Samedi 7 avril 2012

L'Edito

 

GUERRE À LA CRISE...
Dans les années cinquante, parut en Espagne un livre intitulé "Guerra a la tristeza" dont le nom de l'auteur m'a échappé, mais pas l'argument : dans un pays en pleine reconstruction qui souhaitait croire en un avenir prospère, la Fête taurine était devenue le symbole de ce bonheur que tout un peuple poursuivait, la métaphore d'une société avide de sortir de la crise profonde qui l'avait ébranlée.


Voir édito


Actualité

ARLES : ONZE OREILLES ET TOUS A HOMBROS

Domingo Hernandez a sorti une grande corrida de toros artistes, qui se sont laissé couper la bagatelle de onze oreilles. Il y a eu plusieurs toros de classe, importants par leur mobilité, et un grand toro, le troisième, qui a fait la vuelta posthume. Le cinquième s'est un peu assoupi sur la fin et le dernier a eu des détails de manso, tout en offrant des charges longues et vibrantes. Padilla: quatre oreilles. Juan Bautista: trois oreilles. Castella quatre oreilles.
Le premier mit les reins avec classe et se grandit sous la seconde pique. Il se livra de plus en plus dès la lidia des banderilles et confirma lors de la première série de muleta, où il répéta avec abnégation. Compte tenu de sa technique, prisonnière de dix ans de galère, Padilla eut le mérite de hausser considérablement le niveau de son toreo. En plus de bon torero, il se montra artiste accompli sur deux séries de naturelles. Après une épée efficace il coupa deux oreilles, dont une purement sentimentale... mais le toreo n'est il pas sentiment? Le quatrième poussa de biais, avec un manque de conviction, qui se traduisit à la muleta par une douceur de tous les instants. Tête ostensiblement baissée, il donna des charges longues et claires. Padilla l'accueillit par trois largas, puis à genoux à la muleta, avant une faena d'une rare onctuosité, liant les passes sans replacements parasites. Il sacrifia à la mode des enchainements sur place, avant d'enfoncer une entière concluante. Deux oreilles, parfaitement légitimes, sont venues couronner la faena la plus reposée que Padilla ait réalisé en France. Bien sur, il banderilla avec brio ses deux adversaires. Le public qui lui avait réservé une longue ovation après le paseo l'obligea à doubler sa vuelta. Emotion.
Le second s'employa par poussées saccadées sous le peto, où, tête à mi hauteur, il alterna le bon en poussant droit et le moins bon en sortant seul de la seconde rencontre. Bautista lui trouva la cadence dès le capote, lors d'un joli quite par chicuelinas, puis il poursuivit avec la même réussite, muleta de soie commandant chaque millimètres de trajectoire. Il conclut par de fines naturelles, corps totalement abandonné. Une oreille après une belle épée. Le cinquième vint deux fois de loin au cheval avec classe. De la même manière il vint de loin et franchement dans les leurres. Juan Bautista le veronica à genoux, le banderilla avec application et se remit à genoux pour l'entame de faena. Il le torea classiquement avec douceur et rythme lors d'une belle prestation de torero arrivé à maturité. Il tua avec sa détermination habituelle. Deux oreilles.
Le troisième se livra en découvrant la nuque dans les capes. Il confirma ses potentialités en se montrant brave au cheval. Corne basse il s'engouffra avec une belle générosité dans les plis de la muleta. Éperdument agressif, il ne s'éteint qu'avec la mort. Castella s'étira en de placides derechazos et naturelles, avant d'intercaler avec bonheur quelques unes de ces séquences d'encimismo, qui font sa marque de fabrique. Entière. 2 oreilles. Vuelta posthume au toro. Au cheval, le sixième alterna le meilleur, poussant droit en appui sur les quatre sabot, et le pire sortant seul et fuyant vers la puerta caballo. A la muleta, ayant compris qu'il n'était plus en danger, il se livra à fond dans une impressionnante débauche d'énergie. Il attaqua avec vélocité et garda jusqu'au bout une belle mobilité. Tête basse et avec transmission, du fait de sa vivacité, il permit à Castella un faena enjouée et plaisante. Quasi entière. Deux oreilles. Deux tiers d'arènes. Final triomphal. Padilla emouvant et parfait dans son rôle de GIG, qu'il remplit avec une pudeur toute britannique. Voir reportage André Viard.

ARLES : LILIAN FERRANI A HOMBROS

Les beceristes ont connu des fortunes diverses face à six exemplaires de la ganaderia François ANDRE, tous encastés et maniables, sauf le quatrième qui protesta par le haut. Y compris ce dernier, tous ont été applaudis à l'arastre et le sixième a été honoré de la vuelta posthume. Les second et troisième auraient encore mieux mérité cet hommage. Jose CABRERA oreille et salut. El Roque salut et silence. Lilian FERRANI: deux oreilles et oreille. Jose Cabrera exposa beaucoup pour éloigner de ses chevilles le premier, très typé saltillo, tant au physique qu'au moral (humillado, encastado y tobillero). Il laissa la jambe pour tuer efficacement et fut légitimement primé d'une oreille. Il s'appliqua à garder la muleta basse avec le quatrième, qui ne lui en fut pas reconnaissant et ne cessa de protester. Salut. Fijo et templado, le second supporta docilement le toreo très personnel du Roque. Si ce dernier ne brille pas dans le registre de la synchronisation, il compense par un aguante et un charisme hors du commun. Mort en trois voyages si on comptabilise le volapie à l'envers pour retirer l'épée. Salut. Chaque fois que Roque se synchronisa avec la charge, le cinquième suivit la muleta jusqu'au bout. Il tua sans brio. Silence. Le triomphe de Lilian Ferrani ne doit rien à son statut d'arlésien, mais tout à son doigté et sa technique. Bien servi au sorteo, il a su se hisser au niveau d'une figura en devenir. Dans un style impeccable il exploita toutes les potentialités du beau galop du troisième. 2 oreilles après estocade engagée. Bien que sans jamais prendre le galop, le dernier se laissa guider par le bas sans protester. Toujours brillant dans le pechos, Lilian Ferrani se grandit aussi à la naturelle. Il tua en deux voyages exposés. 1 oreille. Sortie a hombros. 1500 personnes environ. Temps clair, sans vent. Voir reportage André Viard.

FERIA D'ARLES

Vendredi 6 avril avril au matin. Novillada sans chevaux. Erales des Herederos de François André pour José Cabrera, El Roque et Lillian Ferrani. L'après-midi :Toros de Domingo Hernández pour Juan José Padilla, Juan Bautista et Sebastián Castella. Samedi 7 au matin. Novillos de Antonio Palla pour Conchi Ríos, Cayetano Ortiz et Fernando Adrián. L'après-midi : Toros du Conde de Mayalde pour Ruiz Miguel, Víctor Mendes et El Fundi. Dimanche 8 au matin. Toros de Luc et Marc Jalabert pour Ángel Teruel, Tomasito et Esaú Fernández. L'après-midi : Toros de Miura pour Fernando Robleño, Javier Castaño et Mehdi Savalli. Lundi 9 au matin. Toros de Murube pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Leonardo Hernández. L'après-midi Toros de Fuente Ymbro pour Iván Fandiño, David Mora et Thomas Dufau. Feria du Riz. Samedi 8 septembre Corrida goyesca. Hermoso de Mendoza, Juan Bautista et José María Manzanares. Dimanche 9 au matin. Novillos de Dos Hermanas. L'après-midi corrida concours. Toros de Cebada Gago, Escolar Gil, Dolores Aguirre, Alcurrucén, Fuente Ymbro et Robert Margé. La vente des billets pour la feria d'Arles se poursuit au bureau de location, 1 Rond point des Arènes, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h ; le samedi de 10h à 13h. tel : 0 891 70 03 70. www.arenes-arles.com ; FNAC, Carrefour, Géant Casino, Super U.


FUMEUR DE SOUVENIRS À BORDEAUX

Los de José y José recevront Alain Montcouquiol et Jean-Michel Mariou le Jeudi 12 Avril au "Cheverus" (à l'angle rue de Cheverus/rue du Loup). Ils présenteront "le Fumeur de Souvenirs" paru aux éditions Verdier. Début de la soirée à 20 H.

PÂQUES À AIGNAN

Corrida le dimanche de Pâques 8 avril. Toros de Baltasar Iban pour Juan Bautista, Matias Tejela et Thomas Dufau. Le matin, à 11h novillada sans picadors du Lartet pour Tiago Santos et Carlos Navarro. Réservations au 05 62 09 20 96 ou sur le site internet. aignanytoros.free.fr.

PÂQUES TAURINES DE MUGRON


Lundi 9 avril, 6 novillos de Luis Algarra pour Sergio Flores, Fernando Adrian et David Martin Escudero. Le matin à 11 heures, novillada non piquée. Trois novillos de Alma Serena pour El Tolosa, Clemente et Javier Martín. Entrée 8 €. Gratuit pour les moins de 12 ans. Dimanche 8 avril à 21 heures, soirée conférence gratuite salle du cinéma à Mugron sur le thème « être ganadero » par Victorino Martin avec la participation du ganadero suivi d’un pot offert par la peña. Location gratuite à partir du Samedi 31 Mars au local de la peña, parc Chantilly. Tél. 05 58 97 74 45. .

FÊTE DE LA ROSIÈRE À LA BRÈDE

Seule place taurine de l’agglomération bordelaise, La Brède fêtera samedi 23 jjuin à 18h, sa 15ème corrida dans le cadre des Fêtes de la Rosière. Au programme, toros de Baltasar Iban pour Antonio Nazaré, Arturo Saldivar et Thomas Dufau. En matinée, novillada non piquée (entrée 10 € - organisation Fiesta Garona). Clémentito et Jean Baptiste Molas combattront des erales des frères Bats en Mano à Mano. Animations par les Bandas toute la journée. Réservations au bureau des arènes du 11 au 23 juin 05.56.20.20.30. Tarifs de 22 à 70€. Nombreuses bodegas et restaurants sur le campo de feria. Dossier de presse.

FESTIVAL À MONT DE MARSAN

lLe 14 avril prochain à 15h30 la peña Julien Lescarret organise un festival taurin en collaboration avec l'association des matadors de toros français dont les bénéfices seront reversés au profit de l'association des traumatisés crâniens des Landes (entrée générale 20 euros, gratuit pour les Moins de 18 ans). Au cartel des toros d'Hubert Yonnet pour Julien Lescarret, Jonathan Veyrunes, Medhi Savalli, Jérémy Banti, Camille Juan, Marco Leal et le novillero Mathieu Guillon. Le festival sera précédé d'une capéa le matin à partir de 10h30 (entrée libre à partir de 1 euro) en compagnie des élèves de Richard Milian, de l'annonce des cartels de la Madeleine et d'un déjeuner autour du Plumaçon. Renseignements: 06 48 29 00 50, loloe40@hotmail.fr, ou page facebook: pena julien Lescarret. La vente des billets aura lieu sur place le jour même. Le tirage de la tombola (cape de Castella, muleta de Savalli et billets de corrida de Tomasito pour St Martin de Crau) organisée à cette occasion aura lieu en piste à l'issue du festival.

FESTIVAL À CHATEAURENARD

Le CAT (Culture Animation Tradition) et l'AMTF organisent un festival taurin le 21 avril à 16h à chateaurenard, entrée générale 15 euros, gratuit pour les moins de 16 ans. Au cartel toros de Fernay, Meynadier, Gallon, André, Pagès, Terradoc pour Morenito de Nîmes, Julien Lescarret, Medhi Savalli, Roman Perez, Patrick Oliver, Tomasito. Renseignements: 0621716769,, torerosfrance@hotmail.fr ou page facebook: association des matadors de toros français. La vente des billets aura lieu sur place le jour même. Le tirage de la tombola (cape de Juan bautista, muleta de Lescarret et billets de corrida de Dufau pour la Madeleine) organisée à cette occasion aura lieu en piste à l'issue du festival.


TEMPORADA À THÈMES

L'opus 38 de Terres Taurines sort en kiosques ce début de semaine. Le sens de la Fiesta, c’est ailleurs que dans les happenings de la «Champion’s League» qu’il faut le chercher, dans les arènes où le toro conserve son identité, mais aussi au campo, là où il est encore préservé des méthodes d’élevage indignes. Cet opus propose cinq pistes comme autant de destinations pour une temporada à thèmes. La première est une rencontre en avant-première : Robleño-Escolar, protagonistes d’une affiche déjà culte cet été à Céret. La seconde nous conduit vers le Campo Charro où, à l’écart des routes taurines actuelles, la finca de Terrones préserve jalousement son passé. La troisième suit la route du Quijote, au coeur de la Mancha, jusqu’au pied de la Montagne du Trésor où Samuel Flores élève ses Gamero Cívico. Pour la quatrième, retour en Camargue où Ginés Cartagena fait ses premiers pas, protégépar l’aura de son père et son ange gardien. Enfin, pour terminer, une destination atypique aussi, vers le Parc Jurassique des Contreras, perdu dans les collines de Forfoleda. Feuilleter.


FERIA DE VIC

Samedi 26 mai au matin, deux erales et deux novillos de L’Astarac et du Lartet pour Borja Jiménez et Javier Jiménez. L'après-midi, toros d'Escolar Gil pour El Fundi, Fernando Robleño et Sergio Aguilar. Dimanche 27 au matin, corrida concours. toros de Carriquirri, José Moreno de Silva, Fidel San Román, Esteban Isidro, Alcurrucén et La Reina pour Antonio Barrera, Iván García et Morenito de Aranda. L'après-midi toros de La Cruz pour Julien Lescarret, Joselillo et Raúl Velasco. Lundi 28 au matin, toros de Flor de Jara pour Juan Bautista, Iván Fandiño et David Mora.
.

SOIRÉE "ANTOÑETE" À MONT DE MARSAN

Le Club Taurin Pedro Romero de Mont de Marsan organise une soirée conférence sur Antoñete avec Miguel Darrieumerlou le Samedi 14 avril à 19 heurs 30 au Chateau de Nahuques à Mont de Marsan, suivi d'un repas. Pour tout renseignements : J.Pierre Saint Guirons 0558757868.


ENCUENTRO DES AFICIONADOS PRACTICOS


L'Encuentro" international d'Aficionados Practicos au salon du toro 2012 se tiendra les dimanche 1er avril à 11 heures 30 et 16 heures 30, et le mercredi 4 avril à 17 heures 30. Trois practicos de nationalités différentes seront présents à chaque journée avec du bétail de Luc et Marc Jalabert. Les trois meilleurs practicos se verront récompensés le jeudi 5 avril lors de la clôture du salon recevant respectivement l'encuentro d'Or, d'Argent et de Bronze.

CÉRET DE TOROS

Samedi 14 juillet, 18 heures, toros de Moreno De Silva pour El Fundi, Javier Castaño et Serafín Marín. Dimanche 15 juillet, 11 heures, novillos des Hros de Escobar et de Mauricio Soler Escobar pour El Dani, Imanol Sánchez et Emilio Huertas. Dimanche 15 juillet, 18 heures, toros de Escolar Gil pour Fernando Robleño.

UNION TAURINE BITERROISE

L'Union Taurine biterroise invite les aficionados à suivre ses activités sur son site.

GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 

















imprimez cette page