Dimanche 22 avril 2012

L'Edito

 

LOGIQUE RESPECTÉE
Dans la logique décrite hier d'une tauromachie tendant vers le ballet grace à des toros sélectionnés pour leur bonté, la Maestranza a pris de plein fouet une gueule de bois d'importance après ses excès de la veille. Mal présentée, décastée et pas suffisamment mobile pour exprimer leur docilité, les toros de Domingo Hernandez lui ont offert un petit désastre qui n'est que le revers de la médaille qu'elle avait orgueilleusement arboré la veille.


Voir édito


Actualité

SÉVILLE : ADIEU DE FUNDI, PÉTARD DE DOMINGO HERNANDEZ

El FUNDI changeait de registre aujourd'hui en toréant une corrida terciada et desigual, une choisie habituellement pour les vedettes. Il fut accueilli chaleureusement par le public Sévillan très indulgent aussi avec ce lot impropre pour une arène de première catégorie. Les Garcigrande et Domingo Hernandez avaient un petit peu moins de bonté et de soumission que le lot d'hier et un peu moins de durabilité. Mais la différence n'était pas considérable. Même philosophie pour un résultat complètement différent. Au cheval par contre, c'est la même chose, c'est-à-dire peu, sauf le premier de Morante qui y est allé trois fois et a poussé à la première et troisième rencontre.
El FUNDI a pu se faire plaisir ce jour particulièrement au capote où nous l'avons vu relâché et varié. A son premier des véroniques suaves et media. La Faena du FUNDI a eu du mal à décoller. A droite la première passe des séries est bonne mais au retour du bicho il y a un problème de distance et de placement qui oblige le Maestro à rompre. A gauche la première série est marquée par des hésitations. La suivante est donnée une par une et la dernière en toquant plus fort pour forcer l'attaque. La dernière série à droite au centre est donnée pour forcer le bicho à passer. L'épée est entière, en arrière, desprendida et tendida en perdant la muleta. Ovacion et salut. Le second du FUNDI est également passé par véroniques à gusto, lentes et trois demies. Puis viennent des chicuelinas marchées pour amener le torito au cheval. Quite par chicuelinas très douces de FUNDI, puis par véroniques de Morante. Suit une faena non brindée, sur les deux cornes, al hilo sans brusquer le torito. En fin de faena un intermède, avec FUNDI qui demande à la musique d'arrêter, réveille le public qui s'enthousiasme pour le vétéran dans les dernières passes données sans plus de profondeur que les précédentes. Un pinchazo et une entière contraire et atravesada déclenchent une pétition minoritaire qui se transforme en Vuelta.
Aujourd'hui c'est le MORANTE des détails que nous avons vu. Quelques véroniques suis generis comme quelques muletazos isolés. Pas de quoi s'étendre. Pour le reste le scénario classique du MORANTE qui fait des essais puis abrège. J'ai du mal à comprendre que l'on passe autant de temps et d'énergie à sélectionner ces medio toros pour un résultat pareil. Une demie épée mal portée pour chacun de ses toros. Et des sifflets et protestations.
Sébastien CASTELLA a lui aussi connu quelques moments a gusto au capote qui ne se sont pas confirmés à la muleta. Toute l'après midi il s'est fait accrocher la muleta. A mettre à son actif son début de Faena à son premier dans un style stoïque. En fin de faena à son deuxième, brindé au public, il se fait siffler pour la tentative d'arrimon qui n'est pas du goût des Sévillans. Une épée en arrière, caida et tendida à son premier. Silence. Puis une demie en arrière et de coté pour de nouveau silence. A noter les bonnes paires de banderilles de Javier Ambel au premier de Castella, très exposées au point de lui valoir une forte voltereta à sa deuxième paire. Les arènes étaient remplies et il faisait beau et chaud. Pratiquement pas de vent. René-Philippe Arneodau (voir blog).

CHATEAURENARD : SIX OREILLES ET UN QUART D'ARÈNE

Par temps pluvieux et devant une faible entrée, (un petit 1/4 d'arène), Morenito de Nîmes a combattu un novillo de Terradoc, Julien Lescarret a coupé l'oreille d'une de Pages-Mailhan, Mehdi Savalli celle d'un François Andre, Roman Perez celle d'un Gallon, Tomasito les deux d'un de Fernay et Patrick Oliver celle d'un Meynadier. Ambiance conviviale. Voir galerie Elsa Vielzeuf.

TEMPORADA DACQUOISE

Feria d'Août. Samedi 11. Ponce, Juli et Luque, toros de Jandilla. Dimanche 12. toros d'Escolar pour Robleño, Javier Castaño et Alberto Aguilar. Lundi 13. Toros de Alcurrucén pour Juan Bautista, Cid et Thomas Dufau. Mardi 14. Toros de Zalduendo pour Morante, Manzanares et Talavante. Mercredi 15 au matin toros de Murube pour Mendoza, Leonardo et Moura. L'après-midi toros de Baltasar Iban pour Urdiales, Sergio Aguilar et Juan del Álamo. Pour Toros y Salsa : samedi 8 septembre toros de Fuente Ymbro pour Cid, Fandiño et David Mora. Dimanche 9 toros de Garcigrande pour Curro Díaz, Juli et Manzanares.

FÊTE DE LA ROSIÈRE À LA BRÈDE

Seule place taurine de l’agglomération bordelaise, La Brède fêtera samedi 23 jjuin à 18h, sa 15ème corrida dans le cadre des Fêtes de la Rosière. Au programme, toros de Baltasar Iban pour Antonio Nazaré, Arturo Saldivar et Thomas Dufau. En matinée, novillada non piquée (entrée 10 € - organisation Fiesta Garona). Clémentito et Jean Baptiste Molas combattront des erales des frères Bats en Mano à Mano. Animations par les Bandas toute la journée. Réservations au bureau des arènes du 11 au 23 juin 05.56.20.20.30. Tarifs de 22 à 70€. Nombreuses bodegas et restaurants sur le campo de feria. Dossier de presse.

FESTIVAL À CHATEAURENARD

Le CAT (Culture Animation Tradition) et l'AMTF organisent un festival taurin le 21 avril à 16h à chateaurenard, entrée générale 15 euros, gratuit pour les moins de 16 ans. Au cartel toros de Fernay, Meynadier, Gallon, André, Pagès, Terradoc pour Morenito de Nîmes, Julien Lescarret, Medhi Savalli, Roman Perez, Patrick Oliver, Tomasito. Renseignements: 0621716769,, torerosfrance@hotmail.fr ou page facebook: association des matadors de toros français. La vente des billets aura lieu sur place le jour même. Le tirage de la tombola (cape de Juan bautista, muleta de Lescarret et billets de corrida de Dufau pour la Madeleine) organisée à cette occasion aura lieu en piste à l'issue du festival.


TEMPORADA À THÈMES

L'opus 38 de Terres Taurines sort en kiosques ce début de semaine. Le sens de la Fiesta, c’est ailleurs que dans les happenings de la «Champion’s League» qu’il faut le chercher, dans les arènes où le toro conserve son identité, mais aussi au campo, là où il est encore préservé des méthodes d’élevage indignes. Cet opus propose cinq pistes comme autant de destinations pour une temporada à thèmes. La première est une rencontre en avant-première : Robleño-Escolar, protagonistes d’une affiche déjà culte cet été à Céret. La seconde nous conduit vers le Campo Charro où, à l’écart des routes taurines actuelles, la finca de Terrones préserve jalousement son passé. La troisième suit la route du Quijote, au coeur de la Mancha, jusqu’au pied de la Montagne du Trésor où Samuel Flores élève ses Gamero Cívico. Pour la quatrième, retour en Camargue où Ginés Cartagena fait ses premiers pas, protégépar l’aura de son père et son ange gardien. Enfin, pour terminer, une destination atypique aussi, vers le Parc Jurassique des Contreras, perdu dans les collines de Forfoleda. Feuilleter.


FERIA DE VIC

Samedi 26 mai au matin, deux erales et deux novillos de L’Astarac et du Lartet pour Borja Jiménez et Javier Jiménez. L'après-midi, toros d'Escolar Gil pour El Fundi, Fernando Robleño et Sergio Aguilar. Dimanche 27 au matin, corrida concours. toros de Carriquirri, José Moreno de Silva, Fidel San Román, Esteban Isidro, Alcurrucén et La Reina pour Antonio Barrera, Iván García et Morenito de Aranda. L'après-midi toros de La Cruz pour Julien Lescarret, Joselillo et Raúl Velasco. Lundi 28 au matin, toros de Flor de Jara pour Juan Bautista, Iván Fandiño et David Mora.


CÉRET DE TOROS

Samedi 14 juillet, 18 heures, toros de Moreno De Silva pour El Fundi, Javier Castaño et Serafín Marín. Dimanche 15 juillet, 11 heures, novillos des Hros de Escobar et de Mauricio Soler Escobar pour El Dani, Imanol Sánchez et Emilio Huertas. Dimanche 15 juillet, 18 heures, toros de Escolar Gil pour Fernando Robleño.

UNION TAURINE BITERROISE

L'Union Taurine biterroise invite les aficionados à suivre ses activités sur son site.

GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 

















imprimez cette page