Vendredi 2 mai 2008


EDITO


LE DEBAT VAIN


Pour bien faire il faudrait ne rien dire : ni que le toro moderne dont on perçoit la généralisation permet aux grands toreros de bâtir des chefs-d'oeuvres esthétiques, ni que le sens de l'histoire va dans le sens d'un allègement des épreuves imposées au toro pour lui permettre de parvenir au troisième tiers avec une réserve importante de bravoure... Voir l'édito. CV d'André Viard



ACTUALITE

PALAVAS : JULI ET JUAN BAUTISTA A HOMBROS
Juan Bautista et Juli a hombros

Corrida de Juan Pedro Domecq, épargnée au premier tiers, mais brave jusqu'au dernier  muletazo de la lidia. Pour qui sait le voir, l'intérêt de ce type de course réside principalement dans les qualités offensives affichées par le bétail. Le plus complet fut le quatrième, seuls les premier et sixième baissèrent de ton au troisième tiers. Généreux à l'excès dans leur engagement, leur puissance ne fut jamais  à la hauteur de leurs qualités morales. Pour les mettre en valeur et transmettre, il aurait  fallu pouvoir baisser la main, ce que leur manque de force interdisait. Prisonniers de cette quadrature du cercle les deux toreros ont eu le mérite de ne jamais se montrer moins artiste que leurs partenaires. El Juli  silence, deux oreillles et oreille. Juan Bautista, oreille, deux oreilles et oreille.
Lidié comme ses frères sans véritablement être piqué,  le premier se montra fijo , flojo et tardo dans la muleta de El Juli. Expert dans l'art de prendre un temps d'avance sur des partenaires plus réticents, ce dernier ne lui laissa d'autre option que suivre une muleta un peu rêche mais dominatrice de bout en bout. Entière. Silence admiratif. Le troisième se montra « artiste » dès les premiers capotazos. Epargné au cheval, il arriva à la muleta tête basse et reins engagés à la poursuite du leurre. Soumis à droite comme à gauche il répéta  les charges sans jamais relever les cornes entre les suertes. Il offrit au Juli l'opportunité d'un final ajusté au plus près de la tête avant une entière efficacement portée dans la croix. Deux oreilles. Le cinquième montra sa bravoure par de longues charges rectilignes. Tête portée ostensiblement basse entre les passes il se laissa conduire jusqu'à l'épuisement physique. Juli prolongea l'épreuve en lui infligeant un final élégant par demi-passes. Entière. Une oreille.
Le Faible second fléchit en découvrant la nuque dans les capes. A la muleta, Juan Bautista, tout en mesure et en doigté,  sut en extraire le meilleur sans dévoiler le pire. Parfait à droite, il le laissa sin puntilla après un estoconazo maison. Une oreille. L'allègre galop du quatrième inspira Juan Bautista qui l'accueillit, muleta en main, au centre de la piste. A droite comme à gauche il ne supporta que des gestes très purs mais se montra bravissime.  Toujours dans le bon tempo,  Juan Bautista sut mettre en exergue son abnégation et, en guise d'hommage,  le tua d'un recibir sincère et efficace. Deux oreilles.    Comparativement  au niveau affiché par ses frères, le dernier manqua de fond et s'éteignit  en seconde partie de faena. Dans des terrains très court et au fil des planches il se laissa néanmoins toréer avant que Jean Baptiste n'en finisse d'une estocade portée « en corto y por derecho ». Une oreille. Temps idéal, arènes pleines.
Frédéric Pascal. Voir reportage Laurent Deloye "El Tico".

AIRE : OREILLE POUR ROMAN PEREZ

Cornada de Lamelas
Parfaitement présentée, cette novillada de Sepulveda a maintenu une attention de tous les instants de la part des aficionados et les jeunes novilleros ont du batailler ferme pour essayer de se hisser à la hauteur de la bravoure des pupilles d’Iñigo Sanchez de Urbina. Tous furent braves et encastés et seuls les premier et dernier présentaient des défauts dus essentiellement à des châtiments pitoyables aux piques et à des lidias catastrophiques de la part des cuadrillas. Et malgré les sorts qui leur ont été réservés par les cavaliers, tous les novillos ont parfaitement tenu sur leurs pattes. Mention au magnifique quatrième, un véritable toro par son volume, qui s’est montré noble à la muleta et brave au cheval mais les deuxième, troisième et cinquième offraient des superbes qualités qui n’ont pas été exploitées par les novilleros.
Albert Lamelas, silence et blessure dès la sortie de son second, Roman Perez, vuelta, oreille et silence, Ismael Cuevas, silence et salut.
Lamelas reçoit son premier par des véroniques sincères mais avec un corps tendu. Le novillo sort abanto et échappe aux cuadrillas pour recevoir sa première pique sur le cavalier de réserve. Mal mis en suerte, il effectue une vuelta de campana qui va l’handicaper fortement pour le reste de son combat. Lamelas tente de régler son port de tête par une entame efficace mais le novillo raccourcit sa charge et met son adversaire sur la défensive. Il s’ensuit une série de muletazos fourre-tout sans consistance. Un pinchazo, 1/3 d’épée basse et une entière basse, silence. Lamelas attend son second a puerta gayola, le novillo sort avec force, longe les planches dans un premier temps puis change sa trajectoire pour fondre sur le jeune torero qui jette son capote et s’allonge trop tard. Le novillo le prend,le fait valser de façon spectaculaire et lui inflige une forte cornada au niveau du tibia droit provoquant une hémorragie ; le garçon ne reviendra pas et on apprend très vite que la cornada n’est pas grave mais la plaie est profonde et les dégâts musculaires importants. Roman Perez prend le relais avec une certaine fébrilité, à tort, car le novillo se montre brave au cheval et embiste avec noblesse des deux côtés. La faena est valeureuse et deux superbes naturelles sont à extraire de l’ouvrage. On a senti une certaine nervosité chez le français qui a nui à ses séries de derechazos profonds mais manquant de ligazon. Ceci dû certainement à l’événement décrit ci-dessus. Roman ne tremble pas au moment suprême et enfouit une superbe estocade pour récolter une oreille.
Roman Perez se montrera encore moins à son avantage devant son premier novillo, pourtant excellent mais l’excès de toques, trop forts, et de voix, trop pesante, ont réduit à néant toute tentative de construction d’ouvrage. Un pinchazo, une entière basse, le puntillero relève le novillo, un avis, deux descabellos, silence. Face à son second (sorti en dernière position)le français essaie de combler ses lacunes. Il y parviendra à la cape où son enchaînement véroniques, chicuelinas fera réagir positivement le public. Entre temps, le novillo nous aura gratifiés d’un moment de divertissement en tapant avec force dans un burladero qui finira par céder et laissera deux peones en position inconfortable face au novillo ; petit moment de frayeur pour nos deux amis. A la muleta, Perez fait preuve de vaillance mais manque de clairvoyance et arrache quelques passes le long des planches alors qu’il fallait mettre en valeur ce novillo au milieu de la piste. Belle estocade mais la mort sera trop longue pour l’obtention d’un trophée, silence.
Ismael Cuevas aura beaucoup de choses à méditer après sa prestation plus que modeste. Ses deux adversaires méritaient un tout autre sort. Raide, emprunté, sans sitio, le jeune torero subit des désarmés devant son brave premier et ne parvient à aucun moment à prendre le dessus sur son adversaire. Pour couronner le tout, il termine par un vilain bajonazo, silence. Devant son second, même crispation dans la tenue des tissus ; bras tendus au capote et gestes secs avec la muleta ce qui lui occasionnera d’ailleurs une belle voltereta sans conséquence mais qui en dit long sur son incapacité à trouver le placement. Un pinchazo, une entière contraire, puis une tentative de vuelta vite avortée par le public connaisseur. Un tiers d’arène, les absents ont eu tort car le lot de Sepulveda valait le détour. 20°, un temps pour toros.
Jean-Paul Campistron. Voir reportage Roland Costedoat.

MATINALE D'AIRE : OREILLE POUR ANGEL BRAVO

Magnifique soleil sur les arènes Maurice Lauche pour cette novillada matinale à base de becerros de Los Maños à la limite de la présentation acceptable pour une non piquée. Au paseo le Nîmois Tomas Bournel (bleu roi et or- silence et silence après avis) qui semblera dépité au sortir de la novillada ? Face à son premier, maigrelet, Tomas recevra bien au capote mais la faena brindée au public ira a menos avec désarmés et lame contraire. Encore un petit salpicado pour second opposant qui se révèlera piquant de salida mais s’adoucira au fur et à mesure d’une fort honnête faena accompagnée par la musique. Bien jolies séries templées mais la faena reste un peu longue et la lame est de nouveau bien vilaine. Angel Bravo (turquoise et or- silence et oreille) se présentait en terre Aturine et en aura surpris plus d’un. Déjà une bonne dose de connaissances et un moral à toute épreuve jusqu’à aller à portagayola par deux fois ! Bagarre et bonne volonté pour une première faena face à un intouchable à gauche, musique, voltereta et silence pour récompense. Face au meilleur becerro de ce 1er mai, l’élève de l’école taurine de Salamanca œuvrera de belle façon. Brindée à Roman Perez, la faena restera allurée et fort bien conduite jusqu’à l’entière contraire et concluante. En supplément au programme le ganadero offrait un sobrero au sobresaliente de l’école taurine de Nîmes Paco Julian qui, après une faena sous les conseils de David Romero, restera digne malgré les nombreuses volteretas. La musique joue pour soutenir le pitchoun qui effectuera une vuelta fêtée.
Pierre Charrain

LA SPA EN QUESTION

Très prompte à donner des leçons de morale, la SPA n'est pas exempte de reproches et depuis de nombreuses années plusieurs articles de presse ont dénoncé ses dérives également sanctionnées par un rapport très critique de la Cour des Comptes. Le combat contre la tauromachie est-il l'arbre qui cacherait la forêt ? La question mérite d'être posée. Voir

BOLSIN DE BOUGUE

Pour sa 14ème édition, le bolsin organisé par le cercle taurin Soledad de Bougue propose des qualifications gratuites qui se dérouleront en 2 parties : samedi 3 mai à 17 h 6 vaches de lla ganaderia de Santafé Marton pour Beltran Garcia - E.T. Castellón, José Miguel Valiente – E.T. Albacete, David Moreno - Añover de Tajo, Mathieu Guillon, Tomas Bournel - Nîmes, Cayetano Ortiz - Béziers. Dimanche 4 mai à 11 heures 4 vaches de la ganaderia de Santafé Marton pour Cristian Escribano - Madrid, Jimenez Fortes - Malaga, Thomas Dufau - Le Frêche, Sergio Blanco - Cali. 17 heures : finale du bolsin, novillada sans picador avec 5 novillos de Mercedes Perez Tabernero. 6 villes partenaires du bolsin, s'engagent à offrir un contrat au vainquerur : Dax, Bayonne, Vic Fezensac, Hagetmau, Plaisance du Gers et Tartas.

FERIA DE CARCASSONNE

Vendredi 22 août en nocturne, novillos de Rollanejo pour le rejoneador Pedro Calero et les novilleros Román Pérez et Thomas Cerqueira. Samedi 23 novillos de Miguel Zaballos pour David Valiente, Juan Antonio Siro et Mario Aguilar. Dimanche 24 novillos de Miura pour Iker Cobo, Nuño Casquinha et Marco Leal.

FERIA DE TYROSSE

Dimanche 27 juillet à 18 heures toros de Escolar Gil pour El Fundi, Rafaelillo et Julien Lescarret. Lundi 28 juillet en nocturne corrida portugaise, toros d'El Palmeral pour José Manuel Duarte, Francisco Cortes et les forcados de Chamusca.

JOURNEE DES AFICIONADOS PRACTICOS

Les aficionados practicos proposent le 3 mai prochain une j ournée campera "acoso y derribo & tienta" à la manade des Frères Granier, après St Martin de Crau (13). Programme : 10H 00 : Rendez-vous à la manade. 10H 30 à 12H 30 : Grand Acoso y Derribo. Concours entre 3 équipes de cavaliers. (6 vaches + une 7ème). 12H 30 : Ouverture de la buvette. 13H 30 : Repas (fideua, fromage, dessert). 15H 30 : Démonstration et explication du " toreo de salon ". 16H 00 : Tienta de vaches dans les arènes. Journée complète : 30 €. Présence d'une buvette. (Participation aux frais). Toutes informations complémentaires sur cette journée en page A Venir du site de l'association, sur lequel on peut également suivre la vie de l'association (voir notamment le photo reportage sur la fiesta campéra de Séville en page Actualité).

TERCIOS LE 10 MAI

Tercios n°128 sera diffusé la samedi 10 mai 2008 à 11 h 05, proposé par Jean-Michel Mariou. Depuis quelques années en Espagne, une nouvelle forme de tauromachie, née dans la rue, s’est imposée peu à peu dans les arènes : les recortadores mélangent les sauts et les écarts devant des toros en pointe. Le premier concours officiel en France a eu lieu l’été dernier à Parentis en Born. Tercios vous propose aussi une rencontre avec le jeune toréro Alejandro Talavante, en tienta à la ganadéria « Las Mojas », à Lora del Rio. Et pour terminer, une visite chez les Bats père et fils, nouveaux éleveurs de toros bravos, à Montsoué, près de Saint Sever dans les Landes…

CORRIDA D'EAUZE

Dimanche 6 juillet, toros de Javier Pérez-Tabernero pour Juan Bautista, Julien Lescarret et Daniel Luque. Il y aura une sans chevaux le matin.

FERIA DE LUNEL

Samedi 19 juillet novillos de Patrick Laugier (3 Piedras Rojas / 3 Paradis) pour José Carlos Venegas, Marco Leal et M iguel Ángel Delgado. Dimanche 20 juillet novillos de Pagés Mailhan pour Alberto Lamelas, Fernando Tendero et Mario Aguilar. Bolsin le samedi matin (entrée gratuite) à 10 heures 30 : 5 vaches tientées par les élèves des écoles taurines.

D'AFICIONADO À AFICIONADO

Un aficionaute nous écrit : "J'ai deux billets pour la corrida de gala de Nimes du 08/05 à laquelle je ne peux malheureusement pas me rendre. Ayant déjà par le biais d'une annonce sur votre portail d'un aficionado acheté des places; Serait il possible de mettre mon annonce en ligne SVP pour que quelqu'un puisse en profiter? Les places sont sur Paris et et au prix de 45€. Tel :0661269505." C'est fait !
Pour Nîmes encore, à
vendre prix coûtant, 5 seconde A rang 3 76 euros chacune pour le lundi 12 mai après midi (juli/perera/mendoza) 06 10 85 73 26
À vendre aussi, 2 abonnements pour la Feria de Vic au dernier rang soleil. Prix 122 € chacun, les deux vendus ensemble 244 €. Contact : 0622771150

SIGNATURES À LA LIBRAIRIE TEISSIER DE NÎMES

La librairie Teissier de Nîmes propose les signatures suivantes : Vendredi 9 mai à 16 heures : Simon CASAS " l'envers de la cape " éd. Fayard ; Jacques DURAND " 20 ans de chroniques tauromachiques " éd. Atelier Baie ; Francis WOLFF " philosophie de la corrida " éd. Fayard. Samedi 10 mai à 16 heures : Eddie PONS " tout et n'importe quoi sur le cigare " éd. Diable Vauvert ; Antoine MARTIN " Cape de Mandrake " éd. Diable Vauvert ; Robert BERARD et les autres auteurs du prix Hemingway " Corrida de muerte " éd. Diable Vauvert. Dimanche 11 mai à 16 heures : Francois-Xavier GAUROY " sous le sable des arènes " éd. Timée et sous réserve, François ZUMBIEHL " discours sur la corrida " éd. Verdier ; Virginie GIRARD qui présentera " Ecrits sur les taureaux de Miguel de UNAMUNO ".

TIENTA À FONTVIEILLE

Le CTPR Los Molinos organise dans les arènes de Fontvieille  (13) une tienta le dimanche 4 mai à 16h30. 4 vaches de la ganaderia des héritiers de François André seront lidiées par le matadors de toros Marc Serrano, Mehdi Savalli et les novilleros Marco Léal, Tomasito. Un apéritif offert dans les arènes clôturera cet après-midi taurin. Renseignement 04 90 54 66 37  -  06 23 60 02 70.

FERIA DE BEZIERS

Jjeudi 14 août 18h. 6 El Pilar pour El Juli. José Maria Manzanarès et Miguel Angel Perera. Vendredi 15 août NSP à 11h.Corrida -18h. 6torosdu Marquis de Domecq pour Enrique Ponce. Sébastien Castella et Alejandro Talavante. Samedi 16 août NSP à 11h. Corrida Mixte – 18h. 2 toros de Luis Terron et 4 Valdefresno pour Diego Ventura . El Fandi et César Jimenez. Dimanche 17 août Novillada piquée – 11h. 6 novillos de Robert Margé pour Camille Juan. Miguel Angel Delgado et Roman Perez. Corrida – 18h. Toros de Miura pour El Fundi. Juan José Padilla et Javier Valverde.

LES PRIETO DE LA CAL À LA BREDE

La Brède présentera le samedi 21 juin prochain une corrida de Prieto de la Cal que combattront Rafaelillo, Julien Lescarret et Fernando Cruz.

HOMMAGE À HUBERT YONNET

Le Samedi 17 mai sera organisée au mas de la Bélugue et aux arènes des Salins de Giraud une journée en l'honneur de la ganaderia Hubert Yonnet. Visite de la ganaderia, tienta et repas sont au programme. Pour réserver : 0671729404 et 0684207656.

FERIA DE BEAUCAIRE

Samedi 12 juillet par une corrida portugaise avec du bétail des Frères Granier pour Sergio Vega, Julie Calvière et Tomas Bacqué avec les forcados d’Alcochete. Le samedi 26 juillet pour les Fêtes de la Madeleine à 11h, tienta avec des vaches de Granier par les élèves d’écoles taurines pour l’obtention du trophée “La première épée”. Le gagnant se verra offrir la lidia d’un novillo. A 18h six novillos de Pablo Mayoral pour Mario Aguilar (Mexique), Marco Leal (France) et Sergio Pulido (Espagne). Le lendemain 27 juillet, hommage au sorcier de Galapagar qui présentera à 11h ses novillos du fer de Monteviejo, pour Alberto Lamelas, Camille Juan et Enrique Guilhen. L’après-midi à18h, toros de Victorino Martin pour Fernando Robleño, Luis Bolivar et Alberto Aguilar.

CHATÔ 2008

Un public d’aficionado avait pris place dans la salle d’honneur de l’Hôtel de ville de Chateaurenard pour la présentation de la Féria 2008 qui se déroulera le 19 et le 20 juillet. En prélude, le député/maire Bernard Jeynes dans ses propos démontra beaucoup de respect vis-à-vis des organisateurs de la Peña Joselito qui organise chaque année une corrida de qualité sur leurs fonds propres. La part des subventions n’excédant pas 20%. Eric LLorca entouré de Gilbert Mouthod et Daniel Garañon présenta le cartel du dimanche 20 juillet. Les toros choisis sont identiques à ceux de la saison écoulée. A cet effet, un retour en arrière s’impose ; Los Bayones remarquablement bien présentés, d’un poids moyen de 545 kilos avaient permis aux toreros de couper 5 oreilles et au nombreux public de vivre une agréable après-midi. Il faut souhaiter que l’histoire se perpétue. Sanchez Vara le triomphateur 2007 est reconduit. Il sera assisté de Marc Serrano et Antonio Ferrera. L’affiche 2008 est due au talent de la plasticienne Monique Chazal. A noter, la veille sera une journée consacrée aux toros/taureaux dans la rue.
Christian Cartoux.

LES ACTIONS D'ALEJAN

S'étant donné pour objectif d'aider les écoles taurines françaises par le biais de partenariats, la marque Aléjan possède déjà quelques actions à son actif. Outre l'abonnement de tous les élèves des écoles taurines françaises à Terres Taurines, Aléjan a offert un novillo d'El Palmeral en privée pour Mario Guirao le 18 février, un capote à Patrick Villebrun le 7 mars, un jeu d'épées et descabello à Tomas Bournel le 10 mars, un capote à Matéo Julian le 17 mars. Aléjan prévoit trois nouvelles actions en mai et juin, toujours dans l'optique d'aider les écoles et leurs élèves. Les toreros français en activité à qui a été présentée la démarche d'Aléjan vont lui apporter leur soutien pour aider à la formation des jeunes. Rappelons qu'Alejan est née un jour de féria de Séville, de la rencontre de deux aficionados dans les salons de l'hôtel Colon. L’un est une des personnes les plus influentes de la mode espagnole et l’autre un aficionado français amoureux de l’art de vivre andalou. Ce virtuose de l’élégance andalouse crée, dessine et fabrique pour les toreros des modèles de chemises à la demande et sur mesure. Les collections sont entièrement dessinées et conçues par ses soins avec une exigence sur le choix des tissus commandés et fabriqués à la commande dans les meilleures maisons françaises, italiennes et volontairement brodées en France, garantie d'un résultat soigné. Plus qu'une nouvelle marque sur le marché très saisonnier des ferias estivales, Alejan veut être fidèle à sa devise et à son principe de "Porter nos valeurs avec fierté", tout au long de l'année. Enhorabuena !

NOVILLADA DE ROQUEFORT LE 25 MAI

Pour la novillada organisée à Roquefort le 25 mai à 17 h .30 les novillos seront de  La Quinta pour Mario Aguilar, Miguel Tendero et Javier Cortes.

PENTECOTAVIC

Samedi 10 mai à 11 heures novillos de Perez de la Concha pour Antonio Joao Ferreïra, Alberto Lamelas et Julien Dusseing « El Santo ». Samedi 10 mai à 18 heures toros de « Ganaderia de Robert Margé » pour «  El Fundi », « Rafaelillo“ et Julien Lescarret. Dimanche 11 mai à 11 heures corrida concours : toros de : Miura - La Quinta – Prieto de la Cal – Victorino Martin – Fidel San Roman (origine Guardiola Dominguez) – et « Charro de Llen » pour Javier Valverde, «  Serranito » et Luis Bolivar. Dimanche 11 mai à 18 heures  toros de Adelaïda Rodriguez pour Antonio Ferrera, Sanchez Vara et Javier Castaño. Lundi 12 mai à 17h toros de José Escolar Gil pour «  El Fundi », Sergio Aguilar et Fernando Cruz. tel  0 892 56 32 32 ---05 62 06 56 55 -- fax 05 62 06 48 20 ou sur ctv@clubtaurinvicois.com.

SIGNATURES À LA LIBRAIRIE GOYARD DE NÎMES

La librairie Goyard organise à Nîmes diverses séances de signatures : vendredi 9 mai 15h30 :François Zumbiehl « le Discours de la Corrida » éditions Verdier. « Manolete» éditions Autrement. Pierre Dupuy «  la Ganaderia Saltillo » aux éditions Toros. Michel Gardère « Les pourquoi de la corrida » aux éditions Cairn. Jacques-Alain Raynaud réalisateur, dvd « Les yeux dans le noir », »Le rouge dans le noir », coffret dvd « Trilogie du grand roman de la Tauromachie Française ». Samedi 10 mai 15h30 : François-Xavier Gauroy « Sous le sable des arênes tome 2 » aux éditions Timée. Christian Gabanon et François-Xavier Gauroy « Corrida emotions » éditions Timée. Virginie Girard « Ecrits sur les taureaux » de Miguel de Unamuno. Edition les fondeurs de briques. Jacques Durand « 20 ans de Chroniques Tauromachiques »  Atelier B. Dimanche 27 mai 15h30 : Prix Hemingway 2008, rencontre avec les auteurs autour du recueil « Corrida de muerte et autres nouvelles » en présence du lauréat 2007 Robert Bérard.

FERIA D'ALES

Les cartels de la prochaine feria d'Alès sont les suivants : samedi 3 mai toros des héritiers de Cristophe Yonnet pour Marc Serrano, Fernando Robleño et Morenito de Aranda. Dimanche 4 mai au matin erales de François André pour les élèves du Centre de Tauromachie de Nimes. l'après-midi, toros de Dolores Aguirre pour Rafaelillo, Domingo López Chaves et Sánchez Vara.

VOYAGE D'ARLES À MADRID

Le CT Paul Ricard d'Arles organise un voyage du 26 mai au 1 juin inclus pour la San Isidro. Une novillada, 5 corridas et une de rejones avec les ganaderias Guadaria, Puerto de San Lorenzo, Palha, Adolfo Martin, Victorino Martin. Les toreros seront connus le 1 avril mais Juan Bautista, Juli, Perera, Encabo, Bolivar, Fundi, Talavante Cid... sont annoncés. Le voyage comprend aussi deux visites de ganaderias (Escolar Gil et Victoriano del Rio). Places (7)+ hotel  centre ville+ déplacement en car pour 600 euros par personne. renseignements aux 0680236008 ou 0686274600.

LE "FERION" DE NÎMES

Mercredi 7 mai. Toros de Victorino Martín pour Pepín Liria, Antonio Ferrera et Marc Serrano. Jeudi 8 mai au matin, novillos de Fuente Ymbro pour Camille Juan,  Marco Leal, Abel Valls et Alejandro Esplá. L'après-midi,
toros de Garcigrande pour Javier Conde, José Tomás et Sébastien Castella. Vendredi 9 mai, toros du Puerto de San Lorenzo pour Juan Baustista, Miguel Ángel Perera et  Alejandro Talavante. Samedi 10 mai au matin toros de Zalduendo pour Enrique Ponce, Sébastien Castella et Cayetano. Samedi 10 mai, toros d'El Pilar pour César Jiménez, Matías Tejela et Joselito Adame. Dimanche 11 mai au matin. Toros de Juan Pedro Domecq pour Juan Bautista, El Cid et José Marí Manzanares. L'après-midi, toros de Miura pourEl Fundi, Juan José Padilla et Rafaelillo.  Lundi 12 mai au matin, toros de Pedro y Verónica Gutiérrez Lorenzo pour Diego Ventura, Álvaro Montes qui confirmera l'alternative et Leonardo Hernández. Lundi 12 mai deux toros du Capea pour Pablo Hermoso de Mendoza et quatre de Jandilla pour El Juli et Miguel Ángel Perera.

LES VINGT ANS DE L'ECOLE TAURINE D'ARLES

L'école Taurine d'Arles fêtera ses 20 ans au Arènes de Sonnaillier, le 31 mai en organisant une novillada sans picadors avec les élèves de l'Ecole, le 1er juin en organisant un festival avec les Matadors issus de l'Ecole (El Lobo, Morenito d'Arles, David Lombardo, Diamante Negro, Mehdi Savalli et Jérémy Banti) Repas et concert sont prévus.

LA MULETA EN LIGNE

Le Club Taurin La Muleta de Vendargues invite les aficionautes à visiter son site pour découvrir ses activités : www.clubtaurinlamuleta.fr.

L'UTB ET LE CTB EN LIGNE

Nos amis de l'Union Taurine Biterroise sont désormais présents en ligne et vous invitent à les visiter :
www.uniontaurinebeziers.asso.fr. Le Club Taurin Biterrois est pour sa part sur : http://cercle.taurin.free.fr/conferences.php3

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 








imprimez cette page