Lundi 25 mai 2008

L'Edito

La photo


LA DIASPORA BUENDIA

Depuis la partition de la légendaire ganaderia créée par Joaquin Buendia à partir de celle du Conde de Santa Coloma qu'il avait achetée en répondant à une petite annonce, le troupeau initial s'est multiplié. Voir édito

SANCHEZ FABRES

Actualité

DANS LES RUEDOS HIER

A Madrid, la corrida de Samuel Flores n'a pas permis grand chose aux toreros qui se sont montrés dignes. Javier Valverde a été durement secoué. A Cordoue José Luis Moreno a coupé la seule oreille et Juan Bautista a écouté une forte pétition face à un Marquis de Domecq de 635 kilos. A Séville Roman Pérez a coupé une oreille de son noble premier novillo d'Espartaco et l'a rendue face au second qui fut compliqué. A Zaragoza, Mas coupe une oreille de chacun de ses (bons) novillos de Rehuelga. Le second était de deux. Mario Aguilar a été déceant et José Luis Rodriguez aussi, souffrant tous deux de sévères volteretas.

ALES : BLESSURE DE PADILLA

Corrida de Pahla, insipide,  sauf le troisième, brave et collaborateur de bout en bout, mais à qui il manqua cette étincelle qui fait les grands toros. Padilla, ovation et blessure. Cesar Gijon, silence aux trois. Salvador Cortes, vuelta et silence.
Le premier rompit systématiquement le contact sous le fer, lors de divers picotazos,  pris dans un beau désordre. Il rendit la pose des banderilles fastidieuse au maestro et au conclave, puis réagit sans jus aux  sollicitations de Padilla. Ce dernier accumula néanmoins les naturelles construites une à une. Lorsqu’il tenta de lier le toro « se mit par dedans » et lui déchira la jambe droite de la calzona, avant d’aller fouiller plus haut dans le gilet et de le projeter vers les planches d’un méchant uppercut donné avec le plat de la corne gauche. Sérieusement secoué, il revint au combat et conclut par un courageux volapié qui s’avéra un peu tombé. Ovation et retraite à l’infirmerie, où l’académie diagnostiqua de multiples contusions, depuis l’aine au thorax, et une luxation de l’épaule, qui lui interdit de continuer la lidia.  
Le  second poussa de biais, tête en l’air, puis par à coup lors des deux rencontres suivantes. A pied, il entra tête basse dans les leurres mais resta un peu court. En manque de compétition, Cesar Gijon ne parvint pas à le faire répéter et livra une faena au rythme heurté. Il tua d’un grand volapié. Silence.
Le quatrième,  combattu en substitution de Padilla, se comporta avec classe au cheval,  mais manifesta aussi une certaine lassitude dans l’exercice. A pied cela se traduisit par un manque de tempérament d’autant plus dommageable que son absence de malice était évidente. En d’autres main, peut être aurait-il duré plus ?  Avec Cesar Gijon il s’éteignit  peu à peu et la lassitude gagna le public.  Silence. Cortés s’intercala pour tuer le cinquième et Gijon ferma la course.
Le sixième s’employa avec la tête à hauteur de la selle tout en jouant copieusement des cornes sous le fer. A pied il répéta le même comportement inquiet, refusant de baisser la tête et tirant des pitonazos vers le ciel en fin de passe. Dans l’indifférence générale Cesar Gijon tenta,  sans succès,  de corriger ces défauts. Il tua bien. Silence.
Dès sa sortie le troisième découvrit la nuque chaque fois qu’on lui demanda. Il confirma ces bonnes dispositions dans le peto, qu’il attaqua perpendiculairement et cormes basses par trois fois, dont deux en venant de loin. Bien que sérieusement châtié, il conserva assez de mobilité pour offrir ses oreilles à couper au troisième tiers.  Salvador Cortes a encore montré  lors de la dernière Feria de Seville qu’il n’est pas homme à laisser échapper de telles occasions. Un peu marginal, comme toujours, mais dans le bon sitio et le bon tempo, il monta une faena plaisante.
Instrumentée des deux mains, elle lui aurait valu une oreille dans sa chère Séville, mais ici, en Cévennes,  on ne pardonne pas deux pinchazos, même portés droit et sans lâcher. Il dut se contenter d’une vuelta accordée après forces sollicitations et contestée par les « connaisseurs ».
Le cinquième (avancé du fait de la blessure du chef de lidia) manqua de moteur dès les premiers capotazos.  Face au groupe équestre il se défendit de la tête en poussant de manière désordonnée. Il se centra mieux lors de la seconde rencontre,  sans pour autant cesser de faire sonner l’étrier entre ses cornes.  A la muleta,  cette carence de tempérament eut pour conséquence un manque de promptitude à répondre aux toques et une réduction graduelle de la longueur des trajectoires.  Une à une,  Cortes égrena gentiment les passes,  puis tua mal. Silence.  Canicule. Public stoïque face à l’ennui. Président déjanté pendant la lidia du sixième.
Frédéric Pascal.

ALES MATIN : MATEO JULIAN A HOMBROS

mateo julian
Erales de Alain Tardieu bien roulés et mobiles, maniables sauf le haut dernier qui ne baissa jamais la tête. Juan Duque de l’école taurine de Madrid, vuelta et silence. Mathieu Julian une oreille à chacun.
En dépit de sa propension à courir le long des planches, le premier  donna de longues et vibrantes trajectoires dès que Juan Duque eut découvert sa bonne corne, la gauche. Vuelta, après deux pinchazos et une entière. Les qualités du troisième appelaient une muleta de soie pour s’exprimer pleinement.  Dans sa grande bonté, il pardonna de nombreuses fautes techniques à Juan Duque qui livra une copie passablement en dessous des potentialités du Tardieu. Déroute aux aciers. Silence.
Le second prit les derechazos tête basse,  nuque découverte et naseaux entre les antérieurs. A gauche il humilia naseaux en avant mais sa charge gagna encore en longueur  de ce coté. Somptueux à la véronique et inventif dans les quites, Mathieu Julian fut facile et inspiré à la muleta. Toujours synchrone, il signa de nombreux muletazos de grande classe. Une oreille après un entière précédée d’un pinchazo.  Le dernier n’était pas de la même maille que les précédents. Haut d’épaules, il n’était pas taillé pour baisser la tête et de plus ce port humble ne correspondait pas à ses dispositions mentales. Ses arancadas sèches et son port de tête hautain avaient de quoi mettre en échec  bien des maestros de l’échelon suprême. Sous le feu roulant des pitonazos, Mathieu Julian ne se démonta pas, il évita plusieurs fois la cogida et sut répondre aux agressions en posant un toreo mesuré et efficace. Elégant et habile à la  fois, il inventa une faena à un adversaire qui n’en avait pas. Après avoir tapé sur l’os, il enfonça une entière définitive. Oreille de poids.  Voila plus de deux ans, ces colonnes, appelaient l’attention sur les qualités d’un gamin nommé Mathieu Picard. Devenu Mateo Julian, il confirme de jour en jour ses potentialités de figura du toreo.  Bonne ambiance de matinale. Président Walther Heyraud,  bienveillant et attentif, sévère mais juste dans la distribution des avis comme des trophées.
Frédéric Pascal.

CARTEL DE CAPTIEUX

Le 7 juin prochain, à Captieux, novillos de Fuente Ymbro pour Javier Cortes, Patrick Oliver et Angelino de Arriaga.

FERIA DE BEZIERS

Les cartels de Béziers sont les suivans : jeudi 13 août à 18 heures toros de Santiago Domecq pour Ponce, Juli et Castella, vendredi 14 à 18 heures toros de Robert Margé pour Juan Bautista et Castella mano a mano, samedi 15 août à 18 heures toros de Valdefresno pour César Jimenez, Mehdi Savalli et Luis Bolivar, dimanche 16 août à 11 heures novillos de Pierre-Marie Meynadier pour Luis Miguel Casares, Tomas Cerqueira et Tomas Dufau, dimanche 16 à 18 heures toros de Miura pour Padilla, Javier Valverde et Julien Lescarret. Vendredi 14 et samedi 15 à 11 heures novilladas sans chevaux, becerros de Christophe Yonnet et Robert Margé pour les élèves des écoles taurines espagnoles et françaises. Location : 0467761345 ou sur www.arenes-de-beziers.com. Abonnements du 2 juin au 19 juin par téléphone ou internet. Ouverture des guichets le 29 juin de 9 heures à 12 heures et de 15 heures à 19 heures.

feria de dax
DAX EN TOURNEE

Christian Laborde, président de la commission taurine de Dax, présentera les cartels de la feria qui aura lieu du 12 au 17 août et de Toros y Salsa (11 au 13 septembre) le 8 juin à Paris (au J'GO Drouot dans le 9ème), le 11 juin à Bordeaux (restaurant El Asador) et le 15 juin à Toulouse (au J'GO place Victor Hugo). Dans les deux J'GO la présentation sera animée par Zocato. L'ouverture de la location débutera sur internet le 1er juillet. La location se fera au guichet et par téléphone (0588909909) à partir du 15 juillet, du lundi au samedi, de 10 heures à 18 heures 30, Régie Municipale des Fêtes et des Spectacles, l'Atrium, 40100 Dax.


feria de mont de marsan
LOCATIONS POUR LA FERIA DE MONT DE MARSAN

L'ouverture des guichets pour la vente de places de corridas pour la Madeleine 2009 commencera le lundi 25 mai à 8 heures. La vente se fait au local de la Régie des Fêtes, 479 av. Maréchal Foch à Mont de Marsan (tel 0558753908). Heures d'ouverture de la billeterie : lundi 25 de 8 heures à 19 heures sans interruption mais uniquement aux guichets. Mardi 26 de 8 heures à 19 heures sans nterruption mais également par téléphone. A compter du mercredi 27 mai, de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 19 heures.


CARTEL DE TYROSSE

Pour la corrida du 26 juillet prochain, les toros de La Campana seront combattus par Antonio Barrera, Luis Bolivar et Mehdi Savalli. Lundi 27 corrida portugaise en nocture et sans chevaux le dimanche matin.

TIENTA AU CAMINO DE SANTIAGO

Comme chaque lundi de Pentecote, Jean-Louis Darré propose aux aficionados de se retrouver à partir de 10 heuires à la ferme de Cantaou (ganaderias de l'Astarac et de Camino de Santiago) pour assister à la tienta de ses becceras par Julien Lescarret, Mathieu Guillon et Thomas Dufau. À 12 heures repas champêtre et avant de repartir pour Vic, possibilité de voir la corrida qui y sera lidiée en août. Pas de réservation. Participation 40 euros.

FERIA DES ENFANTS À NÎMES

Nîmes-Métropole, en ouverture de la Féria de Pentecôte, propose la 8 ème Féria des enfants, manifestation qui draine des “pitchouns et pitchottes” des quatre coins de l’Agglomération nîmoise. Cette journée offre aux enfants de multiples spectacles gratuits. Il s’agit d’éveiller les plus jeunes à nos traditions pour les aimer, les défendre et plus tard les transmettre. L’engouement des jeunes pour les spectacles de taureaux et chevaux est très fort. Aussi pas de Féria des enfants sans des arènes installées pour l’occasion animées par le Centre de Tauromachie Nîmois, la Fédération Française de Courses Camarguaises et les chevaux de la Tour Magno Gardiano. Le stade de la Bastide servira d’écrin à “Grandeur Nature” thème de cette édition afin de sensibiliser les enfants au respect de l’environnement pour en faire des éco-citoyens. A noter la participation très active de L’UNICEF qui travaille dans plus de 150 pays pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir. Hormis les animations taurines, plusieurs compagnies assureront de nombreux spectacles, des ateliers éducatifs et ludiques, des structures gonflables, du canoë Kayak… viendront en complément de cette Féria dédiée aux enfants pour un budget de 30 000 €. Chaque enfant des écoles de la Communauté d’Agglomération recevra un billet pour un trajet gratuit en bus afin de se rendre au parc de Féria. Comme l’an passé, huit à dix mille personnes sont attendues.
Christian Cartoux.

LE BOLSIN DE LA MULETA

Le samedi 6 juin 2009 aura lieu le 5 ème Bolsin de La Muleta chez Françoise et Hubert Yonnet à l’occasion des 150 ans de la ganaderia (Au mas de la Béluguo , route de Salin de Giraud). 9 h : Petit déjeuner offert par La Muleta. 10 h.30 : Tienta de 4 vaches par les représentants des écoles Taurines de Nimes, Arles, Béziers et Hagetmau. 12 h 30 : Apéritif avec moules et pois chiches « bélugue » 13 h : Repas : (toro basquaise , fromage, dessert , café). 15 h : Combat de 2 becerros par les finalistes. Cette manifestation est ouverte à tous les aficionados. Participation de 25 € pour les membres, 30 € pour les non-membres, gratuité pour les enfants de moins de 12 ans. Participation de 5 € pour ceux qui ne viendront que l’après-midi. Inscription au siège de La Muleta tous les samedis midi ou par courrier à : La Muleta - Rue de la Paix - 13200 ARLES avec un chèque de réservation. Dernier délai d’inscription : samedi 23 mai.

PERIPLE À LA FERIA DE SANJOANINAS

Périples Lointain, spécialiste des voyages en terres taurines, organise du 24 au 28 juin un voyage à la feria de San Joaninas aux Açores. Pour tous renseignements : www.periples-lointains.fr

CARTEL D'EAUZE

Dimanche 5 juillet à  11 heures novillada sans picador avec 4 novillos du Lartet. À18 heures corrida de Garcigrande et Domingo Hernandez pour Antonio Ferrera, - Joselito Adame et Ruben Pinar.

CARTELS DE MADRID

Feria de la Comunidad. Jeudi 30 avril. Novillos de Moreno Silva pour Julián Simón, Nuno Casquinha et José Carlos Venegas. Vendredi 1er mai. Novillos de José Vázquez pour Román Pérez, Fernando Tendero et Javier Cortés. Samedi 2 mai. Un toro de Guadalest pour Javier San José et six de Carmen Segovia pour Miguel Abellán, Diego Urdiales et Luis Bolívar. Dimanche 3 mai toros de Adelaida Rodríguez pour López Chaves, Andrés Palacios et José Calvo qui confirmera son alternative.
Feria de San Isidro. Jeudi 7 mai toros de Martelilla pour Eugenio de Mora, Joselillo et Emilio de Justo. Vendredi 8 mai toros de Gerardo Ortega pour Antonio Barrera, Sergio Aguilar et Leandro. Samedi 9 mai toros de Salvador Domecq pour Miguel Abellán, El Capea et David Mora qui confirmera l'alternative. Dimanche 10 toros de Los Recitales pour Curro Díaz, Iván Vicente et Ambel Posada. Lundi 11 novillos de Montealto pour Miguel Tendero, José Manuel Mas et Javier Cortés. Mardi 12 toros de José Luis Pereda pour Antonio Ferrera, Morenito Aranda et Iván Fandiño qui confirmera l'alternative. Mercredi 13 mai toros de Las Ramblas pour Juan Bautista, El Fandi et Luis Bolívar. Jeudi 14 toros de Garcigrande pour Morante, Castella et Alejandro Talavante. Vendredi 15 toros de Cortés pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Luis Bolívar. Samedi 16 toros de Los Espartales pour Hermoso de Mendoza, Andy Cartagena et Sergio Domínguez qui confirmera son alternative. Dimanche 17 toros de José Escolar pour Sánchez Vara, Rafaelillo et Fernando Robleño. Lundi 18 novillos de La Quinta pour Daniel Martín, Miguel Angel Delgado et Mario Aguilar. Mardi 19 toros de Núñez del Cuvillo pour El Juli, El Cid et Miguel Ángel Perera. Mercredi 20 toros de Peñajara pour Miguel Abellán, Serafín Marín et El Payo qui confirmera l'alternative. Jeudi 21 toros de Juan Pedro Domecq pour Morante, Manzanares et Ruben Pinar qui confirmera l'alternative. Vendredi 22 toros de Valdefresno pour Juan Bautista, Perera et Talavante. Samedi 23 toros de Fermín Bohórquez pour Fermin Bohórquez, Hermoso de Mendoza et Álvaro Montes. Dimanche 24 toros de Samuel Flores pour López Chaves, Diego Urdiales et Javier Valverde. Lundi 25 novillos de Guadaira pour Francisco Pajares, Pablo Lechuga et Juan Carlos Rey. Mardi 26 toros de Parladé pour Uceda Leal, El Fandi et Daniel Luque. Mercredi 27 toros de Palha pour Paulita, Serranito et Israel Lancho. Jeudi 28 toros de Cebada Gago pour Luis Miguel Encabo, Fernando Cruz et Salvador Cortés. Vendredi 29 toros d'Adolfo Martín pour Frascuelo, Javier Valverde et Rafaelillo. Samedi 30 toros de Victorino Martín pour El Fundi, El Cid et Diego Urdiales. Dimanche 31 toros de Flores Tassara pour Joao Moura, Leonardo Hernández et Joao Moura hijo.
Feria de l'Anniversaire. Mardi 2 juin toros du Puerto de San Lorenzo pour El Fundi, El Cid et Sebastián Castella. Mercredi 3 juin Corrida de Beneficencia. Toros de Victoriano del Río pour El Juli, Manzanares et Perera. Jeudi 4 toros du Pilar pour Uceda Leal, Alejandro Talavante et Daniel Luque. Vendredi 5 toros de Victoriano del Río pour Esplá, Morante et Sebastián
Castella. Samedi 6 toros de Luis Terrón pour Antonio Domecq, Andy Cartagena et Sergio Galán. Dimanche 7 toros de  Alcurrucén pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Rubén Pinar.

ALEJAN CELEBRE SON PREMIER ANNIVERSAIRE

En effet, voilà 1 an que ALEJAN ouvrait son site en France, c’était le 01 Décembre 2007.
1 année durant laquelle vous avez pu découvrir et apprécier la qualité de nos vêtements 100% Français.
1 année riche en actions pour les jeunes des écoles taurines qu’il faut continuer à soutenir car ils sont l’avenir de notre Culture.
1 année de triomphes pour ALEJAN qui se positionne, grâce à vous, comme la marque des vrais aficionados, fiers de porter nos valeurs, celle des professionnels et de nos matadors qui aiment porter ALEJAN et le font savoir.
Etre Fier de revendiquer notre Passion Rejoignez-nous sur le www.alejan.eu.

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 












imprimez cette page