartagena a coupé quatre oreilles et une queue, et Joao Moura junior trois oreilles. Voir galerie Roland Costedoat.

NÎMES : PONCE ET LUQUE A HOMBROS

Corrida de Juan Pedro Domecq / Parladé de grande classe mais juste de force. Ces deux caractéristiques étant liées car plus les toros ont de la classe, plus ils se livrent, soumettent leur corps à de violentes désarticulations pour suivre les leurres et plus ils s'épuisent dans l'exercice. Les six du jour ont parfaitement illustré ce propos. Le problème posé aux toreros était de les faire durer en leur proposant la trajectoire la plus économe en glycogène. Cette condition remplie, ils brillent par la profondeur de leurs embestidas. Ce fut le cas de tous lors des premières séries de muleta après leurs forces les trahirent, seuls les premier et quatrième parvinrent à tenir jusqu'à lestocade. Ponce: pétition et deux oreilles. Talavante : ovation et silence. Luque: oreille au deux.
Le premier poussa de biais avec classe. Il confirma dans les leurres où il se montra mobile, tête basse, et prompt à répéter. Seulement bridé par son peu de potentiel physique, il répondit à tous les défis de Ponce, qui, a son habitude, sut trouver le bon rythme et la bonne distance pour le faire durer. A toro dominé et pratiquement arrêté, il fit la différence grâce à son temple souverain, finissant une longue faena en symbiose parfaite avec l'animal. Entière. Pétition à laquelle le Président résista. Vuelta au torero. Bronca à l'autorité. Le quatrième poussa avec classe dans une grande attitude. A pied, il découvrit la nuque et tint sa promesse de charges longues et claires. Corps droit, très assis sur les reins, Ponce se montra particulièrement inventif, tant dans le corps de sa faena que dans les embellisements Les tours complets liés au pecho libérateur chavirèrent public. Entière portée au ralenti. Deux oreilles.
Le second poussa de biais, avec classe mais sans grand pouvoir. Il confirma ses bonnes dispositions en mettant les reins dans les leurres. Plus que ses frères, il fléchit dès lors qu'il était soumis par le bas, ce qui obligea son matador à le soulager à mi hauteur, alors que c'est vers le bas que se trouve la profondeur. En dépit de sa domination, Talavante ne parvint pas à passer la rampe. ¾ de lame. Descabello. Discrète ovation. Le cinquième poussa, tête vers le haut, mais ce défaut disparut au deuxième assaut. A pied, tête basse, il donna d'abord d'excellentes charges, puis réduisit la voilure et finalement se décomposa en juste sanction du manque d'engagement de son matador. Talavante maîtrisa les premières embestidas, puis jeta prématurément l'éponge, après trois accrocs fait à sa muleta. Entière. Silence.
Le troisième se jeta éperdument contre le picador, au point d'en renier tous les prérequis de style. Il retrouva ses marques au début du troisième tiers où découvrit la nuque pour donner des charges longues et suaves. Il ne put se maintenir à ce niveau et adopta vite une registre plus court. La faena de Luque comporta deux chapitres. Le premier classique et rythmé en donnant la distance. Le second, impressionnant de maîtrise au fil des cornes, mal valorisé par la partie intransigeante du public qui protesta l'oreille concédée par le palco. Une fois ses appuis assurés, le dernier se fixa sous le fer dans une belle attitude. Il resta fidèle à cette gestuelle en poussant en appui sur ses quatre sabot pour suivre toutes les indications de la muleta. Il manqua de vibration car ses ressources physiques le trahirent. Luque compensa cette carence par son engagement personnel lors d'une faena de structure classique, pour assurer sa domination, puis plus improvisée, dans un terrain réduit, lorsque le toro s'alourdit. Entière d'effet fulgurant. Une oreille. 2/3 d'arènes. Quelques goutes de pluie au troisième.
Frédéric Pascal. Voir galerie Roland Costedoat.

CARTELS MONTOIS

Les deux derniers cartels de la feria de la Madeleine sont les suivants : samedi matin, novillos de Alcurrucén pour Conchi Ríos, Juan Leal et Álvaro Sanlúcar ; vendredi 20 en nocturne, corrida portugaise, toros de Bohorquez pour Mendoza, Moura et Manzanares. Les autres cartels sont les suivants : Mercredi 18 juillet toros de Parladé pour Morante, Manzanares et Luque, jeudi 19 toros de Margé pour Ponce, Padilla et Mathieu Guillon qui prendra l'alternative, vendredi 20 toros de Fuente Ymbro pour Matias Tejela, Fandiño et David Mora, samedi 21 toros de Jandilla pour El Juli, Talavante et Thomas Duffau, dimanche 22 toros de José Escolar pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Julien Lescarret.

CORRIDA À VILLENEUVE

Le mardi 7 août à 19h, le Cercle Taurin de Villeneuve organise une corrida dans le cadre des fêtes patronales : toros de Santa Ana (origine Marquis de Domecq) pour Javier Conde, Julien Lescarret et Thomas Dufau.

NOVILLADA À SAINT-SEVER

Le 24 juin prochain, à Saint-Sever, novillos de Montealto pour José Manuel Sandin, Rafael Cerro et Luis Miguel Castrillon. En matinée, quatre erales de Camino de Santiago pour Joao Machado (Béziers) et Louis Husson (Dax)
.   

SAINT-GILLES, FERIA DE LA PÊCHE ET DE L'ABRICOT

Dimanche 24 juin à 11 heures, becerrada en classe pratique (entrée gratuite) : quatre becerros du Marquis d'Albaserrada pour Santiago Sanchez Mejias, (CTN),Tristan Barrale « El Diego » (CTN), Bastien Roulier (CFT) et Tony "El Potro" (CFT). À 17 heures, toros de Cebada Gago pour Manuel Escribano, Oliva Soto et Camille Juan. Réservations au 04 66 64 78 59 à partir du 1er juin.

RUGBY Y TOROS À CAPTIEUX

Trois jours de fêtes dans les landes Girondines, les 1, 2 et 3 juin, avec au cartel de la novillada du 3 juin, des novillos Vicente Ruiz pour Alberto Duran, Juan Leal et David Martín Escudero. L’actualité de la feria et  les vidéos de présentation des novillos et du cartel sont disponibles sur le blog : http://rugbyytoros.blogspot.com. Location à partir du lundi 14 mai : 05.56.65.88.95. Organisation : Association RENOUVEAU ET TRADITION 33840 CAPTIEUX. rugby-y-toros@orange.fr. Consultant : Michel BERTRAND.


CARTELS DE PARENTIS

Samedi 4 août novillos de Valdellan pour Imanol Sánchez, Cayetano Ortiz et Antonio Puerta. Dimanche 5 au matin novillos de Raso de Portillo pour Carlos Durán et Fabio Castañeda. Dimanche après-midi, novilos de Flor de Jara pour Javier Jiménez, Mario Alcalde et Rafael Cerro.

TEMPORADA DACQUOISE

Feria d'Août. Samedi 11. Ponce, Juli et Luque, toros de Jandilla. Dimanche 12. toros d'Escolar pour Robleño, Javier Castaño et Alberto Aguilar. Lundi 13. Toros de Alcurrucén pour Juan Bautista, Cid et Thomas Dufau. Mardi 14. Toros de Zalduendo pour Morante, Manzanares et Talavante. Mercredi 15 au matin toros de Murube pour Mendoza, Leonardo et Moura. L'après-midi toros de Baltasar Iban pour Urdiales, Sergio Aguilar et Juan del Álamo. Pour Toros y Salsa : samedi 8 septembre toros de Fuente Ymbro pour Cid, Fandiño et David Mora. Dimanche 9 toros de Garcigrande pour Curro Díaz, Juli et Manzanares.

FÊTE DE LA ROSIÈRE À LA BRÈDE

Seule place taurine de l’agglomération bordelaise, La Brède fêtera samedi 23 jjuin à 18h, sa 15ème corrida dans le cadre des Fêtes de la Rosière. Au programme, toros de Baltasar Iban pour Antonio Nazaré, Arturo Saldivar et Thomas Dufau. En matinée, novillada non piquée (entrée 10 € - organisation Fiesta Garona). Clémentito et Jean Baptiste Molas combattront des erales des frères Bats en Mano à Mano. Animations par les Bandas toute la journée. Réservations au bureau des arènes du 11 au 23 juin 05.56.20.20.30. Tarifs de 22 à 70€. Nombreuses bodegas et restaurants sur le campo de feria. Dossier de presse.


CÉRET DE TOROS

Samedi 14 juillet, 18 heures, toros de Moreno De Silva pour El Fundi, Javier Castaño et Serafín Marín. Dimanche 15 juillet, 11 heures, novillos des Hros de Escobar et de Mauricio Soler Escobar pour El Dani, Imanol Sánchez et Emilio Huertas. Dimanche 15 juillet, 18 heures, toros de Escolar Gil pour Fernando Robleño.

UNION TAURINE BITERROISE

L'Union Taurine biterroise invite les aficionados à suivre ses activités sur son site.

GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 


















imprimez cette page