Samedi 28 avril 2012

L'Edito

 

LE JOCKER DE LISARDO
Boycotté par le G10 (sauf par le Cid qui a moins le choix), l'encaste Lisardo a offert à Séville un des meilleurs toros de la feria d'avril. Sans être à sa hauteur, David Mora en a profité pour laisser dans la Maestranza une meilleure impression que face aux victorinos et a sauvé la face en montrant davantage les qualités que les lacunes de son toreo. Il était temps.


Voir édito


Actualité

NOVILLADA DU 1ER MAI À AIRE

Dans le cadre de la 25ème Fête des Arsouillos, la novillada du 1er mai prochain à Aire sur l’Adour propose des novillos des héritiers de Chritophe Yonnet pour Mathieu Guillon, Fabio Castañeda et Cristian Valencia.

SÉVILLE : OREILLE POUR DAVID MORA D'UN LISARDO DE DEUX

La corrida d'EL PILAR - MOISES FRAILE (5°) a tenu sa promesse d'être différente même s'il faut avouer qu'elle ne fut pas complète et que certains exemplaires ont manqué de force. Ces toros sont différents en corpulence et en comportement, certains créant une émotion intense sans perdre en noblesse. Les arènes étaient remplies au ¾, le temps nuageux et lourd. Quelques gouttes de pluies durant la deuxième moitié de la corrida.
Le premier d'EL CID montre des signes de faiblesse dès les premières passes de capote prises sans vouloir embestir. Le Pilar va seul et de loin au cheval mais sort par lui même rapidement. Il est piqué en arrière. A la deuxième rencontre il cherche à contourner le cheval. Durant la lidia le toro passe sans mettre la tête mais semble répondre à ce qui est à distance. Vu les difficultés rencontrées par El Boni dans la lidia on se demande si le bicho s'avise. Ce n'est pas le cas. Dans la muleta du CID le Pilar réponds en début de faena parfois à mi hauteur, parfois par le bas, sans vraiment terminer les passes. Dans la troisième série CID l'intéresse à la muleta sur la corne droite. La suivante est encore meilleure et le bicho répond aux toques. Puis dans un passage à gauche EL CID n'est pas à son aise et le retour à droite n'est pas du niveau des séries antérieures. Le toro termine en se réservant. Entière en arrière et tendida et plusieurs descabellos. Silence. Le second d'EL CID est distrait et ne permet rien au capote. Il le fait peu piquer. La faena est démarrée par des passes probatoires avec une mise en danger. A droite EL CID lie des passes en toréant fuera de cacho. Le toro est faible. En milieu de faena le PILAR lui tire un derrote vers le haut. Encore une courte série à droite avec le bicho qui trébuche et une tentative à gauche infructueuse. Entière basse et tendida. Silence.
L'homme du jour est David MORA. Son premier PILAR met bien la tête dans le capote mais en sort désintéressé. Quelques véroniques sont d'un excellent caché. Au cheval le toro donne des signes de faiblesse. Brindis au public. L'embestida du bicho est magnifique mais il ne résiste pas à l'effort et trébuche durant toute la faena, et ce même lorsque MORA essaye de maintenir la muleta à mi hauteur. L'émotion est absente. Entière contraire et silence. Vient un des moments forts de la Feria. Sort BILANERO de Moises Fraile. Il est abanto et MORA ne le cadre pas au capote. Il fonce sur le cheval dès sa sortie en piste et garde la tête haute dans la confrontation. Jusque là aucun signe de grandeur. Puis MORA et LUQUE décident de réaliser dans cet ordre des quites, MORA par chicuelinas et media, LUQUE par delantales et media. Brindis de Mora à une personne dans les tendidos. Dès la première passe MORA est engagé, il torée par le bas, genoux pliés. La série suivante à droite révèle une embestida profonde, puissante et vibrante du toro. La série est liée et fuera de cacho. La suivante est du même ordre et déclenche la musique. Suivent trois séries à gauche de la même intensité et à la troisième, dans la deuxième passe, aguantant une hésitation du toro, MORA est pris violemment. Il se relève et donne une série à droite émotionnante car le bicho transmet toujours. Il termine par de magnifiques adornos par le bas à ce toro qui est toujours présent. Entière a ley ( dont je ne décrit pas l'emplacement intentionnellement ). 1 oreille méritée et légère pétition de la deuxième dont je faisais partie. Applaudissements au toro. Grand moment de corrida de TORO face à un adversaire qui se présente comme un sérieux candidat pour le prix du meilleur de la Feria d'Avril.
Daniel LUQUE s'est coltiné deux tios. A son premier il dessine de bonnes véroniques sans remater car le PILAR sort de la série désintéressé. Le toro s'emploi à la première rencontre exécutée en carioca. A la deuxième le toro va a menos. Entre temps LUQUE tente un quite par véroniques abandonné car le bicho en sort distrait. Alors que les banderilleros attendent il insiste et place des véroniques et la media. Malgré l'expression de cette volonté, la faena ne sera qu'une succession de tentatives inabouties face à ce Pilar deslucido. Entière en arrière car le bicho trébuche au moment de la rencontre. Plusieurs descabellos. Silence. Pas de capote au dernier de l'après midi qui crée une chute du picador de réserve et panique dans la fuite vers le Burladero. Puis à la seconde rencontre en terrains habituels c'est la faiblesse qui prédomine. La brega en banderilles est compliquée et plutôt mal menée. Brindis au public. La faena, en terrain de Sol, est marquée par la volonté de LUQUE de se relâcher et de composer la figure. Il torée en ligne droite d'abord puis en courbe. Certains muletazos sont très réussis et il se passe le volumineux bicho très près. Le PILAR est noble mais ne transmet pas autant que son demi-frère. La faena se termine par des passes d'adorno par le bas. Aviso. Un metisaca et une ½ épée en arrière. Sonne le deuxième avis. Suivent plusieurs descabellos. Silence.
Compte tenu de leur volume et de leur corpulence les toros d'EL PILAR ne sont pas faciles à lidier car leur inertie est forte et la moindre erreur est difficilement rattrapable. Ceci explique que malgré leur noblesse ils aient créé de l'intensité. Le cinq nous a montré la différence qu'il y a entre suivre la muleta et attaquer la muleta, et aussi entre le temple pour attendre la charge et le temple pour canaliser la charge.
René-Philippe Arneodau (voir blog).

PRÉSENTATION DES CARTELS À PARENTIS

Ce samedi 28 Avril à 18h00 se déroulera la présentation des cartels de la Feria 2012 de Parentis Salle René Labat à l’étage du Centre Administratif Place du 14 Juillet. Dans le prolongement de cette manifestation, se tiendra la traditionnelle Conférence Annuelle de l’ADA qui recevra cette année les ganaderos de l’édition 2012 : Carlos Cancela (Flor de Jara), Iñigo Gamazo (Raso de Portillo) et Fernando Alvarez (Valdellan). Lors de cette rencontre, les aficionados pourront interroger les éleveurs sur leurs expériences respectives et sur leurs attentes. A l’issue de la Conférence, un apéritif  sera servi au siège de l’Association des Aficionados. Entrée Libre et gratuite.

NÎMES : PLACES SÉPARÉES ET PASSEPORT JEUNES

Pour la Feria de Pentecôtes, les places séparées sont en vente depuis le 23 avril et les moins de 18 ans peuvent encore bénéficier du PASSEPORT JEUNE AFICIONADO jusqu’au 30 avril qui offre comme avantages : 50% sur les amphis ou 50% sur les numérotées 2 heures avant le début de la corrida selon disponibilités. Téléphone : 0891-701-401 (0,225 e/mn) ou arenesdenimes.com.

TEMPORADA DACQUOISE

Feria d'Août. Samedi 11. Ponce, Juli et Luque, toros de Jandilla. Dimanche 12. toros d'Escolar pour Robleño, Javier Castaño et Alberto Aguilar. Lundi 13. Toros de Alcurrucén pour Juan Bautista, Cid et Thomas Dufau. Mardi 14. Toros de Zalduendo pour Morante, Manzanares et Talavante. Mercredi 15 au matin toros de Murube pour Mendoza, Leonardo et Moura. L'après-midi toros de Baltasar Iban pour Urdiales, Sergio Aguilar et Juan del Álamo. Pour Toros y Salsa : samedi 8 septembre toros de Fuente Ymbro pour Cid, Fandiño et David Mora. Dimanche 9 toros de Garcigrande pour Curro Díaz, Juli et Manzanares.

FÊTE DE LA ROSIÈRE À LA BRÈDE

Seule place taurine de l’agglomération bordelaise, La Brède fêtera samedi 23 jjuin à 18h, sa 15ème corrida dans le cadre des Fêtes de la Rosière. Au programme, toros de Baltasar Iban pour Antonio Nazaré, Arturo Saldivar et Thomas Dufau. En matinée, novillada non piquée (entrée 10 € - organisation Fiesta Garona). Clémentito et Jean Baptiste Molas combattront des erales des frères Bats en Mano à Mano. Animations par les Bandas toute la journée. Réservations au bureau des arènes du 11 au 23 juin 05.56.20.20.30. Tarifs de 22 à 70€. Nombreuses bodegas et restaurants sur le campo de feria. Dossier de presse.


TEMPORADA À THÈMES

L'opus 38 de Terres Taurines sort en kiosques ce début de semaine. Le sens de la Fiesta, c’est ailleurs que dans les happenings de la «Champion’s League» qu’il faut le chercher, dans les arènes où le toro conserve son identité, mais aussi au campo, là où il est encore préservé des méthodes d’élevage indignes. Cet opus propose cinq pistes comme autant de destinations pour une temporada à thèmes. La première est une rencontre en avant-première : Robleño-Escolar, protagonistes d’une affiche déjà culte cet été à Céret. La seconde nous conduit vers le Campo Charro où, à l’écart des routes taurines actuelles, la finca de Terrones préserve jalousement son passé. La troisième suit la route du Quijote, au coeur de la Mancha, jusqu’au pied de la Montagne du Trésor où Samuel Flores élève ses Gamero Cívico. Pour la quatrième, retour en Camargue où Ginés Cartagena fait ses premiers pas, protégépar l’aura de son père et son ange gardien. Enfin, pour terminer, une destination atypique aussi, vers le Parc Jurassique des Contreras, perdu dans les collines de Forfoleda. Feuilleter.


FERIA DE VIC

Samedi 26 mai au matin, deux erales et deux novillos de L’Astarac et du Lartet pour Borja Jiménez et Javier Jiménez. L'après-midi, toros d'Escolar Gil pour El Fundi, Fernando Robleño et Sergio Aguilar. Dimanche 27 au matin, corrida concours. toros de Carriquirri, José Moreno de Silva, Fidel San Román, Esteban Isidro, Alcurrucén et La Reina pour Antonio Barrera, Iván García et Morenito de Aranda. L'après-midi toros de La Cruz pour Julien Lescarret, Joselillo et Raúl Velasco. Lundi 28 au matin, toros de Flor de Jara pour Juan Bautista, Iván Fandiño et David Mora.


CÉRET DE TOROS

Samedi 14 juillet, 18 heures, toros de Moreno De Silva pour El Fundi, Javier Castaño et Serafín Marín. Dimanche 15 juillet, 11 heures, novillos des Hros de Escobar et de Mauricio Soler Escobar pour El Dani, Imanol Sánchez et Emilio Huertas. Dimanche 15 juillet, 18 heures, toros de Escolar Gil pour Fernando Robleño.

UNION TAURINE BITERROISE

L'Union Taurine biterroise invite les aficionados à suivre ses activités sur son site.

GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 

















imprimez cette page