Lundi 30 avril 2012

L'Edito

 

ET MAINTENANT ?
Après que Séville ait consacré le triomphe du toreo néo moderne de Manzanares auquel son élégance naturelle confère une apparence classique trompeuse, la San Isidro qui se prépare s'annonce comme celle de tous les dangers : 2000 abonnements n'ont pas été renouvelés et au niveau des toros, l'aficion attend avec impatience de voir relever le niveau.


Voir édito


Actualité

NOVILLADA DU 1ER MAI À AIRE

Dans le cadre de la 25ème Fête des Arsouillos, la novillada du 1er mai prochain à Aire sur l’Adour propose des novillos des héritiers de Chritophe Yonnet pour Mathieu Guillon, Fabio Castañeda et Manuel Dias Gomes qui remplace Cristian Valencia.

PALAVAS, FERIA DE LA MER

Mardi 1er mai à 17h Corrida de Margé pour David Mora, Daniel Luque et Thomas Dufau. Dimanche 6 mai à 16h30 Corrida de rejon avec des toros des Frères Sampedro pour Pablo Hermoso de Mendoza, Leonardo Hernandez et Manuel Manzanares. Mardi 8 mai à 17h Corrida de Santiago Domecq pour un mano a mano entre El Juli et Juan Bautista. Réservations au 04 67 50 39 56 ou par mail auprès de vincentribera.arenes@free.fr. Prix des places à partir de 37 euros pour les corridas. Offre spéciale est proposée pour la journée du 8 mai avec pour tout achat d'une place de corrida de l'après midi, la place pour la course camarguaise du matin sera de 5 euros.

STAGE CHEZ LES AFICIONADOS PRACTICOS

Dans le cadre des stages de tauromachie mis en place cette année l'Association Française des Aficionados Practicos propose son troisième stage du Vendredi 11 Mai au Dimanche 13 Mai. Au programme : Vendredi 11 Mai 18H30 / 20H30 Séance de préparation physique à Milhaud salle A.E.P Musculation. Dirigé par Stéphane Derouet. Samedi 12 Mai 10H00 / 12H00 à Caissargues Action "Toros y Handicap" avec le foyer Hubert Pascal de Nîmes. Ce toreo de salon est parrainé par Denis Loré. 15H30 Tienta au campo. Dimanche 13 Mai 10H00 / 12H00 Mas de la Chassagne toreo de salon et troisième "encuentro" international des aficionados practicos (report du salon du toro) avec 4 erales de la ganadéria de Luc et Marc Jalabert. 13H00 Apéritif et repas. 15H00 Café culture animé par Philippe Cattelin : Thème Évolution de la pique les invités, Hubert Compan et Alain Bonijol. 17H00 Vaches. Inscriptions au stage hors association 50 €. Participation repas du dimanche 20 €. Contact c.berthon@aficionadospracticos.com

SÉVILLE : VUELTA DE RAFAELILLO FACE AUX MIURAS EN CLÔTURE

Le lot de MIURA était homogène dans le style de la maison. Beaucoup de poids sur des carrures hautes et longues donnant la sensation que les bichos sont fins. Les armures, comme souvent avec cet élevage, sont abimées des pointes. Leur comportement fut peu propice au toreo moderne avec pourtant des qualités d'embestida du 3, renvoyé au corral pour faiblesse et remplacé par un Conde de la Maza plus compliqué que les Miuras, et le 5 qui permet à Rafaelillo de toréer a gusto. Dans l'ensemble les toros de Miura ont des attaques à vitesse variable, capables d'une bonne embestida, longue, suivie d'une par le haut et d'autres courtes. C'est le sentido des Miuras.
Le premier Miura échu à José Luis MORENO fini par répéter à mi hauteur face aux véroniques et demi du maestro. Il est piqué à trois reprises allant a menos au cheval. Dans la muleta le Miura ne s'emploiera jamais, parfois gazapon et par moment faible. La muleta est accrochée et, bien qu'essayant en perdant des pas, MORENO n'arrive pas à imposer la main basse à ce bicho qui préfère garder la tête en hauteur. Espadazo dans les règles. Salut au tiers. Son deuxième, corniabierto, est compliqué et passe au capote sans humilier. Il prend la première pique la tête relevée tout en s'employant, puis à la sortie il retourne immédiatement au cheval. MORENO demande et obtient le changement alors que le toro montre des signes de faiblesse. A la muleta le Miura avance par sautillements MORENO essaye avec volonté sur les deux cornes puis reçoit un voltereton alors que le bicho attaque à contre temps. La même chose arrive lors de la première entrée à matar et MORENO est de nouveau envoyé dans les airs, poursuivi au sol. Il est heureusement indemne. Au bout de 5 tentatives il place ¾ d'épée habile et basse. Cette faena courte s'est convertie en guerre. Salut au tiers.
Le gladiateur RAFAELILLO est volontaire au capote avec son premier qu'il passe dans des véroniques propres en ces circonstances, agrémentées de la media et d'une revolera par nécessité. Ce MIURA s'emploi à la cavalerie dans les deux rencontres. Brindis au public. Le MIURA subit les effets de la pelea en varas. Il saigne beaucoup et trébuche. RAFAELILLO le passe en ligne à droite. Puis les charges se raccourcissent à gauche comme à droite. Le toro prends les premiers muletazos des séries puis reste dans la passe sur les suivants. Le final à gauche est de une en une et quelques adornos. Espadazo en arrière et contraire. Un descabello. Salut au Tiers. Le quinto de la tarde est le meilleur de l'après midi qui ait été lidié. Au capote RAFAELILLO lui donne deux largas cambiadas de rodillas le long des planches, suivies de veronicas et de la media dans lesquelles la toile est parfois touchée. Le bicho est à peine piqué en deux rencontres. Le tiers de banderille est bien mené par José Mora et Pascual Mellinas. L'inertie et la noblesse de la charge permettent à Rafaelillo de se confier à gauche dès la deuxième série et la suivante. A droite le bicho va moins biens et les passes sont plus courtes. Rafaelillo revient à gauche pour trois séries avec des gestes a gusto. Pinchazo en lo alto en courbant l'épée. Puis une entière contraire pour s'être engagé. Vuelta al ruedo.
Serafin MARIN a vu son premier MIURA renvoyé au corral alors qu'il avait montré d'excellentes embestidas au capote. Celui-ci méritait d'attendre jusqu'au début de faena pour voir s'il se récupérait. Le remplaçant du Conde de la Maza est sérieux d'apparence et très compliqué de comportement. Il ne rompt pas au capote et reste parado. Il se défends de la tête à la première pique et pousse les cornes à mi hauteur à la deuxième. Une troisième rencontre, en carioca, confirme les mauvaises conditions du toro. Un espontaneo inconscient s'invite avant le début de faena avec petit un morceau de tissus à la main. Il esquive, miraculeusement, deux fois le bicho. La faena de MARIN est essentiellement un acte de volonté à gauche terminé par un bajonazo. Silence. Le dernier toro de la feria 2012 reste inédit au capote. Il est bien piqué par Romualdo Almodovar. A la sortie des piques le bicho semble aller mieux au capote. Il saigne abondamment. Les clarines tiennent la note pour annoncer la fin de la feria. Quelques illusions en début de faena dans certaines passes longues, à droite. Mais la réalité revient à toute vitesse et la faena va a menos en écho au bicho et les tandas sont données de une en une. ¾ d'épée légèrement en arrière.
Arènes remplies au 2/3, temps d'abord nuageux puis avec quelques rayons de soleil et des goutes de pluies.
René-Philippe Arneodau (voir blog).

FERIA DE SAINT-MARTIN DE CRAU

Samedi, Miguel Angel Delgado a coupé la seule oreille de la corrida de Pagés Mailhan, bien présentée dans l'ensemble et dont le second fut primé d'une vuelta. Dimanche, face au lot le plus propice, Tomasito en a coupé une de chacun de ses adversaires de Cebada Gago dont les quatre autres ont laissé peu d'options aux autres toreros. Les toros de Cebada Gago furent bien présentés et globalement braves mais très compliqués ceux de Sergio Aguilar. Voir galeries Elsa Vielzeuf : samedi, dimanche.

SÉVILLE : OREILLE POUR FANDI SOUS LE DÉLUGE

La Corrida de Torrestrella était dans l'ensemble bien présentée et à certains moments a montré des qualités qui, si on veut laisser le bénéfice du doute, auraient pu s'exprimer autrement si les contingences avaient été autres. Cependant ce qui fut visible est un manque de fond. La météo était exécrable avec pluie et vent à partir du troisième toro et jusqu'à la fin de la corrida. Le ruedo était en piètre condition. Les arènes quasiment remplies.
Manuel Diaz El CORDOBES a effectué un passage discret à la Maestranza. Son premier est un burraco bien présenté qui ne s'intéresse pas au capote d'El CODOBES mais met bien la tête dans celui de Raul Caricol en deux occasions. Piqué en carioca à la première rencontre le bicho se plaint des benderilles après que PADILLA lui ait servi, en quite, deux chicuelinas et la media par le bas, toreadas et templadas. La faena est de "ni fu ni fa" la muleta touchée en certaines occasions et les passes données, sans les terminer, en ligne droite. Le Torrestrella finit arrêté. Pinchazo et espadazo d'effet rapide. A son second El Cordobes donne quelques capotazos sans relief avant de l'envoyer al relance au cheval où il sera piqué fortement. Nous dirons que la vulgarité de sa faena est fortement due aux conditions météo au moment de la faena. Les mêmes techniques qu'au premier sont employées. Entière en todo lo alto. Salut au tiers.
Juan José PADILLA finira peut être par se dire qu'il ferait mieux de retourner à ses ganaderias d'avant. Son premier Torrestrella reste inédit au capote après qu'il ait été désarmé. Le toro est piqué en carioca, puis la pique est seulement posée à la deuxième rencontre. Le bicho montre déjà des signes de faiblesse. Quite d'EL FANDI par deux chicuelinas et revolera en donnant le pas de coté. Padilla et Fandi exécutent un tiers de banderillas fêté compte tenu des circonstances. La faena est tronquée du fait que le Torrestrella n'avance pas. Espadazo. PADILLA acceuille son second par larga cambiada de rodillas, veronicas, chicuelinas et revolera. Il emmène le toro au cheval par chicuelinas andando. Le bicho se défend avec la tête levée au cheval, la deuxième pique étant seulement posée. Padilla laisse banderiller sa cuadrilla. La faena ne décolle pas. Le toro s'allonge au sol dès la première série et ne se récupère plus. Entière desprendida d'effet rapide. Salut au tiers.
EL FANDI a profité de la médiocrité des circonstances pour couper une oreille à son premier. Il lui délivre deux largas cambiadas de rodillas et un excellent capoteo par veronicas surtout sur le piton gauche. Il fait peu piquer le toro et exécute un quite par chicuelinas, Tafalleras et media moyennement réussis du fait du vent. Les banderilles sont partagées avec Padilla. Brindis au public. La faena est débutée à genoux, aux tiers, le bicho aux planches dans une série plutôt réussie. Le toro transmet par son galop. La série suivante est lié puis FANDI n'est plus à son aise. Cela n'empêche pas la musica de jouer "festivement" alors que le toro et la faena vont a menos. Entière en arrière et atravesada. Pétition et une oreille. Le dernier de la corrida est inédit au capote car il ne s'y intéresse pas, surtout à gauche. Il est peu piqué alors que FANDI fait un quite par navarras. Il pose aussi les banderilles. Le Torrestrellea alterne les embestidas basses et longues avec les attaques par à-coups. Il va a menos face à un FANDI qui tente longuement de le mettre dans la muleta, sans succès. Comme au premier la musique a jouée. Entière desprendida atravesada. Pétition d'oreille. Vuelta.
Entre hier et aujourd'hui il y eut un monde de différence. Et pas seulement à cause de la météo.
René-Philippe Arneodau (voir blog).

CARTELS À PARENTIS

Samedi 4 août novillos de Valdellan pour Imanol Sánchez, Cayetano Ortiz et Antonio Puerta. Dimanche 5 au matin novillos de Raso de Portillo pour Carlos Durán et Fabio Castañeda. Dimanche après-midi, novilos de Flor de Jara pour Javier Jiménez, Mario Alcalde et Rafael Cerro.

NÎMES : PLACES SÉPARÉES ET PASSEPORT JEUNES

Pour la Feria de Pentecôtes, les places séparées sont en vente depuis le 23 avril et les moins de 18 ans peuvent encore bénéficier du PASSEPORT JEUNE AFICIONADO jusqu’au 30 avril qui offre comme avantages : 50% sur les amphis ou 50% sur les numérotées 2 heures avant le début de la corrida selon disponibilités. Téléphone : 0891-701-401 (0,225 e/mn) ou arenesdenimes.com.

TEMPORADA DACQUOISE

Feria d'Août. Samedi 11. Ponce, Juli et Luque, toros de Jandilla. Dimanche 12. toros d'Escolar pour Robleño, Javier Castaño et Alberto Aguilar. Lundi 13. Toros de Alcurrucén pour Juan Bautista, Cid et Thomas Dufau. Mardi 14. Toros de Zalduendo pour Morante, Manzanares et Talavante. Mercredi 15 au matin toros de Murube pour Mendoza, Leonardo et Moura. L'après-midi toros de Baltasar Iban pour Urdiales, Sergio Aguilar et Juan del Álamo. Pour Toros y Salsa : samedi 8 septembre toros de Fuente Ymbro pour Cid, Fandiño et David Mora. Dimanche 9 toros de Garcigrande pour Curro Díaz, Juli et Manzanares.

FÊTE DE LA ROSIÈRE À LA BRÈDE

Seule place taurine de l’agglomération bordelaise, La Brède fêtera samedi 23 jjuin à 18h, sa 15ème corrida dans le cadre des Fêtes de la Rosière. Au programme, toros de Baltasar Iban pour Antonio Nazaré, Arturo Saldivar et Thomas Dufau. En matinée, novillada non piquée (entrée 10 € - organisation Fiesta Garona). Clémentito et Jean Baptiste Molas combattront des erales des frères Bats en Mano à Mano. Animations par les Bandas toute la journée. Réservations au bureau des arènes du 11 au 23 juin 05.56.20.20.30. Tarifs de 22 à 70€. Nombreuses bodegas et restaurants sur le campo de feria. Dossier de presse.


TEMPORADA À THÈMES

L'opus 38 de Terres Taurines sort en kiosques ce début de semaine. Le sens de la Fiesta, c’est ailleurs que dans les happenings de la «Champion’s League» qu’il faut le chercher, dans les arènes où le toro conserve son identité, mais aussi au campo, là où il est encore préservé des méthodes d’élevage indignes. Cet opus propose cinq pistes comme autant de destinations pour une temporada à thèmes. La première est une rencontre en avant-première : Robleño-Escolar, protagonistes d’une affiche déjà culte cet été à Céret. La seconde nous conduit vers le Campo Charro où, à l’écart des routes taurines actuelles, la finca de Terrones préserve jalousement son passé. La troisième suit la route du Quijote, au coeur de la Mancha, jusqu’au pied de la Montagne du Trésor où Samuel Flores élève ses Gamero Cívico. Pour la quatrième, retour en Camargue où Ginés Cartagena fait ses premiers pas, protégépar l’aura de son père et son ange gardien. Enfin, pour terminer, une destination atypique aussi, vers le Parc Jurassique des Contreras, perdu dans les collines de Forfoleda. Feuilleter.


FERIA DE VIC

Samedi 26 mai au matin, deux erales et deux novillos de L’Astarac et du Lartet pour Borja Jiménez et Javier Jiménez. L'après-midi, toros d'Escolar Gil pour El Fundi, Fernando Robleño et Sergio Aguilar. Dimanche 27 au matin, corrida concours. toros de Carriquirri, José Moreno de Silva, Fidel San Román, Esteban Isidro, Alcurrucén et La Reina pour Antonio Barrera, Iván García et Morenito de Aranda. L'après-midi toros de La Cruz pour Julien Lescarret, Joselillo et Raúl Velasco. Lundi 28 au matin, toros de Flor de Jara pour Juan Bautista, Iván Fandiño et David Mora.


CÉRET DE TOROS

Samedi 14 juillet, 18 heures, toros de Moreno De Silva pour El Fundi, Javier Castaño et Serafín Marín. Dimanche 15 juillet, 11 heures, novillos des Hros de Escobar et de Mauricio Soler Escobar pour El Dani, Imanol Sánchez et Emilio Huertas. Dimanche 15 juillet, 18 heures, toros de Escolar Gil pour Fernando Robleño.

UNION TAURINE BITERROISE

L'Union Taurine biterroise invite les aficionados à suivre ses activités sur son site.

GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 

















imprimez cette page