Samedi 2 mai 2008


L'Edito

La photo


TEST COMPARATIF

Pour se faire une idée de la difficulté pour l'aficionado de comprendre ce qu'il s'est réellement passé dans une arène, rien de tel qu'une revue de presse. Ainsi, pour la novillada qui ouvrait la feria de la Comunidad jeudi, ces avis très divergents ont été publiés. Voir édito


Actualité

SEVILLE : OREILLE POUR MATIAS TEJELA ET PETARD POUR FUENTE YMBRO

Dans la lignée du toro décasté lidié lors de la corrida concours de Zaragoza voici une semaine, la ganaderia de Fuente Ymbro a de nouveau déçu et pas seulement parce que l'on en attend beaucoup. Le premier, prompt mais bravucon plus que brave et vite rajado en manso qu'il était en fait. Ferrera, habile, a bien navigué, ce qui n'était pas facile. Le second sans race, donnant des cabezazos, Vega sans trop de solutions mais avec envie. Après un bon début qui permit à Matias Tejela de donner deux séries vibrantes à droite, le troisième se dégonfla au point de fuir le combat et de se réfugier aux planches en trottinant trois fois de suite. Les deux suivants ne présentèrent pas grand intérêt, manquant également de caste et de fond, et le dernier, un sobrero du même fer, brusque, compliqué, "chassant" à gauche ou il ne s'employa jamais et resta très court (trois coladas dangereuses) mais obéissant aux toques à droite. Matias Tejela le domina au terme d'un effort important et méritoire terminé d'un grand coup d'épée. La Maestranza salua l'exploit et obtint une oreille archi méritée qui permet au torero de lancer sa saison. Une question que l'on pourrait se poser est de savoir pourquoi une ganaderia dont les novillos et les toros furent si encastés il n'y a guère, donne aujourd'hui des toros si fades et décevants. Et l'on pourrait se demander s'il y a une relation de cause à effet entre cette baisse préoccupante de niveau et le fait que cette ganaderia est devenue dans le même temps pilote dans la technologie des fundas, laquelle implique comme chacun sait de multiples manipulations qui ne sont peut-être pas sans effet sur le mental des toros. André Viard.

MADRID : RETOUR SUR LA NOVILLADA DE MORENO DE SILVA

Voir reportage de la novillada de Moreno de Silva lidiée à Madrid jeudi.

AIRE : MATHIEU GUILLON A HOMBROS

Issus, manifestement, de reproducteurs différents, les novillos de MONTALVO ont eu des comportements divers et variés. Bien présentés dans l’ensemble, ils se montrèrent discrets, voir mansos à la pique, hormis le deuxième, brave lors de sa première rencontre mais trop durement châtié. Le premier fut noble et chargeait avec clarté sur les deux bords, le second s’éteignit rapidement pour la raison citée précédemment, le troisième était noble mais fade et faible, le quatrième s’arrêtait dans la muleta et cherchait une cible différente des étoffes, le cinquième était brusque et dangereux, le dernier était noble mais court et avait la tête à mi-hauteur en permanence rendant ainsi le travail plus compliqué.
Damaso Gonzalez, oreille et silence, Alejandro Espla, silence et silence, Mathieu Guillon, salut au tiers et deux oreilles avec sortie en triomphe.
Au capote, Damaso Gonzalez envoie son premier novillo vers les extérieurs, se replace sans souci et tire cinq véroniques souffrant d’esthétisme. Mal mis en suerte, le novillo prend deux piques sans bravoure. Aux banderilles, le novillo affiche de belles dispositions. Malgré deux flexions en début de faena, le novillo tiendra bon tout au long de son combat et chargera tête baissée sur les deux côtés avec une noblesse fondante. Damaso va le toréé en pivotant systématiquement sur la jambe intérieure, proposant ainsi des trajectoires circulaires à son opposant sans oublier le l’envoyer vers l’extérieur dès que le novillo deviendra collant. L’ouvrage aura une certaine qualité mais manquera d’originalité. La lame sera entière et efficace et l’oreille tombera. Face à son second, le novillero manque toujours d’enthousiasme cape en mains et sert une poignée de véroniques sans âme. Le novillo prend deux piques très fortes et effectue une vuelta de campana impressionnante. Durement secoué par cette épreuve, le novillo aura du mal à conserver sa force. Le jeune espagnol cherche en permanence le bon terrain. Il va réussir à extirper quelques muletazos limpides, mais isolés. Le novillo raccourcit sa charge et oblige Gonzalez à abréger par une mauvaise épée basse et arrière précédée d’un avis, silence.
La chance n’a pas sourit à Alejandro Espla qui sera tombé sur les deux novillos les plus compliqués. Son premier colle à gauche à la cape et lui indique ainsi son côté nauséabond. Brave au cheval lors d’un beau combat à la première rencontre, le novillo sera moins fringant à sa deuxième. Après deux fléchissements dans la série de réglage, le novillo cherche une proie derrière la muleta. Pour ne pas s’en rendre compte, Espla se fait accrocher la jambe droite dès la quatrième série droitière, fort heureusement sans conséquence. Dès lors, l’alicantino n’a plus de possibilités et la faena se résume à quelques passes sans intérêt. Cinq pinchazos, trois quart d’épée contraire, un avis et un descabello, silence. Devant le second, même déroute avec deux corrections à la muleta. Sans sitio, la muleta en retrait, un toque inexistant, ces défauts majeurs mettront le jeune torero dans une situation périlleuse et irritante pour le public. Comble d’accablement pour le jeune torero : une mise à mort catastrophique avec six pinchazos, une épée basse, le public ne lui en tiendra pas rigueur et observera le silence.
Mathieu Guillon aura au moins montré une voie à ses compatriotes du jour (fils de figuras) : l’envie de toréer. Confiant au capote, le landais sert quatre véroniques à son premier. Par manque de vigilance, il laisse filer le novillo vers le cheval occasionnant ainsi un contact violent qui se transforme en un modèle de pique où le novillo met les reins avec ferveur. A la muleta le novillo colle à droite. Les deux premières séries de droitières sont très bonnes. A gauche le novillo manque de transmission. Deux pinchazos et grosse entière, salut au tiers. Face au dernier, un novillo très armé, Mathieu donne une belle série de véroniques, ponctuée par une demie pieds joints magnifique. Aux banderilles, il va se montrer sur de lui et efficace. Le novillo manque de continuité dans ses charges. Mathieu insiste et fait preuve de patience. Dans le dernier tiers de sa faena il va donner trois séries de droitières longues et templées. Il bascule tout son corps sur l’échine du novillo pour enfouir une lame jusqu’aux ongles, deux oreilles et sortie a hombros.
Temps couvert mais pas de pluie, température 16°, environ 1000 personnes. Partie médicale : le banderillero de Damaso Gonzalez, Javier Palomeque a été pris par le quatrième novillo en sortant d’une pose de banderilles. Il souffre d’une cornada claire au bras droit et été opéré sur place par l’équipe chirurgicale. D’autres examens étaient à prévoir, on craignait une fracture d’une cote mais cela restait à confirmer.
Jean-Paul Campistron. Voir reportage Roland Costedoat.

PALAVAS : DEUX OREILLES POUR PONCE, UNE POUR CONDE ET JUAN BAUTISTA

Les arènes étaient pleines, il ne manquaient que 300 personnes pour qu'on affiche le « no hay billetes ». L'erreur serait de croire que Palavas est une arène de plage. Palavas est la plage de Montpellier, mais ce ne sont pas les baigneurs qui se rendent aux arènes. Le public est très majoritairement composé d'assidus, qui suivent la temporada et qui viennent à Palavas en toute connaissance de cause, y compris des critères d'arbitrages de  l'immuable président de ces arènes.  Pour inflationnistes qu'aient été les trophées octroyés par ce dernier, il ne s'est pas levé une voix pour les contester,  ni pour  protester les cornes « abeceradas » du lot du jour. Il faut en déduire qu'il y a un public fidèle pour ce type de spectacle. A savoir: une corrida de Juan Pedro Domecq, chiche en tout, cornes, trapio et bravoure, dont les trois premiers exemplaires, mous et sans charge, donnèrent plus que raison aux détracteurs de cet encaste, avant que les trois derniers ne se sauvent, de peu, du naufrage ganadero. Enrique Ponce: salut et deux oreilles. Javier Conde: silence et oreille. Juan Bautista: silence et oreille.
Le cornicorto premier, mou à droite et sans charge à gauche, fit une fade pelea que Ponce ne parvint pas à épicer. Salut. Le bon quatrième répétait avec vibration des lors qu'on l'empêchait de relever la tête entre les passes. Ponce s'y appliqua et se mit le public dans la poche avant d'en finir de ¾ de lame habile. Deux oreilles.
Le second, un petit toro tardo et exigeant, mais qui posait humblement ses cornes au bas de la muleta, n'eut pas l'honneur d'inspirer Conde. Silence après un meeting aux aciers. Le cinquième se grandit dans la muleta. A l'inverse Conde, ne réussit pas à prendre de la hauteur. Le public lui fut reconnaissant d'avoir exécuté son cite dansé sur la pointe des zapatillas. Une oreille.
Le collaborateur troisième s'éteignit dès après les premières séries. Juan Bautista confirma sa bonne forme actuelle, mais tua mal. Silence. Le beau galop du dernier laissa espérer un final haut en couleurs. Hélas sa faiblesse l'empêcha de durer. Pour qu'il se livre, il fallait lui baisser la main, mais il tomba chaque fois que Jean Baptiste tenta l'expérience. Une oreille en dépit d'une faena cassée par de trop nombreuses génuflexions. Vent gênant. Public content de son après midi.
Frédéric Pascal. Voir reportage Laurent Deloye.

MATINEE TAURINE À ORTHEZ LE 8 MAI

La matinée taurine du 26 avril annulée en raison du mauvais a été reprogrammée au VENDREDI 8 MAI. Même programme : 8 heures 30 : Casse croûte autour des arènes. 11heures : 3 novillos de l'élevage ALMA SERANA (frères BATS) seront combattus à cheval par Thomas BAQUE et à pied par Mario GUIRAO et Morenito d'ISTRES

CARTEL D'EAUZE

Dimanche 5 juillet à  11heurs novillada sans picador avec 4 novillos du Lartet. À18 heures corrida de Garcigrande et Domingo Hernandez pour Antonio Ferrera, - Joselito Adame et Ruben Pinar.

SE LOGER À NÎMES EN FERIA

Gîte dans garrigues nord de Nîmes tout confort, 2/4 personnes, cuisine équipée, SDB avec douche hydro-massante, TV, Possibilité WIFI, convertible 2 pers, mezzanine 2 couchages, calme tout en étant à seulement 2 kms du centre ville. FERIA DE NIMES : 550 eur la semaine, W.E. 150 eur, Nuit 100 eur. Tel 04-66-27-12-79 pu 06-63-57-42-43. Visible sur le site

TIENTA DE FONTVIEILLE

Le club Taurin Los Molinos de Fontvieille propose aux aficionados une tienta le 8 mai prochain. Au cartel, quatre vaches de Tardieu pour Morenito de Nîmes, El Lobo, Veronica Rodriguez et Juan Leal.


CONFERENCE AU QUITE

La Peña El Quite de Mont de Marsan recevra Richard Milian et les trois toreros présents au cartel de la novillada de la Madeleine : Thomas Baqué, Thomas Dufau et Mathieu Guillon, le jeudi 7 mai à 19 heurs.30. La « charla » sera agrémentée d’un apéritif-dînatoire. Renseignements et inscriptions avant le samedi 2 Mai au 06 87 15 19 12.

PERIPLE À LA FERIA DE SANJOANINAS

Périples Lointain organise du 24 au 28 juin un voyage à la feria de San Joaninas aux Açores. Pour tous renseignements : www.periples-lointains.fr

NOVILLADA D'AIRE

Les novillos de Montalvo  prévus pour la novillada du premier mai à Aire sur l'Adour seront visibles par le public gratuitement les mercredi 29 et jeudi 30 mai de 18 heures à 20 heures. Rappelons que pour les combattre sont programmés Dámaso González (présentation en France), Alejandro Esplá (Présentation dans le sud ouest) et Mathieu Guillon. Tarifs de 15 à 45 euros.  Remises de 10% pour un achat de plus de 10 places, 15% pour les étudiants et jeunes de moins de 25 ans, gratuit jusqu’à 10 ans. Location ouverte à partir du 27 avril à l’office de tourisme d’Aire sur l’Adour. 05 58 71 68 90 et 06 16 82 19 61.

CARTELS DE MADRID

Feria de la Comunidad. Jeudi 30 avril. Novillos de Moreno Silva pour Julián Simón, Nuno Casquinha et José Carlos Venegas. Vendredi 1er mai. Novillos de José Vázquez pour Román Pérez, Fernando Tendero et Javier Cortés. Samedi 2 mai. Un toro de Guadalest pour Javier San José et six de Carmen Segovia pour Miguel Abellán, Diego Urdiales et Luis Bolívar. Dimanche 3 mai toros de Adelaida Rodríguez pour López Chaves, Andrés Palacios et José Calvo qui confirmera son alternative.
Feria de San Isidro. Jeudi 7 mai toros de Martelilla pour Eugenio de Mora, Joselillo et Emilio de Justo. Vendredi 8 mai toros de Gerardo Ortega pour Antonio Barrera, Sergio Aguilar et Leandro. Samedi 9 mai toros de Salvador Domecq pour Miguel Abellán, El Capea et David Mora qui confirmera l'alternative. Dimanche 10 toros de Los Recitales pour Curro Díaz, Iván Vicente et Ambel Posada. Lundi 11 novillos de Montealto pour Miguel Tendero, José Manuel Mas et Javier Cortés. Mardi 12 toros de José Luis Pereda pour Antonio Ferrera, Morenito Aranda et Iván Fandiño qui confirmera l'alternative. Mercredi 13 mai toros de Las Ramblas pour Juan Bautista, El Fandi et Luis Bolívar. Jeudi 14 toros de Garcigrande pour Morante, Castella et Alejandro Talavante. Vendredi 15 toros de Cortés pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Luis Bolívar. Samedi 16 toros de Los Espartales pour Hermoso de Mendoza, Andy Cartagena et Sergio Domínguez qui confirmera son alternative. Dimanche 17 toros de José Escolar pour Sánchez Vara, Rafaelillo et Fernando Robleño. Lundi 18 novillos de La Quinta pour Daniel Martín, Miguel Angel Delgado et Mario Aguilar. Mardi 19 toros de Núñez del Cuvillo pour El Juli, El Cid et Miguel Ángel Perera. Mercredi 20 toros de Peñajara pour Miguel Abellán, Serafín Marín et El Payo qui confirmera l'alternative. Jeudi 21 toros de Juan Pedro Domecq pour Morante, Manzanares et Ruben Pinar qui confirmera l'alternative. Vendredi 22 toros de Valdefresno pour Juan Bautista, Perera et Talavante. Samedi 23 toros de Fermín Bohórquez pour Fermin Bohórquez, Hermoso de Mendoza et Álvaro Montes. Dimanche 24 toros de Samuel Flores pour López Chaves, Diego Urdiales et Javier Valverde. Lundi 25 novillos de Guadaira pour Francisco Pajares, Pablo Lechuga et Juan Carlos Rey. Mardi 26 toros de Parladé pour Uceda Leal, El Fandi et Daniel Luque. Mercredi 27 toros de Palha pour Paulita, Serranito et Israel Lancho. Jeudi 28 toros de Cebada Gago pour Luis Miguel Encabo, Fernando Cruz et Salvador Cortés. Vendredi 29 toros d'Adolfo Martín pour Frascuelo, Javier Valverde et Rafaelillo. Samedi 30 toros de Victorino Martín pour El Fundi, El Cid et Diego Urdiales. Dimanche 31 toros de Flores Tassara pour Joao Moura, Leonardo Hernández et Joao Moura hijo.
Feria de l'Anniversaire. Mardi 2 juin toros du Puerto de San Lorenzo pour El Fundi, El Cid et Sebastián Castella. Mercredi 3 juin Corrida de Beneficencia. Toros de Victoriano del Río pour El Juli, Manzanares et Perera. Jeudi 4 toros du Pilar pour Uceda Leal, Alejandro Talavante et Daniel Luque. Vendredi 5 toros de Victoriano del Río pour Esplá, Morante et Sebastián
Castella. Samedi 6 toros de Luis Terrón pour Antonio Domecq, Andy Cartagena et Sergio Galán. Dimanche 7 toros de  Alcurrucén pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Rubén Pinar.

LAS AFICIONADAS DE MANDUEL À MALAGA

Le 3 mai la peña taurine Las Aficionadas de Manduel organise une matinée prolongée au domaine de Malaga à Maussane chez Marie Pierre, Phillipe et Pierre Henry Callet. Au programme, 9 heure 30 accueil, 10 heures déjeuner offert aux adhérents, 11 eures  tienta de 2 vaches par Médhi Savalli accompagné de Denis Loré. La matinée se terminera par une mouclade  et un apéritif d'au revoir.  Renseignements et inscription au 06 85 32 08 83 ou 06 76 78 33 51.

CORO ROCIERO

Le Coro Rociero "Regina terrae" propose aux aficionautes de connaître ses activités en visitant son site :  www.vos36espagne.com

ACTIVITES DANS LES CLUBS ET PEÑAS

Retrouvez le programme complet des activités dans les clubs et peñas pour les prochaines semaines en page "agenda".

ALEJAN CELEBRE SON PREMIER ANNIVERSAIRE

En effet, voilà 1 an que ALEJAN ouvrait son site en France, c’était le 01 Décembre 2007.
1 année durant laquelle vous avez pu découvrir et apprécier la qualité de nos vêtements 100% Français.
1 année riche en actions pour les jeunes des écoles taurines qu’il faut continuer à soutenir car ils sont l’avenir de notre Culture.
1 année de triomphes pour ALEJAN qui se positionne, grâce à vous, comme la marque des vrais aficionados, fiers de porter nos valeurs, celle des professionnels et de nos matadors qui aiment porter ALEJAN et le font savoir.

Pour célébrer cet anniversaire et vous remercier de votre confiance, ALEJAN vous offre, du 15 Octobre au 20 Novembre 2008, 3 avantages cadeaux :
 -       
Les frais de port gratuits pour toute commande supérieure à 100 Euros
 -        La participation au tirage au sort pour gagner 15 abonnements de 1 an à Terres Taurines pour toute commande supérieure à 150 Euros. *
 -        Une nouvelle Collection  d’une trentaine de tissus supplémentaires 
ALEJAN porte en elle ces valeurs que nous partageons dans la Tauromachie :
-       
Vous respectez en vous offrant des produits de Qualité Française
-        Soutenir l’Avenir de notre Aficion que sont ces jeunes apprentis toreros
-        Etre Fier de revendiquer notre Passion Rejoignez-nous sur le www.alejan.eu pour célébrer cet anniversaire et continuer ensemble cette Aventure d’Utilité Taurine. ALEJAN, Porter nos valeurs avec Fierté…

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 











imprimez cette page