bayonne
riz arles
madeleine
dax
 
 
Mardi 25 mai 2010

L'Edito

 

TORO-TORO ET MEDIO TORO

La bipolarisation du spectacle tauromachique dont j'ai eu l'occasion de parler à diverses reprises a donné lieu à deux ferias diamétralement opposées : à Nîmes, triomphe à tous les étages face au medio toro trié sur le volet, à Vic, du sang, de la sueur et des larmes. Deux univers s'éloignent peu à peu l'un de l'autre et à moins de faire un grand écart sémantique rien ne semble pouvoir les rapprocher.

Voir édito.
toril

Actualité

VIC : RAFAELILLO ET JUAN BAUTISTA SALUEN FACE À DE DURS VICTORINOS

Si la présentation des toros de Victorino Martin Andres ne souffre d’aucune contestation, leur moral  aura terni cette fin de feria. Tous étaient âgés de plus de cinq ans et ils le démontrèrent en piste. Sentido, genio, ils possédaient toute la panoplie des parfaits tueurs en série impropres à toute faena moderne. Seul le troisième Victorino possédait quelques passes à gauche mais il fallait garder une vigilance de tous les instants et ne commettre aucune faute pour élaborer un trasteo convenable. Devant ce défilé de snippers, les piétons ont eu des fortunes diverses mais ont parfaitement tenu leur rôle.
José Pedro Prados « El Fundi », silence et silence, Rafael Rubio Lujan « Rafaelillo », salut au centre et silence, Juan Bautista salut et ovation.
El Fundi n’aura aucune possibilité devant deux assassins en puissance. Certes, deux saisons auparavant il aurait vraisemblablement essayé de combattre avec la rage qu’on lui connaît mais depuis ses blessures successives de l’an passé, il a cessé de batailler ferme pour faire illusion. Comme, en plus, il traverse un mauvais moment à l’épée, sa prestation du jour fut transparente.
Rafaelillo lui, affectionne particulièrement ces tardes de combat. Devant son premier, il livrera un duel rageur face à un toro pervers et sournois. La corne frôlera à plusieurs reprises sa carotide mais le murciano essaiera par tous les moyens de mater son nuisible adversaire. En le liquidant d’une demie en place il se fera ovationner avec mérite. Rien à tirer de son second, une peste dangereuse et impossible à soumettre quel que soit le côté.
Juan Bautista touchera le toro le plus potable, le troisième. A gauche, il réussira trois séries de naturelles donnant l’illusion que le toro est bon et noble. Ce n’était pas vraiment le cas, car il regardait en permanence les jambes du torero qui ne doit la réussite de ses séries qu’à sa technique affirmée et à son sens du placement. Deux pinchazos, deux tiers de lame en place et l’arlésien vient saluer au tiers devant un public conquis. Rien à faire devant le dernier, un nouveau poison infernal qu’il liquidera d’un pinchazo suivi d’une belle épée concluante. Salut. Temps de plus en plus chaud, 32°, arène quasiment pleine.
Jean-Paul Campistron. Voir galerie André Viard.

VIC : PORTE DES CONSULS PROTESTÉE POUR CASTELLA

Pour ce mano a mano chacun avait choisi ses toros. Chez Zalduendo pour El Juli et chez Nunez del Cuvillo pour Castella. Les premiers sont sortis avec beaucoup de classe, mais sans la résistance physique pour aller au bout de leurs intentions ; les second, maniables, mais fades et sans forces au final. El Juli, deux oreilles, silence et salut. Castella, une oreille, deux oreilles, dont une protestée, et salut.
Le premier baissait la tête 3m avant d’arriver à hauteur des leurres. Il poussa avec style mais sans fougue. A pied il répéta suavement aux allures de galop, sans coup de corne parasite. Il fléchit à mi parcours. En veillant à lui laisser l’espace nécessaire au bon déroulé de sa course, Juli l’entraina dans une longue faena académique à base de longs muletazos des deux mains. Oeuvre de domination achevée, il entra dans les terrains rapprochés pour sidérer public et adversaire dans d’efficaces suites de tours complets, liées à des terminaisons inspirées. Pinchazo. Entière. Deux oreilles. Le troisième se laissa châtier sans vrai colère ni pouvoir. Physiquement limité, Juli dut l’entreprendre précautionneusement pour éviter de le décourager. Il commença sans brusquerie, caressant le mufle de la muleta tenue à mi-hauteur. Il obtint ainsi plusieurs séries en début de parcours, puis dut jouer d’expédients avec un adversaire éteint. Il aurait pu couper l’oreille, mais manqua de réussite à l’épée. Silence. Anodin au cheval, le faible cinquième donna toute la mesure de sa classe dans la muleta. Il la poursuivit loyalement, avec convoitise au début. Il partit de loin, tête basse deux mètres avant la juridiction et la garda au raz du sol jusqu’à deux mètres après. Soit quatre mètres de course avec le museau entre les pattes avant. Pour avoir une idée de la débauche d’énergie que cela représente, il suffit de courir la même distance avec le nez à hauteur des genoux ! Le Zalduende s’épuisa dans l’exercice et finit par perdre les mains répétitivement. Juli tenta tout pour le faire durer, sans succès. Une nouvelle fois il tua laborieusement. Salut.
Le second attaqua et poussa de biais, sans classe. Tardif et hésitant dans ses réactions, il donna, à pied, une charge hachée aux trajectoires plus souvent zigzagante que rectilignes. C’est finalement à la fin et de près qu’il se montra le moins gênant. Envers et contre tout, Castella réussit la prouesse de lui faire ingurgiter le menu complet de la faena contemporaine. Encimismo et volapie d’école compris. Une oreille durement gagnée. Le quatrième poussa en mobilisant toute la force de son arrière train. Il aborda le troisième tiers en brave, venant de loin, sans mièvrerie, puis se résigna à subir sans révolte la domination de son matador. Après une première partie par derechazos et longues naturelles, Castella l’assomma de son pouvoir sans partage, au point de gommer toute sensation de danger, ce qu’une majorité du public n’apprécia pas. Il tua d’une entière et le président, après avoir longuement résisté à la pétition, accorda les deux oreilles. La protestation contraire enfla alors et Castella décida de rendre les deux oreilles et de se contenter d’un salut. Le dernier découvrit la nuque dans les capes, puis poussa droit et en profondeur dans le caparaçon, sans coup de tête parasite. Soit tous les ingrédients pour fournir des trajectoires franches et rectilignes. Un aubaine pour clôturer cette Feria en beauté. Serein, Castella attaqua par trois cambios au centre et deux superbes séries de derechazos donnés avec le corps très alangui, qui marquèrent trop tôt l’acmé de la faena. La suite, fort bonne au demeurant, ne réussit pas à dépasser ce degré de qualité. Reste qu’avec une estocade en bonne place, il aurait coupé… mais il pincha deux fois avant d’enfoncer une lame entière et dut se contenter d’un salut. Une autre contrariété l’attendait, car nombre de rancuniers sifflèrent sa sortie par la porte des consuls. No hay billetes. Public festif et versatile.
Frédéric Pascal. Voir galerie Roland Costedoat

NÎMES : MENDOZA ET HERNÁNDEZ CONSULS

Quatre toros de San Mateo et deux de Carmen Lorenzo qui ont donné du jeu pour :
Manuel Lupi, qui confirmait l’alternative, salut aux deux. Mendoza, une oreille et deux oreilles. Leonardo Hernandez, deux oreilles à chacun.
Frédéric Pascal. Voir galerie Roland Costedoat.

L'OPUS 27 DE TERRES TAURINES

L'opus 27 de Terres Taurines est en vente cette semaine sous le thème général de "L'UTOPIE ARCHAÏQUE". "Si dans le regard de José Tomás perce souvent la tristesse d'une douleur existentielle profonde, c'est que ses triomphes sont toujours une fenêtre ouverte sur l'au-delà. De l'Altiplano péruvien au Mondarrain en Labourd et à Urraul Alto en Navarra, l'utopie archaïque résiste à l'usure du temps et à l'uniformisation d'un rite que tout concourt à transformer en spectacle." Au sommaire aussi, un étonnant reportage sur les derniers bétizus, bovins sylvestres desquels est née la caste navarra, et sur les efforts entrepris par un ganadero pour rendre à celle-ci son destin pour la lidia. Au sommaire encore, les derniers jours de la ganaderia du Palmeral et des "Toros de Monsieur André".

DAX PRÉSENTE SA FERIA

Des présentations de la feria de Dax sont prévues le 1er mai à Villeneuve, le 27 au restaurant El Asador à Bordeaux (19 heures) en présence de Stéphane Fernandez-Meca et Alberto Aguilar, le 28 à Morcenx au Club taurin (20 heures), le 4 juin à - Soustons au Cercle Taurin Boulevard Darrigade (20 heures). Sont programmés ultérieurement des soirées à Toulouse et Pau.

"COUP DE COEUR CYRIL COLOMBEAU"

Le 4 juin le Club Taurin Paul Ricard d'Arles remettra le trophée "coup de coeur Cyril Colombeau" à Cristian Romero et Marc Antoine Romero à la cour des Potestas, mairie d'Arles à 19h. Ouvert à tout les aficionados.

TIENTA DU LUNDI DE PENTECÔTE À CANTAOU

Lundi 24 Mai 2010 : traditionnel rendez vous de Pentecôte chez Jean-Louis DARRE à la Ferme du Cantaou à BARS 32300. A 10 heures : tienta de vaches de l'Astarac et du Camino de Santiago par des toreros français. La tienta est ouverte à tous les aficionados. A 12 heures : repas champêtre ( apéritif - buffet de tapas - grillade de toro - dessert - Vin et café ). Prix du repas : 40 euros - Pas de réservation. A 16 heures : départ pour la corrida de l'après midi à Vic Fezensac ( 30 mn de route ).

CÉSAR RINCON À FLOIRAC

La PEÑA CON GAS organise une grande soirée taurine le vendredi 28 Mai prochain à partir de 19h au CHATEAU DE LA CHEZE à FLOIRAC. Elle recevra le Maestro CESAR RINCON pour une conférence animée par Vincent BOURG « ZOCATO ». Le Maestro, avec film à l’appui, parlera de l’histoire de sa vie. La soirée se prolongera par un dîner avec animation flamenco. Renseignements et réservations : 06 86 22 91 14.

CONCOURS D'AFFICHES À SAINT-PERDON

Après l'incendie des arènes l'an passé et le magnifique élan de solidarité que cela a déclenché, l'envie que la tradition taurine perdure à Saint Perdon n'en diminue pas, bien au contraire. La novillada 2010 aura lieu comme l'an passé au Plumaçon. (Novillos Baltasar Iban et Juan Del Alamo pour l'instant). Pour la première fois la peña La Muleta organise un concours d'affiche pour la novillada 2010. La réalisation de cette création originale doit comporter un rappel des arènes de Saint-Perdon, lien indispensable entre le passé et l'avenir. Règlement et bulletin de candidature sur http://lamuleta.over-blog.com.

ABONNEMENTS PROLONGÉS À MONT DE MARSAN

La présence de José Tomás pour la Madeleine étant de plus en plus vraisemblable, la régie des fêtes a décidé de prolonger la vente des abonnements jusqu'à l'ouverture des fêtes. les abonnés souhaitant acheter des places supplémentaires peuvent encore le faire durant quelques jours, à discrétion sur l'ensemble des spectacles à l'exception de la corrida du 20 juillet. Pour cette dernière, le nombre des places supplémentaires se limite à une. À partir de début juin les aficionados pourront acquérir les places à l'unité sur le site www.fetesmadeleine.fr.

ROMERIA DE MAUGUIO

À l'occasion de la Romeria de Mauguio sera lidiée le dimanche 13 Juin à 17h30 une corrida de Pablo Mayoral par Ignacio Ramos, Julien Lescarret et Alberto Aguilar. Un tarif jeune est mis en place : 10 € de 12 à 20 ans.

"DIRE SON MYSTÈRE"

L’esprit du printemps souffle aussi pour pentecôte. Fidèle à leur vocation de diffuseur de l’aficion, les promoteurs de « la primavera » organisent le mardi 18 mai à 19 h à l'hôtel Atria une projection du film de Fanny VIDAL « Dire son mystère ». Ne serais-ce que pour la sincérité et l’élégance des propos qu’y tient le matador Emilio MUNOZ, ce film mérite d’être vu et revu ; mais en plus il s’ouvre à une tauromachie intime peu travaillée par les medias français. Loin des discours éculés, Fanny Vidal a su fixer la simplicité aristocratique de ces chevaliers des temps modernes que sont les toreros. Elle chemine au plus près des vérités concrètes. Son film est une bouffée de « parlé vrai » et d’humanité qui vient à point compléter une approche parfois trop livresque de la corrida. A l’instar des ateliers qui ont accompagné la « Primavera des Aficionados », il est un excellent outil d’enracinement de l’aficion.

L'AVENIR DE LA CORRIDA À PAU

Vendredi 4 juin à 19h.30 le Club taurin Palois Joseph Peyré en association avec le club Mexico Aztecas y Toros, propose une soirée sur le thème : "l'avenir de la corrida",avec la participation du Matador de toro Julien Miletto que l'on verra cette année à Aire-sur-l'Adour et Orthez notamment et de Michel Cardoze, journaliste, écrivain aficionado. Au cours de cette soirée sera présenté un film sur le dernier voyage de Mexico Aztecas y Toros avec des images inédites de la cornada de José Tomas à Aguascalientes. Apéritif offert par la Peña. Repas. Inscriptions : prière de téléphoner pour le mercredi 02 juin au plus tard à Roger CHAGUE au 05.59.80.05.74 ou par mail roger.chague@wanadoo.fr afin de réserver votre soirée (N’attendez pas le dernier jour !). Cette réunion est ouverte à tout public, membre ou non de notre peña.Invitez vos amis et amies, ils, elles seront les bienvenus(es) !

CORRIDA POUR SAINT-GILLES


La société Arènes Organisations de Luc Jalabert qui gère déjà les arènes des Saintes et de Méjanes, organisera le 4 juillet une corrida à Saint-Gilles avec les toros de Piedras Negras (Patrick Laugier).

LES SAINTES - MÉJANES


Le 11 juillet à Méjanes aura lieu la corrida du Rejon d'Or avec au cartel des toros de Santos Alcalde pour Martin Burgos, Andy Cartagena, Rui Fernandez, Sergio Galan, Manuel Manzanares et Noelia Mota. Le 14 juillet aura lieu aux Saintes la corrida du Centaure d'Or avec au cartel des toros de Castilblanco pour Joao Salgueiro, Pablo Hermoso de Mendoza et Sergio Galan.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

GENEALOGIES EN LIGNE

ésireux de voyager dans les arcanes de la caste, une visite sur l'excellent site Toro-Genèse est conseillée..


fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 


terres taurines
terres taurines buendia
terres taurines

terres taurines
terres taurines buendia
terres taurines
terres taurines buendia

terres taurines buendia


imprimez cette page