Lundi 15 avril
2013

L'Edito

 

OPORTUNIDAD ?

À force de vouloir imposer comme unique modèle les habitudes de l'escalafon d'enn-haut, Las ventas est en train de ruiner l'initiative généreuse que l'empresa avait mise en place, afin d'offrir une oportunidad de choix à une série de novilleros parmi les plus en vue du moment.

Voir édito






Actualité
SÉVILLE : VENTURA PAR LA PORTE DU PRINCE

Après avoir coupé une, une et deux oreilles (face au dernier toro de Bohorquez), Diego Ventura est sorti a hombros par la Porte du Prince.


MADRID : UN ACCESSIT POUR BRANDON CAMPOS VERS LA FINALE


La mine des aficionados en disait long sur la novillada dominicale de Las Ventas et deuxième du concours Taurodelta-Canal+ de ce mois d’avril. Les novillos de El Serrano et le sobrero sorti en cinquième position n’ont absolument pas aidé notre compatriote  Juan Leal, Álvaro Sanlúcar et le mexicain Brandon Campos. Ceux-ci  se sont démenés dans les quites avec la volonté de tirer parti des conditions souvent douteuses des novillos tant qu’ils avaient la force et la mobilité requises pour ces exercices de premier contact et appréciation des caractéristiques de charge, port de tête et codicia.
Brandon Campos ne faillit pas à la réputation et répertoire à la cape des toreros mexicains et Juan Leal lui donnait la réplique, ferme dans sa position mais moins vistoso, en tout cas moins fêté par le public. Álvaro Sanlúcar, lui, avait accueilli son premier novillo bronco par des véroniques gagnant du terrain et remate par la demie. C’est justement le sanluqueño qui avait les meilleures possibilités de développer des faenas de muleta mais son manque de mando au 2ème et contrôle des charges du sobrero entrant rebrincado dans une muleta qu’on aurait voulu plus assurée.
Juan Leal réalisait une faena sérieuse au premier de El Serrano, novillo insipide et sans force à la muleta. Il en terminait par un pinchazo et une demie verticale, sans que le novillo ait seulement répondu au cite du leurre. Le 4ème qui avait des allures de toro – 535 kg à la bascule – mettait bien la tête dans le caparaçon en deux entrées dont il sortait châtié. A la suite d’une vuelta de campana en début de la faena, il entrait affaibliet soso dans la muleta de Juan Leal. Appliqué dans son trasteo, il ne pouvait (ré)animer le novillo  ni le public très froid avec le français. Bonne estocade instantanée qui roule le novillo.
Bandon Campos terminait ses deux faenas près des planches dues à la mansedumbre de ses novillos qui avaient donné illusion au début répondant aux pases cambiados au 3ème et passes hautes aidées au 6ème pour ensuite s’éteindre et n’avancer qu’au pas à la fin. Malheureux à l’épée – estocades de « mousquetaire » et grande estocade au dernier de El Serrano le mexicain gagnait sa place pour la finale du 28 avril pour sa volonté, son toreo varié et fleuri.
Les novillos de El Serrano furent décevants par manque de caste et fond, développant mansedumbre – ceux de Brandon Campos et terminant tous, sauf le 2ème, à la limite de leurs forces. Le sobrero de Aurelio Hernando, sans doute habitué au calme des corrales, déclinait tout combat au début pour ensuite charger par rafales avec un jeu de tête incommode.
Juan Leal : silence et timide ovation. Álvaro Sanlúcar : salut et silence. Brandon Campos : un avis et silence ; ovation et salut du tercio.
Georges Marcillac.

VERGÈZE : UNE OREILLE PAR TORO

Corrida de Tardieu, juste de force, commode et remarquablement docile, tous se sont conduit avec classe au cheval et ont baissé humblement la tête, mais avec une navrante absence de férocité (fiereza) qui fit plonger chaque faena dans le plus total ennui. Marc Serrano : oreille à chacun. Joa Antonio Ferreira : oreille à chacun. Antonio Lamelas : oreille aux deux. La générosité inconditionnelle de la présidence a été légitimement chahutée.
Le premier poussa avec classe après s'être quelque peu fait prier. Obéissant, tête basse mais sans s'investir dans la poursuite du leurre, il ne transmit rien au troisième tiers. Toujours dans le bon tempo et muleta à la bonne distance, on ne peut incomber à Serrano la platitude de la faena. Demi lame concluante. Oreille. Le quatrième mit deux fois la tête dans le bas du peto en venant de loin avec entrain. Il perdit cette vertu dans la muleta où, comme ses frères, il donna des charges saines mais sans âme. Au petit trot il supporta une longue faena où Serrano put faire valoir sa maîtrise professionnelle. Entière tendue. Oreille.
Juste de force et fade, le second poussa droit après avoir assurés ses appuis. Docile des deux cornes, il permit à Ferreira une faena plaisante non dénuée de sentiments. Oreille après un grand volapies. Un peu moins stylé que ses frères à la pique, le colorado cinquième fut aussi le plus fade et le moins féroce. Il porta à son paroxysme, pour un toro de combat, le fait de ne pas se défendre. Il obéit avec rigueur à la muleta de Ferreira puis se laissa tuer sans protester. Oreille.
Dans un bon style mais peu investi au cheval, le troisième arriva à la muleta docile, fade et faible. Mains en avant, Lamelas lui servit une feana parfois ingénieuse mais sans âme. Entière. Oreille. Le sixième vint de loin avec style au cheval, mais manqua de jus à pied. En dépit de la volonté et des bonnes manières de Lamelas, la faena ne décolla pas. Entière dans le défaut de l'épaule. Oreille. Beau temps. Moins de 500 personnes.
Frédéric Pascal. Voir galerie Valentin Heyere.

NOVILLADA DE SOUSTONS


Le dimanche 11 août, novillos de Pedres pour Alvaro Sanlucar, Gonzalo Caballero et Borja Jimenez. Le jeudi 8 en soirée, novillos de Jalabert pour Lea Vicens et Andy Cartagena. .

FESTIVAL DU CENTENAIRE À DAX

Premier acte des festivités prévues pour commémorer le centenaire des arènes dacquoises, le festival organisé le 12 mai prochain réunira les matadors Juan Mora, Javier Conde, Curro Diaz, Leandro, Oliva Soto et le becerrista Jean-Baptiste Molas face à des toros et novillos de Domingo Hernandez et Garcigrande.

FERIA DE NÎMES

Mercredi 15 mai, novillos de Enrique Ponce pour Román, Martín Escudero et Lama de Góngora. Jeudi 16, toros de José Escolar pour Rafaelillo, Fernando Robleño et Luis Bolívar. Vendredi 17 toros de Jandilla pour Juan José Padilla, Juan Bautista et Iván Fandiño. Samedi 18 au matin, toros de Juan Pedro Domecq pour Finito de Córdoba, Morante de la Puebla et José María Manzanares. L'après-midi toros de Núñez del Cuvillo pour Enrique Ponce, Miguel Ángel Perera et Daniel Luque. Dimanche 19 au matin, Sébastien Castella et Juan Leal qui prendra l'alternative (mano a mano). Toros de Alcurrucén, Domingo Hernández et Nuñez del Cuvillo. L'après-midi, toros de Miura pour Antonio Ferrera et Javier Castaño mano a mano. Lundi 20 au matin, toros de Los Espartales pour Hermoso de Mendoza, Diego Ventura et Joao Moura hijo. L'après-midi toros de Victoriano del Río pour El Juli, Alejandro Talavante et Diego Silveti.

FERIA DE MONT DE MARSAN

Mercredi 17 juillet toros de Fuente Ymbro pour El Juli, Tejela et Fandiño. Jeudi 18 toros de Nuñez del Cuvillo pour Ponce, Manzanares et Luque. Vendredi 19 toros d'El Tajo et La Reina pour Padilla, Fandiño et Thomas Duffau. En nocturne corrida portugaise : Sergio Galán, Joao Moura hijo et Lea Vicens, toros de Fuenterey. Samedi 20 au matin novillos de Fuente Ymbro. L'après-midi toros de Victorino Martin pour Juan Bautista, David Mora et Alberto Aguilar. Dimanche 21 au matin novillada sans chevaux. l'après-midi toros de José Escolar pour Castaño et Robleño mano a mano.

SAINT MARTIN DE CRAU

Samedi 27 avril à 17 heures, trois toros de Hubert Yonnet et trois du Laget pour Joselillo, Mehdi Savalli et Miguel Angel Delgado. Dimanche 28 avril à 17 heures, toros de Dolores Aguirre pour Sanchez Vara, Manuel Escribano et Marco Leal. Programme complet sur le site de la Única.
Voir.

JOURNÉE TAURINE D'ORTHEZ

Pour sa journée taurine du 28 juillet, Orthez a retenu : à 11 heures, 6 novillos de Hros de Miguel Zaballos pour Jesus Fernandez, Ivan Abasolo et Alberto Pozo ; à 18h30, toros de Raso de Portillo pour Fernando Robleño, Morenito de Aranda et Oliva Soto.

TOROS À EAUZE

Dimanche 7 juillet à 18h00, toros de Robert Margé pour Matias Tejela, Alberto Aguilar et Thomas Dufau. Le matin à 11h00 novillada sans chevaux : 2 novillos de Darré et 2 novillos de Robert Margé. Samedi 6 juillet à 11h30 tienta avec les élèves de l'école "Adour Aficion".

OPUS 44 EN VENTE

À partir de trois sources différentes, qui à leur tour provenaient de diverses autres, dont quatre vazqueñas et Saltillo, Carlos Nuñez créa, voici 75 ans, un encaste propre dont la particularité est d’embister avec tant de vivacité et de bravoure, que parvenu à la fin du muletazo, et sans perdre le leurre de vue, le toro galope une foulée supplémentaire. Quels étaient les secrets de ce génial alchimiste ? Après l’étude des livres de Manuel Rincón, celle de ceux de Villamarta et de Carlos Nuñez permet de comprendre le lent processus au travers duquel, grâce à une pierre philosophale extraite de la riche carrière de Tamarón, de la même manière que le plomb se transmutait en or, la caste brute se transforma en bravoure. Et l’encaste Nuñez, à son tour, en une source nouvelle de laquelle allaient surgir bien d’autres. Dans cet opus aussi, l'histoire du Marquis de Villamarta et celle d'un poète qui se voulut ganadero, Fernando Villalon, personnage fantasque et profond que l'on trouve lui aussi à l'origine de l'encaste Nuñez. Dan cet opus encore, un voyage en terres taurines dans les ganaderias de Adolfo et Victorino Martin, Cuadri, Prieto de la Cal et du Conde de la Maza. Dans cet opus enfin, le portrait décalé d'un torero étonnant , Saul Jimenez Fortes : "Les vertus du Haut Mal".


LES PRIETO DE LA CAL POUR ALÉS ET AIRE

Nous avons visité pour vous les toros de Prieto de la Cal qui seront combattus à Alés et Aire. Deux belles corridas, bien dans le type de la maison. Voir galerie. Les cartels de la feria d'Alés sont les suivants : samedi 11 mai, toros de Adelaida Rodriguez pour López Chaves, El Capea et Juan Del Álamo. Dimanche 12, toros de Prieto de la Cal pour Marc Serrano, Fernando Cruz et Manuel Escribano. Il y aura une sans chevaux matinale le dimanche avec des erales du Cura de Valverde pour Alejandro Rubio y Manolo Vanegas.


TOUTE LA TEMPORADA DU SUD-OUEST

Programme complet de sa temporada dans le Sud-Ouest. Voir programme. Voir numéros de réservations.


JUAN LAFITTE EXPOSE À AUCH

L'ancien torero Juan Lafitte devenu peintre, et qui a déjà exposé dans plusieurs ferias, expose ses oeuvres depuis le 15 mars au Café-Restaurant La Bodega, rue Dessoles à Auch. Dans l'oeuvre de Juan Lafitte, toreo et flamenco se mêlent de manière récurrente pour offrir un résultat empreint d'onirisme et de poésie, dont le côté cathartique ne peut laisser personne indifférent. L'exposition est permanente. Juan Lafitte exposera ensuite pour la feria de pentecôte à Vic-Fezensac, puis à Bayonne pour les corridas d'août et septembre. Voir le site de l'artiste. Voir aussi.

NOVILLOS POUR GARLIN

La Peña Taurine et le Comité des Fêtes de Garlin ont défini les ganaderias de leur temporada : dimanche 21 avril, 12ème Novillada de Printemps, ganaderia de Pedraza de Yeltes ; samedi 27 juillet, 28ème Novillada des Fêtes, ganaderia de Joselito (El Tajo y La Reina).

FERIA DE LA MER DE PALAVAS

Les cartels de la Feria de la Mer de Palavas sont les suivants : dimanche 5 mai, toros de Luis Algarra pour Enrique Ponce, Finito de Cordoba et Daniel Luque. Mercredi 8 toros de Fuente Ymbro pour Juan Bautista, Sébastien Castella et Miguel Ángel Perera. Jeudi 9 toros de Hermanos Sampedro pour Pablo Hermoso de Mendoza et Andy Cartagena mano a mano.

FERIA DE CARCASSONNE

L’association "Carcassonne Toros" a annoncé les élevages retenus pour la Féria 2013 : vendredi 30 août, corrida mixte d’Aguadulce (rejon et forcados, 2 novilleros à pied ), samedi 31 août, novillos de Cebada Gago, dimanche 1er septembre, novillos de Miura.

CORRIDA D'EAUZE

Le cartel de la corrida du 7 juillet à Eauze est le suivant : toros de Robert Margé pour Matias Tejela, Alberto Aguilar et Thomas Dufau. Le matin novillada sans chevaux avec deux erales de Jean-Louis Darré et deux de Robert Margé.

FERIA DU NOVILLO À PARENTIS

Samedi 10 août novillos de Raso de Portillo, dimanche à 11 heures, quatre novillos de Paloma Sánchez Rico de Terrones (Lamamie de Clairac) qui se présentera en France. L'après-midi novillos de Paco Madrazo (Santa Coloma).

PENTECOTAVIC 2013

Samedi 18 mai corrida concours : toros de La Quinta, Murteira Grave et Margé, pour Diego Urdiales et Javier Castaño mano a mano. Dimanche 19 au matin. Toros de José María Escobar pour Rafaelillo, Manuel Escribano et Paco Ureña. L'après-midi, toros de Cebada Gago pour Fernando Robleño, Fernando Cruz et David Mora. Lundi 20, toros de Adelaida Rodríguez pour Juan Bautista, Iván Fandiño et Alberto Aguilar.



LÉGENDES DE L'ART ÉQUESTRE

Les 4 plus grandes Ecoles d’Art Equestre du monde seront présentes à Arles pour 9 soirées de gala dans l’écrin des Arènes décorées par Christian Lacroix :
Vendredi 26 et samedi 27 Juillet Le Cadre Noir de Saumur ; Vendredi 9 et samedi 10 août L’Ecole Royale d’Art Equestre de Jerez ; Vendredi 16 et Samedi 17 août L’Ecole Portugaise d’Art Equestre de Lisbonne ; Jeudi 22, Vendredi 23 et Samedi 24 août l’Ecole Espagnole de Vienne. Ces 4 Ecoles ne sont pas des conservatoires aux équitations similaires, elles portent et transmettent chacune un patrimoine vivant qu’elles n’ont de cesse d’enrichir à leur façon et en cela elles sont toutes différentes. Toutes sont les dignes héritières de la tradition équestre la plus artistique, la plus accomplie et la plus noble. Ces hommes et leurs chevaux sont à la fois les reflets de leur époque et les maillons d’une longue chaîne qui ne cesse aujourd’hui encore d’affiner ses connaissances. En équitation comme dans d’autres arts, comment comparer Van Gogh à Picasso ou Mozart à Beethoven ? Location à partir du 12 novembre 2012, places à partir de 30 € (enfants de – de 12 ans 15 €). Tous les galas débuteront à 22h. contact@arenes-arles.com. Abonnements – 10% (1 billet dans la même catégorie pour chaque Ecole). Groupes (+ de 10 personnes) – Comités Entreprises – Centres Equestres - Opérations Entreprises – Soirées VIP : 04 90 96 90 93.


DE LA DIFFICULTÉ D'ÉCRIRE UNE CHRONIQUE TAURINE...

Afin qu'une chronique de corrida puisse être lue par toute personne, aficionada ou non, il faudrait utiliser un vocabulaire des plus courants, de tout les jours, et trouver le moyen de faire que l'amalgame des mots, provoque chez le lecteur, une émotion et un plaisir. Poètes et écrivains y feraient merveille.  Mais la tauromachie est aussi une technique et ne pas s'y référer occulterait ce que l'Aficionado averti considère comme essentiel. Lire chronique de René Philippe Arneodau.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 





































imprimez cette page