Lundi 19 avril 2010

L'Edito

 

DIFFICILE LECTURE

En raison de la complexité d'analyse  de leurs comportements, les toros du Pilar et de Moïses Fraile vont sans doute donner lieu à des interprétations variées et selon que l'on aura voulu voir les toreros mieux qu'ils ne le furent, on en déduira peut-être même que les toros furent mauvais.

Voir édito.
juli

Actualité

SEVILLE : OREILLE POUR CASTELLA ET MANZANARES

Triomphatrice l'an passé, la ganaderia d'El Pilar a envoyé cette année quatre toros de triomphe dont les toreros n'ont qu'imparfaitement profité. Pas du tout le Cid de l'encasté quatrième, pas simple mais qui respectait et transmettait à condition de s'imposer à lui, un peu mieux Castella du brave et excellent cinquième (deux batacazos de la cavalerie) qui se "rebozaba" avec classe dans les embestidas à condition de lui laisser la place de s'exprimer et pour lequel le public demanda la vuelta, mieux aussi Manzanares du doux dernier face auquel il se montra séduisant dans la forme mais un peu inconsistant sur le fond, ce qui ne lui permit pas pour les mêmes raisons de couper les oreilles de l'encasté troisième (du fer de Moïses Fraile, c'est à dire d'encaste Lisardo)qui le promena plus que de raison. Il n'en demeure pas moins que la Maestranza a confirmé son adiction pour Manzanares à qui, s'il avait tué mieux (il pincha une fois les deux) elle aurait probablement ouvert généreusement la Porte du Prince.

VERGÈZE : OREILLE ET PRIX DU MEILLEUR TORERO À CAMILLE JUAN

La corrida de Pages-Mailhan, au trapio impressionnant, est sortie maniable. Tous, sauf le cinquième, ont découvert la nuque pour charger avec le museau entre les antérieurs, mais ils ont manqué de piquant et de vivacité, car un peu justes de bravoure. Le premier se ressentit d'une blessure à l'antérieur droit, le cinquième fut incommode, le sixième s'avéra violent, les autres collaborèrent. Otavio Chacon silence et vuelta. Paco Ramos vuelta et silence. Camille Juan, une oreille et salut.
Discret au cheval, le suave premier se serra du coté droit. A gauche il resta court par le bas mais accepta tout à mi-hauteur. Otavio Chacon le pratiqua longuement sans trouver ses marques. Pinchazos. Entière. Silence. Le quatrième s'employa au cheval, puis n'eut que le défaut d'être tardif dans ses réactions, par ailleurs franches et délièes. Muleta trop statique et en arrière, Otavio Chacon se contenta de tirer laborieusement des lignes. Vuelta, après un entière.
Le généreux et obéissant second ne fit que son devoir à la pique, ce qui ne l'empêcha pas de collaborer activement au troisième tiers. Une petite déroute à l'épée priva Paco Ramos de tout espoir de trophée. Vuelta. Le cinquième ne manqua pas de mobilité et s'employa au cheval. Il subit une lidia copieuse en capotazos, qui le laissèrent crocheteur de la corne et peu enclin à baisser franchement la tête. Paco Ramos resta marginal et répéta une piètre performance aux aciers. Silence.
Le troisième resta sur la réserve au cheval, mais se livra sans arrière pensée dans les leurres. Muleta en avant et, souvent, dans le bon tempo, Camille Juan sut chauffer les gradins. Une entière bien portée et efficace fit tomber l'oreille. Le tardo et sans classe dernier prit une pique par surprise puis sortit seul dès la morsure du fer. Sa violence n'impressionna pas Camille Juan qui alterna muletazos proprement donnés et séquences plus brouillonnes. Par deux fois il se jeta sur la corne pour enfoncer ¾ de lame, mais quatre descabellos le privèrent de récompense. Salut. Beau temps, 400 personnes.
En rematant le second toro a rendu un burladero inutilisable. Lors de la lidia du troisième, le banderillero Maxime Ducasse est resté coincé dans la bouche devenue trop étroite du burladero endommagé. Le toro l'a alors pris. Il souffre d'un enfoncement de la gage thoracique et a été évacué sur l'hôpital de Nîmes. Ce même toro a écrasé le pied gauche de Camille Juan à qui diagnostiqua une fracture.

Bolsin de Vergeze
En prélude à la corrida de la Feria du Rhony, le bolsin du Vergeze nous avait habitué à découvrir les nouveaux talents des écoles taurines du Sud Est. C'est ici que s'étaient révélés de nombreux espoirs comme Mario Guirao, Patrick (Villebrun) Oliver, Thomas Bournel, etc. Cette année il semble que le recrutement ait faibli, car deux jours de bolsin n'ont vu aucune personnalité émerger significativement.
Frédéric Pascal.

GARLIN : JUAN DEL ALAMO A HOMBROS

Belle, entretenue et intéressante grâce aux comportements des pupilles du maestro JOSELITO, présent au callejon, cette novillada du 18 avril aura donné plaisir aux spectateurs qui garnissaient entièrement cette arène de la « Porte du Béarn ». Vainqueur au nombre de trophée, Juan DEL ALAMO (blanc et or - oreille et oreille) après une première faena servie à un novillo d’une noblesse un peu piquante accueilli par une larga pour chauffer les gradins. La faena est gaillarde, bienvenue et conclue d’une 1/2 lame et d’un descabello efficace faisant tomber une première oreille. Capote sympa ensuite pour ce beau N°4, castano très foncé qui sera entrepris de bien élégante façon. L’entame est allurée parsemée de trincherazos bienvenus face à un novillo extraordinaire de classe dans ses embestidas des deux bords. Musique, bien sur, avant une demie lame précipitée et descabellos pour une seconde oreille ouvrant les battants de la grande porte.
Tomas DUFAU (parme et or – silence et silence après avis) ouvrait les débats en accueillant un premier novillo, haut et fin, pour le mener au centre. Brindis au fidèle mozo « Caliente » et faena de belle facture hormis côté gauche sur lequel le novillo restait court. La lame est en arrière et nécessite plusieurs descabellos. « ORACUNDO » magnifique novillo jabonero lui servira ensuite de parfait adversaire. Le capote est extra, varié et le PIMPI se fait ovationner à cheval pour sa deuxième rencontre. Rivalité de quites avec Alamo et palos à charge de Chico Leal et Raphael Viotti, bien. Brindis au public et musique quasi immédiate pour accompagner une faena adaptée aux excellentes conditions de ce novillo N°7. Pinchazo, entière et il se passera une chose étonnante par la suite. Obnubilé par la demande de vuelta al ruedo le public oubliera certainement de demander une oreille méritée pour le p’tit gars du Frêche !
Inédit on découvrait le Mexicain Diego SILVETI (tête de nègre et or – vuelta et oreille après avis) qui aura laissé une impression mi figue mi raisin. Face à un premier, criblé de refilones, qui sèmera un peu de panique dans le ruedo inondé de soleil le jeune novillero sera confronté à la faiblesse de l’animal qui se défendra des deux côtés en fin de faena brindée à Joselito. Quelques séquences agréables et oreille réclamée mais non accordée. C’est face à son excellent second, machine à embister, que Diego construira une bien meilleure faena adaptée aux idéales conditions d’un animal ovationné à l’arrastre. Oreille hésitante mais oreille tout de même achevant cette novillada de Garlin.
Pierre Charrain. Voir reportage Roland Costedoat.

GARLIN : OREILLE POUR KIKE

kike
Il fallait un vainqueur pour cette becerrada entretenue et matinale, ce fut le landais KIKE (photo ci-contre). Pas mal de satisfactions en ce 18 avril avec une confortable entrée de près d’une demie arène et un bon comportement des becerros envoyés de chez MALABAT. Applaudis à leur entrée en piste et ovationnés lors de l’arrastre. Palme au premier, excellent, entrepris par Fernando ADRIAN de très belle façon puis allègrement banderillé. Brindis au public et musique quasi immédiate pour de superbes séries allurées. Hélas la fin se complique épée en main, un avis tombe mais la vuelta est fortement exigée. HUGO « EL TOLOSA » démontrera lui aussi de fort bonnes manières en accueillant son becerro par deux largas aux planches et un capoteo généreux. Brindis au public avant que son becerro ne plie un peu le train avant et se complique par la suite. La faena résulte volontaire avant bousculade, lame couçi couça et vuelta unanimement fêtée. Vainqueur donc à l’applaudimètre KIKE qui se montrera très en progrès au cours d’une faena variée comportant naturellement encore quelques lacunes compréhensibles à ce stade de l’apprentissage. Son joli becerro, applaudi, lui infligera une voltereta avant d’être occis d’une lame en avant et de plusieurs descabellos. Avis, oreille réclamée avec force et le peuple est ravi. On aura apprécié la rivalité des quites entre les trois aspirants et une envie manifeste de bien faire. Remise d’enveloppes aux trois participants et à l’éleveur en fin de spectacle. Beau temps, belle musique avant agapes comme il se doit et retour pour 16h30. Pierre Charrain.

OPÉRATION COUP DE POUCE

Les « aficionados practicos » sont des passionnés de toros et des gens de terrain qui n'oublient pas pour autant les jeunes qui rêvent de toros et de gloire et qui décident de s’engager dans ce chemin difficile. Pour cette raison, l'association aidera les jeunes apprentis toreros en leur offrant cette saison plusieurs novillos lors de ses différenets sorties. Cette opération "coup de pouce" prendra la forme d'une " classe pratique " type fiesta campera de 4 erales de ganadérias françaises avec en première partie des ateliers pédagogiques et techniques en direction du grand public. La première fiesta campera de la série aura lieu à Générac, commune de "Nimes Agglo", le dimanche 25 avril à 10H 00 (précise) lors de la fête de la souche (la vingtième du nom), avec des "erales" de la ganadéria d'Alain et Frédérique Tardieu. Ensuite c'est à Alès où le dimanche 9 mai le club taurin "La Banderille" organisera cette opération. A Maugio le 13 juin, à Istres le 19 juin, avant la "finale" à Bouillargues le 17 juillet. Au final, ce sont 8 becerros qui seront offerts en guise de "coup de pouce" aux jeunes aspirants... mais aussi aux ganaderos français à qui elle fournira un nouveau débouché. A l'issue des différentes journées les RECOMPENSES suivantes seront attribuées lors de l'Assemblée Générale (3 octobre 2010 ganadéria JALABERT Fréres). Aux practicos : Au 1er : vache de tienta (au campo). 2e : abonnement à la revue "terres taurine". Au meilleur jeune : 1er vache de tienta. 2e un trophée
.

bayonne
CARTELS DE BAYONNE

Les cartels de la temporada bayonnaise ont été annoncés hier soir.
Le Juli et Castella sont annoncés deux fois, le second en mano a mano avec Ponce en septembre et le premier face à des toros de Ana Romero la veille. À noter aussi la présence de Talavante que l'on sait dans un grand moment cette année. Dimanche 1er août toros de Felipe Bartolomé pour Hermoso de Mendoza, Andy Cartagena et Sergio Domínguez. Jeudi 5 août toros de Núñez del Cuvillo pour El Juli, Sébastien Castella et Luis Bolívar. Vendredi 6 août au matin novillada sans chevaux, l'après-midi toros d'Alcurrucén pour Matías Tejela, Alejandro Talavante et Daniel Luque. Samedi 7 sans chevaus matinale puis huit toros de Fuente Ymbro pour Julien Lescarret, Sergio Aguilar, Miguel Tendero et Román Pérez. Dimanche 8 novillada sans chevaux matinale puis toros de Miura pour Rafaelillo, Javier Valverde et Alberto Aguilar. Lundi 9 novillos de Robert Margé pour Patrick Oliver, Tomasito et Thomas Duffau. Samedi 4 septembre toros de Ana Romero pour El Fundi, El Juli et Juan Bautista. Dimanche 5 toros de Torrealta pour Enrique Ponce et Sébastien Castella mano a mano.

MANOLETE À FONTVIEILLE

Vendredi 23 avril à 21heures au cinéma l'Eden de Fontvieille (13), le club taurin Los Molinos ouvrira sa temporada 2010 par une soirée ciné-débat avec au programme la projection du film "Manolete" de Menno Meyjes avec Adrien Brody et Pénélope Cruz, suivie d'un échange avec la salle animé par l'écrivain et journaliste taurin François Zumbiehl qui à l'occasion dédicacera son livre écrit sur la vie du 4ème calife de Cordou. La soirée à laquelle participera également Mehdi Savalli se poursuivra autour de tapas et du verre de l'aficion offerts dans le hall du cinéma. Compte tenu du nombre limité de places, il est prudent de réserver soit au cinéma 04 90 54 62 32 aux horaires des séances, soit au CT Los Molinos 06 02 23 06 70. Contact/renseignements 04 90 54 66 37 et 06 23 06 02 70.

RISCLE EN MAI

Pour sa novillada du 15 mai, le Tendido Risclois propose des novillos de Ana Romero pour Ptrick Oliver, Thomas Duffau et Esaü Fernandez.

CARTELS DE MONT DE MARSAN

Vendredi 16 juillet, toros de Miura pour Padilla, Rafaelillo et Julien Lescarret. Samedi 17 toros de Garcigrande pour Enrique Ponce, Juli et Matías Tejela. Dimanche 18, l'après-midi toros de Fuente Ymbro pour Sergio Aguilar, Luis Bolívar et Arturo Macías, le soir corrida portugaise avec Sergio Galán, Álvaro Montes et Manuel Manzananares face à des toros de Campoamor. Lundi 19 au matin quatre novillos d'El Torreón pour Thomas Duffau et Mathieu Guillon, l'après-midi 4 toros d'El Pilar pour Aparicio et Daniel Luque, et 2 de Bohórquez pour Hermoso de Mendoza. Mardi 20, toros de Victoriano del Rio pour Manolo Sánchez, José Tomás et Sébastien Castella.

FERIA DE NÎMES

Jeudi 13 mai au matin. Novillos de Blohorn, Gallon, Jalabert, Virgen María, Los Galos et Robert Margé pour Patrick Oliver, Tomasito et Thomas Duffau. L'après-midi, toros de Albarreal, Alcurrucén, El Pilar, Garcigrande, Núñez del Cuvillo et Victoriano del Río pour Sébastien Castella. Mercredi 19. Toros de Miura pour Juan José Padilla, Rafaelillo et Medhi Savalli. Jeudi 20. Toros de Núñez del Cuvillo pour Julio Aparicio, José Tomás et Sébastien Castella. Vendredi 21. Toros de José Vázquez pour Juan Bautista, Matías Tejela et Arturo Macías. Vendredi 21 en nocturne. Première demi finale du Master des Ecoles taurines. Samedi 22 au matin. Toros de Garcigrande pour Enrique Ponce, El Juli et Daniel Luque. Samedi 22. Toros de Fuente Ymbro pour César Jiménez, Antonio Barrera et Rubén Pinar. Samedi soir. Seconde demi finale du Master des Ecoles taurines. Dimanche 23 au matin. Toros de Juan Pedro Domecq pour Javier Conde et Morante mano a mano. Dimanche après-midi. Toros de Samuel Flores pour Enrique Ponce, Daniel Luque et El Capea. Dimanche soir. Erales de El Freixo pour la finale du Master des Ecoles. Lunes 24 au matin. Toros de San Pelayo pour Hermoso de Mendoza, Leonardo Hernández et Manuel Lupi.  Lundi après-midi. El Juli et Castella, mano a mano.
Pour acheter les places en ligne.

CARTELS D'EAUZE

Le 4 juillet prochain, pour célébrer le trentième anniversaire de la construction des arène, Eauze propose une double journée. Novillada piquée le matin, avec quatre novillos de laugier pour Thomas Dufau et Tomasito mano a mano. L'après-midi, toros de Bañuelos pour Curro Diaz, Mehdi Savalli et Miguel Tendero.


CARTEL DE LA BRÈDE

Samedi 26 juin, toros d'Adelaïda Rodriguez pour le mexicain Uriel Moreno "El Zapata", Curro Diaz et Julien Lescarret. Le matin, novillada sans picadors.

TIERRAS TAURINAS

De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

CARTELS D'AIRE

La société Caltoros a présenté hier les cartels aturins : le 1er mai, novillos de Blohorn pour Patrick Oliver, Tomasito et Thomas Dufau, le 21 juin toros de Baltasar Iban pour Uceda Leal, Javier Valverde et Julien Miletto.

CARTELS DE VIC

Samedi 22 mai à 11 heures novillada de « Flor de Jara » pour Thomas Joubert –Patrick Oliver –  Esaù Fernandez. Samedi 22 mai, à 18 heures, corrida de Escolar Gil pour El Fundi – Sergio Aguilar –David Mora. Dimanche 23 mai à 11 heures corrida concours,  toros  de « La Quinta », Maria Luisa Dominguez Pérez de Vargas, Fidel San Roman, Dolores Aguirre, Alcurrucén, Rehuelga, pour José Luis Moreno – Antonio Barrera –Luis Bolivar. Dimanche 23 mai à 18 heures corrida de « Palha » pour Morenito de Aranda – Alberto Aguilar –Medhi Savalli. Lundi 24 mai à 17 heures corrida de Victorno Martin pour  El Fundi – Rafaelillo – Juan Bautista.

NOUVELLE ADRESSE DE PÉRIPLES LOINTAINS

Périples Lointains a changé de contacts. On peut désormais joindre le voyagiste spécialiste de l'Amérique Latine au 01 41 33 99 12, ou au fax 01 46 45 49 66. Par mail : periples@phileogsports.com.

FERIA DE LA MER À PALAVAS

La feria de la Mer de Palavas propose les cartels suivants. Le samedi 1er mai, toros de Torrestrella pour Juan Bautista, Matías Tejela et y Mehdi Savalli. Le samedi 8 de mayo, toros de Robert Margé pour Enrique Ponce, El Juli et Julio Benítez.

FERIA D'ALES

Les cartels de la prochaine feria d'Ales sont les suivants : samedi 15 mai à 18 heures, toros de Baltasar Iban pour Uceda Leal, Julien Miletto et Eduardo Gallo ; dimanche 16 mai à 11 heures, corrida de rejoneo, 6 toros de Christophe et Juliette Fano pour Raul Martin Burgos, Noelia Mota et Manuel Manzanares ; dimanche 16 mai à 17 heures, toros d'Adolfo Martin pour José Calvo, Sanchez Vara et Ivan Fandiño. Il y aura en outre une course camarguaise le jeudi 13 à 16 heures et un spectacle équestre à 21 heures "La Camargue en liberté", ainsi que le vendredi 14 à 21 heures un spectacle équestre et taurin. Renseignements et réservations à partir du 15 mars sur internet (www.alescevennes.fr) et à l’Office du tourisme d’Alès (place de l’Hôtel de ville), Tel : 04 66 56 32 15 à partir du 12 avril.

GENEALOGIES EN LIGNE

Pour les fouineurs désireux de voyager dans les arcanes de la caste, une visite sur l'excellent site Toro-Genèse est conseillée..


fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 


terres taurines buendia

terres taurines buendia

terres taurines buendia

terres taurines buendia






imprimez cette page