Lundi 17 mai 2010

L'Edito

 

LA BOÎTE DE PANDORE

Les corridas lidiées ces deux derniers jours à Madrid viennent de renvoyer les veedores des figuras à leurs études : triés sur le volet les six toros de Garcigrande ont constitué un lot infâme tandis que les quatre toros de Los Bayones approuvés du bout des lèvres par les vétérinaires ont offert en vain à trois modestes l'occasion de s'extraire des profondeurs de l'escalafón.

Voir édito.
guardiola

Actualité

ALES : OREILLE DE POIDS POUR FANDINO

Très typée albaserada et bien que chargeant tête basse, la corrida de Adolfo Martin, n’a pas facilité la tâche des toreros. Tous sont restés très courts dans la muleta et se sont rapidement avisés. Les second, troisième, quatrième et cinquième furent d’authentiques pestes, bien que très compliqués les premier et dernier avaient leur lidia. Fernando Robleno, qui remplaçait Calvo, alors que Miletto, triomphateur de la veille, aurait pu avantageusement assurer ce rôle sans dommages pour la taquilla, silence et salut. Sanchez Vara, silence et oreille. Yvan Fandino , salut et oreille.
Le premier s’élança droit et poussa pareillement à la pique. Très centré (fijo), mais de peu d’allant, il finit par se refugier dans les planches. F. Robleno fit montre de sincérité mais ne força pas son talent. Silence après ¾ habile. Le grand quatrième souleva le cheval en puissance, à l’arrêt. Il se grandit lors du deuxième assaut. Avisé et court de charge, il mit sérieusement son matador à l’épreuve. Robleno lui vola les quatre muletazos qu’il avait, puis dut se résoudre à user de l’expédient des ½ passes. ¾ de lame tombée. Salut.
Le second mit les reins au cheval. A pied, il chargea par à coup en envoyant les antérieurs en avant en relevant la tête. Un vrai nuisible (alimana). Vara lidia à l’ancienne et tua sans brio. Silence. Le cinquième se défendit dans le peto. Il obtint une chute en prenant le cheval par devant. Dans les leurres, il se freina à gauche mais chargea tête basse sur un demi-mètre à droite. Vara en profita de ce coté, puis versa dans le registre des plages, avec l’approbation du public. Une entière déclencha la pétition. Oreille.
Tête basse dans le peto, le troisième poussa jusqu’à renverser le cheval. Il arriva à la muleta dangereux à droite et très difficile à capter à gauche. Fandino l’aborda dans le style épuré qui est le sien et se laissa surprendre à la sortie d’un derechazo. Sorti indemne d’une vilaine voltereta, il tenta de s’imposer à gauche, mais dut se résoudre à abréger. 1/3 portée en avant. Salut. Le dernier manqua totalement de classe, il poussa par à coup et sans convaincre au cheval. Réservé et tardif dans ses réaction, il chargea en baissant brièvement la tête pour la relever avec une violence redoublée au milieu de sa courte trajectoire. Malgré ce, Fandino réalisa avec lui le meilleur de l’après midi. D’abord au capote, puis à la muleta, où il se laissa frôler les fémorales lors de derechazos hyper ajustés. A gauche émergèrent deux naturelles sublimes et autant de remates par le bas, lourds de sentiments. Pinchazo. Entière. Une oreille. Beau temps, entrée à peine meilleure que la veille.
Frédéric Pascal.

ALES : BONNE CORRIDA DE BALTASAR IBAN

Bonne corrida de Baltazar Iban Valdes, remarquable de volume, trapio , force et pitones, mais gâchée par le fort vent, qui soufflait en rafales. Tous se sont laissé toréer, même le premier et troisième, qui gardèrent la tête à mi hauteur, et à part le dernier, qui crocheta des deux cornes dans la muleta. Javier Valverde, qui remplaçait Uceda Leal annoncé comme malade : silence et silence. Julien Mileto : vuelta après une forte pétition et une oreille. Eduardo Gallo : salut aux deux.
Le premier poussa en gardant la tête à mi-hauteur. Il s’améliora au second contact. A pied il se laissa des deux cotés mais ne répéta pas ses assauts. Valverde lui fit une faena sérieuse, exclusivement droitière pour mieux maîtriser les effets du vent sur la muleta. Deux pinchazos. Entière. Silence. Le quatrième ne démérita pas au cheval puis baissa volontiers son impressionnant berceau dans les leurres. Décentré par le vent Valverde se fit brouillon et ennuyeux. Silence après pinchazo, entière et descabello.
Le second poussa de biais, puis avec classe, une fois ses appuis assurés. Des deux cotés, il chargea tête basse. Peu entrainé, Miletto eut du mal à trouver la bonne distance et le bon rythme. Il se centra mieux sur la fin, réussissant quelques séries plus abouties. Pinchazo et entière, qui déclencha une belle pétition, à la quelle le président ne fit pas droit. Vuelta et bronca à l’autorité. Le cinquième poussa droit puis baissa de ton lors des assauts qui suivirent. Au troisième tiers il fonça, tête mobile mais basse et répéta avec vivacité. Cette codicia couplée aux effets du vent empêchèrent Miletto de se sentir à l’aise. Il compensa par d’incessantes reprises de terrain, que le public ne lui reprocha pas, puisqu’il coupa une oreille après un pinchazo et une entière engagée.
Le troisième poussa mollement, droit et tête à mi hauteur. Il poursuivit la muleta aux allures du galop mais en gardant, là aussi, la tête haute. De plus il mesura ses trajectoires de fait de sa relative faiblesse. Chaque fois que le vent lui en offrit l’opportunité, Gallo accepta de se la passer très près pour en exploiter toute la charge. Ce qui lui permit de lier les meilleurs muletazos de l’après midi. Domination assurée, il s’égaya dans deux tours complets avant, de tuer en deux voyages. Le public ne valorisa pas sa prestation. Salut après avis. Le dernier se laissa châtier sans colère. Il arriva à la muleta mobile mais crocheteur des deux cornes. Gallo s’exposa vaillamment sans que son effort soit valorisé. Entière. Salut. 1300 personnes. Vent sibérien balayant les gradins.
Frédéric Pascal.

ABONNEMENTS PROLONGÉS À MONT DE MARSAN

La présence de José Tomás pour la Madeleine étant de plus en plus vraisemblable, la régie des fêtes a décidé de prolonger la vente des abonnements jusqu'à l'ouverture des fêtes. les abonnés souhaitant acheter des places supplémentaires peuvent encore le faire durant quelques jours, à discrétion sur l'ensemble des spectacles à l'exception de la corrida du 20 juillet. Pour cette dernière, le nombre des places supplémentaires se limite à une. À partir de début juin les aficionados pourront acquérir les places à l'unité sur le site www.fetesmadeleine.fr.

ROMERIA DE MAUGUIO

À l'occasion de la Romeria de Mauguio sera lidiée le dimanche 13 Juin à 17h30 une corrida de Pablo Mayoral par Ignacio Ramos, Julien Lescarret et Alberto Aguilar. Un tarif jeune est mis en place : 10 € de 12 à 20 ans.

LA MADELEINE À BORDEAUX

Après Libourne vendredi dernier, Guillaume François, président de la commission taurine de Mont de Marsan, présentera les cartels de la Madeleine à Bordeaux le mardi 18 mai à 19 heures au restaurant l'Asador, 7 Quai de la monnaie (05 56 33 11 53). Après la présentation du film des toros au campo, questions/réponses avec le public. Julien LESCARRET, Thomas DUFAU et Mathieu GUILLON (accompagnés de Richard MILIAN) seront présents pour donner un éclairage particulier sur la place des toreros français et en particulier du Sud Ouest dans la féria de la Madeleine. Entrée libre, possibilité de repas à l'issue.

"DIRE SON MYSTÈRE"

L’esprit du printemps souffle aussi pour pentecôte. Fidèle à leur vocation de diffuseur de l’aficion, les promoteurs de « la primavera » organisent le mardi 18 mai à 19 h à l'hôtel Atria une projection du film de Fanny VIDAL « Dire son mystère ». Ne serais-ce que pour la sincérité et l’élégance des propos qu’y tient le matador Emilio MUNOZ, ce film mérite d’être vu et revu ; mais en plus il s’ouvre à une tauromachie intime peu travaillée par les medias français. Loin des discours éculés, Fanny Vidal a su fixer la simplicité aristocratique de ces chevaliers des temps modernes que sont les toreros. Elle chemine au plus près des vérités concrètes. Son film est une bouffée de « parlé vrai » et d’humanité qui vient à point compléter une approche parfois trop livresque de la corrida. A l’instar des ateliers qui ont accompagné la « Primavera des Aficionados », il est un excellent outil d’enracinement de l’aficion.

L'AVENIR DE LA CORRIDA À PAU

Vendredi 4 juin à 19h.30 le Club taurin Palois Joseph Peyré en association avec le club Mexico Aztecas y Toros, propose une soirée sur le thème : "l'avenir de la corrida",avec la participation du Matador de toro Julien Miletto que l'on verra cette année à Aire-sur-l'Adour et Orthez notamment et de Michel Cardoze, journaliste, écrivain aficionado. Au cours de cette soirée sera présenté un film sur le dernier voyage de Mexico Aztecas y Toros avec des images inédites de la cornada de José Tomas à Aguascalientes. Apéritif offert par la Peña. Repas. Inscriptions : prière de téléphoner pour le mercredi 02 juin au plus tard à Roger CHAGUE au 05.59.80.05.74 ou par mail roger.chague@wanadoo.fr afin de réserver votre soirée (N’attendez pas le dernier jour !). Cette réunion est ouverte à tout public, membre ou non de notre peña.Invitez vos amis et amies, ils, elles seront les bienvenus(es) !

CORRIDA POUR SAINT-GILLES


La société Arènes Organisations de Luc Jalabert qui gère déjà les arènes des Saintes et de Méjanes, organisera le 4 juillet une corrida à Saint-Gilles avec les toros de Piedras Negras (Patrick Laugier).

LES SAINTES - MÉJANES


Le 11 juillet à Méjanes aura lieu la corrida du Rejon d'Or avec au cartel des toros de Santos Alcalde pour Martin Burgos, Andy Cartagena, Rui Fernandez, Sergio Galan, Manuel Manzanares et Noelia Mota. Le 14 juillet aura lieu aux Saintes la corrida du Centaure d'Or avec au cartel des toros de Castilblanco pour Joao Salgueiro, Pablo Hermoso de Mendoza et Sergio Galan.

TIERRAS TAURINAS

De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

GENEALOGIES EN LIGNE

ésireux de voyager dans les arcanes de la caste, une visite sur l'excellent site Toro-Genèse est conseillée..


fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 


terres taurines buendia

terres taurines buendia

terres taurines buendia

terres taurines buendia


imprimez cette page